Réhabilitation d’un ancien bâtimentvoyageurs RER Optimisation du temps de transport des voyageurs

Selon Guillaume Pépy, le président de la SNCF, 120 millions de voyages sont effectués chaque année en TGV par une population socialement très diversifiée et pour de multiples raisons, certaines choisies comme le tourisme ou les loisirs mais d’autres, imposées, comme les déplacements professionnels. En région parisienne, à distance égale, le temps passé dans les transports pour aller travailler est deux fois supérieur à celui de la province. Parallèlement à cela, la complexification des contextes économiques et familiaux obligent de plus en plus de français à s’éloigner de leurs lieux de travail. Dans certains cas, ces personnes peuvent même vivre dans d’autres régions pour améliorer leur cadre de vie et trouver des logements à meilleurs prix que dans la capitale. En effet, beaucoup de grandes villes( Lille, Amiens, Tours, Le Mans …) se trouvent à moins d’une heure en train de Paris. Ces personnes sont contraintes de passer beaucoup de leur temps dans les transports et en subissent les aléas. Malgré des infrastructures et des équipements multiples, l’offre ne répond pas toujours aux besoins et les moments passés dans les transports ou entre deux correspondances se transforment en moment désagréable et réelle perte de temps. Selon une récente étude , 89% des voyageurs veulent «qu’une gare leur facilite et change leur vie au quotidien en améliorant les commerces et les services. Ils ne veulent plus s’y rendre par contrainte en transit mais avec plaisir à travers un sas de décompression, véritable bulle de bien-être agréable et pratique qui leur fasse aussi gagner du temps. » .

Massy, porte d’entrée principale du sud-parisien

Présentation générale

Massy se situe dans l’Essonne en Île-de-France à 15 km au sud-ouest de Paris, une localisation stratégique puisque la ville se trouve à proximité de l’aéroport d’Orly et du plateau de Saclay. Sa population est de 43 000 massicois en 2013. Elle occupe une superficie de 943 hectares et 65% du territoire est urbanisé. L’espace rural restant est entièrement consacré à l’agriculture maraîchère et céréalière mais est amené à disparaitre sous peu. Elle est le chef-lieu des cantons de Massy-Est et Massy-Ouest et le siège de la communauté d’agglomération Europ’Essonne qui regroupe 14 villes du sud de Paris et représentait en 2012, 150 847 habitants. Vincent Delahaye est maire de Massy depuis 1995 (réélu en 2014), il est également président de la communauté d’agglomération Europ’Essonne et sénateur de l’Essonne. Il est membre de l’Union des démocrates et Indépendant et du Parti radical (centre droit).

Massy est composée de différents quartiers assez hétérogènes :

Tout d’abord le centre ancien, reconnaissable par ses maisons de villes alignées à la rue et ses corps de fermes.
– Des quartiers résidentiels et pavillonnaires bâtis à différentes époques depuis la fin du XIXème siècle.
– De grands ensembles sous forme de collectif en implantation géométrique. Cette croissance rapide a très vite entrainé des difficultés sociales et sécuritaires : certains quartiers ont été classés en Zones Urbaines Sensibles. Il s’agit des quartiers de la Vilaine, Bièvre-Poterne et Le Grand Ensemble (également sur la commune d’Antony).
– Des espaces verts avec à l’ouest, le château et le parc de Vilgénis et à l’est le parc Georges Brassens.
– Le quartier des gares au centre : espace multimodal, avec deux stations de RER et une gare TGV.
– Des zones d’activités qui représentent des parcelles et des bâtiments de taille importante.
– Des zones agricoles dans le sud-est du territoire.

Histoire de Massy 

✦ Du Moyen Age au XIXe siècle :
Le bourg originel de Massy s’est développé autour du domaine de la « villa » mérovingienne du VIIe siècle, édifiée au sommet du coteau dominant la vallée de la Bièvre. En 1219 fut construit une ferme fortifiée qui deviendra plus tard le Château de Vilgénis toujours présent. Au XIVe et XVe siècle, le village subit les ravages de la guerre de Cent Ans. Massy était un bourg rural, les habitants exerçaient majoritairement leurs activités dans le maraîchage ou la viticulture. En parallèle, la plus ancienne industrie développée était une tuilerie (ouverte en 1640), utilisant l’argile située dans la vallée toute proche.

✦ A partir du XIXe siècle :
A la fin du XIXe siècle, c’est l’arrivée du chemin de fer (ligne de Sceaux puis ligne de la Grande Ceinture) qui favorisa le développement industriel, l’afflux de population et la construction d’équipements communaux. Au cours de l’électrification de la ligne de Sceaux, une nouvelle gare à Massy-Palaiseau fut construite entre 1934 et 1937. Massy était un lieu de villégiature pour de nombreux parisiens et connut une première vague de construction pavillonnaire entre les deux guerres (notamment le lotissement « Avenir du Prolétariat »).

Cette croissance fut stoppée par la seconde guerre mondiale : les bombardements des alliés détruisirent partiellement la ville dont l’Eglise Sainte-Marie-Madeleine de Massy et la tuilerie. A la fin de la guerre, la pénurie de logement liée à la destruction et à la croissance démographique entraina l’installation de quatre bidonvilles au sud et l’est de Massy. Ces quartiers étaient occupés par des populations étrangères portugaises et maghrébines pour la plupart. La morphologie urbaine de la ville fut transformée à partir de la fin des années 50 avec la construction de certains quartiers (Petit-Massy), de foyers de jeunes travailleurs et l’implantation d’un grand ensemble commun à Massy et Antony. Cette phase de lotissement a été suivie par l’implantation de grands équipements aux alentours (autoroutes, aéroport …). Cela remplaça les bois, les parcs et les parcelles de cultures céréalières. Dans la décennie suivante, l’équilibre de la répartition urbaine fût rétabli vers le sud avec la construction de logements sociaux et d’équipements structurants. Les ensembles récents ont trouvé leur place de façon plus aléatoire, complexifiant la lisibilité de la ville : l’extension urbaine s’est développée en tâche d’huile le long des voies principales.

✦ Massy depuis la fin du XXème siècle :
Depuis la fin des années 80, Massy a continué à se développer soit en urbanisant des terres agricoles soit en favorisant le renouvellement urbain de certains quartiers existants. Ces opérations réalisées dans le cadre de Zones d’Aménagements Concertées ont concerné à la fois des secteurs à dominante habitat et des zones d’activités. En 1991, la gare TGV de Massy fût construite et redonna un nouveau souffle à l’activité économique de la ville (construction d’un nouveau quartier d’affaire et l’installation de nombreuses entreprises). L’inauguration en 1993 de l’Opéra de Massy acheva la création d’équipements structurants d’envergure régionale et ceci malgré les lourds investissements induits.

Caractéristiques de Massy

Population

La commune recense 43 000 massicois en 2013 selon l’INSEE et connait une densité de 4 495 habitants par km². Massy a connu une forte croissance démographique entre 1954 et 1968 passant de 6 400 habitants à 37 000 habitants : ce phénomène est lié à la construction du Grand Ensemble Massy-Antony et de la Zone d’Urbanisation Prioritaire de Villaine. Massy a ensuite connu une perte d’habitants à partir du milieu des années 70 mais connait depuis 1999 une hausse de sa population, et devient aujourd’hui une ville attractive. Elle est actuellement la troisième ville la plus peuplée de l’Essonne.

Emplois et domaines d’activité 

Massy est le premier pôle économique de l’Essonne. Plus de 25 000 emplois y sont recensés, principalement dans le secteur privé. En 2008, on pouvait dénombrer 2 454 entreprises dans la ville, employant 21 433 personnes et plus de 3000 personnes travaillant dans le secteur public. Ce tissu d’emploi est à forte dominante tertiaire (88%) tandis que l’industrie représente 5% des entreprises et 25% des employés. Massy est composée d’un tissu de grandes entreprises au renom national voire international (Ericsson, Bouygues télécom…): de nombreuses sociétés ont implanté leur siège social à Massy (hors secteur agricole, commerçants, artisans et professions libérales) ce qui traduit une image positive de la ville auprès des entreprises. Ce pôle économique représente un flux de personnes très important dans certains endroits, le quartier des gares notamment. Sur les déplacements domicile/travail des massicois, plus du quart son réalisés sur Massy (26,18%), le reste se dirige vers Paris, les autres villes du département ou ailleurs. L’offre d’emploi est telle que plus de 17 000 personnes se rendent quotidiennement à Massy pour travailler.

L’évolution de la structure de la population active semble tendre vers une plus grande adéquation entre la nature des emplois qu’offre la ville et la qualification de la population active résidente. Cette tendance est due à l’interaction de deux phénomènes : la tertiarisation progressive des emplois (surtout dans le nouveau quartier Atlantis) et le parc de logement nouvellement construit. A l’horizon 2020, la ville souhaiterait pouvoir offrir au total 40 000 emplois.

Massy s’inscrit dans les projets du Grand Paris

Massy s’inscrit dans la dynamique du «Grand Paris», enjeu primordial pour la ville. Cela se traduit localement par un réseau de transport public amélioré avec notamment La Grande Boucle indispensable pour relier le sud et l’ouest francilien : Orly, Massy, La Défense par Saclay et Versailles. Un projet de tram-train est prévu pour 2017, il relierait Massy à la ville d’Evry plus au sud. Un autre projet actuellement en étude, concernerait la prolongation de la ligne 14 du métro jusqu’à Orly et la création d’une nouvelle ligne automatique qui relierait Orly à Versailles en passant par Massy.

La localisation stratégique de Massy, à la fois porte d’entrée du sud francilien et de l’Essonne, et territoire charnière entre l’Opération d’Intérêt National de Paris Saclay (Création d’un pôle scientifique de renommée mondiale et développement économique d’un cluster) et le pôle d’Orly, contribuera à renforcer le rôle central des gares de Massy pour de nombreux habitants, actifs et étudiants. La ville a la volonté de devenir un véritable « hub » sur ce territoire.

Analyse de l’environnement des gares 

Quartier des gares, un pôle multimodale 

Massy est une ville bien desservie par les transports : elle est à la croisée des autoroutes A6, A10, A86 et des nationales 20 et 118. L’aéroport d’Orly est également situé à quelques kilomètres de Massy et l’accès est direct à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle. La ville peut également compter sur un réseau de 25 lignes d’autobus. Massy est surtout le premier carrefour ferroviaire régional hors de Paris. En effet, cette commune est très bien desservie au niveau des transports en commun et constitue un pôle multimodal dans le quartier des gares avec la présence d’une gare TGV, de deux lignes RER et de nombreuses lignes de bus. La bâtiment voyageurs que je souhaite réhabiliter dans le cadre de ce projet se trouve dans ce quartier.

Du côté ouest, se trouve l’entrée de la gare RER C Massy-Palaiseau. Ce côté de la ville est principalement résidentiel. Du côté est, on peut trouver un plus grand nombre d’activités : il y a tout d’abord la gare TGV Massy, l’entrée principale de la gare RER qui est également l’entrée de la station de RER B Massy-Palaiseau. C’est également de ce côté des voies que se trouvent le centre-ville de Massy et ses zones d’activités.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Partie 1 – Présentation de la ville étudiée
I- Massy, porte d’entrée principale du sud-parisien
1.1. Présentation générale
1.2. Histoire de Massy
1.3. Caractéristiques de Massy
II- Massy s’inscrit dans les projets du Grand Paris
Partie 2 – Diagnostic ciblé du territoire
I- Analyse de l’environnement des gares
1.1. Quartier des gares, un pôle multimodale
1.2. Atlantis, le quartier voisin
3.1. L’ancien bâtiment-voyageurs : l’objet du projet
II- Un quartier au rôle majeur mais qui connait des faiblesses
2.1. L’ambiance du quartier
2.2. Des équipements fonctionnels
2.3. Le comportement des voyageurs résultant de ces faiblesses
III- Les enjeux de la réhabilitation de l’ancien-bâtiment
3.1. Intégration du bâtiment dans son environnement
3.2. Créer de nouvelles offres
Partie 3 – Les Propositions
I- Motivations
II- Projet d’aménagement de l’ancien bâtiment-voyageurs
2.1. Rénovation et mise aux normes du bâtiment
2.2. Les différentes fonctions du bâtiment
2.3. L’acheminement piéton vers le bâtiment
2.4. Gestion et fonctionnement
2.5. « Hope in stations »
Conclusion
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.