Projet d’exploitation sur la collecte des langoustes australes

Au cours de ces dernières année, l’exploitation massive des ressources halieutiques se développe et occupe une place importante dans l’économie nationale malagasy. Actuellement, la valeur de l’exploitation de ce produit halieutique tient la seconde place après celle de la vanille, et peut se devenir au premier rang dans les années à venir. Vu la promotion des programmes de développement de la pêche actuels, Madagascar a choisi comme programme le développement économique rapide et durable, cette situation incite les nationaux à s’investir à chacun dans plusieurs domaines au fin de :
– participer à la création d’emploi,
– créer des projets qui influencent les réalités économiques existants dans le pays,
– prendre part à la réduction de la pauvreté,
– de motiver les nationaux à réduire les chômages.

IDENTIFICATION DU PROJET

PRESENTATION DU PROJET

Etant tout à fait conscient sur la valeur économique de langouste sur le marché internationale, l’exploitation des langoustes produit halieutiques malagasy ne cesse d’accroître. C’est dans la région de Tolagnaro que l’on constate l’importance de la collecte de langouste.

Historique : La langouste à prix d’or

Sur la côte sud est de Madagascar, les pêcheurs posent deux ou trois casiers sur le bord immédiat de la côte rocheuse et attrapent des langoustes. Au début, les paysans côtiers ont été embarrassés par ce manège auquel se livraient surtout leurs amis. Maintenant, ils savent que la langouste se vend à prix d’or : 15 000 à 30 000 fmg le kilo en entière vivante. Sur la côte sud est, les Antaisaka ont une forte réputation d’émigrant. L’affaire « langouste » dans la région de Tolagnaro a entraîné leur migration Dans le sud, les pêcheurs repèrent les langoustes grâce à une simple plongée en apnée sans masque sur le plateau calcaire gréseux. La pêche à la langouste représente 40% de la population totale. Les exportateurs locaux, en relation avec leurs clients Réunionnais et Européens mettent à la disposition des collecteurs de grosses sommes d’argent pour qu’ils organisent le ramassage de langouste dans les villages de pêcheurs. En effet, l’exploitation de ce produit n’est pas encore bien connu dans les milieux malgaches. Tout ceci explique que le marché de ce produit est encore vaste et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de monter ce projet de création d’une entreprise sur la collecte de langoustes dans la région de Tolagnaro.

Classification, Origine
Tout appartenant à la famille des Palinuridés, d’une manière générale, trois catégories de langoustes sont exploités et existent à Madagascar, surtout dans les côtes de Tolagnaro.
– Palinurus qui représente un douzième (1/12) de la production mondiale
– Panulirus qui en représente deux tiers (2/3) et se trouvant beaucoup sur nos côtes ;
– Jasus qui en représente un quart ;

Le genre de panulirus est omniprésent dans toutes les eaux chaudes des trois océans.

Délimitation de la région
La région Anosy se situe dans l’extrême sud – est de Madagascar sur la longitude 47° E et entre la latitude 24° S au nord et 25° S au sud La chaîne Anôsy est limitée, à l’ouest de l’océan indien sur 150 km de côte environ. Cette région offre dans sa façade maritime un habitat aux langoustes tropicales avec son faciès rocheux ou un flux de courant équatorial qui est stable et modéré à fort sous l’influence de l’alizé. La région est desservie par la route nationale RN10 provenant de Toliara et la route nationale RN13 provenant d’IHOSY dans la province de Fianarantsoa. On tient à souligner qu’elles sont non bitumées et seules les voitures tout terrain et les camions peuvent y accéder. En général, les lieux où l’on effectue la collecte sont groupés en trois grandes zones selon la distance de Tolagnaro.
– zone sud ouest de Tolagnaro dont les villages suivants ont été répertoriés : Mokala, Sarisambo, Italy, Analapatsy, Belay, Andemby.
– Zone centre de Tolagnaro entre autres : Ambinanibe, Ambinanikely, Amparihy, Lebanona ;
– Zone nord de Tolagnaro constituée par Sainte Luce, Mahatalaky, Itapera, Evatraha, Lokaro ;

ETUDE DE MARCHE

Le marché

Avant d’entrer dans les détails, il convient de définir d’abord sur ce que la notion de marché elle-même. « Le marché est des lieux de rencontre entre l’offre et la demande où l’acheteur et le vendeur s’échangent par le biais d’un prix pré déterminé et quantité à échanger ». D’une autre terme très large, le marché est l’ensemble des agents économiques qui résident sur un territoire donné pour fabriquer, consommer et distribuer un produit de bien ou de service.

Présentation des circuits d’exploitation

Les circuits commerciaux existant pour l’écoulement de nos produits font intervenir beaucoup d’intermédiaire à savoir : les rabatteurs, les démarcheurs, les collecteurs. En effet, les collecteurs achètent les produits aux producteurs pour ensuite revendre à leur propre compte aux entreprises de transformation. Les rabatteurs interviennent comme intermédiaires en mettant en contact direct avec les producteurs moyennant une commission.

Deux options se présentent alors à une entreprise pour la vente de ces produits :
– la première consiste à travailler avec une entreprise de transformation qui achète le produit ; ce qui va assurer une débouché commerciale aux utilisateurs ;
– la seconde consiste à travailler avec des pêcheurs et les rabatteurs qui sont déjà insérés sur un marché et connaissent les clients potentiels. Le problème c’est que ces intermédiaires cherchent toujours des meilleures conditions de leur existence et risque de se détourner de l’offre dans la recherche permanente sur la maximisation de bénéfice.

Enfin, il est noter que pour mieux valoriser le produit, les collecteurs, les rabatteurs ainsi que les pêcheurs doivent prendre en compte que l’existence de marché parallèle (risoriso) figure parmi les facteurs bloquant l’épanouissement de la filière langouste.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE: IDENTIFICATION DU PROJET
Chapitre I : Présentation du projet
Section 1 : Historique : la langouste à prix d’or
Section 2 : Caractéristique de produit langouste
Section 3 : Description simple du projet
Chapitre II : Etude du marché
Section 1 : Le marché proprement dit
Section 2 : Politique et stratégie marketing envisagé
Section 3 : Analyse de la concurrence
Section 4 : Marché international
Chapitre III : Théorie générale sur la critère d’évaluation
Section 1 : Les outils d’évaluation
Section 2 : Taux de rentabilité interne (TRI)
Section 3 : Délai de récupération de capital investi (DRCI)
Section 4 : Indice de profitabilité (IP)
DEUXIEME PARTIE : CONDUITE DU PROJET
Chapitre I : Technique de production
Section 1 : Technique de production envisagée
Section 2 : Production de langouste
Chapitre II : Capacité de production envisagée
Section 1 : Capacité de production de l’unité
Section 2 : Programme de production et de vente
Section 3 : Plan de consommation de matières premières
Chapitre III : Etude organisationnelle
Section 1 : Organigramme
Section 2 : Organisation administrative
TROISIEME PARTIE : ETUDE FINANCIERE DU PROJET
Chapitre I : Les coûts des investissements et les comptes de gestion
Section 1 : Investissement nécessaire
Section 2 : Plan de financement
Section 3 : Tableau de financement
Section 4 : Tableau de remboursement des dettes
Section 5 : Compte de gestion
Chapitre II : Analyse de la rentabilité et étude de faisabilité
Section 1 : Compte de résultat
Section 2 : Tableau de grandeur caractéristique de gestion
Section 3 : Plan de trésorerie
Section 4 : Bilan prévisionnel
Chapitre III : Evaluation et impact du projet
Section 1 : Evaluation économique
Section 2 : Evaluation financière
Section 3 : Impact du projet
CONCLUSION GENERALE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *