Projet de creation d’un centre informatique et multiservice

L’implantation de l’internet dans la vie des malgaches est indéniable. On remarque les fréquences de connexions en constante augmentation et les temps de connexion ne cessant de s’accroitre Depuis que les blogs sont un sujet grand public, les internautes malgaches réagissent spontanément face aux flux d’informations sur la toile, on constate tout une panoplie de publications sur internet : des articles, des images, des vidéos, des forums, des blogs et des sites spécialisés Madagascar, étant un pays africain, est largement en retard par rapport aux autres pays occidentaux sur l’utilisation de la TIC. Ces derniers s’acheminent vers l’adoption d’un modèle économique uniforme, fondé sur le libre marché, renforcé par l’élargissement de l’intervention des institutions financières internationales. Nous ne pouvons pas y échapper non plus.

SITUATION GENERALE DU TIC 

CARACTERES SPECIFIQUES DU PROJET

Un Centre Informatique Multiservice est un centre technologique ouvert à tout public et offre l’accès aux services de la micro-édition, de l’Internet, des services Multimédia, des services de la reprographie associés à la formation en Informatique et d’autre prestation de services et activités commerciales. Ce centre peut aussi être un lieu de distraction et d’animation pour des jeunes de la communauté en créant des jeux de société et de rencontre et en même temps de formation.

Le TIC à Madagascar

Si les infrastructures de communication et d’information se sont considérablement développées à Madagascar au cours de ces cinq (05) dernières années, selon les statistiques, Madagascar a un taux de pénétration de 30 à 40% en terme de technologies d’information et de communication(TIC)1 » Les stratégies mises en œuvre pour accélérer le développement de l’infrastructure d’information à Madagascar s’appuient sur des stratégies concertées. La restructuration du secteur de télécommunication apparaît de ce point de vue comme une exigence vitale dans l’effort entrepris pour améliorer l’infrastructure dont dépend si étroitement l’utilisation des TIC. L’Internet à haut débit est opérationnel dans quelques zones de Madagascar. En effet, actuellement TELMA (Télécom Malagasy), ORANGE MADAGASCAR, renforce la mise en place du réseau national en fibre optique et la liaison Internationale par fibre optique sous marine (Backbone National) ou encore les satellites.

Caractéristiques

Dans notre contexte, le centre est un lieu convivial de rencontre et d’échange, dont le but est d’avoir accès aux services de la téléphonie, fax, Internet, multimédia, bureautique, reprographie, bibliothèque numérique, documentation, etc.

Il contribue à répondre aux besoins variés de communication pour la population et notamment les jeunes. La classification typologique des centres est très controversée dans la littérature des chercheurs. Si tout le monde s’accorde pour définir le centre comme un lieu privatif où le public peut accéder à des services de télécommunication, la dénomination des divers modèles qui se sont développés ces dix dernières années ne fait pas toujours l’unanimité. Toutefois, le monde s’accorde sur le fait que l’essentiel reste la viabilité de centre pour garantir la prestation de services au plus grand nombre et pendant une longue période. Dan le cadre du modèle du présent projet, notre étude nous impose d’exclure l’approche des modèles dits : Multipurpose Community Telecentres (MCT), qui sont l’objet des projets pilotes dans certains pays d’Afrique (Mail, Ouganda). Par contre, nous traitons les modèles fondés sur l’approche commerciale tout en associant la stratégie permettant d’atteindre les objectifs de développement économique et social. Il s’agit d’implanter un centre privé, c’est-à-dire, réalisé par des investissements privés, conçu et exploité selon les lois du marché dans le district de Nosy-Be.

Objectifs du Projet 

Objectif global

L’objectif global du projet : « Projet d’implantation de centre à Nosy-Be» vise la participation du district dans le processus de développement d’un modèle abordable de centre, donnant accès aux outils de TIC. Le modèle sera également reproduit dans des autres localités du pays afin d’insérer une société de l’information et lutter contre la pauvreté dans l’optique du développement durable.

Objectifs spécifiques

Compte tenu de l’objectif susmentionné, les objectifs spécifiques du projet visent à:
• Contribuer à la mise en œuvre de la politique et stratégie de l’accès universel à l’information ;
• Développer les stratégies permettant d’apprendre à exploiter les divers services fournis par le centre, pour répondre aux besoins de la population ;
• Donner au secteur privé des opportunités de création d’affaires et de concourir à l’amélioration de l’accessibilité aux services TIC, grâce aux contenus locaux ;
• Aider à faciliter la diffusion des contenus relatifs à l’éducation, la santé, le commerce, l’agriculture et d’autres services gouvernementaux ;
• Accroître la compétitivité des entreprises ;
• Créer des emplois et accroître les revenus de la population locale tout en améliorant leurs conditions de vie ;
• Contribuer à une exploitation optimale des investissements de l’opérateur ;
• Développer des programmes de formation assistée par la technologie (exemple, le téléenseignement), répondant aux besoins de la population ;
• Prendre part à une meilleure compréhension nationale de l’importance et des télécommunications pour le développement rural.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : PRESENTATION ET IDENTIFICATION DU PROJET
CHAPITRE I : SITUATION GENERALE DU TIC
SECTION I : CARACTERES SPECIFIQUES DU PROJET
SECTION 2 : GENERALITE SUR LE SITE D’IMPLANTATION
CHAPITRE II : ETUDE DE MARCHE
SECTION I : L’ANALYSE DE L’OFFRE ET DE LA DEMANDE
SECTION 2 : POLITIQUE ET STRATEGIE MARKETING A ADOPTER
CHAPITRE III : THEORIE GENERALE SUR LES CRITERES ET LES OUTILS D’EVALUATION
SECTION 1 : OUTILS D’EVALUATION
SECTION 2 : CRITERES D’EVALUATION
DEUXIEME PARTIE : CONDUITE DU PROJET
CHAPITRE I : TECHNIQUE DE REALISATION
SECTION 1 : IDENTIFICATION DES MATERIELS
SECTION 2 : TECHNIQUE DE REALISATION
SECTION 3: LE PLANNING DE PRODUCTION
CHAPITRE II : CAPACITE DE PRODUCTION ENVISAGEE
SECTION 1 : EVALUATION DE LA PRODUCTION ENVISAGEE ET DES CHIFFRES D’AFFAIRES
SECTION 2 : DENPENSES EN MATIERES PREMIERES
SECTION 3 : LES DIFFERENTS MOYENS DE PRODUCTION
CHAPITRE III : ETUDES ORGANISATIONNELLES
SECTION 1 : ORGANISATION ADMINISTRATIVE
SECTION 2 : DESCRIPTION DES PRINCIPALES FONCTIONS
SECTION 3: RECRUTEMENT DU PERSONNEL
TROISIEME PARTIE : ETUDE FINANCIERE DU PROJET
CHAPITRE I : COUTS DES INVESTISSEMENTS
SECTION 1 : LES INVESTISSEMENTS NECESSAIRE
SECTION 2 : FOND DE ROULEMENT INITIAL
SECTION 3 : PLAN DE FINANCEMENT
SECTION 4 : TABLEAU DES AMORTISSEMENTS
SECTION 5 : TABLEAU DE REMBOURSEMENTDES DETTES
SECTION 6 : COMPTE DE GESTION
CHAPITRE II : ETUDE DE FAISABILITE
SECTION 1 : LE COMPTE DE RESULTAT
SECTION 2 : FLUX DE TRESORERIE
SECTION 3 : LE BILAN PREVISIONNEL
CHAPITRE III : EVALUATION DU PROJET
SECTION 1 : EVALUATION ECONOMIQUE
SECTION 2 : EVALUATION FINANCIERE
SECTION 3 : IMPACTS
CONCLUSION GENERALE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *