Thèse en médecine approche diagnostique d’un état fébrile

Thèse de doctorat en médecine

Introduction générale
PREMIERE PARTIE : REVUE DE LA LITTERATURE HISTORIQUE DE LA FIEVRE QUELQUES DEFINITIONS
Température normale
Fièvre
Hyperthermie
Fièvre isolée
Fièvre associée
Fièvre continue
Etat subfébrile
Fièvre prolongée inexpliquée
PHYSIOPATHOLOGIE DE LA FIEVRE
Thermorégulation
1.1-Thermogenèse
1.2-Thermolyse
2- Mécanisme et signification de la fièvre
2.1-Les pyrogènes exogène
2.2-Les pyrogènes endogènes
Le Centre thermorégulateur
3.1- Ce centre agit par voie réflexe
3.2- Siège
3.3- Sensibilité du thermostat
3.4- Dérèglement du centre thermorégulateur
Courbe de température
Conséquences de la fièvre sur l’organisme
5.1- Sur le métabolisme pratique
5.2- Sur le métabolisme glucidique
5.3- Sur le métabolisme lipidique
5.4- Sur l’équilibre hydroélectrolytique
5.5- Sur le système endocrinien
5.6- Sur le système immunitaire
ETIOLOGIES DE LA FIEVRE
Infection
Affections malignes
Connectivité et fièvre d’origine inflammatoire
Fièvre et chirurgie
Autres
APPROCHE DIAGNOSTIQUE D’UN ETAT FEBRILE
Interrogatoire
Examen clinique
Terrains particuliers
Examens paracliniques
TRAITEMENTS DE LA FIEVRE
DEUXIEME PARTIE : NOTRE TRAVAIL
Objectifs de l’étude
Cadre d’étude
2.1- Situation géographique du CSBII d’Ampasanimalo
2.2- Présentation du CSBII d’Ampasanimalo
Méthodologie
3.1- Méthode
3.2- Matériels
Résultats
4.1- Distribution du nombre des consultants et celui des patients fébriles
4.2- Le Paludisme
4.2.1- Définition
4.2.2- Rappels épidémio-physiopathologiques
4.2.3- Traitements
4.2.4- Distribution des cas suspects de paludisme par mois
4.2.5- Distribution des cas suspects de paludisme selon l’âge
4.2.6- Distribution des cas suspects de paludisme selon le sexe
4.2.7- Distribution des cas suspects de paludisme selon la provenance
4.3- La grippe
4.3.1- Définition
4.3.2- Rappels épidémio-physiopathologiques
4.3.3- Traitements
4.3.4- Distribution des cas de syndrome grippal par mois
4.3.5- Distribution des cas de syndrome grippal selon l’âge
4.3.6- Distribution des cas de syndrome grippal selon le sexe
4.3.7- Distribution des cas de syndrome grippal selon la provenance
TROISIEME PARTIE : COMMENTAIRES, DISCUSSIONS ET SUGGESTIONS
Commentaires et Discussions
II- Suggestions
Conclusion générale

Rapport PFE, mémoire et thèse avec la catégorie médecine

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe de Bestpfe.com et ouvrir le fichier pfe PDF ou pfe DOC. Ce programme spécifique est classé dans la catégorie physiopathologie de la fievre où vous pouvez trouver quelques autres mémoires médecine similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Actuellement, de plus en plus de gens sont prêts à partager leurs travaux pfe, mémoire, thèse.. avec les autres et ils ne veulent pas de compensation pour cela. Le rapport LES PRINCIPALES PATHOLOGIES FEBRILES est un rapport complet pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux.

TRAITEMENT DE LA FIEVRE

CE QU’IL FAUT FAIRE

Le repos au lit est nécessaire dans tous les cas. L’alimentation doit être légère jusqu’à l’établissement du diagnostic ; les boissons doivent être abondantes, non alcoolisées ; on donnera des eaux minérales, des jus de fruits, des bouillons. On prendra soins de la bouche et des lèvres (qu’il faut nettoyer et humidifier), du siège (qui doit toujours être propre).
On utilisera les antipyrétiques ou fébrifuges (aspirine, amidopyrine, quinine) avec modération jusqu’à l’établissement du diagnostic étiologique. Il est utile de rafraîchir le front, les tempes, la nuque avec des linges humides. Ceux-ci pourront être appliquées sur les membres si la température dépasse 40°C afin d’éviter les troubles nerveux. Les bains dans de l’eau de 37 à 37,5°C peuvent diminuer une température élevée, mais il est préférable de ne pas le faire.
Une vessie de glace peut être placée sur la tête, réduisant la température et calmant le mal de tête.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

On comprend qu’il ne faille jamais commencer un traitement antibiotique ou anti-inflammatoire avant qu’un diagnostic précis n’ait été établi. Malgré le désir de voir le malade guérir le plus vite possible, il ne faut pas risquer, en appliquant un traitement « à l’aveugle », de modifier l’aspect de la maladie et de rendre le diagnostic encore plus difficile. Même en ce qui concerne les antipyrétiques, il ne faut pas en donner dans les heures précédant la prise de la température (elle paraîtrait plus basse qu’elle ne l’est en réalité).

OBJECTIFS DE L’ETUDE

Cette étude a pour objectifs de :
– évaluer la fréquence de la fièvre toutes causes confondues
– évaluer la morbidité des deux principales maladies fébriles : les cas suspects de paludisme, la grippe.

CADRE D’ETUDE

SITUATION GEOGRAPHIQUE DU CSB II D’AMPASANIMALO

Le CSBII d’Ampasanimalo anciennement appelé dispensaire urbain d’Ampasanimalo est une formation sanitaire destinée à offrir des consultations médicales sans pouvoir offrir une hospitalisation.
Localisée dans la partie orientale d’Antananarivo un peu en aval de l’Université d’Ankatso, le CSBII d’Ampasanimalo est une formation sanitaire dont sa localisation fait une grande contraste avec les malades qui y fréquentent. Il se trouve dans une petite ruelle d’habitations où on ne trouve que des luxueuses maisons. Il se trouve plus précisément derrière la clinique MPITSABO MIKAMBANA.
Ce Centre de Santé de Base est crée aux environs de 1930 tout en portant le nom de dispensaire de Mahazoarivo chargé de la santé du personnel du palais de Mahazoarivo [32].
Actuellement, ce CSBII d’Ampasanimalo fait partie des CSBII d’Antananarivo Renivohitra ; plus précisément de la Circonscription Médicale de l’Imerina Est.
Ce Centre de Santé de Base couvre 9 Fokontany soit près de 41.050 habitants.
Mais ceci n’empêche l’arrivée d’autres malades venant d’autres Fokontany, voire de la haute ville ou les autres communes.
Les habitants de ces Fokontany, qui viennent consulter, appartiennent à la classe la plus défavorisée.
Ces malades sont constitués pour, la majorité des cas par, des chômeurs et travailleurs fragiles.
Il ne faut pas oublier qu’il existe des formations privées dans le secteur Ampasanimalo :
– Clinique MPITSABO MIKAMBANA
– Centre de Santé de Base Niveau II : FOYER DE VIE ANTANIMORA
– Dispensaire SAINT – ETIENNE AMBANIDIA
– Centre Socio-Sanitaire de VOLOSARIKA
– Clinique SAINT-PAUL AMBATOROKA
– Dispensaire FJKM AMBANIDIA
– Ambatoroka
– Ambohimiandra + Fenomanana + Ankadivao
– Ambohitsoa + Ankazolava + Ivanja
– Antsahabe + Ankazotokana + ankorahotra
– Ampasanimalo + Antanimora
– Faliarivo Ambanidia
– Tsiadana
– Volosarika

METHODOLOGIE
METHODE

C’est une étude rétrospective et descriptive réalisée au CSBII d’Ampasanimalo prenant compte tous les malades ayant présentés une hyperthermie pendant la période allant du 01 janvier 2001 au 31 décembre 2001.
Ont été exclus de l’étude tous les malades n’ayant pas présenté une hyperthermie pendant cette période.

Rappels épidémio-physiopathologiques

a.- Rappels épidémiologiques
• Les grandes pandémies mondiales et la plupart des épidémies de grippe sont dues au virus du groupe A. Les virus B et C sont responsables de grippe plus bénignes.
• La contagiosité est extrême par transmission directe interhumaine, et ce, par voie aérienne.
• La plasticité antigénique des virus grippaux, surtout du groupe A, explique pour l’essentiel l’absence d’immunisation durable et, aussi, les difficultés de la prophylaxie vaccinale.
b.- Physiopathologie :
• Cycle viral :
L’hémagglutinine du virus grippal se fixe d’abord de façon réversible puis irréversible à un récepteur spécifique de la surface des cellules des voies respiratoires.
Cette fixation est suivie de la pénétration intracellulaire puis de la réplication virale, les nouveaux virions sont libérés grâce à la neuraminidase.

COMMENTAIRES, DISCUSSIONS ET SUGGESTIONS
COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS

– Sur la distribution selon le nombre de fébriles et celui des consultants ;
Nous avons recensé, au total, 1.034 patients fébriles toutes causes confondues sur 4.566 consultants du 01 janvier 2001 au 31 décembre 2001.
Ce chiffre correspond à un taux de 22,64%.
D’après les responsables des formations sanitaires, les consultants sont moins nombreux durant les périodes de récolte (surtout le riz). Ceci se voit dans la figure n°9 à partir du mois de mai.
Comme le nombre de consultants, le nombre de fébriles semble évoluer en fonction du climat. A partir du mois de juin à octobre où la température moyenne ne dépasse pas 20°C avec des précipitations faibles, le pourcentage de fébriles ne dépasse pas 17,85% des consultants.

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *