Un programme ayant pour ambition la rénovation urbaine d’un quartier de la métropole troyenne

Il existe dans toutes les grandes agglomérations des voies qui ont subi des changements au fil du temps et qui ne sont plus adaptées à l’usage qui en est fait actuellement. Les problèmes rencontrés sur ce type d’axe vont du mauvais état de la voirie à de graves problèmes de sécurité en passant par un mauvais aménagement. C’est dans ce cadre que pour réaliser mon projet, j’ai décidé de m’attacher au réaménagement de la rue Québec à Troyes (10). En effet après une étude précise il apparaît que de nombreuses choses sont à repenser afin de lui rendre sa fonction de départ : lier un espace urbain et périurbain tout en prenant en compte la fonction éducative du quartier.

La rue Québec est donc une rue qui met en lien un espace périurbain et urbain. En effet d’un côté de cet axe se trouve le quartier Chartreux, Zone d’Education Prioritaire (ZEP) rassemblant des logements locatifs sociaux et des équipements. De l’autre côté se trouve un pôle de recherche de haute technologie caractérisé par la présence de l’Université de Technologie de Troyes (UTT) qui ouvre directement sur une commune périurbaine : Rosières-près-Troyes.

Cette rue dessert principalement des équipements qui rassemblent des jeunes de tous âges allant de la maternelle au supérieur. Aujourd’hui cette voie est dédiée à l’automobile et ne tient pas compte des échanges piétons et cyclistes. Leur sécurité n’est, à l’heure actuelle, pas suffisante car aucun aménagement n’est prévu pour eux.

De plus dans un quartier assez densément peuplé comme l’est le quartier des Chartreux il est nécessaire de trouver des espaces verts en nombre suffisant et permettant aux habitants de se relaxer et de s’évader de l’ambiance urbaine des métropoles. La rue Québec laisse pour le moment une place très importante à la voiture et seule une petite partie est dédiée aux espaces verts qui sont de plus mal aménagés. Il est nécessaire dans le cadre du nouvel aménagement de créer un lieu où voirie et espaces verts sont liés.

Un programme ayant pour ambition la rénovation urbaine d’un quartier de la métropole troyenne 

Troyes : une ville dynamique au cœur de la Champagne

Troyes est la préfecture du département de l’Aube (10). La ville se situe dans la région Champagne-Ardenne qui est composée par l’Aube, la Marne, la Haute-Marne et les Ardennes.

Troyes occupe une place centrale dans le département de l’Aube. La ville se situe à la jonction des autoroutes A26 (Calais/Reims) et A5 (Paris). La ville est donc à un croisement important des flux de population. De plus la ville est attrayante en partie grâce aux magasins d’usine qui ont fait et font encore la renommée de Troyes mais aussi grâce à l’architecture typique du centre ville.

La ville compte 60 700 habitants (recensement INSEE 2004) et fait partie de la Communauté de l’Agglomération Troyenne (CAT) qui regroupe en plus de Troyes les communes de La Chapelle-Saint-Luc, Saint-André-les-Vergers, Sainte-Savine, Saint Julien-lesVillas, Pont-Sainte-Marie, Les Nöes-près-Troyes, La Rivière-de-Corps, Saint-Parres-auxTertres, Rosières-près-Troyes et Bréviandes pour un total de 121 578 habitants (recensement INSEE 1999).

La rue Québec : un axe important au cœur de la ZEP des Chartreux et appartenant à deux communes

Le territoire de mon étude sera la rue Québec qui se situe sur deux communes que sont Troyes et Rosières-près-Troyes. Il y a donc plusieurs règlements qui s’appliquent à cette voirie : le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville de Troyes et le Plan d’Occupation des Sols (POS) de la commune de Rosières-Près-Troyes.

La voirie se situe dans le quartier des Chartreux qui est assez excentré du centre ville puisqu’il se situe à la limite sud du territoire communal de la ville de Troyes. C’est une Zone d’Education Prioritaire (ZEP) créée dans les années 50 et qui regroupe en majorité des logements sociaux, des structures scolaires, universitaires et sportives. La rue Québec, d’une longueur de 540m environ, est un axe important de part sa largeur (28m environ), la quantité de places de parking disponibles et les connexions qu’elle permet avec des établissements scolaires tels l’Université de Technologie de Troyes (UTT).

Un projet inscrit dans le Programme de rénovation urbaine des Chartreux

L’Etat a fixé par la loi du 1er août 2003 un but à atteindre pour le territoire français concernant la rénovation urbaine des logements locatifs sociaux :
– Une offre nouvelle de 250000 logements locatifs sociaux
– La réhabilitation de 400000 logements locatifs sociaux
– La démolition de 250000 logements
– Une offre d’équipements publics et d’aménagements urbains
C’est dans cette optique qu’a été crée l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). L’agglomération troyenne par le biais de la CAT a donc mis en place un Programme de rénovation urbaine concernant plusieurs quartiers de l’agglomération. Le quartier des Chartreux dans lequel se situe mon projet fait partie intégrante de ce programme et est classé en Zones Urbaines Sensibles (ZUS) Zones de Redynamisation Urbaine (ZRU).

Ce projet de rénovation de l’agglomération troyenne se décline en 6 objectifs majeurs :
– s’appuyer sur un projet structurant : chacun des projets de rénovation urbaine de l’agglomération troyenne s’appuie sur un projet structurant mis en œuvre à proximité (campus universitaire, complexe cinématographique, requalification d’une friche urbaine…), de manière à ce que les quartiers en question puissent tirer le meilleur parti de ces projets conjoints.
– réinsérer ces quartiers dans la ville : il s’agit de mettre en œuvre une politique de désenclavement afin de rétablir des échanges entre les quartiers et le centre de l’agglomération et d’améliorer la répartition de la population à l’échelle de l’agglomération.
– améliorer le cadre de vie : cette amélioration passe notamment par la définition de politiques stratégiques en matière de propriété foncière, d’entretien de maintenance et de sécurisation des immeubles, d’organisation et de qualification des espaces publics, de déplacements urbains (pistes cyclables, transports en sites propres…).
– offrir à chacun des services publics de qualité : les projets comportent de nombreuses opérations destinées à améliorer le fonctionnement et la qualité des services publics de proximité (construction de nouvelles écoles, d’une maison de quartier…).
– renforcer le développement économique et l’emploi : le développement d’un environnement attractif et le soutien aux créateurs d’activité sur ces quartiers rénovés reposeront sur la recherche de synergies entre investissements sur le quartier, développement économique, accès à l’emploi des habitants et réponse aux besoins en matière de services marchands de la part de la population.
– assurer la mixité sociale du logement par le renouvellement de l’offre .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Partie 1 : Eléments d’Analyse
1. Un programme ayant pour ambition la rénovation urbaine d’un quartier de la métropole troyenne
1.1. Troyes : une ville dynamique au cœur de la Champagne
1.2. La rue Québec : un axe important au cœur de la ZEP des Chartreux et appartenant à deux communes
1.3. Un projet inscrit dans le Programme de rénovation urbaine des Chartreux
2. Une rue avec une dynamique éducative et résidentielle
2.1. Une rue au cœur d’un parc de logement à vocation sociale
2.2. … mais aussi d’une zone à dominante éducative
2.3. Les espaces verts : une source de bien-être à conserver
3. Une forte activité sur la voirie source de problème
3.1. Aux heures d’affluence : circulation dense et difficile
3.2. Des parkings assez nombreux mais mal utilisés
3.3. Une voirie en très mauvais état et demandant une refonte totale
4. La sécurité des piétons et des cyclistes : un aspect important non pris en compte lors de l’élaboration de la voirie
5. Plan d’organisation actuelle de la rue Québec
6. Synthèse
Partie 2 : Propositions d’aménagements
Avant-propos
1. Le Plan de Déplacement Urbain, un document cadre pour le nouvel aménagement
2. Les voies de circulation : une refonte prenant en compte les enjeux de sécurité
2.1. Un nouveau tracé permettant de réguler la vitesse
2.2. Des passages piétons en nombre suffisant et aménagés
2.3. Valorisation des transports en commun par la création d’une voie bus et de parkings dédiés
2.4. Des parkings moins nombreux sur le site mais couplés à une offre dans certains établissements scolaires
3. Un espace central aux multiples fonctions
3.1. Un espace vert central, lieu de bien-être
3.2. Une piste cyclable intégrée à son environnement
3.3. Un cheminement piéton : lieu central de cet espace
3.4. Des aménagements pensés pour servir à tous
4. Plans masse de l’organisation finale de la rue Québec décrite
5. Une variante permettant une meilleure gestion du trafic au détriment de la sécurité
6. Synthèse
Conclusion
Bibliographie
Table des annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.