Réaménagement des quais de Vienne

Afin de finaliser cette première année à l’école d’ingénieurs en Aménagement, un projet individuel doit être réalisé. Celui-ci doit permettre la mise en pratique de toutes les compétences acquises lors de cette année universitaire et nous permet également d’entrer en contact avec des professionnels. De ce fait, j’ai choisi d’effectuer ce projet dans la commune de Châtellerault d’où je suis originaire. Celle ci est une ville moyenne d’environ 32 000 habitants, traversée par la Vienne suivant une orientation Sud – Nord. Cette rivière se présente comme un axe structurant et une importante richesse pour la ville. C’est donc tout naturellement que le projet traité ci-après, s’implante sur les quais au sein du cœur de ville. La localisation de ce périmètre d’étude s’inscrit directement en complément d’un vaste programme lancé par les élus de Châtellerault afin de redonner de l’importance aux centres anciens.

Le cœur de ville 

Un espace en constante évolution avec de nombreux atouts

La commune de Châtellerault

Un atout géographique
Châtellerault est une ville moyenne située à l’extrème Nord de la région Poitou Charente, dans le département de la Vienne (86). Elle en est la sous préfecture.

De par sa population, Châtellerault est la deuxième ville la plus importante du département après Poitiers, située à 30 km au Sud, qui est la Préfecture de la Vienne.

La commune compte 32 718 habitants et s’étend sur une superficie de 51,93 km². Ce qui induit une densité moyenne de 630 hab/km².

Châtellerault dispose d’une localisation géographique avantageuse car elle se situe sur l’axe ferroviaire et autoroutier Paris-Bordeaux à équidistance de ces deux villes. Ainsi Paris est accessible en TGV en seulement 1h30. Châtellerault est aussi le chef lieu de la communauté d’agglomération du pays Châtelleraudais. Cette dernière compte 13 communes :

Naintré, Thuré, Vouneuil-sur-Vienne, BonneuilMatours, Cenon-sur-Vienne, Availles enChâtellerault, Colombiers, Saint-Sauveur, Archigny, Senillé, Monthoiron, Bellefonds, situées tout autour de Châtellerault. La commune centre est la plus importante de par sa population. La communauté d’agglomération s’étend donc sur 378 km² et rassemble près de 55 000 habitants.

Une histoire liée à la Vienne

Châtellerault s’est implantée au confluent de quatre rivières : la Vienne, le Clain, l’Envigne et l’Auzon. L’origine de la ville reste plutôt obscure, cependant les historiens s’accordent à dire qu’elle proviendrait d’une motte castrale et d’un camp retranché (castrum) installé au 10ème siècle. On estime que cette ville fut créée durant l’année 952. La cité naissante s’est implantée sur la rive droite de la Vienne et était occupée par quelques familles fuyant les saccages perpétrés par les Normands dans la région. Le nom de Châtellerault proviendrait donc de l’association du mot castrum et du nom du seigneur Airaud qui en reçut l’apanage.

Dès le début du 11ème siècle la cité prend de l’importance et de nombreux édifices comme La chapelle Saint-Romain, le couvent de moines de Saint-Augustin ou encore l’église NotreDame, sont érigés. La construction d’un pont en bois reliant les deux rives favorise la croissance de cette dernière en attirant la population de la rive gauche. A partir du 12ème siècle la cité s’étend à l’Ouest, sur la rive gauche, avec la création d’un nouveau château. L’activité artisanale et commerciale s’y développe. Ceci marque la naissance Châteauneuf. Le trafic fluvial prend de l’importance au 13ème siècle. Ainsi, les taxes et droits de péage permettent l’enrichissement des seigneurs ainsi que le développement de la batellerie marchande. Au 14ème siècle Châtellerault compte cinq à six mille habitants. Dans un contexte d’affrontement anglo-français de la Guerre de Cent ans, la partie Est de la cité est encerclée d’une double muraille de fortification. C’est à cette époque qu’est créée Grand-rue, la rue commerçante et artisane de la ville toujours présente aujourd’hui. Le 15ème siècle est une période de croissance pour la ville. En effet, c’est à cette époque que Châtellerault devient un véritable port fluvial, ce qui accroît considérablement la puissance économique de la ville. De plus, celle-ci connaît un changement politique car la vicomté est rattachée au domaine royal en 1545 sous le règne de François 1er. Tous ces changements en font une cité administrative importante.

Au 16ème siècle, le trafic marchand sur la Vienne s’intensifie et le rôle commercial de Châtellerault s’affirme. De nombreux espaces commerciaux ainsi que de nouvelles activités (métiers du textile, les tanneries, la coutellerie, etc.) apparaissent et se développent au sein de la ville.

L’enrichissement de Châtellerault permet la construction d’un pont en pierre de grande envergure, le pont Henri IV. La première promenade publique de Châtellerault est créée au 17ème siècle. Au 18ème siècle, le port était présent sur les deux rives. Le port de Châteauneuf (rive gauche) devient plus important que celui des Moulins (rive droite). La ville se sent à l’étroit dans ses murailles qui sont en très mauvais état. Les activités se développent en dehors des fortifications. Ces dernières laissent peu à peu la place aux axes de circulation de contournement de la ville.

Châtellerault connaît un essor économique important au 19ème notamment avec la création en 1819, par ordonnance royale, de la manufacture d’armes. Celle-ci a eu un rôle important pour la croissance de la ville. À l’origine, la manufacture était destinée à la production d’armes blanches. Cependant, cette dernière a su s’adapter et s’est convertie à la production de canons et de fusils. De plus, le nombre d’ouvriers n’a cessé de croitre. À ses débuts, la Manufacture comptée 40 ouvriers et jusqu’à 7000 durant la Seconde Guerre Mondiale. Cette croissance a permis au quartier de Châteauneuf de se développer. En effet, ce dernier accueillait l’essentiel de la population ouvrière de la Manufacture ainsi que du reste de la ville. Dans un premier temps, l’expédition des produits manufacturés et l’approvisionnement en matières premières étaient assurés par la batellerie. Mais très vite, celle-ci laisse place aux transports par voie de chemin de fer. La gare de Châtellerault fut inaugurée en 1851.

Après la Seconde Guerre Mondiale, Châtellerault connaît une croissance démographique qui l’oblige à construire rapidement de nouveaux logements. C’est la naissance de la plaine d’Ozon, avec la construction d’immeubles modernes entre 1960 et 1970. Afin de relier ce nouveau quartier à la rive gauche de la ville, un nouveau pont est construit en 1964, le pont Lyautey.

La fermeture, en 1961, de la manufacture d’armes engendre une vague de chômage. Pour lutter contre ce phénomène, une nouvelle zone industrielle s’implante rive droite dans le Nord de la ville. Sur la rive gauche, une autre zone industrielle est installée depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. À la fin du 20ème siècle, de nombreuses zones pavillonnaires se sont développées tout autour de la ville faisant ainsi le lien avec les bourgs voisins.

Les centres anciens 

Comme nous avons pu le voir précédemment, le cœur de ville se compose de trois centres anciens qui ont eu un rôle prépondérant pour la croissance de Châtellerault. Ils se sont développés de part et d’autre de la Vienne profitant ainsi de ces faveurs. On peut distinguer sur la photographie ci-dessous, l’hyper-centre ou centre médiéval à l’Est, Châteauneuf au Nord-Ouest et la manufacture au Sud-Ouest.

Un patrimoine historique riche 

On peut observer en se baladant au sein du cœur de ville, l’évolution de Châtellerault avec la présence de nombreuses traces du passé. En effet le centre médiéval a gardé sa structure avec les ruelles moyenâgeuses étroites, la présence de la Grand-rue créée au 14ème siècle, etc. On peut également remarquer l’emplacement des anciennes fortifications avec la présence d’un axe de circulation donnant sur la place publique qui date du 17ème siècle.

Mais les nombreux édifices qui sont répartis aux quatre coins du centre-ville témoignent également de la croissance et de la prospérité antérieure de la commune. Châtellerault compte d’ailleurs cinq édifices classés aux monuments historiques au titre de la loi du 31 décembre 1913 et neuf monuments inscrits. La plupart se concentrent dans le cœur de ville.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Le cœur de ville : Un espace en constante évolution avec de nombreux atouts
A / La commune de Châtellerault
B / Les centres anciens
C / Programme d’action de revalorisation des centres anciens
D / Présentation du lieu d’étude
Enjeux : Les quais, des espaces de fractures et délaissés
A / La ville et la Vienne, deux espaces distincts
B / La Vienne un espace inaccessible et inexploité
C / Le problème de circulation et de stationnement
Proposition de Projet d’Aménagement : Pour faire des quais, un espace attractif et dynamique
A / Un projet nécessaire
B / Découpage de l’espace d’étude
C / Travaux d’aménagement
D / Récapitulatif des aménagements
Conclusion
Annexes : Plans d’ensembles par secteur
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.