Stage de fin d’études modèles de déploiement de services Cloud

Stage de fin d’études master professionnel en Nouvelles Technologies des Télécommunications et Réseaux

Solution à mettre en place et travail demandé

Le projet consiste à mettre en œuvre un prototype IaaS tout en se basant sur les technologies Open source. Le choix de la technologie à adopter pour le prototype IaaS devra être justifié. En fait, nous sommes amenés à réaliser une étude comparative des solutions open sources IaaS dont les critères majeurs sont la prise en charge des plateformes de virtualisation hétérogènes ainsi que l’interopérabilité avec les Clouds publics. Pour mener à bien notre transition vers l’IaaS, on opte pour la démarche suivante : 1- Etude bibliographique du Cloud Computing en termes de principes, avantages, inconvénients, risques, offres du marché. 2- Choix et élaboration d’une solution technologique de Cloud Computing qui répond aux besoins de la société suite une étude comparative entre des différentes technologies et solutions libres disponible. 3- Déploiement d’un nuage privé exploitable via un portail qui optimise l’utilisation des ressources informatiques de la société. 4- Configuration des services IaaS selon le catalogue disponible et suivant certains privilèges d’utilisation pour : ✓ La gestion des comptes des utilisateurs du nuage ; ✓ La gestion des images de disques stockés ; ✓ La gestion d’instances de machine virtuelle ; ✓ La gestion de la sécurité par l’application des politiques d’accès contenant les autorisations sur les ressources IaaS ; ✓ La gestion des ressources informatiques disponibles (charge des serveurs, volume des disques virtuels de stockage, mémoire…) et la mise en place de service de surveillance;

Méthodologie Agile Scrum

Pour mettre en relief les besoins fonctionnelles de notre projet, le choix d’une méthodologie de travail à suivre avec des étapes bien précises est primordial. Cette méthodologie représente une démarche ayant pour but de formaliser les étapes préliminaires de production des logiciels afin de l’organiser de façon rationalisée et structurée et de rendre le développement plus fidèle aux besoins des utilisateurs dans des temps avec les moindres coûts. Parmi les méthodologies de gestion des projets, on distingue celles dites Agile. Le terme « agile » définit une approche de gestion de projet qui prend le contre-pied des approches traditionnelles prédictives et séquentielles de type cycle en V ou encore nommé en cascade. En effet, les méthodologies agiles sont plus souples et plus efficaces qu’une approche classique qui se base sur l’expression des besoins de l’utilisateur à travers une description détaillée fournit au préalable laissant peu de chance aux changements avec un déphasage souvent constaté entre ce qui est voulu et ce qui est réalisé finalement. Par contre une méthodologie agile, comme le nom l’indique, est basée sur des appréciations importantes de collaboration et l’approbation du changement en accordant l’édification et le suivi des cibles fixées en accord avec tous les membres de l’équipe. Elle offre une souplesse et une excellente précision dans la gestion du projet, ce qui permet au team de mieux juger les attentes des utilisateurs et d’être prédictif. Le principe est que chaque projet est divisé en des sous-projets. L’utilisateur « client » est impliqué dans le processus du début à la fin du projet. Il est invité à confirmer chaque étape de ces sousprojets avant d’aller à l’étape suivante. La communication avec l’utilisateur final est nécessaire pour un feedback régulier afin de rectifier le projet avec les changements nécessaires selon ses demandes. La Figure 1.3 énumère les bénéfices de la méthodologie agile du point de vue utilisateur et du point de vue équipe de travail. Ces bénéfices se résument en six : Réactivité, Satisfaction, Visibilité, Efficacité, Adaptabilité et Communication.
Il existe plusieurs méthodes dites agiles comme XP, Scrum, RAD, DSDM, ASD, FDD, etc. Dans le cadre de notre projet, le choix s’est porté vers la méthode agile « Scrum », du fait de son approche dynamique et participative de la conduite du projet. Scrum est une méthodologie Agile adopté pour développer des produits et des services innovants. Dans l’approche Agile il faut établir un Backlog de produit (un carnet de travaux). Il s’agit d’une liste priorisée qui constitue un ensemble d’exigences simples, des fonctions et des aptitudes nécessaires pour effectuer le développement d’un produit abouti sous forme d’un ensemble de « user stories ». Un « user story » est une fonctionnalité ou exigence requise du point de vue de l’utilisateur très simplement expliquée. Nous parlons donc d’un Backlog de sprint qui définit une liste des tâches discernées par l’équipe Scrum pour chaque user story et qui doivent être achevées et livrées à la fin du sprint. L’équipe précise les parties et le volume du Backlog de sprint. L’ordre des user stories dans le sprint Backlog dépend de leur business valu ou de leur complexité technique. La Figure 1.4 montre le concept général de la méthode Scrum en présentant les étapes qui se déroulent dans chaque unité de travail « sprint » et les rôles responsables de chaque phase.
Le projet Scrum repose sur trois éléments qui sont : le Product Owner, le Scrum Master et l’équipe Scrum.
Product Owner : C’est le point central du pilotage du produit, il représente l’unique autorité pouvant décider quelles fonctions il faut réaliser et dans quel ordre [14]. Scrum Master : C’est le gardien de l’esprit Scrum il aide tous les membres à comprendre et adopter les valeurs Scrum, ses principes et ces usages, il agit comme un entraineur sportif ou un coach, en guidant le processus et en aidant l’équipe Scrum et d’autres membres de l’organisation à mettre en pratique de façon efficace l’approche Scrum spécifique à l’entreprise [14]. Équipe de développement : L’équipe de développement s’organise elle-même pour décider de la meilleure manière d’atteindre l’objectif défini par le Product Owner .

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie déployer le service AutoScaling

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie évolution vers Cloud Computing où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mots clés : Virtualisation, Cloud Computing, Cloud privé, IaaS, Open Source, Eucalyptus, AWS.

Table des matières

Liste des Figures
Liste des tableaux
Liste des acronymes
Introduction générale
1 Chapitre 1 : Cadre du projet
Présentation de l’organisme d’accueil
Etude de l’existant : Datacenter
1.2.1 Définition d’un SDDC
1.2.2 Description des Datacenter
Présentation du projet
1.3.1 Problématique
1.3.2 Objectif
1.3.3 Solution à mettre en place et travail demandé
1.3.4 Méthodologie Agile Scrum
2 Chapitre 2 : Etat de l’art du Cloud Computing
Virtualisation
Naissance des centres de données à grande échelle
Evolution vers Cloud Computing
2.3.1 Caractéristiques du Cloud Computing
2.3.2 Services de Cloud Computing
2.3.3 Modèles de déploiement de services Cloud
2.3.4 Plateformes de gestion du Cloud Computing
Bénéfices du Cloud privé
Limites du Cloud privé
3 Chapitre 3 : Choix Technologique
Solutions libres privées
3.1.1 OpenNebula
3.1.2 OpenStack
3.1.3 Apache CloudStack
3.1.4 Eucalyptus
Etude comparative
Choix de la solution à déployer
Présentation des acteurs Eucalyptus
3.4.1 Rôle Admin IaaS
3.4.2 Rôle locataire IaaS
Backlog de produit
3.5.1 Description User Story 1
3.5.2 Description User Story 2
3.5.3 Description User Story 3
3.5.4 Description User Story 4
3.5.5 Description User Story 5
3.5.6 Description User Story 6
4 Chapitre 4 : Mise en place d’Eucalyptus
Description du Backlog de sprint
Environnement logiciel
Réalisation des itérations
4.3.1 Sprint 1 : Installation d’Eucalyptus
4.3.2 Sprint 2 : Approvisionnement des instances dans le Cloud
4.3.3 Sprint 3 : Intégration du service IAM
4.3.4 Sprint 4 : Déployer le service AutoScaling
4.3.5 Sprint 5 : Déployer le service ELB
Conclusion Générale
Bibliographie
Annexe A : Etape d’installation d’Eucalyptus
Annexe B : Déploiement du service IAM
Annexe C : Mise en place du service AutoScaling
Annexe D: Mise en place du service ELB
Annexe E : Préparation et exécution instance par configuration CLI

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *