Rapport de fin d’études méthode d’étude des fourrages

RAPPORT de fin d’études évaluation in vitro de la dégradation des principaux fourrages des zones arides en PDF

Introduction générale
Première partie: Synthèse bibliographique
Premier chapitre: Alimentation et nutrition animale
1-1 Nutrition animale
1-2 Les aliments dans la nutrition animale
1-2-1 Constituants des aliments
1-2-2 Les aliments du bétail
1-2-3 Types d’aliments de bétail
Deuxième chapitre:Les fourrages
A- Les fourrages
2-1 Les fourrages dans l’alimentation des ruminants
2-2 l’aspect organique des fourrages
2-3 Nature et classification des plantes fourragères
2-4 Les ressources fourragères
2-5 L’élevage
2-6 Etude bibliographique des plantes étudiées
B- Méthode d’étude des fourrages
2-B-Methode d’étude de la valeur nutritive des aliments
Troisième chapitre:Physiologie digestive des ruminants
3-1 La digestion chez les ruminants
3-2 Les particularités anatomiques des pré estomacs des ruminants
3-3 La micro population du rumen
3-4 Rôle des microorganismes ruminals dans la dégradation des tissus végétaux
3-5 Les besoins en nutriment des microorganismes
3-6 Les phénomènes digestifs chez les ruminants
3-7 Bilan de la digestion dans le rumen-réseau
3-8 La digestion après le rumen-réseau
3-9 Caractéristiques digestives chez le dromadaire
Deuxième partie: Etude expérimentale
Quatrième chapitre: Matériels et méthodes
Partie I:Analyses chimiques
4-1-Période et zone de prélèvement des plantes étudiées
4-2 Analyses chimiques
4-2-1 Détermination du taux de matière sèche
4-2-2 Détermination de la teneur en cendres insolubles
4-2-3 Détermination de la matière grasse totale
4-2-4 Détermination du taux des matières azotées
4-2-5 Détermination de la teneur en constituants pariétaux
4-2-6 Détermination des teneurs en éléments minéraux
Partie II :Etude « in vitro »
4-1 Expérimentation in vitro
4-1-5 Méthode
4-1-6 Inoculation et incubation
4-1-10 Estimation de l’énergie métabolisable
Cinquième chapitre: Résultats et discussion
5-A- Analyse de la composition chimique
5-A-1°/ Analyse comparée des quatre plantes fourragères
5-A-2°/ Analyse de la composition chimique d’Atriplex halimus
5-A-3°/ Analyse de la composition chimique de Salsola vermiculata
5-A-4°/ Analyse de la composition chimique de Sueada mollis
-Conclusion de l’analyse de la composition chimique
5-B- Analyse des résultats de l’étude in vitro
5-B-1°/ Analyse des caractéristiques de la dégradation des plantes étudiées
5-B-2°/ Analyse des caractéristiques de la dégradation d’Atriplex halimus
5-B-3° Analyse des caractéristiques de la dégradation de Salsola vermiculata
5-B-4°/ Analyse des caractéristiques de la dégradation de Sueada mollis
5-C- Corrélations entre la composition chimique et la dégradation in vitro
5-D- L’estimation de l’énergie métabolisable
Conclusion générale

Rapport PFE, mémoire et thèse avec la catégorie nutrition animale

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe de Bestpfe.com et ouvrir le fichier pfe PDF ou pfe DOC. Ce programme spécifique est classé dans la catégorie pfe zones arides sciences où vous pouvez trouver quelques autres mémoires similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela Bestpfe propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Actuellement, de plus en plus de gens sont prêts à partager leurs travaux pfe, mémoire, thèse.. avec les autres et ils ne veulent pas de compensation pour cela. Le rapport évaluation in vitro de la dégradation des principaux fourrages des zones arides est un rapport complet pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux.

Les glucides cytoplasmiques ou intracellulaires:

Ce sont des glucides solubles ou insolubles, intervenant directement dans le métabolisme cellulaire, elles s’accumulent dans les organes de réserve des plantes.
Le polyoside alimentaire le plus abondant est l’amidon qui est accumulé comme nutriment de réserve dans les grains, les tubercules et les racines de nombreuses plantes alimentaires; c’est un mélange d’amylose qui est un polymère linéaire d’unités de glucose liées entre elles par des liaisons α (1-4) et d’un polymère ramifié en grappe d’amylopectine en proportion différentes selon l’origine botanique.
Chez les légumineuses, la concentration en sucres insolubles est maximale avant le début de bourgeonnement, et chez les graminées c’est avant le début de l’épiaison.
Les fructosanes s’accumulent à la base des tiges des graminées par ailleurs les sucres solubles se retrouvent dans toutes les plantes fourragères et dans tout les organes verts.
Ainsi que les graminées fourragères renferment 2 à 9% d’hexoses et 1 à 5% de saccharose les graminées prairials renferment des fructosanes analogues à l’inuline.

Les constituants azotés:

Ils représentent une extrême variabilité, se sont surtout :
– Les protides: (protéines, polypeptides, acides aminés libres);
– L’azote non protidique: (amides, diverses nitrates, ammoniac).
Les matières azotées protidiques donnent par hydrolyse des acides aminés, leur structure et leur nature leur donne une certaine solubilité dans l’eau et dans les différents tampons ainsi que une aptitude à être hydrolysés par les enzymes bactériennes chez les ruminants.
Les matières azotées non protidiques ne sont pas constitués d’acides aminés, il s’agit de formes azotées simples (NO2 – , NO3 – , NH4 +), leurs teneurs sont assez variables dans les aliments, parmi les aliments les plus riches on trouve les graines oléagineuses et protéagineuses (22 à 40%), les céréales sont les plus pauvres (10%).
La teneur en matière azotées chez les plantes fourragères dépend de leur stade de végétation ainsi que leur aspect botaniques (richesse des légumineuses).

Les constituants lipidiques :

Ils s’agit de biomolécules organiques insolubles dans l’eau et les solvants organiques (Blain, 2002), chez les végétaux les lipides se localisent au niveau du chloroplaste des cellules. Dans les aliments les lipides ou les matières grasses sont représentées par les triglycérides (esters d’acides gras) et le glycérol.
On peut classés les acides gras qui composent cette matière grasse en :
– acides gras court ou volatils (C1 à C4), acides gras moyens (C6 à C14) et en acides gras longs ( C16 à C22).
Selon leur degrés d’insaturation (le nombre de doubles liaisons dans leurs chaînes carbonées), on trouve les acides gras saturés qui sont les plus rencontrés dans la matière grasse alimentaire: l’acide palmitique en C16, l’acide stéarique en C18, et pour les insaturés on trouve dans les triglycérides; les mono insaturés: l’acide oléique C18:1 et pour les poly insaturés: l’acide linoléique et l’acide linolénique.

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *