Thèse évolution de l’abcès de la cornée pendant l’hospitalisation

Thèse pour l’obtention du diplôme d’état de docteur en médecine

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : RAPPELS
I. ANATOMIE DU GLOBE OCULAIRE
I.1. Contenant ou coque
I.2. Contenu ou milieux transparents
II. LA CORNEE
II.1. Anatomie de la cornée
II.2.Physiologie de la cornée
II.3. Physiopathologie des infections de la cornée
III. CONDUITE A TENIR DEVANT UN ABCES DE LA CORNEE
III.1. Diagnostic positif
III.2. Diagnostic étiologique
III.3. Diagnostic de gravité
III.4. Diagnostic différentiel
III.5. Complications de l’abcès de la cornée
III.6. Traitement
III.6.1. Buts
III.6.2. Moyens
III.6.3. Indications
III.7. Evolution
DEUXIEME PARTIE : METHODES ET RESULTATS
I. PATIENTS ET METHODES
I.1. Cadre de l’étude
I.2. Type de l’étude
I.3. Période de l’étude
I.4. Durée de l’étude
I.5. Population de l’étude
I.6. Echantillonnage
I.7. Mode de collecte de données
I.8. Variables étudiées
I.9. Mode d’analyses des données
I.10. Calculs et test statistiques
I.11. Les limites de l’étude
I.11. Considérations éthiques
II. RESULTATS
II.1. Les résultats du recrutement
II.2. Les résultats de la sélection
II.3. Les caractéristiques de la population
II.3.1. Répartition de la population d’étude
II.3.2. L’âge
II.3.3. Le genre
II.3.4. La zone de provenance
II.3.5. La profession
II.4. Caractéristiques cliniques
II.4.1. Le délai de consultation
II.4.2. Le coté atteint
II.4.3. Les facteurs de risque locaux
II.4.4. Les facteurs de risque généraux
II.4.5. Les facteurs de gravité ophtalmologique à l’admission
II.4.6. Les facteurs de gravité généraux
II.4.7. Les résultats microbiologiques
II.4.8. L’acuité visuelle initiale
II.4.9.Le traitement adjuvant
II.4.10 L’acuité visuelle à la sortie
II.5. Evolution pendant l’hospitalisation
II.5.1. Les complications
II.5.2. Le traitement chirurgical
II.5.3. La durée d’hospitalisation
II.5.4. L’amélioration de l’acuité visuelle à la sortie
II.5.5. La durée d’hospitalisation et l’amélioration de l’acuité visuelle à la sortie
II.5.6. La durée d’hospitalisation et la présence de complications
II.6. Contrôle après 1 mois
II.7. Guérison de l’abcès de la cornée
TROISIEME PARTIE : DISCUSSION
I. Notre population
I.1. L’âge
I.2. Le genre
I.3. La zone de provenance
I.4. La profession
II. Caractéristiques cliniques
II.1. Le délai de consultation
II.2. Le coté atteint
II.3. Les facteurs de risque locaux
II.4. Les facteurs de risque généraux
II.5. Les critères de gravité ophtalmologique
II.6. Les facteurs de gravité généraux
II.7. Les résultats microbiologiques
II.8. L’acuité visuelle initiale
II.9. L’acuité visuelle à la sortie
III. Evolution de l’abcès de la cornée pendant l’hospitalisation
III.1. Les complications de l’abcès de la cornée
III.2. Le traitement chirurgical
III.3. La durée d’hospitalisation
IV. Contrôle après 1 mois
V. Guérison de l’abcès de la cornée
CONCLUSION
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse avec la catégorie facteurs de gravité

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe de Bestpfe.com et ouvrir le fichier pfe PDF ou pfe DOC. Ce programme spécifique est classé dans la catégorie médecine où vous pouvez trouver quelques autres mémoires médecine similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Actuellement, de plus en plus de gens sont prêts à partager leurs travaux pfe, mémoire, thèse.. avec les autres et ils ne veulent pas de compensation pour cela. Le rapport EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES ABCES GRAVES DE LA CORNEE est un rapport complet pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux.

Caractéristiques cliniques
Le délai de consultation

Dans notre étude, le temps mis entre l’apparition des signes et la consultation variait de 1 jour à 19 jours avec une moyenne de 8,76 jours chez les patients sous collyre renforcé et 14,03 jours chez les patients sous collyre d’officine.Ce délai avant consultation est plus court que celui de Constatinou et coll[50] en Australie avec 9,2 jours chez les malades sous collyre renforcé et plus long chez les malades sous collyre d’officine avec 8,9 à 9,4 jours.
Raobelaet collà Madagascar en 2011 retrouvent un délai moyen de consultation de 17,27jours avec des extrêmes allant de 1 jour à 100 jours[40].En Afrique du Sud Schaftenaar et coll retrouvent un délai moyen avant consultation de 19 jours avec des extrêmes allant de 11 à 38 jours.
Ce retard peut s’expliquer par la modestie des moyens, l’automédication, la consultation chez les médecins libres ou tradipraticiens.Lorsque le temps mis avant de consulter est long, cela peut être la cause d’un retard de prise en charge entrainant des conséquences parfois irréversibles.

Le coté atteint

Dans notre série, cinquante-cinq patients avaient l’œil gauche malade (57,29%) avec 60% dans le groupe traité par collyre renforcé contre 56,06% dans le groupe traité par collyre d’officine. Nos résultats se rapprochent de celui de Constantinouet coll avec la prédominance du côté gauche (51,71%) dont 58% dans le groupe traité par collyre renforcé et 50,99% dans le groupe traité par collyre d’officine (p=0,35)ainsi que dans les études de Al Otaibi chez les enfants 67,6% et Bourcier en France 54,3%[53]. Par contre, l’œil droit prédomine dans l’étude de Sharma avec 54,5% dans le groupe traité par collyre renforcé et 54,5% dans le groupe traité par collyre d’officine (p=0,99).
Il est difficile de pouvoir expliquer une tendance vers un œil ou l’autre. Nous partageons l’idée de Sekkat pour qui : «Si une différence apparait dans la fréquence des traumatismes entre l’œil droit et l’œil gauche, elle ne peut être due qu’au hasard de la trajectoire du projectile».
Nous avons noté une atteinte bilatérale dans le groupe traité par collyre d’officine représentant 1,52% de ce groupe, Bourcier a retrouvé 3% d’atteinte bilatérale dans son étude.
Cette différence de proportions pourrait être due à l’utilisation abusive des lentilles de contact dans l’étude européenne avec des soins inadéquats du patient. Dans notre étude le traumatisme oculaire en était la cause.

Les facteurs de risque locaux

Dans la littérature, un facteur d’exposition ou de risque est identifiable dans plus de 9 cas sur 10[55]. En effet, 75% des patients de notre étude présentaient au moins un facteur de risque d’abcès de la cornée. Le groupe traité par collyre d’officine et le groupe traité par collyre renforcé semblent présentés des proportions presque identiques de patients avec respectivement 75,76% et 73,33%.
• La notion de traitement oculaire antérieur dans notre étude représentait le premier  facteur de risque important avec 69,79% de notre population totale. La proportion dans le groupe traité par collyre renforcé est de 66,67% et dans le groupe traité par collyre d’officine est de 71,21%.
Parmi eux, 33,33% des patients traités par collyres renforcés et 30,3% de patients traités par collyre d’officine ont reçu des collyres d’antibiotique, 20% des patients traités par collyre renforcés et 19,7% des patients traités par collyre d’officine ont reçu des collyres oculaires contenant des corticoïdes.
Raobela et coll retrouvent 83,96% de traitement topique empirique avant l’hospitalisation avec 59,43% pour les antibiotiques topiques et 11,3% pour les corticoïdes locales.

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *