Usine Fair Madagascar Seafood de Mahajanga

Tout être vivant puise ses besoins dans le milieu qu’il entoure, fait des échanges avec les autres composants de son environnement, puis produit des déchets et engendre donc des problèmes sur la gestion des « Déchets » (19).

Le mot « déchet » apparu au XIVè siècle, vient du verbe « déchoir » qui traduit la diminution de la valeur d’une matière, d’un objet jusqu’au point où ils deviennent inutilisables en un lieu et en un temps donné (18). Selon le Code de l’environnement, le terme « déchet » est définit comme : ” Tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance ou matériau, tout produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné “(6). Quelques soient ses activités, l’Homme produit des déchets. Les déchets sont répartis en quatre groupes principaux (8) :
• Les déchets ménagers ;
• Les déchets organiques (de l’agriculture et des industries agro-alimentaires) ;
• Les déchets industriels ;
• Les DTQD produits par les PME, PMI, artisans, laboratoires d’analyse, etc.

Globalement, l’évolution des modes de vie entraîne une forte augmentation de la production de déchets (10). La Chine, à elle seule, a produit un milliard de tonnes de déchets en 2005 avec une croissance de l’ordre de 7 % par an (15). Au Canada, les activités industrielles produisent chaque année des millions de tonnes de déchets, dont, environ, six millions de tonnes contiennent des produits chimiques toxiques tels que des acides, des phénols, de l’arsenic, du plomb et du mercure (9). En France, chaque année, les déchets produits sont de l’ordre de 622 millions de tonnes, dont 30 % représentent les déchets industriels (5). A Madagascar, la production des déchets industriels atteint des milliers de tonnes par an. Les déchets sont généralement déposés dans des décharges à ciel ouvert, souvent mal exploitées. Cette situation entraîne donc des problèmes de santé et environnementaux, à savoir la prolifération des maladies, la pollution de l’air, la pollution du sol et même de la nappe phréatique.

A Madagascar, il existe des problèmes sur la gestion des déchets. Vu ces problèmes, le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts et du Tourisme, dans sa politique actuelle, exige des sociétés et entreprises publiques ou privées travaillant dans le pays à établir un plan de gestion de ses déchets pour éviter ou réduire les effets et impacts environnementaux relevant du décret MECIE.

La Commune Urbaine de Mahajanga, première responsable de la propreté de la ville, applique une politique de gestion de déchets en partenariat avec des personnes physiques ou morales. Cependant, la gestion des déchets doit être une préoccupation majeure que tout responsable politique, société publique ou privée doit tenir compte. En 1998, la décharge municipale a accueillie environ 54,72 tonnes de déchets par jour, soit 19 699,20 tonnes de déchets annuels avec un taux de croissance de 5 % (16). En 2005, la quantité estimative des déchets produits était de l’ordre de 24 300 tonnes (16).

Le binôme « Environnement et Produits toxiques » a trop longtemps été considéré comme une donnée des pays riches (19). Il doit être, désormais, pris en compte par tous les pays quel que soit leur stade de développement. De plus, la sauvegarde de l’environnement ne concerne pas seulement un continent, un pays, une municipalité, mais chaque citoyen de notre planète (19). D’ailleurs, la protection de l’environnement est d’intérêt général (17). C’est pourquoi nous avons effectué un travail de mémoire qui s’intitule « Analyse du système de gestion des déchets industriels de la Société Fair Madagascar Seafood de Mahajanga ».

Usine « Fair Madagascar Seafood » de Mahajanga

Localisation 

La Société « Fair Madagascar Seafood » de Mahajanga a été choisie comme lieu de stage. Elle est située à 7 km de la ville de Mahajanga sur la Route Nationale 4. Ce site est localisé à 15° 43’ de Latitude Sud et 46° 21’ de longitude Est dans le complexe ex-SOTEMA, Fokontany Tanambao Sotema, Commune Urbaine de Mahajanga, District de Mahajanga I, Région de Boeny.

Activités de l’Usine 

Le siège de la Société « Fair Madagascar Seafood » est au Lot : III G 10 A – Ambatolampy Antehiroka, Antananarivo. Cette Société travaille dans le domaine de la valorisation et de la transformation des produits de mer, en particulier les crabes Scylla serrata. A Mahajanga, elle a un atelier de traitement des crabes vivants. Cet atelier s’occupe du nettoyage, de l’élimination des carapaces et viscères, de la congélation, du stockage des produits traités en chambre froide et de l’acheminement des crabes congelés vers l’atelier principal à Ambatolampy.

Différents services dans la Société 

La Société « Fair Madagascar Seafood » de Mahajanga est sous la direction de Monsieur AH-THION Christophe. Les différents services dans cette Société sont les suivants :
• Service de la Comptabilité et du Secrétariat ;
• Service de la Qualité ;
• Service de la Production ;
• Service Technique.

Test pH –Chlore
Le test pH-Chlore est un appareil permettant de mesurer le pH et la teneur en chlore d’une solution.

Bacs
Plusieurs types de bacs, généralement en plastique, ont été utilisés :
• Bacs de décantation, qui sont utilisés lors du débourbage ;
• Bacs de refroidissement, qui sont qui reçoivent les crabes à endormir ;
• Bacs à ordures, qui sont destinés à stocker passagèrement les déchets ;
• Des petits bacs appelés cagettes.

Chariots
Deux chariots ont servi d’usage au transport des bacs à déchets et des charges lourdes.

Camion
La Société « Fair Madagascar Seafood » de Mahajanga dispose d’un camion consacré à l’évacuation des déchets mis en bac vers la décharge municipale.

Balance
Une balance est un instrument destiné à déterminer la masse des corps. La balance utilisée est de type industriel.

Produits chimiques 

Les produits chimiques que nous avons employés sont les suivants :
• Rouge de phénol : utilisé lors de la détermination du pH des solutions ;
• Orthotolidine : réactif nécessaire à la détermination de la teneur en chlore d’une solution ;
• Hypochlorite : détergents et désinfectants.

Bibliothèques et Centre de documentation 

Les bibliothèques et centre documentation utilisés durant la réalisation de ce mémoire sont les suivants :
• Bibliothèque universitaire d’Ambondrona ;
• Bibliothèque de l’Alliance Française de Mahajanga ;
• Centre de documentation de la société Fair Madagascar Seafood.

METHODES

Choix du lieu de stage 

La Société « Fair Madagscar Seafood » est une des sociétés implantées à Mahajanga qui travaillent dans le domaine de la valorisation et de la transformation des crabes. Cette Société traite les crabes vivants. On sait que le crabe est un des produits de mer exploités en industrie halieutique à Madagascar. Il est riche en protéine et en éléments minéraux, particulièrement le calcium, mais facilement biodégradable. Il nécessite donc un traitement adéquat et avec soin. De plus, le traitement des crabes donne des déchets qui doivent impérativement être bien gérés. En raison de cela, nous avons choisi cette Société comme lieu de stage afin d’y acquérir des connaissances sur les modes de transformation, de traitement des crabes et de gestion des déchets industriels.

Elaboration et dépôt d’une demande de stage

Une lettre de demande de stage adressée à Monsieur le Directeur de la Société « Fair Madagascar Seafood » de Mahajanga a été formulée, puis déposée au secrétariat de ladite Société. A l’appui de cette demande, une lettre d’introduction a été rédigée par le Chef d’Option STTD.

Visite de courtoisie
Après l’accord de notre demande, une visite de courtoisie auprès des Responsables de la qualité et de la production dans la Société a été effectuée. Durant cette visite, de plus amples informations sur les objectifs de notre stage ont été fournies. Cette visite a également servi pour déterminer ensemble la date du commencement de notre stage.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : MATERIELS ET METHODES
1. MATERIELS
1.1. Usine Fair Madagascar Seafood de Mahajanga
1.1.1. Localisation
1.1.2. Activités de l’Usine
1.1.3. Différents services dans la Société
1.2. Test pH –Chlore
1.3. Bacs
1.4. Chariots
1.5. Camion
1.6. Balance
1.7. Produits chimiques
1.8. Bibliothèques et Centres de documentation
1.9. Supports des cours
1.10. Internet
1.11. Logiciel Excel
2. METHODES
2.1. Choix du lieu de stage
2.2. Elaboration et dépôt d’une demande de stage
2.3. Visite de courtoisie
2.4. Elaboration d’une fiche questionnaire
2.5. Interview
2.6. Observations visuelles
2.7. Gravimétrie
2.8. Détermination du volume de l’eau utilisée
2.9. Caractérisation de l’eau utilisée
2.9.1. Détermination du pH et de la teneur en chlore
2.9.2. Analyse des métaux lourds
2.9.3. Analyse micro-biologique
2.10. Traitement de l’eau utilisée en salle de travail
2.11. Recherches documentaires
DEUXIEME PARTIE : RESULTATS
1. DIFFERENTES ETAPES DE TRANSFORMATION DES CRABES
1.1. Triage
1.2. Débourbage
1.3. Pesage
1.4. Endormissement
1.5. Découpage
1.6. Décabossage et prélavage
1.7. Brossage et lavage
1.8. Trempage
1.9. Triage et calibrage
1.10. Pesage final
1.11. Congélation
2. ORIGINES ET NATURES DES DECHETS DE L’USINE
2.1. Origines
2.2. Natures
3. QUANTITES DES CRABES AVEC BOUE, DES CRABES BEBOURBES ET DES DECHETS ORGANIQUES PRODUITS
4. VOLUME DE L’EAU CONSOMMEE
5. CARACTERISTIQUES DE L’EAU UTILISEE
5.1. Caractéristiques physico-chimiques
5.2. Caractéristiques micro-biologiques
6. SYSTEME DE GESTION DES DECHETS DE L’USINE
6.1. Stockage temporaire des déchets solides
6.2. Stockage définitif des déchets solides
6.3. Evacuation des effluents liquides
6.4. Criblage des matières en suspension
TROISIEME PARTIE : DISCUSSION
CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS
BIBIOLGRAPHIE
ANNEXE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *