REDUCTION PROGRESSIVE DE LA MALNUTRITION

REDUCTION PROGRESSIVE DE LA MALNUTRITION

Causes et Conséquences de la malnutrition

les causes de la plupart des problèmes nutritionnels n’ont guère changé depuis la conceptualisation des causes de la malnutrition par l’UNICEF en 1992. L’inadéquation alimentaire, l’ignorance et la maladie, combinées à la pauvreté et à un environnement insalubre, ainsi que la pression et la discrimination sociales, favorisent la malnutrition. La nature du problème de malnutrition est de plus en plus complexe à Madagascar. Notre pays (population urbaine) abandonne peu à peu leurs régimes alimentaires traditionnels à base d’aliments très peu transformés au profit d’aliments et boissons hautement transformés, à forte densité calorique mais pauvres en micronutriments.
Cette transition alimentaire entraîne l’obésité et les maladies chroniques d’origine alimentaire. Avec cette transition nutritionnelle, de nombreux pays en développement se trouvent confrontés au « triple fardeau de la malnutrition » : dénutrition, carences en micronutriments et obésité (Pinstrup-Andersen, 2007)19.

Les Causes immédiates

Comme le montre la figure n°4, les deux principales causes immédiates de la malnutrition sont l’inadéquation de la ration alimentaire et les maladies. Leur interaction tend à créer un cercle vicieux. L’enfant malnutri est vulnérable aux maladies causées par les infections. La figure n° 5 ci-après nous montre le cercle vicieux des interactions entre la maladie et l’inadéquation alimentaire et la malnutrition.un enfant qui ne reçoit pas une alimentation adéquate deviendra malade. Les maladies les plus fréquentes sont : la rougeole, diarrhée, infections des voies respiratoires, le paludisme et les vers intestinaux. Ces maladies proviennent toujours des infections. Un enfant malade n’a pas d’appétit et il perd les éléments nutritifs de l’organisme à cause des vomissements et de la diarrhée.La mauvaise alimentation peut être due à un manque de variété des aliments et des nutriments dans les repas, la fréquence insuffisante des repas et l’insuffisance de lait maternel pour les enfants moins de 6 mois.

Les Causes sous-jacentes

Les causes sous-jacentes, résultat des causes immédiates (l’inadéquation de la ration alimentaire et la maladie) sont divisées en trois groupes : l’insécurité alimentaire des ménages, l’insuffisance des services sociaux (santé, éducation, eau, assainissement et hygiène) et la mauvaise qualité des
soins apportés aux enfants et aux femmes.
a) La sécurité alimentaire des ménages
Elle se définit comme un accès durable à des denrées alimentaires quantitativement et qualitativement suffisantes pour assurer à tous les membres de la famille une ration adéquate et une vie saine. La sécurité alimentaire des ménages dépend de l’accès aux vivres, à distinguer de la disponibilité des vivres. C’est ainsi que, même si le marché regorge de produits, une famille trop pauvre pour les acheter ne jouit pas de la sécurité alimentaire.
b) Les services de santé, d’eau potable et d’assainissement
Des services de santé de bonne qualité, pour un prix raisonnable, sont essentiels au maintien de la santé. Pourtant, dans 36 des pays les plus pauvres, entre 30 et 50% de la population n’ont aucun moyen d’arriver jusqu’à un quelconque service de santé. Le manque d’accès à l’eau potable et à un assainissement efficace et l’insalubrité dans et autour des maisons favorisent, on le sait, la propagation des maladies infectieuses.
Or, au niveau mondial, plus de 1,1 milliard d’individus n’ont toujours pas accès à l’eau potable, et quelque 2,9 milliards ne disposent pas d’un assainissement satisfaisant (Unicef 2012)20.

Les Causes fondamentales

Les causes fondamentales de la malnutrition sont la combinaison de plusieurs facteurs à savoir :les facteurs politiques, les facteurs culturels, les facteurs environnementaux, les facteurs socio-économiques et la pauvreté.

– Les facteurs politiques
Certains facteurs politiques, tels que la volonté politique, les choix et les priorités données la Politique Nationale pour le Développement (PND), les situations économiques causées par l’inflation à deux chiffres et les crises sociopolitiques qui perdurent (crises de 1992, 2002, 2009) entraînent la pauvreté et finalement la malnutrition.
– Les facteurs culturels
Les croyances en matière de pratique de l’alimentation pourraient contribuer à des problèmes nutritionnels à Madagascar. Par exemple, la croyance que certaines nourritures ne doivent pas être données à un enfant qui souffre de la rougeole ou de la diarrhée.
– Les catastrophes écologiques ou naturelles
La sécheresse cyclique dans les régions sud malgaches, les passages fréquents des cyclones dans les régions côtières, les inondations et les évasions antiacridiennes sont des exemples des catastrophes naturelles, avec leurs conséquences terribles sur les infrastructures sociales et agricoles.
– Les facteurs socio-économiques
Les facteurs socio-économiques sont déterminés en général par la pauvreté monétaire et l’inaccessibilité aux services sociaux de base. La pauvreté monétaire est la raison pour laquelle certains ménages ne peuvent pas produire ou acheter de la nourriture d’une manière durable. Souvent, les femmes ont moins accès aux services sociaux de base, des terres et d’autres ressources.
Les problèmes structurels des ressources (humaines, techniques et financières) Les causes structurelles de la malnutrition sont caractérisées non seulement par le manque et/ou l’insuffisance des ressources (humaines, techniques et financières) mais aussi par la destruction des infrastructures agricoles et sociales. Ces facteurs découlent de causes sous-jacentes telles que la sécurité alimentaire au niveau des ménages, l’accès aux services de base (santé, éducation,
eau, assainissement et l’hygiène) et à un environnement salubre. Ces causes sous-jacentes sont également déterminées par des causes fondamentales, comme (le niveau d’instruction de la population, le statut de la femme, le contexte socio-économique et politique et la pauvreté). Les causes de la malnutrition sont très complexes. La malnutrition est influencée par de nombreux facteurs agissant à plusieurs niveaux.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie ANALYSE SWOT ET SES OBJECTIFS SCIENTIFIQUES

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie Amélioration continue des actions nutritionnelles où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Remerciements
Acronymes
Liste des Tableaux
Liste des Cartes
Liste des Figures
INTODUCTION
Synopsis de la These
POSITIONNEMENT DE L’ART
CHAPITRE I: PROBLEMATIQUES ET OBJECTIFS
1.1.Situation Problématique de la Malnutrition et des Ressources
1.1.1. Situation Problématique de la Malnutrition
1.1.1.1. Situation Mondiale
1.1.1.2. Situation de Madagascar
1.1.1.2.1. Retard de croissance
1.1.1.2.2. Insuffisance pondérale
1.1.1.2.3. Emaciation
1.1.1.2.4. Carence en micronutriments
1.1.1.2.5. Niveau de la pauvreté
1.1.1.2.6. Insécurité alimentaire
1.1.1.3. Causes et Conséquences
1.1.1.3.1. Causes immédiates
1.1.1.3.2. Causes sous-jacentes
1.1.1.3.3. Causes fondamentales
1.1.1.4.Cercle vicieux de la malnutrition et de la pauvreté
1.1.2. Problème de Financement de la Multisectorialité de la Nutrition
1.1.2.1. Situation de financement de la multisectorialité de la nutrition à Madagascar
1.1.2.1.1. Défi de la multisectorialité de la nutrition
1.1.2.1.2. Allocation des dépenses publiques pour la multisectorialité de la nutrition
1.1.2.2. Causes et Conséquences des insuffisances de financement 36
1.1.2.2.1. Cause des insuffisances de financement
1.1.2.2.2. Conséquences de l’insuffisance de financement
1.1.3. Problème Organisationnel
1.1.3.1. Situation Organisationnelle
1.1.3.2. Causes et Conséquences
1.2. OBJECTIFS ET HYPOTHESES
1.2.1. Objectif Général
1.2.2. Objectifs Spécifiques
1.2.3. Hypothèses
CHAPITRE II : MATERIELS ET METHODES
2.1. MATERIELS
2.2. METHODES
2.2.1. Recherche bibliographique et sélection des références
2.2.2. Approche Systémique / (Ingénierie Système (IS)
2.2.2.1. Causalité Circulaire
2.2.2.2. Système d’Ingénierie
2.2.2.2.1. La complexité
2.2.2.2.2. Le système
2.2.2.2.3. La globalité
2.2.2.2.4. L’interaction
2.2.3. Approche 3M (Multisectorielle, Multi-acteurs et Multi-niveaux)
2.2.4. Approche de Développement Durable
CADRE EMPIRIQUE DE LA THESE
CHAPITRE III : RESULTATS DE L’ETUDE
3.1. ANALYSE SWOT ET SES OBJECTIFS SCIENTIFIQUES
3.1.1. Techniques d’analyses SWOT
3.1.2. Résultats de l’analyse SWOT
3.1.2.1. Forces et Faiblesses de la lutte contre la malnutrition
3.1.2.1.1. Forces
3.1.2.1.2. Faiblesses
3.1.2.2. Opportunités et Menaces de la lutte contre la malnutrition
3.1.2.2.1. Opportunités
3.1.2.2.2. Menaces
3.2. RESULTATS OBTENUS
3.3. LIMITES DES RESULTATS
CHAPITRE IV : VALIDATION DES HYPOTHESES ET DISCUSSION
4.1. BREF RAPPEL DES RÉSULTATS, HYPOTHESES ET METHODES ADOPTEES
4.1.1. Synthèse des Résultats
4.1.2. Rappel des Hypothèses
4.1.2.1. Hypothèse générale (HG)
4.1.2.2. Hypothèses spécifiques ou opérationnelles
4.1.3. Rappel des approches méthodologiques
4.2. VERIFICATION DES HYPOTHESES ET ETABLISSEMENT DE DIAGNOSTIC
4.2.1. Vérification des Hypothèses
4.2.2. Etablissement et limites du Diagnostic
4.2.2.1. Etablissement de Diagnostic
4.2.2.2. Limites du Diagnostic 1
4.3. NOUVELLE APPROCHE POUR LA REDUCTION PROGRESSIVE DE LA MALNUTRITION
4.3.1. Solutions envisagées
4.3.1.1. Mesures techniques pour la malnutrition chronique
4.3.1.1.1. Les interventions spécifiques pour briser le cycle intergénérationnel
4.3.1.1.2. Les interventions dans les secteurs sensibles pour briser le cercle vicieux
4.3.1.2. Mesures pour les Mécanismes de Financement Innovants (MFI)
4.3.1.2.1. La mobilisation des ressources domestiques
4.3.1.2.2. La mobilisation des ressources extérieures
4.3.1.3. Mise en place de Système de Coordination Multisectorielle de Nutrition
4.3.2. Conditions de mise en œuvre des solutions proposées 133
4.3.2.1. Leadership de l’Etat
4.3.2.2. Approche territoriale
4.3.2.3. Implication des communautés de base
4.3.2.4. Développement du partenariat
4.3.2.5. Amélioration continue des actions nutritionnelles
4.3.2.6. Management par approche systémique
4.3.2.7. Approche processus
4.3.2.8. Approche factuelle pour la prise de décision
4.3.2.9. Durabilité
4.3.2.10. Mécanismes d’appropriation locale 137
4.4. APPORT DE LA RECHERCHE
4.5. LIMITES ET PERSPECTIVES DE RECHERCHES FUTURES
CONCLUSION ET RECOMMANDATION
CONCLUSION GENERAL
RECOMMANDATION
ANNEXES
Annexe 1 : Glossaire
Annexe 2 : Présentation Statistique
Annexe 3 : Publications de Notoriété Nationale et Internationale
Publications de Notoriété Nationale
Publications de Notoriété Internationale
BIBLIOGRAPHIE
RENSEIGNEMENT SUR L’AUTEUR
RESUME
ABSTRACT

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.