Réglementation radioamateur- conditions techniques particulières

Écran : 

L’écran est formé en recouvrant la face interne de l’extrémité du tube par un produit phosphorescent, dont la luminescence (rougeoiement) se manifeste lorsqu’il est bombardé par un faisceau d’électrons. Quand le tube est en fonctionnement, le faisceau électronique apparaît sur l’écran sous la forme d’un petit point lumineux.
Dans un kinescope, le faisceau d’électrons est déplacé pour le balayage à l’aide de deux paires de plaques de déviation : l’orientation du faisceau est obtenue par l’application d’une différence de potentiel entre les plaques. La première paire de plaques dévie le faisceau verticalement, la seconde le dévie horizontalement.
Un bon fonctionnement du récepteur nécessite que la fréquence et la séquence de balayage du kinescope soient automatiquement verrouillées sur celles du tube de l’émetteur. Cela s’effectue par les impulsions de synchronisation produites par l’émetteur.
Le signal vidéo issu de l’émetteur est amplifié par le récepteur et appliqué sur la grille de contrôle du kinescope. Plus la charge électrique de la grille est négative, plus les électrons sont retenus. Les électrons qui franchissent la grille produisent sur l’écran un point lumineux plus ou moins brillant. Par l’action combinée de la tension de balayage et de la tension du signal de caméra, le faisceau électronique trace un schéma lumineux sur l’écran qui est une reproduction exacte de l’image originale. Les phosphores utilisés sur l’écran continuent de rougeoyer pendant un temps court après avoir été activés par le faisceau électronique, ce qui provoque une fusion des points lumineux individuels successifs et la formation d’images continues.

Circuits de réception : 

Circuits de réception dans un téléviseur moderne, les signaux vidéo et sonores captés par l’antenne sont tout d’abord séparés puis amplifiés. Le signal vidéo est ensuite divisé en deux composantes : les signaux de déviation horizontale et les signaux de déviation verticale.
Le signal reçu par l’antenne est accordé et amplifié dans le sélecteur radio fréquentiel. Puis il est associé au signal de sortie de l’oscillateur local qui génère une fréquence stable. Cette combinaison produit des fréquences de battement correspondant au signal de l’image et au signal du son. Les deux signaux sont séparés par des circuits de filtrage sélectifs, qui ne laissent passer qu’une bande de fréquences donnée, puis sont amplifiés séparément. Le signal de son est amplifié (amplificateur intermédiaire), démodulé et amplifié à nouveau (amplificateur audio). Dans de nombreux récepteurs actuels, le signal de son est séparé du signal d’image lors d’une étape ultérieure, au niveau de l’amplificateur vidéo. Le signal vidéo est également amplifié par un amplificateur intermédiaire distinct puis reconnu. Après une amplification supplémentaire par un amplificateur vidéo, le signal est divisé en deux composantes distinctes par des circuits de filtrage. Le signal vidéo et les impulsions de suppression du faisceau parviennent directement jusqu’à la grille du kinescope et contrôlent l’intensité du faisceau d’électrons. Les deux ensembles d’impulsions de synchronisation sont séparés par filtrage pour donner les composantes verticale et horizontale.
Celles-ci sont appliquées à des oscillateurs qui génèrent les tensions utilisées pour dévier le faisceau d’électrons.
Le récepteur de télévision domestique est devenu de plus en plus sophistiquer. Les appareils les plus récents ne se contentent plus de recevoir des émissions télévisées, mais sont aussi dotés de fonctions multimédias : télétexte (utilisation de quelques lignes libres pour afficher des informations écrites ou des dessins simples), programmation avancée, connexions à des magnétoscopes et à des ordinateurs.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie SCIENCES TECHNIQUES

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie TELECOMMUNICATION où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction Générale
Générateur de signaux Chapitre 1
1.01 Définition
1.1 Généralité
1.2 Applications
1.2.1 Générateur de signaux à transistors
1.0.2 Le monostable
· Fonction du monostable
1.2.2 Générateur utilisant un transistor uni jonction
· Remarque pratique
1.2.3 Générateur d’impulsions de largeur réglable
· Calcul des différentes résistances
· Calcul de fréquence de travail
1.2.4 Le trigger de Schmitt
· Fonctionnement du trigger
1.2.5 Générateur de signaux carrées
1.2.6 Calcul des éléments
Fig. 1.5 Schéma de sortie de l’étage du Générateur
Télévision Chapitre 2
2.1 Définition
2.2 Image de télévision
2.3 Analyse de l’image par balayage
Type de balayage
2.4 Signal de télévision
2.5 Caméra de télévision
2.6 Image-orthicon
2.7 Vidicon
2.8 Radiodiffusion des images
2.9 Canaux
2.10 Transmission à haute fréquence
2.11 Récepteur de télévision
2.12 Kinescopes
2.13 Ecran
2.14 Circuit de réception
2.15 Télévision couleur
2.16 Formation des signaux de couleur
2.17 Récepteur couleur
3. Réglementation radioamateur- conditions techniques particulières
4. Signaux vidéo
5. Transmission des images couleurs
5.2 Principe
5.3 Représentation d’une erreur de teinte en NTSC
6. Numérisation de signal analogique
Générateur de mire Chapitre 3
3.1 Généralité
3.2 Fonctionnement du générateur
Schéma de base de Générateur de mire
Etude pratique Chapitre 4
4.1 Généralité
4.2 Rôle des composantes électroniques
4.2.1 Transistor uni jonction
4.2.2 Transistor bipolaire
4.2.3 Oscillateur
4.3 Schéma des composantes vues de dessus
4.4 Schéma des composantes vues de dessous
Améliorations techniques Chapitre 5…
5.1 Vidéo
5.2 Image composite
5.3 Escalier 4.43 Mhz
5.4 Damier
5.4.1 Son caractéristique
5.5 Coût et influences économiques
Conclusion Générale
Bibliographie
Annexe
Note
Résume

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *