Thèse en médecine aspects épidemiocliniques des infections urinaires

Thèse de doctorat en médecine

Introduction générale
PREMIERE PARTIE
I-QUELQUES DEFINITIONS
II-EPIDEMIOLOGIE
III-PHYSIOPATHOLOGIE
IV-SIGNES
V-DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
VI-DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
VII- EVOLUTION- PRONOSTIC
VIII-COMPLICATIONS
IX-TRAITEMENT
DEUXIEME PARTIE
I. MATERIELS ET METHODES
II. RESULTATS
II-1-ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES
II-2-ASPECTS CLINIQUES
II-3-ASPECTS PARACLINIQUES
II-4- DIAGNOSTICS RETENUS
II-5-TYPE D’INFECTION URINAIRE
II-6-ASPECTS THERAPEUTIQUES
II-7-ASPECTS EVOLUTIFS
TROISIEME PARTIE : DISCUSSION 
Conclusion générale

Rapport PFE, mémoire et thèse avec la catégorie médecine

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe de Bestpfe.com et ouvrir le fichier pfe PDF ou pfe DOC. Ce programme spécifique est classé dans la catégorie infection urinaire où vous pouvez trouver quelques autres mémoires médecine similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Actuellement, de plus en plus de gens sont prêts à partager leurs travaux pfe, mémoire, thèse.. avec les autres et ils ne veulent pas de compensation pour cela. Le rapport ASPECTS EPIDEMIOCLINIQUES DES INFECTIONS URINAIRES est un rapport complet pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux.

DEFINITION DE L’INFECTION URINAIRE

Ce sont des infections aiguës ou chroniques d’un organe de l’appareil urinaire : rein, vessie, urètre ou prostate chez l’homme. Elles correspondent à la présence anormale de germes microbiens dans l’urine.
La définition d’une bactériurie significative pour le diagnostic d’une infection urinaire reste jusqu’à maintenant un sujet de discussion (5). Dans la pratique, elle se définie comme la présence d’une bactériurie supérieure ou égale à 10 5 germes /ml (6).
Les infections urinaires peuvent se localisées dans les voies urinaires basses : cystite (infection des urines vésicales), urétrite (atteinte inflammatoire de l’urètre antérieur), prostatite (inflammation aiguë de la glande prostatique d’origine bactérienne), épididymite. Elles peuvent également se localiser dans les voies urinaires hautes et être à l’origine d’une pyélonéphrite (infection du bassinet associée à une infection interstitielle du parenchyme rénal). Les termes d’infections urinaires basses et hautes sont abandonnés (5) (7) (8).

INFECTIONS URINAIRES SIMPLES-INFECTIONS URINAIRES COMPLIQUEES

La terminologie actuelle prend en compte les facteurs de risque de complication. La distinction entre infections urinaires simples et infections urinaires compliquées a pour but une meilleure prise en charge.
INFECTIONS URINAIRES SIMPLES
Sous le terme infection urinaire simple, on comprend en général une infection urinaire sans d’autres facteurs de risque (voir tableau 1). Elles regroupent les cystites aiguës simples et les pyélonéphrites aiguës simples.
Il est à noter qu’une pyélonéphrite « simple » peut être d’évolution sévère, responsable parfois d’un sepsis grave.

INFECTIONS URINAIRES COMPLIQUEES

Les infections urinaires compliquées sont les infections qui surviennent en présence d’un ou plusieurs facteur(s) de risque de complication (voir tableau 1). Elles regroupent les cystites compliquées, les pyélonéphrites compliquées, et les prostatites (9).
Tableau I: Facteurs de complication d’une infection urinaire (10)
Diabète
Sexe masculin
Grossesse
Immunosuppression
Histoire ancienne de pyélite, de calcul, de malformations préexistantes tel le diverticule caliciel, le syndrome de jonction pyélo-urétéral, la pathologie des duplications complètes.
Infection urinaire acquise à l’hôpital
Traitement antibiotique récent
Infections récidivantes (≥4 épisodes/an)
Sonde à demeure ou transitoire en place, antécédent d’intervention
urologique récente

INFECTION URINAIRE RECIDIVANTE

L’infection récidivante de l’appareil urinaire se définie arbitrairement par la survenue de 3 épisodes d’infection urinaire ou plus par an ou 2 épisodes dans les derniers 6 mois ou un dernier épisode d’infection urinaire de moins de 3 mois (11) (12).
Les facteurs favorisant les infections urinaires récidivantes sont:
– Chez la femme pré-ménopausée: un épisode antérieur de cystite, l’usage de spermicide, une histoire de cystite chez la mère, premières cystites à un âge précoce (avant l’âge de 15ans).
– Chez la femme ménopausée : le diabète, l’incontinence urinaire, un prolapsus vésical, un résidu vésical post-mictionnel., une histoire d’infections urinaires basses avant la ménopause (13) (14).

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *