Psychiatrie de liaison

Psychiatrie de liaison

 Exemple de systèmes d’aide au diagnostic mobile (en psychiatrie)

 Psych on Demand [6] : En tant que médecin de soins primaires, il peut être difficile de contrôler objectivement les progrès psychiatriques de votre patient.
Une grande partie de l’évolution des soins dans des maladies telles que la dépression, l’anxiété et la démence sont, et devraient être, subjective et qualitative.
Cependant, il y a une place importante pour les informations quantitatives ainsi. Formes telles que l’PHQ9 et GAD7 créent une histoire objective aux côtés de l’histoire qualitative. À l’heure actuelle, ces formes sont stratifiées ou assis dans des classeurs dans tout le pays et sont remplis quotidiennement par les patients et ensuite entrés dans les arbres.
Cette application se base sur l’obtention d’un score à la fin, après avoir répondre à certaines questions, et on peut voir son interprétation à la fin.

Mobilyze [7] : Cette application a deux objectifs. Le premièr consiste à aider les patients souffrant de dépression, après l’avoir diagnostiqué, à apporter des changements dans les comportements qui permettront de réduire ou d’éliminer les symptômes dépressifs. L’autre est de développer un système qui apprend à identifier les états des patients à un moment donné, ce qui permet Mobilyze de tendre la main et d’intervenir en temps réel. Essentiellement, ils essaient de mettre un thérapeute dans la poche du patient. Le système utilisé se base sur les réponses du patient pour pouvoir donner à la fin une prédiction sur son état.

 Optimism [8] : Optimism App a été développé pour aider les patients souffrant de troubles de l’humeur, tels que le trouble bipolaire, le suivi de leur humeur du jour. Beaucoup de ces patients reçoivent des soins psychiatriques souvent, mais il peut encore être difficile à exprimer exactement comment ils ont ressenti. Il peut aussi être difficile pour les patients de suivre leur humeur avec un seul numéro. Cette application suit les différents aspects de l’humeur d’un patient ainsi que d’autres aspects de leur vie qui pourrait attribuer à leur humeur.

Place de la psychiatrie de liaison dans la psychiatrie

Plusieurs auteurs ont proposé que, du fait de sa spécificité, la psychiatrie de liaison soit considérée comme une sous-spécialité psychiatrique à part entière. Pour Zumbrunnen, la psychiatrie de liaison mérite d’être considérée comme une sous-spécialité psychiatrique, ses arguments en faveur sont la reconnaissance académique qui ouvrirait des voies nouvelles dans le domaine de la recherche, et la possibilité d’une meilleure défense des intérêts des psychiatres de liaison vis-à-vis de leurs collègues psychiatres et somaticiens ainsi que vis-à-vis d’instances non médicales (psychologues, sociologues, administrateurs). Actuellement, la psychiatrie de liaison est reconnue par l’American Board of Psychiatry and Neurology sous la dénomination de médecine psychosomatique (psychosomatic medecine). Elle constitue la septième sous-spécialité psychiatrique reconnue aux États-Unis avec l’addictologie, la pédopsychiatrie, la neurophysiologie clinique, la psychiatrie légale, la géronto-psychiatrie et la médecine de la douleur. Au Royaume-Uni, le General Medical Council considère la psychiatrie de liaison comme une sous-spécialité au sein de la psychiatrie générale. La Société Suisse de Psychiatrie de Consultation-Liaison (Swiss Society of Consultation-Liaison Psychiatry) souhaite que la psychiatrie de liaison puisse être reconnue, en Suisse, comme une sous-spécialité psychiatrique officielle. Néanmoins d’autres auteurs s’opposent à cette surspécialisation en considérant que la psychiatrie de liaison est une pratique plutôt qu’une discipline [12].

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie Place de la psychiatrie de liaison dans la psychiatrie

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie L’informatique médicale où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction générale
Chapitre 1 : L’informatique médicale
1. Introduction
2. Les systèmes d’aide au diagnostic
2.1. Systèmes experts, arbres de décision et les réseaux bayésiens
2.1.1. Système expert
2.1.2. Arbre de décision
2.1.3. Les réseaux bayésiens
3. Exemples des systèmes d’aide au diagnostic mobiles (médecine en général)
Chapitre 2 : Contexte du projet
1. Introduction
2. Organisme d’accueil : L’hôpital Ibn Alhassan
3. La psychiatrie
4. Exemple de systèmes d’aide au diagnostic mobile (en psychiatrie)
5. Psychiatrie de liaison
5.1. Introduction
5.2. Place de la psychiatrie de liaison dans la psychiatrie
5.3. Types d’interventions en psychiatrie de liaison
5.4. Domaines d’intérêt de la psychiatrie de liaison
5.5. Pratique dans CHU
6. Problématique
7. Conclusion
Chapitre 3 : Analyse et conception
1. Introduction
1.1. Le support d’informations
1.2. Aide au diagnostic
1.3. Public ciblé
2. Diagramme UML
2.1. Diagramme de cas d’utilisation
2.2. Le diagramme d’activité
3. Outils d’aide à la décision utilisés
3.1. Les réseaux bayésiens
3.2. Construction des graphes
3.3. Tables de probabilités
Chapitre 4 : Application
1. Introduction
2. Outils de développement
2.1. L’outils Android studio
3. Présentation de l’application
3.1. Partie support
3.2. Partie aide au diagnostic
3.3. A propos
3.4. Manuel d’utilisation et Navigation barre
Conclusion générale
Bibliographie

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.