Rôle des télécommunications dans l’amélioration du développement humain

Rôle des télécommunications dans l’amélioration du développement humain

Il importe de savoir dans quelle mesure les télécommunications et les TIC contribuent à l’objectif global du développement humain. En d’autres termes, pourquoi l’investissement dans les Télécommunications/TIC doit-il être prioritaire ?

Le concept du développement humain est large et les télécommunications/TIC influencent certains domaines plus que d’autres, en particulier les domaines suivants :
● Le développement économique ;
● La gouvernance ;
● L’éducation ;
● La santé ;
● L’environnement ;
● L’interaction sociale et l’identité culturelle ;
● Les divertissements.

Concernant le développement économique, de nombreux écrits ont été réalisés sur la relation de causalité entre les télécommunications/TIC et le développement économique. En effet, une infrastructure de télécommunications/TIC adaptée est considérée comme un paramètre essentiel au développement de la plupart des autres secteurs économiques. Et dans ces secteurs, l’absence d’une telle infrastructure constitue un obstacle important aux yeux des investisseurs. Dans ce contexte, l’analyse traditionnelle, consiste à relier la télédensité au PIB/hab. Aujourd’hui, l’accent est mis également sur le lien entre l’accès à l’Internet et le développement économique. L’Internet est capable d’améliorer les conditions économiques d’un pays, bien plus encore que le seul accès aux services téléphoniques. L’Internet peut être un outil efficace dans les pays en développement pour :
✔ Comprendre les prix et les conditions de marché des produits destinés à la vente;
✔ Comprendre les prix et les conditions de marché en vigueur pour les entrants ;
✔ Augmenter la productivité ;
✔ Améliorer l’efficacité de la gestion et le terme des dossiers ;
✔ Améliorer l’accès aux techniques de production pour augmenter le rendement de l’agriculture / l’élevage et la gestion des terres ;
✔ Faciliter l’accès aux sources de financement ;
✔ Réduire les déplacements physiques pour obtenir des informations pertinentes ;
✔ Faire la promotion et le marketing de produits au niveau national et international;
✔ Apprendre de nouvelles compétences et techniques de production pour améliorer les produits destinés à la vente ;
✔ Apprendre des techniques de marketing de vente pour mieux promouvoir et vendre les produits ;
✔ Augmenter la satisfaction de la clientèle grâce à un service d’aide à ola clientèle en ligne ;
✔ Développer les capacités à fournir un service de télébusness et autres services électroniques tels que des services de saisie de données.

Concernant la gouvernance (entre autre l’e-gouvernance), les télécommunications/TIC peuvent jouer un rôle central, à plusieurs égards. Elles peuvent :
o Accroître l’implication des citoyens dans les processus politiques et gouvernementaux ;
o Améliorer l’accès aux services gouvernementaux ;
o Améliorer l’accès aux marchés publics ;
o Aider les gouvernements en cas de catastrophes naturelles ;
o Fournir des moyens aux gouvernements pour mieux gérer les ressources ;
o Optimiser la collecte et la conservation des dossiers/données ;
o Améliorer le processus de perception des impôts de l’Etat.

Concernant l’éducation, les télécommunications/TIC peuvent :
❖ Fournir un accès en ligne au matériel pédagogique utilisé dans les classes physiques ;
❖ Permettre un enseignement et une formation basée sur le web ;
❖ Améliorer sensiblement l’accès aux outils d’étude et de recherche ;
❖ Faciliter la formation et l’éducation des enseignants et autres éducateurs ;
❖ Faciliter la gestion des établissements d’enseignement ;
❖ Favoriser les contacts entre les étudiants et les enseignants ;
❖ Encourager les échanges entre les étudiants locaux et leurs homologues étrangers.

Concernant la santé et les soins médicaux, les télécommunications/TIC ont un rôle important à jouer. Elles peuvent :

• Améliorer l’accès aux dernières actualités médicales et aux différentes options en matière de soins ;
• Favoriser l’accès au marché international pour les médicaments délivrés sur ordonnance ;
• Permettre l’accès à des consultations de médecines spécialisées du monde entier;
• Permettre la transmission électronique des dossiers des patients, des images médicales, etc., pour un télédiagnostic ;
• Optimiser la gestion des hôpitaux et des centres médicaux ;
• Améliorer les soins et le confort des malades.

Concernant l’environnement, les télécommunications/TIC ont aussi un rôle important à jouer. Elles peuvent :

❖ Permettre un suivi environnemental ;
❖ Diffuser des alertes et des contraintes environnementales ; sensibiliser les citoyens aux questions environnementales et encourager leur participation ;
❖ Permettre la modélisation informatique des écosystèmes ;
❖ Améliorer la promotion de l’écotourisme.

Concernant l’interaction sociale et l’identité culturelle, les télécommunications/TIC peuvent contribuer à :
➤ Créer des communautés d’intérêt virtuelles ;
➤ Encourager la communication entre homologues ;
➤ Promouvoir, sous forme électronique les manifestations culturelles et activités génératrices de revenues ;
➤ Transmettre, préserver et diffuser, sous forme électronique les langages, les identités culturelles et les traditions ;
➤ Promouvoir l’égalité des sexes.

La notion de développement humaine peut être parfaitement définie sans prendre en compte les divertissements et les loisirs. Même si la déclaration du Millénaire et ses objectifs de développement n’en font pas mention, le développement humain, pour être complet, doit inclure le bonheur humain. Le bonheur comprend plusieurs facettes et notamment l’aptitude à profiter des loisirs et des différentes formes de divertissement. Dans ce contexte les télécommunications/TIC peuvent jouer un rôle central, par le biais de :
• La diffusion d’émissions radio et télé de divertissement ;
• Les jeux électroniques ;
• Les programmes de divertissement sur le web ;
• Un accès facile à l’information sur la mode et les tendances ;
• L’accès électronique aux lectures de divertissement ;
• Le développement de la vie sociale autour des activités de loisir.

Incidences des nouvelles techniques sur les réseaux de télécommunication

Le nouvel environnement des télécommunications 

Aujourd’hui, le secteur des télécommunications affiche une rapide croissance, mais essentiellement dans les pays les plus avancés. Les pays en développement pourraient adopter directement les nouvelles techniques pour mettre en place de nouveaux types de réseau offrant les services les plus récents : commerce électronique, télémédecine, kiosques d’information à l’intention des touristes, systèmes de transport intelligents, téléformation, bibliothèques et musées électroniques, services liés à l’environnement, etc. La déréglementation et la libéralisation du marché amènent de nombreux nouveaux opérateurs à accéder à ce secteur. Les importants investissements consacrés à cette branche d’activité, (essentiellement au réseau dorsal), apparaissent clairement. Mais la grande expansion est encore à venir, tout particulièrement avec l’amélioration des réseaux d’accès et la disponibilité universelle des techniques optiques. Dans cette situation, le terme « convergence » (des techniques et des services) est largement utilisé pour désigner la fusion des services et des techniques. La convergence s’observe ainsi entre la télévision et les télécommunications, les réseaux fixes et les réseaux mobiles, les télécommunications et l’information, les ordinateurs et l’électronique grand public. De la convergence découle la nécessité de disposer d’architectures, de réseaux, d’équipements et d’outils de gestion permettant de répondre aux besoins des consommateurs, en ce qui concerne les services proposés, et aux besoins techniques observés au niveau des réseaux pour ce qui est des interfaces entre les équipements, les réseaux et les services. Pour proposer les divers services et les diverses applications des techniques de l’information dans la totalité de la sphère des télécommunications et des techniques de l’information, il faut créer une infrastructure mondiale de l’information (GII) reposant sur les divers supports d’acheminement de l’information (systèmes interactifs, radiodiffusion, multimédia) et permettant à l’individu de partager, d’utiliser et de gérer l’information dans de parfaites conditions de sécurité, en tout temps et en tout lieu en ayant l’assurance de la confidentialité, le coût et la qualité des prestations demeurant acceptables.

Cette infrastructure devra assurer l’interopérabilité d’un grand nombre d’applications et de plates-formes différentes, et il faudra pour cela interconnecter de façon transparente tous les ordinateurs et tous les moyens de communication, soit filaires (paires de cuivre, fibres, câbles coaxiaux) soit radioélectriques (systèmes à satellite, liaisons radioélectriques de Terre fixes ou mobiles), faisant intervenir des techniques sans connexion ou avec connexion. L’UIT-T a pour mission d’étudier des normes de télécommunication universelles et ses domaines d’activité prioritaires sont actuellement les réseaux IP, la mobilité (IMT-2000 : Télécommunications mobiles internationales), les taxes de répartition et la GII. Pour ce qui est des IMT-2000, il s’agit d’obtenir des débits de données améliorés de 384 kbit/s à 2 Mbit/s, avec des capacités de mobilité mondiale et d’environnement de domicile virtuel permettant aux utilisateurs de passer d’un réseau fixe à un réseau mobile ou inversement en toute fluidité.

Croissance du trafic

Pendant de nombreuses années, la croissance du trafic de télécommunication a été déterminée essentiellement par le trafic téléphonique, qui augmentait régulièrement d’environ 5- 6% par an, de sorte que le réseau a été initialement conçu et mis en place en vue de ce type de trafic. Mais avec le développement du réseau Internet puis des réseaux IP, et la constante augmentation de la demande de largeur de bande et de capacité, les opérateurs de réseau, comme les fabricants d’équipements, ont été amenés à reconsidérer leurs offres de services, la structuration de leur réseau, leurs gammes de produits, etc. Les techniques de l’information et l’utilisation des réseaux et applications IP (protocole Internet) (exemple : E-commerce) sont désormais des éléments essentiels dans le développement des réseaux de télécommunication. La croissance du trafic de données est plus de dix fois supérieure à celle du trafic téléphonique et, selon estimation, ce type de trafic représentera prochainement 80% de la totalité du trafic acheminé par les réseaux de télécommunication. En raison de cette évolution très rapide, les réseaux téléphoniques classiques, capables d’acheminer également un trafic de données, vont faire place à des réseaux de transmission de données capables également d’acheminer du trafic téléphonique .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Chapitre I : PRESENTATION GENERALE DES TELECOMMUNICATIONS – NORMALISATION
I.1. Rôle des télécommunications dans l’amélioration du développement humain
I.2. Incidences des nouvelles techniques sur les réseaux de télécommunication
Le nouvel environnement des télécommunications
Croissance du trafic
Services multimédias
Le réseau : Transport, accès
L’acheminement dans le réseau d’accès
Le réseau de transport optique (OTN)
L’Infrastructure mondiale de l’information (GII)
Le réseau de gestion des télécommunications
Conclusion
I.3. Normalisation
I.3.1. Les organismes
Organismes de normalisation
Phase d’élaboration d’une norme
Evolution de la normalisation
Normalisation de droit
Normalisation de fait
Chapitre II : LA REGULATION : DEFIS ET OPPORTUNITES
II.1. Fondements de la régulation des télécommunications
II.2. Objectifs de la réglementation
Pourquoi réglementer les télécommunications ?
Expansion de la réglementation des télécommunications
Mise en œuvre de la réforme du secteur des télécommunications
II.3. Le processus de réglementation
II.4. La réglementation et la politique nationale
II.4.1. Encourager l’investissement privé, une concurrence loyale, l’innovation et la mise en place d’infrastructure
II.4.2. Gérer efficacement les ressources limitées
II.4.3. Promouvoir l’intérêt public quand le marché ne le fait pas
II.5. La création et le maintien de l’indépendance d’un organe de régulation
II.6. Les fonctions essentielles de l’organe de régulation
II.6.1. Les options communes des principaux régulateurs
II.6.2. L’attribution des licences
II.6.3. La régulation
II.6.4. Le contrôle de l’application
II.6.5. La gestion des ressources limitées
II.6.6. L’approbation de l’équipement
II.6.7. Les normes de télécommunications
Chapitre III : OCTROI DE LICENCES POUR LES SERVICES DE TELECOMMUNICATION
III.1. Licences de télécommunication
III.1.1. Objectifs de l’octroi de licences
Réglementation de la fourniture d’un service public essentiel
Expansion des réseaux et des services et autres objectifs du service universel
Privatisation ou commercialisation
Réglementation de la structure du marché
Mise en place d’un cadre concurrentiel
Attribution de ressources rares
Protection du consommateur
Sécurité réglementaire
Licences et autres instruments de réglementation
Règles régissant les échanges commerciaux multilatéraux
III.2. Types de régimes de licence
Chapitre IV : L’ASSIGNATION DE FREQUENCE ET DES DROITS D’UTILISATION DU SPECTRE
IV.1. La gestion du spectre
IV.2. L’assignation de fréquence
IV.3. Les questions d’intérêt public
IV.4. L’approche de marche pour l’attribution des licences
IV.5. Les avantages des adjudications publiques
IV.6. Le financement de la gestion du spectre
IV.7. Le suivi et la surveillance du spectre
IV.8. L’autorisation des équipements
Chapitre V : LA CONCURRENCE DANS LE SECTEUR DES SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS
CONCLUSION

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *