Réalisation technique d’un site Web à visée pédagogique

Déroulement de l’enseignement à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort

La propédeutique médicale des bovins fait partie de l’unité d’enseignement « Propédeutique médicale, sémiologie et pathologie des ruminants » constituant l’enseignement de base de l’unité: « Pathologie médicale du bétail et des animaux de basse-cour ». Cette unité d’enseignement comprend une formation pratique et théorique sur la propédeutique de toutes les espèces de rente. Cette formation débute avec l’enseignement pratique de l’examen clinique des ruminants assorti de notion de sémiologie, et le début de l’enseignement théorique concernant la médecine individuelle et collective des ruminants. Selon les objectifs d’apprentissage décrits dans le cahier de l’étudiant au « semestre 7 », à l’issue de cet enseignement les étudiants doivent être capables de : – mener un examen clinique complet,

– de reconnaître les principales affections chez les ruminants aussi bien dans un contexte individuel que lors de médecine collective,

– de connaître leurs données étiologiques,

– d’appliquer un plan de lutte raisonné et adapté à chaque situation, en tenant compte des facteurs économiques.

L’enseignement théorique est constitué de 24 heures de cours réparties entre la pathologie digestive et la pathologie respiratoire des ruminants. Il est évalué par deux épreuves écrites intermédiaires. L’enseignement pratique comprend 15 heures de travaux dirigés consacrés à la propédeutique médicale des ruminants. L’évaluation se déroule sous forme d’une épreuve orale lors de la dernière séance de travaux dirigés. Les méthodes pédagogiques dans l’enseignement de la propédeutique peuvent être améliorées en tenant compte des attentes des étudiants. La difficulté des élèves à apprendre un cours révèle la difficulté pour l’enseignant à devenir et à rester pédagogue. Permettre à l’apprenant de contourner ou dépasser sa difficulté est le fruit d’une recherche permanente et jamais terminée (Guichenuy, 2001). Ainsi, fournir à l’étudiant un outil complémentaire peut se révéler utile.

Nécessité de faire correspondre enseignement et apprentissage

« Tout apprentissage, même par coeur, consiste à faire des groupes d’informations solides pour qu’ils prennent moins de place en mémoire à court terme. Ce processus de groupement d’information est appelé l’organisation. » (Lieury, 1998) Apprendre consiste à regrouper des unités de sens en une unité globale (Guichenuy, 2001). Pour apprendre, il faut alors que les contenus aient été organisés par l’enseignant ou par l’étudiant lui-même. Cette organisation est à la base de la mémorisation des connaissances. Par cette organisation, l’étudiant est alors capable de classer ses savoirs et savoir-faire, et de les restituer au moment voulu. La mémorisation des connaissances des étudiants dépend donc de la qualité de l’organisation de ces connaissances par l’enseignant. Le plan de l’apprentissage est une clé de cette mémorisation puisqu’il permet de suivre et de retrouver la logique de la formation (Guichenuy, 2001).

Les étudiants ont des comportements d’apprentissage très différents. Les mécanismes fondamentaux, à la base de la construction du savoir, sont pour tous, presque identiques. Par contre les stratégies utilisées sont personnelles et variables d’un être à l’autre (de Vecchi, 2000). Ainsi, tout enseignement ne tenant pas compte de cette variabilité aurait moins de chance d’être efficace (Meirieu, 1990). La difficulté de l’enseignant est donc la nécessité de proposer à chaque étudiant, les moyens de réaliser son apprentissage. L’enseignant doit alors proposer son cours sous plusieurs formes. Louis Not a décrit plusieurs méthodes d’enseignement (de Vecchi, 2000) :

• l’apprentissage par transmission de connaissances : il s’agit des cours magistraux et de la pédagogie dialoguée (la pédagogie dialoguée consiste à instaurer une discussion et un questionnement entre l’élève et l’enseignant),

• l’apprentissage par imitation,

• l’apprentissage par actions téléguidées : il peut s’agir d’apprentissage par stimulus-réponse, mais aussi la mise en place d’objectifs pédagogiques ou encore l’enseignement par ordinateur,

• l’apprentissage par la recherche (par tâtonnement) et la démarche expérimentale.

Aucune de ces méthodes n’est satisfaisante à elle seule. Il faut puiser dans chacune d’elle les éléments intéressants, qui utilisés conjointement, mettront les étudiants dans les meilleures dispositions possibles pour l’assimilation des connaissances (de Vecchi, 2000). La pédagogie doit être adaptée aux apprenants (Meirieu, 1990).

Adaptation de l’enseignement aux étudiants

Antoine de la Garanderie a défini des profils pédagogiques en s’appuyant sur le fait que l’intégration d’un savoir s’appuie sur l’élaboration d’une évocation mentale auditive ou visuelle. Ces profils sont une combinaison de trois modes de « réception » : visuel, auditif, kinesthésique (de Vecchi, 2000). Lors d’un cours, l’enseignant parle pour l’auditif et écrit au tableau (ou projette un Power Point) pour les étudiants visuels (Guichenuy, 2001). Cependant un élève visuel est aussi à un degré moindre un élève auditif et kinesthésique. Dans une même promotion, il y aura alors autant de profils pédagogiques que d’étudiants. Le message de l’enseignant sera alors renforcé par une stimulation des trois modes de « réception ». Le professeur doit tenir compte de la diversité de son auditoire au niveau des profils pédagogiques et des méthodes personnelles d’apprentissage, et ne pas se laisser influencer consciemment ou inconsciemment par sa propre méthode d’apprentissage. Il doit alors disposer d’un panel pédagogique lui permettant de proposer en temps voulu, la situation ou les outils les plus pertinents (de Vecchi, 2000). La propédeutique médicale étant l’enseignement des gestes techniques utilisés lors de l’examen clinique, il semble alors indispensable de favoriser le mode de réception « kinesthésique ».

Sources utilisées

Les textes du site Web sont pour la plupart tirés du polycopié « Propédeutique médicale des ruminants » réalisé par le Docteur Yves Millemann pour le service de Pathologie médicale du bétail et des animaux de basse-cour de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort. Ce polycopié est distribué aux étudiants au cours du semestre 7. D’autres polycopiés remis aux étudiants de l’ENVA au cours de leurs études ont servi à la réalisation du site Web : « Les Mammites » réalisé par le Docteur Dominique Remy et le polycopié intitulé « Reproduction bovine : Infertilité femelle» réalisé par le Professeur Jean-Paul Mialot, le Professeur Sylvie Chastant-Maillard, le Docteur Dominique Remy et le Docteur Fabienne Constant. Les références bibliographiques sont accessibles depuis chaque page Internet, au niveau du pied de page.

Les images sont tirées de la bibliographie. Les photographies sont pour la plupart issues de la collection personnelle du Docteur Yves Millemann (ENV Alfort), certaines sont issues de la collection de l’université de Liège (copyright ULg) et d’autres de nos propres documents. Les vidéos ont été enregistrées pour la grande majorité pour le travail de thèse du Docteur Alexandre Fily « Conception et réalisation du site Internet de l’Unité Pédagogique de Pathologie Médicale du Bétail et des Animaux de Basse-cour de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort.» en 2008 et pour le travail de thèse des Docteurs Geollot, Mauriat et Vanholsbeke « Le geste technique en médecine des bovins, ovins et caprins domestiques : aspects théoriques et pratiques en vue de la réalisation d’un DVD-ROM. » en 2005.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
1 Réflexions sur l’intérêt de la réalisation d’un site Web de propédeutique
1.1 Déroulement de l’enseignement à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort
1.2 Comment aborder une matière telle que la propédeutique
1.2.1 Nécessité de faire correspondre enseignement et apprentissage
1.2.2 Adaptation de l’enseignement aux étudiants
1.2.3 Ce qu’en pensent les étudiants
1.3 Le site Web permet de répondre aux objectifs pédagogiques
1.3.1 Le site Web permet d’organiser les notions
1.3.2 Le support multimédia s’adapte à chaque profil pédagogique
1.3.3 L’autonomie conférée par le site Web est un facteur clé de l’apprentissage
1.3.4 Le principe d’utilisation du site Web permet de maintenir l’attention des étudiants
1.4 La place du site Web dans l’enseignement
1.4.1 Le site Web est un outil pédagogique parmi d’autres
1.4.2 L’utilisation du site Web est libre dans le temps
1.4.3 Le site Web répond aux attentes des étudiants
1.5 Intérêts d’un site Web
1.6 Eléments de discussion sur le fond du site Web
1.6.1 Le choix des éléments traités
1.6.2 La propédeutique sans sémiologie
2 L’élaboration du site Web
2.1 Réalisation technique du site Web
2.1.1 Sources utilisées
2.1.2 Conception du site Web
2.1.3 Accès au site Web
2.2 Présentation du site Web
2.2.1 Contenu du site Web
2.2.2 Organisation du site Web et son fonctionnement global
2.3 Critiques générales du site Web
2.3.1 La qualité des illustrations
2.3.2 Les carences pédagogiques et informatiques
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *