Système de gestion d’entretien routier

Le transport Routier représente un important secteur de l’activité économique et qui assure le processus global de développement économique et social. Dans notre pays où l’économie repose principalement sur l’agriculture, il est évident que le transport Routier joue un rôle essentiel dans la commercialisation de la production agricole, de même, pour assurer l’accès au service de santé, d’éducation ainsi que la distribution des produits de base.

Une route doit satisfaire aux besoins des usagers, mais le réseau Routier pour être efficace, doit suivre l’augmentation du trafic. Dans le cas contraire, le mauvais état des routes deviendra rapidement un obstacle au développement du pays.

Le Système de d’Entretien Routier

Nécessité d’une Politique d’Entretien Routier

L’Entretien du réseau Routier est depuis longtemps considéré comme une des tâches fondamentales pour conserver l’état d’une chaussée. Aujourd’hui, dans les pays en voie de développement, cette tache semble avoir une importance accrue. En effet, dans plusieurs cas, les ressources en capital sont rares et à partager entre de nombreux besoins, tous pressants.

Développement et communications

Le développement de la fonction de transport a une influence profonde sur notre activité et notre comportement. Le déplacement des marchandises vers les lieux de et consommation prend une importance croissante, ainsi que le déplacement des biens et des personnes. Les pays en développement n’ont pas échappé à cette notion du moderne, avec un certain décalage, mais d’une manière progressive, où leurs économies reposent sur l’amélioration de leurs moyens de communications, y compris l’Entretien des Routes.

Problèmes de l’Entretien Routier 

L’Entretien Routier est particulier à chaque pays. Il s’agit de déterminer une stratégie optimale d’Entretien, compte tenue d’un ensemble de variables (Croissance des circulations, état des routes et leur revêtement, etc.…) pour minimiser les coûts économiques, en s’adaptant aux particularités d’un pays. La programmation de l’ensemble des opérations d’Entretien et d’Investissements, est très importante malgré les difficultés. Il est très important de connaitre l’optimum à faire en fonction des crédits disponible. Dans la plupart des cas, l’extension des réseaux Routiers s’est réalisée sans Entretiens ultérieurs, par manque de financements correspondants. De plus, la politique d’Entretien Routier dans lequel s’insère la Gestion des routes n’est pas complète au cadre institutionnel. Car cette dernière, relève d’un grand nombre d’organismes dont les responsabilités respectives n’apparaissent pas clairement.

Nécessité d’une politique d’Entretien Routier

Dans les pays en voie de développement, une politique routière dans laquelle viennent s’inscrire les différents programmes d’aménagement et d’Entretien Routier est indispensable. Une politique routière doit essentiellement fixer un mode progression vers un objectif à long terme. Dans le domaine Routier, par suite du montant élevé des crédits, toute action est progressive, perpétuel et harmonieuse, dans le cadre d’un schéma d’avenir plus étendu. La survie de la route dépend de son Entretien continuel. Il faut avoir à l’esprit que la construction ou l’amélioration d’un réseau Routier, doit faire partie d’un plan de développement, économique et humain, et aller de paire avec lui. On touche par là, deux notions essentielles :

❥ La première est la notion de continuité de tous les programmes.
❥ La deuxième est la notion d’aménagement progressif. A cause de l’insuffisance des Investissements il n’est pas possible de réaliser dans son entier tous les programmes. D’où la nécessité d’une politique d’Entretien Routier.

Objectif Politique de l’Entretien Routier 

Face à ce constat, une politique d’Entretien Routier est indispensable et a pour objectif :

❖ La répartition des budgets, sur les priorités des Travaux à programmer selon les limites financières ;
❖ La clarification des responsabilités prises en charge ;
❖ Le bon fonctionnement de la Gestion des routes ;
❖ La conservation du patrimoine, rentable sur le plan économique.
❖ De déterminer les choix stratégiques ayant pour la satisfaction des usagers.

Le Système de l’Entretien Routier

La mise en place de cette politique nécessite une configuration au niveau des autorités concernées (Responsables administratifs, techniques, financiers…), en s’appuyant sur des objectifs clairs ainsi que l’emploi d’une Gestion plus efficace.

Définition du SGER

Le SGER concerne l’ensemble des activités de description, de Gestion et d’exploitation des données d’un réseau Routier, à l’aide des outils informatiques, pour assurer un bon fonctionnement de l’Entretien Routier.

Les étapes à suivre dans le SGER sont :
➤ Connaitre le réseau à l’aide du système d’information ;
➤ Avoir une bonne décision sur l’analyse optimum de stratégie, concernant le niveau de service ;
➤ Chercher un ou plusieurs programmes repartis selon les sections, où l’on choisit les solutions et les Travaux prioritaires ;
➤ Vérifier l’état du réseau par une mise à jour.

Objectif du SGER

Le SGER a pour tache fondamentale de définir :
✔ L’évolution prévisible à long terme de l’état d’une chaussée en fonction de la stratégie choisie ;
✔ D’analyser le réseau en fonction du données correspondantes ;
✔ De caractériser, à un moment donné, de l’état d’une chaussée et du niveau de service offert aux usagers ;
✔ La stratégie d’Entretien compte tenu de la contrainte budgétaire ;
✔ De bien répartir les budgets selon le programme de l’Administration ;
✔ La détermination du programme annuel et pluriannuel des Travaux.

Ainsi, ce système permet d’informer, d’analyser le réseau Routier et le partager entre tous les acteurs concernés (Ministère, Direction générale des routes, Directions départementales …). La connaissance du réseau est un des éléments indispensables pour définir les politiques et stratégies routières en matière d’Investissement, d’exploitation, de Gestion ou d’Entretien.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
Partie I : Généralités sur le Système de Gestion d’Entretien Routier
I. SYSTEME DE GESTION D’ENTRETIEN ROUTIER
I.1.Nécessité d’une politique d’Entretien Routier
I.2.Le SGER dans les pays en voie de développement
I.3.Fonctionnement du SGER
I.4.Notion de niveau de service et stratégie d’Entretien
II. LE SGER A MADAGASCAR
II.1.Rappel sur la création du SGER
II.2.Processus du SGER à Madagascar
II.3.Les outils d’aides utilisés à Madagascar
Partie 2 : Présentation et utilisation opérationnel le du modèle HDM-4 en vue d’une évaluation stratégique
I. VUE D’ENSEMBLE SUR LE MODELE HDM-4
I.1.Généralités sur le modèle
I .2.Gestion des routes selon HDM-4
I .3.Les études d’analyse d’après HDM-4
I.4.Terminologie dans HDM-4
I.5.Les modules
II.ETUDE POUR L’ANALYSE STRATEGIQUE DANS HDM-4
II.1.Généralité sur l’étude
II.2.Les résultats de calcul effectués par HDM-4
II.3.Les diverses étapes pour stockage et collecte des données
II.4.Configuration des données
II.5.Réseau routier et parc de véhicules
II.6.Utilisation pratique du modèle pour l’analyse stratégique
III. MODELE DE CALAGE DU HDM-4 calage
III.1.Principe de calage
III.2.Evolution de dégradation selon le modèle HDM-4
III.3.Les coefficients de calage
III.4.Préparation des données pour le travail de calage
Partie 3 : Analyse stratégique du réseau d’exportation et les autres Routes Nationales
I. PRESENTATION DU RESEAU ROUTIER
I.1.Réseau des Routes Nationales et Routes Provinciales
I .2.Les réseaux concernés pour notre analyse
II.ETUDE D’ANALYSE STRATEGIQUE
II.1.Etude sommaire
II.2.Les inputs dans HDM-4
II.3.Passage dans HDM-4
III. RESULTATS APRES PASSAGE HDM
III.1.Stratégie optimale pour les différentes sections
III.2.Uni moyen pour chaque section
III.3.Les programmes de Travaux sans contraintes (par année)
III.4.Uni moyen annuelle par classe de route
III.5.Vitesse moyenne annuelle par classe de route
III.6.Superficie moyenne dégradée par liaison
III.7.Coût Administration par type de travaux
CONLUSION GENERALE
BIBLIOGRAPHIES
ANNEXES

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *