Projet de creation d’un centre de beaute

A Madagascar, le Programme national a pour objectif d’effectuer “ un saut qualitatif dans le processus de développement grâce à un plan innovant, durant la période 2007-2011. Et ce, conformément à la vision Madagascar naturellement stipulé dans le sixième engagement qui a comme objectif d’assurer un secteur privé fort et diversifié, conduit par l’investissement et le commerce internationaux. Le Gouvernement malagasy a pour objectif de redynamiser les PME pour qu’elles puissent contribuer efficacement à la croissance économique. Aussi, les entreprises de toute dimension en milieu rural et urbain, pourraient ainsi créer la richesse à travers l’investissement dans le savoir-faire, les normes, la technologie et la qualité afin de devenir plus productives et améliorer ainsi leur compétitivité tant au niveau interne qu’externe.

IDENTIFICATION DU PROJET 

PRESENTATION DU PROJET

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La mondialisation tend vers une conformité des tendances que ce soit de point de vue économique, culturel, politique ou social. Madagascar n’est pas en laisse face à ce monde en mouvement surtout dans le domaine de la mode et de l’esthétisme.

Contexte international

Aux derniers siècles du Moyen Age, les soins de beauté semblent occuper une place croissante dans le monde. Elément essentiel de la séduction féminine, indice du statut social chez l’homme, la coiffure, objet de l’être et du paraître, est riche d’une longue histoire . Les soins de beauté évoluent avec le temps. Les savoir-faire s’affirment de plus en plus suivant les tendances de l’époque. Sur le plan international, le secteur est déjà vulgarisé et connaît un essor important si on se réfère aux grands Salons de beauté tels que l’ARPEGE, l’OREAL, JACQUES DESSANGES,…

Les Salons de beauté sont leaders d’une ou de plusieurs marques de produits qu’ils lancent à partir des stars du show-business. Ils se démarquent par leur professionnalisme et la création où découle les tendances les plus diverses et les plus originales. La mise en valeur des soins de beauté marque un changement fort des mentalités, qui, au vu des réactions de nouvelles générations, prouve que les tendances changent selon l’époque. Les Salons, en dehors d’offrir des services de soins de beauté, participent à des défilés pour lancer ses marques et créer de nouveau style de coiffure ou de maquillage.

Ils sont réputés pour leur haut standing mais il existe aussi des petits salons qui découlent de ces grands de la mode et de l’esthétique. Néanmoins, si nous prenons la maison JACQUES DESSANGE, elle propose de différents choix afin que toutes les franges de la population soient à l’aise et bénéficient des services du Salon. Leur devise repose sur le bien être des clients. Les clients, quel que soit leur niveau de vie, doivent être bien reçus pour les inciter de fréquenter le salon.

Contexte national

Sur le plan de la mode et de l’esthétique, Madagascar suit les tendances en vogue par le biais des filiales des grands Salons de beauté existant en Europe et aux Etats-Unis. A partir des Instituts de formation en coiffure et en soins de beauté tel que, l’ARPEGE, l’IPAC (Institut Professionnel de l’Art de la Coiffure), les petits Salons de coiffure ont commencé à se multiplier dans la grande ville. Néanmoins, le professionnalisme et la création ne sont pas encore au rendez-vous. Les petits Salons offrent des services au quotidien tels que les coupes, les lissages, les brushings. Depuis quelques années, les filiales des grands Instituts ou des Salons tels que FELINE, ARPEGE, L’OREAL, sont venus s’implanter à Madagascar pour lancer leurs produits et leurs marques. Les publicités qui tournent autour de ces Salons de beauté ont facilité la vulgarisation des soins de beauté dans la grande ville.

En effet, le recours aux différents soins de beauté tels que la manucure, le massage, l’épilation, … est devenu plus courant. Les Salons ne sont plus considérés comme un établissement de luxe. Les jeunes ont désormais l’audace de se prendre en main et d’adopter un comportement ouvert au changement. Néanmoins, la cherté des tarifs dans ces établissements limitent leur fréquentation et incitent à l’auto traitement en achetant des produits et en suivant les indications d’usage. Les risques encourus par l’auto traitement, en ce qui concerne les soins de beauté sont importants et dangereuses si les produits ne concordent pas avec le type de peau ou le type de cheveux. C’est pourquoi l’assistance d’un professionnel est nécessaire.

La plupart des grands salons se trouvent dans la ville d’Antananarivo. Actuellement, aux environs de 500m, il y a au moins 02 petits salons de coiffure. Ainsi, l’implantation d’un Institut de beauté à Antsirabe concourt au développement de la région. Non seulement l’Institut permet de procurer à la population des activités sportives mais il constitue une ouverture vers les nouvelles tendances de l’esthétique et de ce fait, contribue au changement de comportement.

LES CARACTERISTIQUES DU PROJET 

Le projet consiste à mettre en place un Institut de beauté à Antsirabe, notamment dans le fokontany Avaratsena, en adoptant un unic consumer benefit (UCB) susceptible de créer une différence entre les services déjà existants sur le lieu. Quels sont les objectifs du projet, comment se présente le projet, et sous quel aspect juridique l’Institut va être créé ?

Les objectifs du projet

L’institut de beauté est un établissement qui a comme objectif de satisfaire une clientèle en recherche de bien être que ce soit physique ou moral. Les clients, soumis à une sédentarité dans leur quotidien, aspirent à pratiquer un sport, à s’occuper de leur corps. La beauté est relative à une morale au beau fixe, une alimentation équilibrée et un soin du corps régulier. Pourtant, face à une vie stressante, les gens ne trouvent plus cet équilibre physique morale.

Aussi, l’objectif du projet n’est pas seulement limité à la modification du physique à des fins esthétiques, l’Institut cherche à agir pour la santé en offrant des services aidant à se décompresser afin d’assurer un meilleur rendement humain. C’est dans cette vision que le projet envisage d’installer dans l’Institut : un Salon de coiffure, un Salon d’esthétique, une salle de remise en forme et une boutique d’accessoires de mode.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
PREMIERE PARTIE. IDENTIFICATION DU PROJET
CHAPITRE I. PRESENTATION DU PROJET
Section 1. Contexte et justification
Section 2. Caractéristiques du projet
CHAPITRE II. ETUDE DE MARCHE ET ASPECT MARKETING
Section 1. Analyse de la demande à Antsirabe
Section 2. Analyse de l’offre dans la zone d’implantation
Section 3. Analyse concurrentielle dans la zone d’Antsirabe-ville
Section 4. Aspects marketing
DEUXIEME PARTIE. ETUDE DE FAISABILITE TECHNIQUE ET ORGANISATIONNELLE
CHAPITRE I. TECHNIQUE DE REALISATION
Section 1. Identification des matériels
Section 2. Les Phases de réalisation du projet
CHAPITRE II. PREVISION DU TAUX DE FREQUENTATION DE L’INSTITUT
Section 1. Taux de fréquentation envisagé
Section 2. Prévision du nombre et de la qualité des produits et services à offrir
CHAPITRE III. ETUDE ORGANISATIONNELLE
Section 1. L’organigramme
Section 2. Critère de recrutement
Section 3. Planning d’exécution des activités
TROISIEME PARTIE . ETUDES FINANCIERES ET EVALUATION DU PROJET
CHAPITRE I. COUT DES INVESTISSEMENTS ET FINANCEMENT DU PROJET
Section 1. Coût des investissements
Section 2. Coût du financement
CHAPITRE II. COMPTES DE RESULTAT ET BILAN PREVISIONNEL
Section 1. Les comptes de gestion
Section 2. Les bilans prévisionnels
CHAPITRE III. EVALUATION DU PROJET
Section 1. Evaluation interne
Section 2. Evaluation externe
Section 3. L’analyse des impacts
CONCLUSION GENERALE
ANNEXES
BIBLIOGRAPHIE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *