L’aide à la décision de groupe et l’analyse multicritères

L’aide à la décision de groupe et l’analyse multicritères

Les systèmes d’aide à la décision de groupe (GDSS)

Les systèmes d’aide à la décision de groupe (Group Decision Support System GDSS) sont une application du modèle Herbert Simon [Simon, 1977]. Le système d’aide à la décision facilite essentiellement le système d’information dans la phase de renseignement où l’objectif est d’identifier le problème, puis de passer à la phase de conception. Le choix du critère de sélection varie d’un problème à un autre. Ces systèmes peuvent être utilisés pour arriver à prendre une décision et résoudre des problèmes en effectuant une analyse de données brutes, de documents, de connaissances personnelles. Une définition plus simple et qui cerne bien le contexte serait de dire que la prise de décision collaborative, décision de groupe ou décision multi-participants est “le processus dans lequel plusieurs décideurs sont impliqués, ayant des intérêts divergents voir conflictuels et prenant part de façon plus ou moins directe à la décision finale [Nunamaker et al.,1996].

Dans [Marakas, 1999], l’aide à la décision de groupe est définie comme étant « une activité conduite par une entité collective composée de deux ou plusieurs individus et caractérisée à la fois en termes de propriétés de l’entité collective et de celles de ces membres individuelles ». Laborie dans [Laborie,2006] définit l’activité de prise de décision collective (ou collaborative) comme « une convergence d’interactions cognitives et visuelles, planifiées ou opportunistes, où des personnes acceptent de se rassembler pour un objectif commun, dans une période de temps définie, soit au même endroit, soit dans des endroits différents, dans le but de prendre des décisions ». Les GDSS sont des environnements informatiques interactifs qui favorisent un effort concerté et coordonné d’une équipe de décideurs vers l’achèvement de tâches collectives de prise de décision et font évoluer la prise de décision collectivement en facilitant l’échange et l’utilisation d’informations par les membres du groupe d’un côté, et l’interaction entre le groupe et le système d’un autre côté. En plus des données et des modèles de décision, les GDSS doivent prendre en compte la dynamique du processus de prise de décision de groupe.

Les systèmes d’aide à la décision de groupe basés sur le Web

La décision dans un contexte organisationnel, est généralement obtenue après une forte consultation ou communication entre plusieurs acteurs. Les systèmes d’aide à la décision de groupe (GDSS) facilitent l’aide à la décision collective de groupes de personnes ayant des niveaux de similarités. Un système GDSS doit être facile à utiliser, flexible et peut prendre en charge les participations anonymes au niveau de plusieurs étapes de l’aide à la décision. En outre, il doit faciliter la communication entre les membres du groupe. Les GDSS peuvent être des applications traditionnelles, installées à un emplacement spécifique, basés sur un serveur (par exemple : une salle pour prendre des décisions) ou sous forme de services Web [Ammari, 2014]. Les applications Web ont l’avantage de prendre en charge les décisions de groupe au sein d’organisations géographiquement réparties. Ainsi, le système peut être implémenté en tant que service Web et les sessions décisionnelles peuvent faire participer autant de personnes, se trouvant sur des différents endroits sans avoir besoin de rien d’autre qu’un navigateur Web sur un ordinateur connecté à Internet. Les applications Web ont plusieurs caractéristiques communes, ces applications sont distribuées, ce qui signifie que les tâches de calcul ont lieu dans des environnements physiques différents.

Dans [Ozer, 2007], l’auteur explore différentes méthodes d’aide à la décision de groupe notamment la méthode (AHP), la méthode de la somme pondérée (WSM), méthode du produit pondéré (WPM), méthode combinée AHP, méthode d’évaluation de groupe, AHP floue, combinaison entre AHP floue et groupe AHP floue. Ces méthodes sont appliquées au problème de décision multicritères qui consiste à sélectionner un “site” préféré. Les membres du groupe considèrent que les sites de la zone côtière y compris l’aquaculture ou la pisciculture de la région île Grand Marian au Canada atlantique, ont des alternatives souvent conflictuelles. Tandis dans [Bello-Dambatta, 2010], l’auteur a mis en oeuvre un système d’aide à la décision en matière de gestion des terres contaminées du Royaume-Uni, basé sur la connaissance et sur le Web. Par contre, dans [Lu et al., 2008] les auteurs ont développé un système multicritères flou d’aide à la décision de groupe (FMCGDSS) pour évaluer le développement de produits cosmétiques. Un autre travail de recherche [Siddiqui et al., 2018], présente un système d’aide à la décision de groupe basé sur le Web mais pour résoudre le problème de la préparation de termes académiques rencontré dans une école de commerce d’une université du Moyen-Orient.

Ce problème implique plusieurs parties prenantes qui doivent coordonner leurs offres de cours, les affectations d’instructeur et la préparation des calendriers correspondants. Cette coordination est facilitée par une application Web qui implémente toutes les étapes du flux de travail. La tâche de planification est automatisée via un module d’optimisation utilisant un modèle de programmation à objectifs multiples et mixtes. Dans [Krishnaiyer et chan, 2017] en plus du Web, les auteurs intègrent la visualisation dans le SIAD (WVDSS, Web based Visual Decision Support System), le but du système est de planifier le processus de livraisons des lettres aux clients. L’approche prend en compte la planification du processus de production. Les informations sont collectées à partir de différents systèmes et analysées afin d’obtenir une solution optimale. 9. Les systèmes d’aide à la décision basés sur le Web Les Systèmes basés sur le Web (WBSS) constituent un domaine de recherche multidisciplinaire émergent qui vise à étudier la relation des activités humaines avec le Web comme plate-forme, support et interface communs. La généralisation de l’utilisation des services Web pour tous les aspects a eu pour effet de déplacer un grand nombre de systèmes afin d’étendre la limitation physique du traitement de l’information. Les systèmes d’aide à la décision sont des systèmes intelligents, gourmands en logiciels, qui doivent être souples, tolérants aux pannes, robustes, résilients, disponibles, reconfigurables, sécurisés et auto-déployables.

Ces SAD reposent sur l’utilisation de technologies de l’information et de la communication (TIC) avancées, notamment les services de bibliothèque numérique, les grilles de calcul et de données, l’informatique en nuage (CC), l’architecture orientée service (SOA). Les SAD offrent aux entreprises un environnement de travail collaboratif omniprésent permettant à leurs membres et aux entités de travailler ensemble plus efficacement dans leurs activités réelles dans un environnement de travail virtuel collaboratif (CVWE) composé d’un réseau de plusieurs postes de travail connectés de manière technologique [Voss et Procter,2009][ Ricci et al., 2007]. Les développements de DSS basés sur le Web [Power, 2007], y compris les DSS conçus pour la gestion de l’environnement, par exemple le Web DSS (SMARTe) réalisé pour la revitalisation durable des friches industrielles [Vaga et al., 2008] et la plateforme web DSS (OntoWEDSS) conçue quant à elle pour la gestion des eaux usées [Ceccaroni et al., 2004]. De plus en plus, Internet devient la principale source d’informations. Les organisations et les utilisateurs s’appuient de plus en plus sur le Web pour les processus décisionnels [Jarupathirun et Zahedi, 2007]. En général tous types de DSS peuvent être mis en oeuvre en utilisant les technologies Web.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Liste des figures
Liste des tableaux
Liste des abréviations
Introduction générale
Première Partie : Synthèse de l’état de l’art
Chapitre I L’aide à la décision de groupe et l’analyse multicritères
1.Introduction
2.L’aide à la décision : concepts fondamentaux
2.1 Décision
2.2 Le processus décisionnel
3.Les systèmes d’aide à la décision de groupe (GDSS)
4.Le groupe de décision
4.1 Typologie de groupes
4.1.1 Groupe interactif
4.1.2 Groupe nominal
4.1.3 Equipe
4.2 Les membres du groupe (Les acteurs impliqués dans la prise de décision)
4.2.1 Le facilitateur
4.2.2 Les participants
4.3 Processus de prise de décision de groupe
4.4 Typologie des processus de décision de groupe
4.5 Avantage d’un GDSS
5.L’aide multicritères à la décision : concepts fondamentaux
5.1 Définitions
5.2 L’action
5.3 Le critère
5.4 La matrice de performances
5.5 Les paramètres subjectifs
5.6 Classification des méthodes multicritères
5.7 La relation de surclassement
5.8 Les problématiques de décision
5.9 La modélisation des préférences
6.La famille ELECTRE
7.La famille PROMETHEE
8.Processus d’analyse multicritères d’aide à la décision
9.L’aide à la décision par les méthodes de votes
9.1 La méthode Borda
9.2 La méthode Condorcet
10.Travaux connexes
Conclusion
Chapitre II La négociation dans les Systèmes Multi Agents (SMA)
1.Introduction
2.Terminologie structurant les SMA
2.1 L’agent
2.2 Les Systèmes Multi Agents
2.3 Les différents types d’agents
3.Méthodologie de conception des interactions SMA
3.1 Méthodologie Cassiopee
3.2 Méthodologie GAIA
3.3 Méthodologie MaSE
3.4 Méthodologie Aalaadin
4.Les plateformes SMA
5.La négociation dans les Systèmes Multi Agents
5.1 Définition
5.2 Protocole de négociation
5.3 Propriétés du protocole
5.4 Objets de la négociation
5.5 Le modèle décisionnel des agents
5.6 Les caractéristiques de la négociation
5.7 Les techniques de la négociation
5.8 Protocole à concession monotone (Monotonic concession protocol)
6.Travaux relatifs à la négociation
Conclusion
Chapitre III Les services Web dans les GDSS
1.Introduction
2.Les services Web
3.Avantages et inconvénients des services Web
4.Les différents composants d’un service Web
4.1 REST
4.2 XML-RPC
4.3 SOAP
4.4 SOAP Versus REST
5.Architecture orientée services
5.1 Langage a balises étendu XML
5.2 Le langage de description WSDL
5.3 L’annuaire des services UDDI
Pourquoi les Services Web ?
Les systèmes d’aide à la décision de groupe basés sur le Web
Les systèmes d’aide à la décision basés sur le Web
Couplage des SMA et les services Web
Conclusion
Deuxième Partie : Contributions
Chapitre IV Le système d’aide à la décision proposé
1.Introduction
2.Objectifs du système proposé Web-GDSS
3.Modèles décisionnels
3.1 Modèles décisionnels de groupe
3.2 Modèle décisionnel proposé
3.2.1 Structuration du modèle et formalisation du problème
3.2.2 Exploitation du modèle décisionnel
4.Description du système d’aide à la décision de groupe proposé
4.1 Le sous système SMA
4.1.1 Modélisation des agents
4.1.2 Diagramme de classe
4.2 Le sous système de protocole de négociation
4.3 Le sous système d’authentification des décideurs
4.4 Le sous système de services Web
4.4.1 Description des services Web
4.4.2 Les composants du système
4.4.3 Interaction des composants du système
5.Les préférences des décideurs
5.1 Présentation de la méthode PROMETHEE II
5.1.1 Algorithme de la méthode PROMERHEE II
5.1.2 Pourquoi PROMETHEE II ?
5.2 Présentation de la méthode AHP
5.2.1 Algorithme de la méthode AHP
5.2.2 Pourquoi AHP ?
5.3 Présentation de la méthode ELECTRE TRI
5.3.1 Algorithme général d’ELECTRE TRI
5.3.2 Pourquoi ELECTRE TRI
6.Scorage par les méthodes de vote
6.1 Méthode Borda
6.2 La méthode Condorcet
6.3 Pourquoi les systèmes de vote (Borda et Condorcet) ?
7.La négociation dans Web-GDSS
7.1 Les phases de la négociation
7.2 Caractéristiques du protocole de négociation proposé
7.2.1 Objets de la négociation
7.2.2 Primitives de négociation
7.2.3 Le seuil de négociation
7.2.4 Les stratégies des agents
7.3 Modélisation du processus de négociation
7.3.1 Diagramme de cas d’utilisation
7.3.2 Diagramme de séquence
8.Démarche décisionnelle adoptée par Web_GDSS
8.1 Structuration du modèle de décisionnel
8.2 Exploitation du modèle décisionnel
Conclusion
Chapitre V Mise en oeuvre du Web-GDSS
1.Introduction
2.Technologies utilisées
2.1 NetBeans IDE 8.1
2.2 Tomcat
2.3 MySQL
2.4 JUDDI
2.5 La plateforme JADE
2.5.1 L’architecture de la plateforme JADE
2.5.2 Outils de contrôle et de débogage
2.5.3 Agent RMA
2.5.4 Agent Dummy
2.5.5 Agent Sniffer
3.Les services Web
3.1 Gestion des services Web
3.2 WSDL des méthodes multicritères
4.Etudes de cas : résultats expérimentaux
4.1 Phase de formulation du problème décisionnel 1
4.2 Phase d’exploitation du modèle
4.2.1 Simulation du processus de négociation
4.2.2 Interprétation des échanges de messages par les agents
4.3 Phase de Formulation du problème décisionnel 2
4.4 Phase d’exploitation du modèle
4.4.1 Simulation du processus de négociation
4.4.2 Interprétation des échanges de messages par les agents
Conclusion
Conclusion générale et perspectives
Bibliographie
Webographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *