Rapport fin d’études aspect et temporalité en français

Aspects lexicaux et marqueurs temporels de durée

Les verbes perfectifs et marqueurs temporels de durée

D’après la typologie des procès-verbaux de Vendler, les verbes tels mourir, fermer, atterrir, ouvrir sont momentanés : comportent en leurs sens aucune indication de durée. Ce qui rentre en contradiction avec la valeur duratif. On peut citer à cet égard les analyses d’Annie Monnerie- Goarin :
« Certains des marqueurs temporels cités ci- dessus sont difficilement compatibles en langue avec les verbes d’achèvement :
De…..à pendant jusqu’à Ces marqueurs impliquent en effet duré (…) notion incompatible avec celle d’achèvement. ».
Ainsi, selon l’auteur un procès ne peut-être à la fois perçu dans son déroulement (effet des marqueurs temporels dépourvus de limite) et être délimité (verbes perfectifs). Par conséquent, toute séquence verbe perfectif + marqueur temporel de durée est agrammatical.
Les exemples suivant témoignent de cette incompatibilité :
«* Il a longtemps fermé la porte ».
«* Il est mort pendant 10 minutes ».
L’action de ferme et de mourir ne peut être assimilée à une durée.
Toutefois, certains auteurs ne sont pas totalement de cet avis. C’est le cas de Joëlle Gardes- Tamine.

Temps et repère de Wilmet

Nous venons de voire que les grammairiens Martin Riegel et alii définissent le temps verbal comme un rapport entre deux repères T0, T permettant de situer le procès soit au présent, passé ou futur. Wilmet, quant à lui, propose un seul repère : (R). Ce dernier va permettre de redéfinir trois modes seulement selon qu’ils se constituent d’un lieu, d’une personne, ou d’une époque, au lieu de six donnés par la grammaire traditionnelle (indicatif, subjonctif, impératif, conditionnel, gérondif, infinitif).

repère-lieu R=L.

Selon Marc Wilmet (2003), lorsque R est un repère « lieu », il se situe « hors de toute personne et de toute époque ».
L’analyse de cette citation nous amène à dire que R=L correspond au mode impersonnel et inactuel : dépourvu d’un sujet personnel et inapte à situer le procès dans le temps.
Une autre définition plus précise vient s’ajouter à la précédente « L classe les procès en arrivant ou incident (p. ex marche), ni-arrivant, ni-arrivés ou incidents et décadent (p .ex marchant) arrivés ou décadent (p. ex marché)».
A la lumière de cette citation, nous pouvons déduire que, selon Wilmet, les modes représentatifs du repère lieu sont l’infinitif et le participe + forme en -ant.

repère- personne R=P.

Comme son nom l’indique lorsque R est un repère personne (P), il est défini « eu égard à un sujet mais indépendamment de toute époque ».
Cette définition exhaustive exclut le mode indicatif qui certes est pourvu d’un sujet personnel, toutefois actualise un procès : apte à le situe dans le temps.
Ainsi, l’analyse de cette citation nous permet d’envisager l’hypothèse que le mode représentatif du repère P est le subjonctif, présentant le procès comme l’objet d’un jugement, d’un sentiment, d’une volonté et non d’un fait situé dans le temps.
Outre cela, Wilmet ajoute une autre définition, le repère P « répartit les procès en prospectifs épousant la ligne du temps (p .ex marche / marchions) et en rétrospectif, prenant la ligne du temps à rebours ( p .ex marchasse ) ».
Cette définition reflète clairement notre déduction de base : le repère P se répartit en subjonctif présent : désignant que l’événement est tourné vers l’avenir (prospectif) et en subjonctif imparfait désignant que l’événement est tourné vers le passé (rétrospectif).

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie aspects grammaticaux

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie aspect et temporalité en français où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
I Premier chapitre: Eléments de définition
I.1.Distinction temps aspect
I.1.1.Le temps
I.1.1.1.Temps etrepère de Wilmet
I.1.1.1.1.Repère-lieu
I.1.1.1.2.Repère personne
I.1.1.1.3.Repère époque
I.1.2.L’aspect
I.1.3.Distinction temps expliqué/ temps impliqué selon Gustave G
I.2.Les différentes dichotomies aspectuelles
I.2.1.Les aspects grammaticaux
I.2.1.1.Accompli/non-accompli
I.2.1.2.Sécant/ Global
I.2.2.Les aspects lexicaux
I.2.2.1.Perfectif / imperfectif
I.2.3. Aktionsart
I.2.3.1. Inchoatif / terminatif
I.2.3.2. Semelfactif /interactif
I.3. La typologie des procès verbaux
I.3.1. Les type de procès selon Vendler
I.3.1.1. Le procès statif
I.3.1.2. Le procès dynamique
I.3.1.2.1. Les procès d’accomplissements
I.3.1.2.2. Les procès d’achèvements
I.3.1.2.3. Les procès d’activités
I.3.2. Les types de situation selon Carlota smith (1991)
II- Deuxième chapitre : Aspect et temporalité en français
II.1. Acception et classification de l’aspect
II.1.1. Les valeurs aspectuelles selon Grevisse
II.1.2. Les valeurs aspectuelles selon D. Denis et A. Sancier-château
II.1.3. Les aspects selon Leeman
II.1.4. Objectivité et subjectivité des valeurs aspectuelles chez Oswald Ducrot
II.1.4 .1. Aspect subjectif
II.1.4.1.1. Opposition inaccompli/accompli
II.1.4.1.2. Opposition perfectif/imperfectif
II.1.4 .2. Aspect objectif :Aktionsart
II.1.5. Les valeurs selon Wilmet
II.2. Interaction entre les différentes valeurs aspectuelles
II.2.1. Interaction de deux valeurs aspectuelles
II.2.1.1. Aspect lexical/aspect grammatical
II.2.1.1.1. Perfectif/global vs imperfectif/sécant
II.2.1.1.1.1. Le Khi carre de Pearson
II.2.1.1 .1.1.1.Les principales étapes du test X
II.2.1.1 .1.1.2.Limite d’emploi du test
II.2.1.1.1.1.3.Application du Khi carré par R.Martin
II.2.1.1.2. Perfectif/ Sécant
II.2.1.1.3. Imperfectif/ Global
II.2.1.2.Aspects lexicaux et marqueurs temporels de durée
II.2.1.2.1. Les verbes perfectifs et marqueurs temporels de durée
II.2.1.2.2. Les verbes imperfectifs et marqueurs temporels de durée
II.2.2. Interaction de plusieurs valeurs aspectuelles
II.2.2.1. La combinatoire des aspects de Wilmet
II.3. Dominance aspectuelle des temps du passé
II.3.1. L’imparfait ; passé-simple et le passé composé
II.3.1.1. Les temps non accomplis
II.3.1.1.1. L’imparfait
II.3.1.1.1.1. Aspect non-limitatif (Sécant)
II.3.1.1.1.2. Aspect itératif
II.3.1.1.1.3. Aspect duratif
II.3.1.1.2. Le passé- simple
II.3.1.1.2.1. Aspect limitatif (Global)
II.3.1.1.2.2. Aspect itératif
II.3.1.1.2.3. Aspect ponctuel
II.3.1.2. Temps accompli
II.3.1.2.1. Le passé composé
II.3.1.2.1.1. Le passé accompli
II.3.1.2.1.2. Le présent accompli
III- Troisième chapitre : Présentation et Analyse des résultats
III.1. Les productions écrites
III.1.1. Le public visé
III.1.2.Pourquoi des productions écrites
III.1.3. Pourquoi systèmes grammaticaux
III.1.4. Analyse du corpus
III.1.4.1. Les productions écrites
III.1.4.2. Stratégie d’analyse
III.1.4.2.1. Classification des formes verbales du passé
III.1.4.2.1.1. Classification grammaticale
III.1.4.2.1.1.1. Sécant / Global
III.1.4.2.1.2. Classification lexicale
III.1.4.2.1.2.1. Imperfectif / Perfectif
III.1.4.2.1.3. Classification grammatico-lexical
III.1.4.2.1.3.1. Perfectif / Sécant, Global
III.1.4.2.1.3.2. Imperfectif / Sécant, Global
III.1.4.2.1.3.3. Test de Pearson
III.2. L’activité
III.2.1. Pourquoi une activité
III.2.2. Exercice de l’activité
III.2.3. Pourquoi telles constructions phrastiques.
III.2.4. Analyse et interprétation des résultats.
CONCLUSION
Références
bibliographiques
ANNEXE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *