Rapport de stage les réactions face aux risques liés à l’informatisation de la santé

Rapport de stage informatisation de la santé

Les Systèmes Informatiques de Santé (SIS)

La gestion des informations n’est pas née d’un seul coup avec l’avènement des systèmes informatiques. Bien avant et depuis toujours, les organisations de santé doivent gérer les données sur leurs patients, sur les traitements, les médicaments … Aujourd’hui, en lieu et place de moyens plus classiques tels que les formulaires papiers, sont de plus en plus utilisés les outils informatiques, électroniques et de télécommunication, tant et si bien qu’on parle d’informatisation de la santé.
L ‘implantation d’un système informatique de santé (SIS) s’inscrit donc dans un plus large système préexistant, dont le but est de traiter les patients. La justification à l’ajout de l’outil informatique dans ce processus est d’améliorer sa performance en termes financiers ou en ce qui concerne la sécurité des patients puisque plusieurs dysfonctionnements ou non rentabilité ont pu apparaître avec le temps(Morgan, 2004) (Bates, et al., 1999).
L’implantation d’un SIS dans une organisation influe sur les pratiques, il doit pouvoir s’adapter aux façons de faire pour ne pas nuire au traitement des patients, mais il entrai ne forcément des modifications de certaines procédures et l’ajout de certaines tâches dans les processus de travailen place (Ash, Berg, & Coeira , 2004). Les interactions entre le SIS et le personnel sont multiples :celui-ci ajoute des informations dans le SIS au fur et à mesure que les traitements sont effectués,mais le SIS donne aussi des informations qui sont utiles pour le traitement.
Vis-à-vis des patients, on stocke de l’information personnelle sur eux, ce qui engage leur vie privée. De ce fait, de nombreuses réglementations viennent encadrer les SIS sur la protection de ces données, sur la sécurité intrinsèque de l’outil ou encore sur d’autres aspects. Quand les patients se font traiter à un autre endroit, les données peuvent être récupérées par la nouvelle organisation (par exemple, le service d’urgence d’un hôpital qui a besoin des informations recueillies par le médecin de famille). En disposant des informations du patient, le traitement pourra être plus adéquat, et on pourra par exemple, éviter de faire des tests en double et connaître les médicaments pris par le patients, ses allergies, ses antécédents et bien plus.
Cet échange peut se faire grâce à des connexions entre les SIS locaux, ou bien par un SIS d’un niveau supérieur, une grande base de données alimentée par les SIS locaux, auquel les intervenants peuvent accéder depuis n’importe quelle organisation. On peut donc avoir des SIS communs à une région, une province ou même un pays. (lnstitute of Medicine, 2012)

Différentes formes de SIS

Bien qu’une recension exacte de toutes les applications des SIS n’est pas disponible, il est possible de présenter les outils les plus courants qui peuvent être inclus dans les systèmes utilisés aujourd’hui tels que {lnstitute of Medicine, 2012):
Entrée Informatisée des Ordonnances Médicales (EIOM} : Outil qui sert à gérer les ordonnances et prescriptions via l’informatique.
Aide à la décision : Outils qui permettent aux praticiens d’aller chercher des informations médicales qui peuvent aider à prendre une décision pour le traitement. Par exemple, on peut disposer d’un registre des médicaments et des doses standards.
Cela peut aussi prendre la forme d’alertes en cas de risques d’interactions entre plusieurs traitements ou de risques d’allergies.
Dossier électronique : Outil qui permet de stocker des informations sur un patient en particulier. La forme électronique a comme valeur ajoutée que le dossier peut être partagé plus facilement lorsqu’un patient est traité à des endroits différents et par plus d’un professionnel de la santé.
Outils d’implication des patients : Ce sont souvent des plateformes qui permettent aux patient de consulter les informations recueillies sur eux, voire même de participer plus activement à leur traitement, dans des projets que l’on regroupe dans la littérature sous le terme de télémédecine.

Les risques liés à l’informatisation de la santé

Plusieurs avantages de l’introduction des nouvelles technologies dans les services de santé sont mis en avant par des groupes de médecins supporteurs des technologies ou par les pouvoirs publics qui encouragent leur utilisation (comme le gain de temps, la rentabilité ou la baisse des accidents sur la sécurité ou la vie privée des patients), mais puisque la plupart des introductions de SIS ne sont pas encore bien documentées , il est difficile de mesurer et de quantifier ses avantages, et encore moins leurs possibles inconvénients. Il s’agit tout de même d’un changement majeur dans la façon de gérer les informations de santé et avec ces changements, la structure de risques liés à l’information de santé change forcément. Alors que certains risques diminuent voire disparaissent, on est aussi confrontés à de nouveaux risques ou à d’autres qui sont accrus. Ces risques peuvent entraîner des dangers sur l’ensemble des éléments se rapportant au système d’information, autant pour l’organisation, son personnel ou les patients traités.
Dans ce schéma, sont décrites les deux finalités principales que tout système d’informatisation (informatique ou non) se doit d’avoir, c’est-à-dire qu’il permet de gérer les informations de façon sécuritaire et qu’il est intégré adéquatement dans l’environnement dans lequel il fonctionne. A partir de ces finalités, on peut déterminer quels sont les caractéristiques d’un  système d’information performant.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie les systèmes informatiques de santé (SIS)

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie les risques liés à l’informatisation de la santé  où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Table des abréviations
Introduction
Présentation de l’organisation et du mandat confié
1. Le Ministère de la Santé et des Services Sociaux
2. La Direction de la Sécurité des Technologies de l’Information
3. Le mandat de stage
4. Déroulement du stage
Contextualisation, recension des écrits
1. Les Systèmes Informatiques de Santé (SIS)
2. Les risques liés à l’informatisation de la santé
Méthodologie de la recherche
Résultats de la recherche
1. Analyse comparative des pays choisis
2. Perspectives d’évaluation des mesures prises
Conclusion
Bibliographie
Annexe

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *