Recensement de l’etat de la signalisation horizontale et verticale

Présentation de la structure d’accueil 

La commune de La Crèche est située dans la région Nouvelle-Aquitaine, au Sud-est du département des Deux-Sèvres (79). Située à environ 13 km du chef-lieu du département (Niort), et à 10 km de la commune de Saint-Maixent l’École, siège de la communauté de commune du Haut Val de Sèvre, dont La Crèche fait partie. La commune comptait au dernier recensement de la population 5 918 habitants (2020) sur un vaste territoire d’une superficie de 34,5 km2 (densité de 172 hab./km2 ). L’étalement de la commune entraîne un fort maillage routier. En effet, la commune comptabilise 83 km de voies. Ceci est dû au fait que la commune est composée de 11 villages et hameaux, tous plus ou moins excentrés du bourg. Les habitations sont principalement présentes dans le bourg, de part et d’autre de la route départementale 611, ce qui lui confère un aspect de « ville-rue ». Toutefois, dans les villages, de nombreux lotissements ont été construits, suite à la volonté de l’ancien maire de dynamiser sa population. Cette commune est extrêmement bien desservie, entre notamment l’A10 en direction de Paris et Bordeaux et l’A83 en direction de Nantes. De plus, une ligne de chemin de fer reliant Poitiers à La Rochelle passe également par La Crèche (figure 1). Ce territoire a vu sa population multipliée par 2 depuis ces 50 dernières années, dû au fait de l’implantation de différentes zones d’activités et plus précisément de la zone industrielle « Atlansèvre » dans le Sud de la commune qui génère plus de 2 100 emplois. La commune de La Crèche est le poumon économique de la communauté de communes du Haut Val de Sèvre. En effet, elle concentre la majorité des entreprises et la vente des terrains confère un budget non-négligeable à la communauté de communes. La Crèche est donc un pilier. En effet, sans elle, la communauté de communes se voit perdre une grande partie de ses ressources. De plus, nous nous devons de noter que la communauté d’agglomération du Niortais (CAN), voisine de la communauté de communes, est très attractive, car elle propose de nombreux services. Ainsi, nous pouvons nous demander si la communauté de communes serait vouée à disparaître dans les prochaines années, avec le potentiel départ de la commune de La Crèche à la CAN.

La mairie de La Crèche compte 31 agents territoriaux répartis en 7 services différents . A la tête de la nouvelle municipalité, se trouve Madame Laetitia Hamot, une jeune femme qui mise beaucoup sur le milieu associatif de la commune. Elle est accompagnée du nouvel-arrivant au poste de directeur général des services, Monsieur Mathias Champseix. Ensemble, ils souhaitent porter des projets de grandes ampleurs, visibles et en réponses aux demandes des habitants.

Recensement de l’état de la signalisation horizontale et verticale 

Présentation de la mission 

Il s’agissait d’un recensement de toute la signalisation horizontale et verticale de la commune plus ou moins dégradée. Chaque rue de la commune a donc été analysée, recensée et marquée pour avoir un recensement exhaustif. Dans un premier temps, il s’agissait également de recenser la signalisation qui n’avait pas de problèmes particuliers. Mais cette mission s’est vue évoluer, car la mairie a été contactée par un service privé avec lequel elle collabore depuis longtemps. Ces derniers nous ont informé qu’un PCRS (plan de corps de rue simplifié) était en cours d’exécution sur la commune. Il s’agit d’un relevé très précis des voiries et des affleurants avec des technologies comme des radars LIDAR et/ou des déploiements de drones/avions. De plus, une des options proposées était le recensement de la signalisation verticale et horizontale. Ainsi, ce recensement leur a été transmis et ma tâche a été de relever de l’état de cette signalisation. La signalisation verticale correspond à l’ensemble des équipements de signalisation situés audessus de la surface du sol (balises, délinéateurs, poteaux, portiques, etc.) (Le dictionnaire professionnel du BTP, s.d.). La signalisation horizontale, elle, renvoie à l’ensemble des dispositifs de signalisation, essentiellement marques de peinture, placé sur la chaussée (Le dictionnaire professionnel du BTP, s.d.). L’objectif de ce diagnostic était d’assurer la sécurité des automobilistes. En effet, en ayant au préalable recensé les lieux où les panneaux sont dégradés, nous pourrions dans un second temps croiser ces données avec celles des accidents recensés sur la commune, et ainsi comprendre mieux l’origine de ces derniers dans ces zones.

Déroulé de la mission

J’ai donc séparé la commune selon 12 secteurs, pour mener à bien cette mission et les suivantes. Ceux-ci ont été choisis en fonction des hameaux de la commune qui en comporte 12 : Boisragon, Bougouin, Bourg, Chavagné, Creuse, Drahé, Fenioux, Miseré, Ruffigny, St Martin/Breloux, Tressauve, Villeneuve. Pour mener à bien cette mission, je me rendais sur le terrain afin de noter les coordonnées des panneaux endommagés, ainsi que leur type et les observations éventuelles que je pouvais faire. J’ai donc créé une échelle de priorité en termes d’agissements allant de 1 à 4, 1 étant la plus élevée (figure 4 et 6) et 4 la moins importante .

Une ligne de stop effacée (figure 4) représente un réel danger pour les automobilistes. En effet, doit-on s’arrêter au panneau, ou plus loin ? C’est la raison pour laquelle ce manque de signalisation horizontale a été considéré comme une priorité 1. De même qu’un miroir qui a été arraché (figure 6), cela représente un danger très important pour les usagers. En effet, les personnes sortant de la rue avec une faible visibilité latérale, n’ont plus d’informations sur les allées et venues des autres automobilistes. Un tel manque est considéré comme priorité 1. Néanmoins, un panneau de rue dans un buisson comme sur la figure 5, ne représente pas un danger surla conduite des automobilistes. Ceci enlève simplement de l’information aux usagers. Pareillement, un panneau légèrement tordu, dont l’information est toujours lisible (figure 3), ne représente pas une priorité 1. Ces deux cas ont donc été classés en priorité 4.

Retour sur expérience 

Cette première mission m’a permis de me replonger profondément dans le SIG et plus précisément dans le logiciel Qgis. À l’aide des cours dispensés à Polytech, les connaissances de base étaient acquises. Toutefois, il m’a fallu m’auto-former sur certains points pour parfaire les démarches que je devais entreprendre afin qu’elles soient moins longues. Néanmoins, cette mission est restée étendue dans le temps, répétitive et fastidieuse. Ce n’était qu’un relevé pur et simple d’informations, sans apport de savoirs particuliers. Toutefois, si la réalisation n’était pas enrichissante, il est à souligner que la géolocalisation sur Qgis est une chose très importante, et la création d’informations sur la signalisation verticale et horizontale faite pour la mairie a rendu la mission pertinente et enrichissante.

Recensement de l’état des routes communales 

Présentation de la mission

Il s’agissait ici de recenser l’état des voiries communales selon les 12 secteurs cités dans la partie précédente, à partir des cartes du réseau routier créées en amont. La notion de « voie publique » recouvre, au sens du Code de la voirie routière, la voie affectée à la circulation terrestre publique et appartenant au domaine public (art. L.111-1) (Pourriez-vous m’éclairer sur la définition en urbanisme de la voie ?, 2017) .

L’objectif ici était également la sécurisation des automobilistes. L’état des voiries peut également amener une piste de réflexion sur la causalité des accidents survenus dans la commune. En effet, un état dégradé de la route peut entraîner des accidents plus ou moins graves. Avec le temps, la voirie s’use à cause des pneumatiques des véhicules, des freinages et surtout le poids et la taille des véhicules qui ne font qu’augmenter. En effet, le freinage des véhicules « arrache » des gravillons du revêtement de la route. Au fil du temps, la route peut se creuser et cela engendre des formations de trous dans la chaussée, et pouvant donc aboutir à des accidents.

Déroulé de la mission

Comme précédemment avec la signalisation, une échelle de dégradation a été fixée et adaptée en fonction du terrain. L’échelle avait 4 niveaux de priorité : de très mauvais à très bon.

Retour sur expérience 

Cette mission représentait un enjeu très important pour la mairie, car avoir des voiries en relativement bon état, engendre des politiques de sécurisation importantes. Il faut savoir que refaire la chaussée d’une voirie avec des matériaux qui vont durer dans le temps coûte très cher. Le budget accordé à ces travaux doit donc être très conséquent. De plus, à La Crèche, il y a environ 80 kilomètres de voies. Sachant que la plupart de ces dernières sont en mauvais état, nous avons estimé les travaux pour les remettre en état (à l’instant où le diagnostic a été achevé) à 4 millions d’euros. Une somme comme celle-ci, engage donc à prévoir un plan de financement sur 10 ans et donc d’allouer au budget 400 000 euros juste pour de la réfection de voirie. Pour une commune de l’ampleur de La Crèche (environ 6 000 habitants), un tel budget pour des voiries est énorme. C’est la principale raison pour laquelle les travaux de voirie sont rares et de petite ampleur. Toutefois, des chaussées en bon état peuvent permettre de voir l’accidentologie diminuer. C’est donc un enjeu considérable pour la mairie qui se doit de protéger ses concitoyens.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

REMERCIEMENTS
TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION
PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL
PRESENTATION DES MISSIONS
1. RECENSEMENT DE L’ETAT DE LA SIGNALISATION HORIZONTALE ET VERTICALE
a. Présentation de la mission
b. Déroulé de la mission
c. Retour sur expérience
2. RECENSEMENT DE L’ETAT DES ROUTES COMMUNALES
a. Présentation de la mission
b. Déroulé de la mission
c. Retour sur expérience
3. RECENSEMENT DE L’ETAT DES TROTTOIRS
a. Présentation de la mission
b. Déroulé de la mission
c. Retour sur expérience
4. SECURISATION D’UN VILLAGE
a. Présentation de la mission
b. Déroulé de la mission
1) Retour sur enquête
2) Constitution du dossier
3) La démarche de la démocratie participative
4) Le dossier final
c. Retour sur expérience
5. MISSIONS ANNEXES
a. Élaboration d’un schéma cyclable sur la commune
b. Hiérarchisation des voies de la commune
c. Aménagement piéton et extension de réseaux – Chemin de la Petite Isle
BILAN DU STAGE
BIBLIOGRAPHIE
TABLE DES FIGURES
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.