SANTE AU TRAVAIL AUTOUR DE L’ARTISANAT

Les poussières de bois

                  Le travail du bois (sciage, taillage, rabotage, toupillage ou ponçage) génère des poussières pouvant avoir des effets nocifs sur la santé. En sus, les différentes variétés de bois présentent des facteurs de risque liés à la présence de la sève qui peuvent provoquer des allergies et des irritations cutanées. L’inhalation de poussières de bois dur peut entraîner un type particulier de cancer des sinus et des fosses nasales (adénocarcinome).
 Au niveau des yeux : Les poussières de bois qui atteignent les yeux peuvent causer une irritation, et les effets des poussières accumulées dans les replis cutanés peuvent être aggravés par la transpiration et par le contact avec des produits chimiques. L’irritation peut parfois s’accompagner de surinfection. Ces effets peuvent être réduits grâce au dépoussiérage, au port de masques et de vêtements protecteurs et l’adoption de bonnes pratiques d’hygiène personnelle.
 Au niveau des voies rhino-pharyngiennes et respiratoires
• Les poussières de bois qui s’accumulent dans les voies nasales peuvent affecter l’épuration mucociliaire et réduire la sensibilité olfactive. Elles peuvent également causer de l’irritation, des éternuements fréquents, des saignements de nez et une infection des sinus.
• L’exposition permanente à la poussière dans les fabriques de meubles entraîne chez les travailleurs une diminution du Volume Expiratoire Maximum Seconde (VEMS), et de la Capacité Vitale Expiratoire Forcée (CVEF), après ajustement pour l’âge, la taille et le tabagisme. Elle favorise l’apparition de la dyspnée avec sifflement respiratoire accompagné d’une sensation d’oppression. Elle est, en outre, une cause de bronchite ou d’asthme.
• Une analyse collective de 12 études de cohorte cas-témoins, effectuée dans 7 pays, a confirmé la présence d’un risque élevé de cancer du rhinopharynx chez les travailleurs du bois. La cause n’en est pas bien déterminée mais, selon des études britanniques et américaines, les risques de cancer du nez chez les travailleurs de fabriques de meubles ont diminué depuis la seconde guerre mondiale, probablement en raison de l’évolution des procédés de fabrication.

L’exposition aux matières chimiques

                  Le bois peut contenir des contaminants biologiques. Ainsi, les moisissures et les champignons qui poussent souvent sur l’écorce des arbres peuvent causer des réactions allergiques. Souvent, le bois contient en outre des produits chimiques industriels appliqués pendant les opérations de transformation tels que des adhésifs, des solvants, des liants à base de résine, des peintures et des pigments, des laques et des vernis. La plupart de ces produits sont volatils et peuvent être libérés dans l’air ambiant pendant le traitement, le séchage ou l’incinération du bois ; ils se retrouvent également dans les poussières de bois. Les plus importants sont le toluène, le méthanol, le xylène, le méthyléthylcétone, l’alcool n-butylique le trichloroéthane et le dichlorométhane qui sont en majorité des cancérigènes connus ou présumés.

Les effets physiques liés au travail des fibres et des textiles

• Les matières utilisées peuvent occasionner des blessures aux utilisateurs.
• Le travail des fibres ou des tissus se fait le plus souvent assis, pendant de longues durées et requiert des mouvements répétés des bras, des poignets, des mains et des doigts. Ce qui peut provoquer des douleurs, pouvant se compliquer de lombalgie, de syndrome du canal carpien ou encore de scoliose chez les tisserands.

Accès égal aux services sociaux (13)

                   Garantir un accès égal aux services sociaux est un autre aspect essentiel de l’expansion des opportunités. Lorsque les services de formation et de protection ne couvrent pas tout le monde, ce sont les pauvres qui sont les plus désavantagés. Un accès égal à la formation constitue la meilleure façon de garantir un accès ouvert aux emplois, et, par ce biais, une bonne insertion de tous à la vie économique. Lorsque les individus sont malades, ils ne peuvent pas travailler. L’amélioration de l’accès aux soins élémentaires détermine la sécurité de l’emploi et constitue une responsabilité pour l’Etat et les employeurs. De nombreux problèmes de santé proviennent d’un manque d’accès aux services de santé. Même dans les pays à revenu moyen et élevé, comme l’Argentine, le Mexique et le Venezuela, près de 30% de la population n’ont pas un accès satisfaisant aux infrastructures sanitaires. Moins d’un tiers des personnes ont accès à l’eau potable en Afghanistan, en Ethiopie, en Haïti, à Madagascar, au Mozambique et au Tchad. Le problème est en principe bien plus grave dans les campagnes que dans les zones urbaines.

Les causes de morbidités

                    Les causes de morbidité sont en général dues à des conditions d’environnement de travail précaire : travail en plein air ou atelier exiguë, si bien que les artisans subissent des émanations insalubres ou les aléas des conditions météorologiques quand ils travaillent en plein air. D’après les résultats de notre enquête, les morbidités sont essentiellement dues aux facteurs suivants :
i) Les poussières
• Les poussières de bois peuvent provoquer par inhalation des maladies diverses : allergies respiratoires, pneumopathies et même un cancer des sinus et des fosses nasales (adénocarcinomes).
• Les poussières végétales et animales peuvent donner des affections pulmonaires chroniques et des difficultés respiratoires, voire des contaminations bactériennes ou des allergies.
• Les poussières de silice qui donnent la silicose s’observent dans les sculptures sur pierre.
Ceci explique tout au moins en partie pourquoi les personnes enquêtées ont évoqué 120 fois (toutes les personnes interrogées), les poussières dans les causes de morbidités.
ii) Les produits chimiques et colorants : Les produits chimiques et colorants sont fréquemment utilisés dans l’artisanat :
• Certains types de bois contiennent des éléments chimiques causant des irritations (le teck, le mansonia, et à Madagascar le pin).
• Dans les dessins, la peinture et la gravure, les solvants et colorants à base d’acide, d’alcool, d’alcalis et d’hydrocarbure provoquent des affections de la peau ou des voies respiratoires supérieures.
iii) Bris de verres et de métal : Les bris de verres et de métal, les fumées, les gaz ou les liquides de toutes sortes sont également évoqués comme causes de morbidités : la pulvérisation des métaux, d’alliages et des électrodes d’arc à souder produisent des fumées métalliques. Le limage ou sciage de métal peuvent provoquer des projections de déchets de fer et de limaille qui lèsent les yeux.
iv) Les outils : Les artisans utilisent souvent des outils dangereux comme le marteau, les ciseaux, les scies manuelles et également des machines pouvant entraîner des accidents : lacérations, entailles et amputations.
v) La durée de travail : La durée du travail est également évoquée comme cause de morbidités. Le travail des tissus ou des fibres par exemple, se fait souvent assis pendant de longues durées, et peuvent entraîner des douleurs à type de lombalgie, d’engourdissement et d’arthralgie. Les mesures préventives doivent être prises en fonction des facteurs étiologiques. Elles varient donc obligatoirement selon le métier pratiqué. Elles doivent être efficaces et ne doivent pas seulement servir à montrer l’intention de bien faire.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : GENERALITES SUR LES PROBLEMES DE SANTE AUTOUR DE L’ARTISANAT
1. LES RISQUES POUR LA SANTE AUTOUR DE L’ARTISANAT
1.1. Le travail du bois
1.1.1. Définition
1.1.2. Les facteurs de risques
1.2. Le dessin, la peinture et la gravure
1.2.1. Définition
1.2.2. Pathologies souvent rencontrées
1.3. La sculpture
1.3.1. Définition
1.3.2. Risques sanitaires selon le type de sculpture
1.4. Le travail des fibres et des textiles
1.4.1. Les sources potentielles de risques pour la santé dans le travail des fibres
1.4.2. Les effets physiques liés au travail des fibres et des textiles
1.5. La céramique
1.5.1. Techniques
1.5.2. Les risques pour la santé
1.6. La joaillerie
1.6.1. Définition
1.6.2. Les risques pour la santé
1.7. Les arts graphiques
1.7.1. Définition
1.7.2. Les risques pour la santé
2. OPPORTUNITES D’EMPLOIS DANS LE SECTEUR DE L’ARTISANAT
2.1. La création d’emploi
2.2. Accès égal aux services sociaux
DEUXIEME PARTIE : ETUDE DE LA SITUATION SANITAIRE DANS LE SECTEUR DE L’ARTISANAT A ANTANANARIVO
1. METHODOLOGIE
1.1. Cadre d’étude
1.2. Matériel et méthode
1.2.1. Type d’étude
1.2.2. Période et durée d’étude
1.2.3. Population d’étude
1.2.4. Echantillon
1.2.5. Questionnaire
1.2.6. Mode de recueil des données
1.2.7. Exploitation des données
1.2.8. Limites de l’étude et considérations éthiques
1.2.9. Variables de l’étude
2. LES RESULTATS DE L’ETUDE
2.1. Les caractéristiques des sujets de l’échantillon
2.1.1. Les tranches d’âge
2.1.2. La situation familiale
2.1.3. Le domicile
2.2. Des caractéristiques de la profession
2.2.1. Type d’artisanat
2.2.2. Statut de la profession
2.2.3. Ancienneté dans la profession
2.2.4. Type de formation
2.3. Problèmes de santé
2.3.1. Les facteurs de morbidités souvent évoqués
2.3.2. Les morbidités fréquentes chez les artisans Malgaches
2.3.3. Etablissements de soins fréquentés
2.3.4. Système de prise en charge
TROISIEME PARTIE : COMMENTAIRES, DISCUSSIONS ET SUGGESTIONS
1. COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS
1.1. Caractéristiques de la profession et des professionnels
1.1.1. Tranche d’âge et situation familiale
1.1.2. Domicile
1.1.3. Types d’artisanat
1.1.4. Statut professionnel, ancienneté et formation
1.2. Les problèmes de santé dans le domaine de l’artisanat
1.2.1. Les causes de morbidités
1.2.2. Les morbidités
1.2.3. Etablissements de soins fréquentés et prise en charge de la santé
2. SUGGESTIONS
2.1. Les mesures de préventions, de sensibilisation et de facilitation d’accès aux moyens de protection
2.1.1. Les mesures préventives
2.1.2. Les mesures de sensibilisation
2.1.3. Favoriser l’accès aux moyens de protection
2.2. Mise en place d’une structure de prise en charge de la santé des artisans
CONCLUSION
ANNEXE
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *