Rendre opérationnel le développement durable

LES ENJEUX D’UNE RECHERCHE INTERVENTION DANS LA PRESTATION DE SERVICES LOGISTIQUES

Depuis quelques années, les préoccupations environnementales et sociales (qui avec l’axe économique constituent les 3 piliers du Développement Durable « DD ») connaissent un véritable essor au niveau des entreprises. Cependant, le développement durable ne doit pas compromettre la performance des organisations. Par conséquent, la prise en compte du facteur économique reste une condition nécessaire à la durabilité.

Si d’apparence cette démarche volontaire peut paraître simple, le DD est bien plus complexe et difficile à mettre en œuvre au sein des structures. En effet, ce concept ne conduit pas toujours à une situation « Gagnant – Gagnant » (Porter et al, 1995). Dans ce cadre, nous avons choisi de focaliser notre recherche sur la prestation de services logistiques. Une branche peu étudiée à ce jour de ce point de vue selon (Senkel, 2009). Ainsi, les Prestataires de Services Logistiques « PSL » se trouvent face à une situation parfois difficile à gérer : ils doivent développer leurs parts de marché et participer à la croissance économique sans pour autant compromettre les besoins des générations futures et sans dégrader l’environnement et le bien-être social, alors que leur activité dépend essentiellement des énergies fossiles.

Dans le monde de l’entreprise, ce concept est connu sous le nom de RSE : Responsabilité Sociale de l’Entreprise (Green Paper – Commission Européenne, 2001).

Les objectifs

Les principaux objectifs sont : d’analyser l’approche de mise en place d’une stratégie RSL dans les conditions réelles d’une ETI, en complément de rationnaliser sa mise en œuvre dans le milieu de la prestation de services logistiques, de démontrer les apports et les limites réelles de la prise en compte des facteurs sociaux et environnementaux dans le cadre de certains projets de l’entreprise et d’identifier les perspectives pour le développement de la RSL.

Pour ce faire, plusieurs objectifs complémentaires doivent être atteints :
◆ présenter les enjeux et les objectifs de la RSL dans l’entreprise en question et définir les axes de travail et les actions qui en découlent ;
◆ démontrer les limites de l’approche de la RSL par l’initiative et la nécessité de la mise en place d’une stratégie formelle ;
◆ définir les démarches scientifiques adéquates pour aborder certains projets d’entreprise à différents échelons : stratégique, tactique et opérationnel ;
◆ quantifier les gains atteignables. Un objectif important de cette recherche est de prouver qu’il est possible de réduire les émissions de CO2 prises comme élément environnemental de référence pour leur contribution directe à l’effet de serre, d’améliorer les conditions de travail et la sécurité du personnel prises comme éléments sociaux, et de réduire les coûts associés ;
◆ identifier les pistes de développement qui permettraient d’actionner certains axes de la stratégie RSL ;
◆ présenter une vision rationnelle du déploiement de la RSL dans le monde de la prestation de services logistiques à travers : la définition des typologies des projets de RSL en fonction du degré d’innovation et du niveau de rentabilité, et l’analyse des problématiques réelles du développement d’une stratégie RSL ;

Il s’agit donc de démontrer le potentiel environnemental et social de la RSL, sans pour autant négliger son effet sur les coûts, ainsi que de proposer des pistes d’action dans le cadre d’une ETI de la prestation de services logistiques.

La logistique : une activité en profonde mutation 

Grâce à l’évolution continue de la démographie et de l’économie ainsi que l’ouverture des marchés, la demande du secteur de transport, stockage et entreposage continue de connaître une croissance remarquable. Cependant, il est évident que le transport et la logistique consomment des ressources non renouvelables. Ces ressources sont: les énergies fossiles, les espaces verts, les terrains agricoles, l’air, etc. Les solutions qui permettent de réduire l’appauvrissement de l’une de ces ressources peuvent provoquer l’accroissement de l’appauvrissement des autres.

Selon (Goldman et al, 2006), au niveau macro, les décisions stratégiques qui touchent à la politique du secteur sont prises pour servir une politique globale : la croissance économique, la création de l’emploi, l’occupation des territoires, le transfert socioéconomique et la géographie des richesses. Cette approche qui s’inscrit dans un agenda global fait abstraction du contexte de la logistique et donc s’avère inefficace pour la mise en place d’une politique de DD. De ce fait, l’installation d’une politique propre à ce secteur est une condition nécessaire pour l’aboutissement à une Logistique Durable « LD » qui prend en compte les contraintes économiques, sociales et écologiques. C’est pour cela que l’Union Européenne et plus particulièrement la France ont défini une politique ciblée et des objectifs précis que nous allons présenter dans cette thèse.

Pour mieux comprendre les enjeux du secteur, nous commençons ce travail par la présentation de l’activité logistique et nous démontrons son importance pour l’entreprise et pour l’économie. Cette importance économique est un facteur très favorable au développement d’un nouveau métier : la prestation de services logistiques. Nous présentons ce dernier et nous nous focalisons sur la place qui lui est accordée dans la recherche.

L’activité logistique

Nous commençons cette partie par la définition de la logistique, son historique et le développement du concept de la chaîne logistique.

La définition de la logistique

Il existe multiples définitions de la logistique. Certaines la réduisent à des techniques (Masozera, 2003) ou à un ensemble de tâches (Mansillon, 2001), d’autres la qualifient de fonction (Tixier et al ,1999) ou de prestation de services (Dornier et al, 2007) en lui attribuant des exigences de coût, de délais et de qualité (ASLOG) ou en lui affectant la responsabilité de la coordination entre l’offre et la demande (Tixier et al ,1999) : « La fonction de la logistique dans l’entreprise est d’assurer au moindre coût la coordination de l’offre et de la demande, aux plans stratégique et tactique, ainsi que l’entretien à long terme de la qualité des rapports fournisseurs-clients qui la concernent.» (Tixier et al ,1999).

Dans leur définition de la prestation logistique, (Dornier et al, 2007) dépassent cette vision théorique pour en donner une autre plus opérationnelle qui fixe son périmètre d’action et apporte des détails sur les activités à valeur ajoutée de la logistique : « La prestation logistique couvre des activités très différentes que l’on peut différencier en fonction de la valeur ajoutée créée et du positionnement le long de la chaîne de valeur. Ces opérations concernent en premier lieu les transports, le stockage de matières premières, de matières de conditionnement, de produits finis, la préparation des commandes, la différenciation retardée des produits finis (ou post-manufacturing), la gestion des stocks comprenant éventuellement la gestion des commandes d’approvisionnement. » (Dornier et al, 2007).

Pour conclure, il n’existe pas une définition unique ou universelle de la logistique. Cependant, la plupart des définitions se croisent sur le fait que la logistique est une fonction transversale qui assure la coordination entre l’offre et la demande et qui garantit les liens des flux physiques et d’informations entre différentes fonctions et acteurs de l’amont à l’aval.

Finalement, pour satisfaire la demande des clients (Christopher, 2005), cette fonction est soumise à des exigences de coût, de qualité et de délais.

L’histoire de la logistique

La reconnaissance de la valeur des métiers de la logistique pour les entreprises est relativement récente (Christopher et al, 2007). Après la deuxième guerre mondiale, les entreprises ont commencé à prendre conscience de l’utilité de cette fonction. Durant les années 70, la logistique d’entreprise a connu son démarrage en se limitant à des recherches d’optimisation opérationnelle comme : la gestion de parc, la gestion des stocks, la construction des tournées de livraison, etc. Ainsi, l’objectif principal s’orientait vers la réduction des coûts. Ensuite, la logistique a changé de nature, en passant par une phase de croissance durant les années 80 et 90. Son champ d’action s’est ouvert à la coordination entre les différentes fonctions de l’entreprise. Une nouvelle notion de gestion des flux préoccupe de plus en plus les entreprises et la priorité de la logistique devient la qualité du service rendu au client. La logistique a atteint sa phase de maturité à partir des années 90 et est devenue une activité économique à part entière (Christopher et al, 2007). Cette phase est marquée par la déstabilisation de la logistique par l’aval (Dornier, 2007). Désormais, elle prend un nouveau tournant. Ce ne sont plus les fournisseurs qui pilotent les livraisons, c’est la demande des clients qui les pilote. En parallèle, la notion de transversalité de la logistique devient d’une grande importance. D’une part, elle intervient dans la plupart des branches d’activités économiques (BTP, industrie et commerce, services et produits agricoles). D’autre part, elle mobilise tous les acteurs et coordonne les fonctions et les ressources internes et externes pour la mise en œuvre d’une chaîne logistique devenue complexe. Cette phase est aussi caractérisée par la grande ampleur des systèmes d’information et de communication qui furent les solutions adéquates pour le renforcement des liens entre les acteurs de la chaîne logistique (Fabbe-Costes, 1999).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

SOMMAIRE
SOMMAIRE
LISTE DES ABREVIATIONS
INTRODUCTION
PARTIE 1 : LES ENJEUX D’UNE RECHERCHE INTERVENTION DANS LA PRESTATION DE SERVICES LOGISTIQUES
1. CHAPITRE 1 : INTRODUCTION GENERALE
PARTIE 2 : ETUDIER LA STRATEGIE DE LA LOGISTIQUE DURABLE DANS LE CADRE DE LA PRESTATION DE SERVICES LOGISTIQUES
2. CHAPITRE 2 : LA PRESTATION DE SERVICES LOGISTIQUES : UN TERRAIN D’ETUDE INTERESSANT POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA RSE
3. CHAPITRE 3 : DECLINAISON DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE MONDE DE LA LOGISTIQUE : LA LOGISTIQUE DURABLE
4. CHAPITRE 4 : STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE – RSL CHEZ MARTIN BROWER FRANCE : DEPLOIEMENT ET RATIONALISATION
PARTIE 3 : DU DEVELOPPEMENT DE LA STRATEGIE A LA CONSTRUCTION D’OUTILS D’AIDE A L’INTEGRATION DE LA LOGISTIQUE DURABLE PAR LES PROJETS DE L’ENTREPRISE
5. CHAPITRE 5 : VERS LA CONCEPTION D’UNE CHAINE LOGISTIQUE DURABLE
6. CHAPITRE 6 : CONTRIBUTION D’UN OUTIL DE CONSTRUCTION DE TOURNEES AU DEVELOPPEMENT D’UNE LOGISTIQUE DURABLE
7. CHAPITRE 7 : LA MESURE DES CONSOMMATIONS DE CARBURANT DANS LES TOURNEES DE LIVRAISON POUR DEVELOPPER UN COMPORTEMENT D’ECO-CONDUITE
PARTIE 4 : AU-DELA DE LA STRATEGIE DURABLE DE L’ENTREPRISE, L’IMPORTANCE DE L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE ET DES OUTILS D’AIDE A LA DECISION DANS LE DEVELOPPEMENT DE LA LOGISTIQUE DURABLE
8. CHAPITRE 8 : CONCLUSION, APPORTS ET PERSPECTIVES
9. REFERENCES
10. TABLE DES ILLUSTRATIONS
11. ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.