Programme des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique

L’offre et la demande mondiale des hydrocarbures 

L’offre :
Actuellement, l’énergie primaire commercialisées dans le monde représente environ 9 Gtep par ans, elle est constituée à 90% par les combustibles fossiles dont les hydrocarbures représentent les deux tiers avec 5.4 Gtep, le dernier tiers est représenté par le charbon.
Avec une part actuelle de 21% du bilan énergétique primaire mondiale, le gaz naturel est l’énergie fossile qui va avoir un taux de progression le plus rapide dans les prochaines années (+2.1% /ans). En 2011, l’offre de gaz s’est adaptée au dynamisme de certaines régions (Asie en particulier), mais aussi aux variations climatiques et économiques sur d’autres marchés (Europe, par exemple). Si la croissance de la production a été soutenue en Amérique du Nord, elle a été particulièrement dynamique au Moyen-Orient. En revanche, en Europe, le manque de débouchés et l’arrêt de certaines usines ont entrainés des chutes exceptionnelles et importantes de la production du gaz, qui pourrait se situer aux alentours de 8%.

La demande :
La demande gazière dans le monde a retrouvé son rythme de croisière (avec une croissance de l’ordre de 3% en 2011) avec 3.3 Téramètre cubes, mais les évolutions globales masquent des situations contrastées selon les régions. Incontestablement, l’Asie et l’Océanie constituent un moteur de croissance pour la demande gazière globale, tandis que le Moyen-Orient renforce son rôle majeur en tant que le plus exportateur et producteur au niveau mondial. La demande plus progressive qui est marquée sur le marché asiatique s’explique par les besoins accrus au Japon (effet Fukushima) et en Corée du sud (secteur électrique), et surtout par le dynamisme des marchés émergents (Chine). Inversement, la demande gazière en Europe a été fortement pénalisée surtout en 2011 avec (-9%).
En Amérique du Nord, les secteurs industriels et électriques considérés comme des segments de consommation les plus favorables au gaz, bénéficient d’un prix compétitifs. Sur un marché voué à une expansion rapide, la demande gazière globale devrait poursuivre sa trajectoire de croissance de 2.5 à 3% dans les cinq prochaines années. Cette demande sera stimulée par des économies émergentes, alors que la dégradation de la conjoncture économique impacte à court terme les marchés de l’OCDE.

Le rôle de l’énergie fossile dans le développement de l’économie mondiale 

L’émergence d’un mouvement de nationalisme énergétique est engendrée par des tensions sur les marchés des hydrocarbures combinées aux enjeux climatiques, tant dans les pays producteurs que dans les pays consommateurs. Énergies phares, les hydrocarbures, dont les cours ont progressivement augmentés au cours des cinq dernières années, apparaissent comme des activités principales sur lesquelles appuyer le développement de la puissance nationale.
L’utilisation des hydrocarbures comme un moyen d’être arme géostratégique soulève un certain nombre de questions et de remarques quant à la sécurité de l’approvisionnement en énergie notamment dans les pays non producteurs. Avec la flambée de l’augmentation des cours des hydrocarbures, les pays qui en sont riches sont tentés d’en faire un outil non seulement de développement, mais aussi de puissance géopolitique.

Les usages de l’énergie fossile 

La fabrication des matériaux (l’industrie): Cette industrie doit satisfaire des services énergétiques par de la chaleur à moyenne et surtout haute température pour :
La cuisson de pâte à papier produite par voie chimique, mécanique ou mi-chimique, La réduction de minerai de fer par procédés endothermique dans les hauts fourneaux, La transformation de la fonte en acier par procédés exothermique dans des fours ouverts, des convertisseurs à oxygène ou des fours électrique, L’alimentation de tout les procès de l’industrie chimique, vapocraquage des oléfines au reformage des aromatiques et aux multiples réactions endo- ou exo- thermiques mises en ouvre plus en aval.
Le transport des hommes et des marchandises : Contrairement au cas de l’industrie, l’utilisation d’énergie dans le secteur des transports ne diminue pas, mais croit avec un rythme plus fort dans tout les pays du monde. L’élévation des revenus et l’urbanisation contribuent à l’accroissement des besoins de mobilité locale, régionale et mondiale des hommes tandis que les spécialisations de l’activité économique supposent des mobilités de marchandises de plus en plus longues et fréquentes grâce à l’effet de la mondialisation. Ces services sont rendus par tous les types du transport (terrestres, maritimes et aériens) où se base la quasi-totalité sur l’utilisation de l’énergie fossile sous la forme de force motrice mobile.
Force motrice fixe, éclairage, réfrigération et traitement de l’information : Répartis dans tous les secteurs d’activité, ces usages énergétiques dans les pays industrialisés ont en commun d’être captifs pour l’électricité, ils représentent 60 à 70% des ventes. Viennent en tête de classement les moteurs employés dans l’industrie qui transforment de l’énergie électrique en énergie mécanique de rotation afin d’entrainer de divers organes.
Les consommations d’énergie destinées à l’éclairage représentent entre 10 et 20% du volume de ventes d’électricité, réparties d’une façon moyenne entre le tertiaire et l’éclairage public (58%), le résidentiel (25%) et l’industrie (17%).

L’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur résidentiel 

L’amélioration énergétique des logements existants : De nombreuses activités sont concernées par l’amélioration de l’efficacité énergétique des logements existants : travaux d’isolation et de pose des ouvertures, fabrication et distribution des fournitures (matériaux d’isolation, fenêtres et portes isolantes). Au sein de ces activités il est impossible d’isoler des entreprises spécifiquement engagées dans l’amélioration énergétique des logements existants : toutes les entreprises appartenant à ces branches d’activité produisent non seulement pour l’amélioration de l’efficacité énergétique des logements existants mais également la construction neuve, la fabrication et la distribution de matériaux et de fournitures destinés à l’ensemble des marchés du bâtiment. Avec les interventions sur les systèmes de chauffage eux-mêmes (remplacement des chaudières, meilleure régulation) l’isolation des logements et le remplacement des ouvertures par des portes et fenêtres plus performantes constituent les principales mesures pour atteindre cet objectif .Les travaux traditionnellement entrepris par les ménages pour la rénovation de leur logement et les avait infléchis dans un sens plus favorable à la maîtrise de l’énergie, la crise économique et financière est venue freiner cette dynamique.

Energie éolienne 

Principe de fonctionnement : L’énergie éolienne a aussi été vite exploitée à l’aide de moulins à vent équipés de pales en forme de voile, comme ceux que l’on peut voir aux Pays-Bas ou encore ceux mentionnés dans Don Quichotte. Ces moulins utilisent l’énergie mécanique pour actionner différents équipements.
Les moulins des Pays-Bas actionnent directement des pompes dont le but est d’assécher ou de maintenir secs les polders du pays. Les meuniers utilisent des moulins pour faire tourner une meule à grains. Aujourd’hui, ce sont les éoliennes qui prennent la place des moulins à vent. Les éoliennes transforment l’énergie mécanique en énergie électrique, soit pour l’injecter dans un réseau de distribution soit pour être utilisé sur place (site isolé de réseau de distribution).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction générale
Chapitre 1 : De l’énergie fossile aux énergies renouvelables
Introduction du premier chapitre
Section 1 : généralités sur les énergies fossiles
1-4 Le rôle de l’énergie fossile dans le développement de l’économie mondiale
1-4.1 L’offre et la demande
 L’offre
 La demande
1-1 .2 Les usages de l’énergie fossile
 La fabrication des matériaux
 Le transport des hommes et des marchandises
 Force motrice fixe, éclairage, réfrigération et traitement de l’information
1-2 les contraintes et les limites
1-2.1 Les contraintes économiques
 Quel avenir pour les énergies fossiles ?
 La situation des énergies fossiles est complexe et incertaine
1-2.2 Les contraintes sociales
 les risques de production, de transport et de distribution
 les effets sanitaires de la pollution atmosphérique
1-2.3 Les contraintes politiques
1-2 .4 Les contraintes écologiques
 L’histoire des concentrations des gaz à effet de serre
 La contribution des combustibles fossiles dans l’augmentation des émissions de CO2
Section 2 :l’efficacité énergétique
2-1 La réduction de la consommation
2-2.1 Mesure de l’énergie
2-2.2 Diagnostic énergétique
2-2 Amélioration de l’efficacité énergétique
2-2.1 L’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur résidentiel
 L’amélioration énergétique des logements existants
 Chaudières à condensation
 La régulation chauffage et ventilation
 Lampes fluorescentes compactes (LFC)
 Les autres appareils ménagers
2-2.3 L’amélioration de l’efficacité énergétique dans les transports
 Le développement des infrastructures ferroviaires
 Les bus à haut niveau de service
Section 03 : les énergies renouvelables
3-1 Généralité
3-6 Les différents types des énergies renouvelables
3-6.1 L’énergie solaire
 L’énergie solaire thermique
 L’énergie solaire photovoltaïque
3-2 .2 Energie éolienne
3-2.3 Energie hydraulique
3-2.4 Energie géothermique
3-2.5 Les biomasses
3-7 Les expériences de quelques pays dans l’exploitation des énergies renouvelables
3-3.1 L’énergie renouvelable en Europe
 L’Allemagne accélère sur les énergies renouvelables
 Les principales énergies renouvelables en France
3-3.2 Les énergies renouvelables en Afrique
 Développement des énergies renouvelables au Maroc
 La production d’eau chaude avec les énergies renouvelables en Afrique du sud
3-3.3 Les énergies renouvelables en Asie
 Un programme de développement des énergies renouvelables en Russie
 Les principales énergies renouvelables en Inde
Conclusion du premier chapitre
Chapitre 2 : les énergies renouvelables en Algérie
Introduction du deuxième chapitre
Section 1 : Généralité sur la situation énergétique en Algérie
1-5 La stratégie de l’Algérie face à l’épuisement des réserves
1-5.1 Une économie fondée sur les hydrocarbures
1-5.2 Quel est le niveau de réserve de gaz conventionnel et de pétrole en Algérie?
1-5.3 L’économie de l’énergie en Algérie
1-6 Les énergies renouvelables comme solution
Section 02 : programme Algérien des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique
2-1 Programme des énergies renouvelables
2-5.4 Energie solaire photovoltaïque
2-5.5 L’énergie solaire thermique
2-5.6 Energie éolienne
2-6 Programme d’efficacité énergétique
2-6.1 Isolation thermique des bâtiments
2-6.2 Développement des chauffe-eau solaire
2-6.3 Généralisation de l’utilisation des lampes à basse consommation d’énergie
2-6.4 Introduction de la performance énergétique dans l’éclairage public
2-6.5 Promotion de l’efficacité énergétique dans le secteur industriel
2-6.6 Promotion du GPL/ C et du GN/C
2-6.7 Introduction des principales techniques de climatisation solaire
2-7 Développement des capacités industrielles
2-7.1 Le solaire photovoltaïque
2-7.2 Solaire thermique
2-7.3 Eolien
2-8 Recherche et développement
2-9 Cadre juridique et mesures incitatives
2-9.1 Cadre juridique
2-9.2 Mesures incitatives et fiscales
2-9.3 Mesures réglementaires
Section 3 : Le développement des énergies renouvelables en Algérie
3-1 Potentiel des énergies renouvelables en Algérie
3-1.1 Le potentiel solaire
3-1.2 Le potentiel de la biomasse
3-1.3 Le potentiel géothermique
3-1.4 Le potentiel éolien
3-1.5 Le potentiel hydraulique
3-2 Plan de formation
3-2.1 Quelques formations programmées par l’Etat
 Master en contrôle et conduite des systèmes photovoltaïque à l’université d’Oran (U.S.T.O)
 Formation sur les énergies renouvelables à l’université de Tlemcen
 Plan de formation 2012 de la Sonelgaz en matière des énergies renouvelables
3-2.2 les centres de recherche menés par l’Etat
 Le CDER (le centre de développement des énergies renouvelables
Unité de développement des équipements solaires (L’UDES)
Unité de recherche en énergie renouvelables en milieu Saharien (URERMS)
Unité de recherche appliquée en énergie renouvelables (URAER)
 Le centre de recherche en technologie des semi-onduleurs pour l’énergétique (Le CRTSE)
3-3 Les différents conférences et salons des énergies renouvelables organisés en Algérie
3-5.5 Salon international des énergies renouvelables de Tamanrasset
3-5.6 Salon du développement de la sous-traitance nationale en matière de
fabrication des composants de modules et de système photovoltaïque
3-5.7 Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable ERA 2011 à Oran
3-3.4 EnviroAlgérie et ERA ; deux salons qui ont rencontrés autour de l’économie verte du 15 au 17 Octobre 2012 à Oran
3-3.5 Neuvième journées scientifiques et techniques- JST9 de Sonatrach le 08, 09 et 10 Avril 2013 au centre des conventions d’Oran
3-3.6 Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable Era 2013 à Oran
3-3.7 La Deuxième Conférence Internationale sur l’Energie et le Développement Durable le 19 et 20 Février 2013
3-3.8 Conférence sur le photovoltaïque et l’intégration au réseau le 28 Mai 2013 à l’hôtel Sofitel d’Alger
3-3.9 Une semaine d’information dédiée aux énergies renouvelables le 03 Juin 2013 à Ghardaïa
3-3.10 Conférence sur les énergies renouvelables à l’université d’Adrar le 08 Janvier 2014
3-3.11 La conférence Africaine de haut niveau sur l’économie verte à Oran, Février 2014
3-3.12 Le quatrième forum Asie-Afrique sur les énergies durables
3-4 Coûts et plan de financement
3-4.4 Soixante milliards de dollars est consacré pour les énergies renouvelables
3-4.5 Mobilisation de 100 milliards de dinar pour le renforcement des énergies renouvelables à l’horizon 2030
3-5 Les contraintes de fabrication et d’utilisation
3-5.4 Les contraintes politiques
3-5.5 Les contraintes technologiques
3-5.6 Les contraintes financières
3-5.7 La problématique d’exploitation du gaz de schiste en Algérie
Conclusion du deuxième chapitre
Chapitre 3 : le photovoltaïque en Algérie
Introduction du troisième chapitre
Section 01 : le photovoltaïque dans le secteur Etatique
1-3 Le projet de Rouiba Eclairage
1-4 L’expérience de CREDEG dans le photovoltaïque
Section 02 : le photovoltaïque dans le secteur privé
2-1 La société Alener- Eurosol
2-1.1 Historique
2-1.4 Identification de l’entreprise ALENER
2-1.5 Les différents produits fabriqués et commercialisés par ALENER
2-1.6 Les opérations effectuées par ALENER groupe SOPREC
2-1.7 Les formations programmées par ALENER
2-1.8 La création de la société mixteAlgéro-Allemande Alener-Eurosol
2-3 La société Aurès Solaire
2-2.1 Présentation de la société Aurès solaire
2-2.2 Destination des produits (panneaux photovoltaïque) d’Aurès Solaire
2-2.3 La stratégie d’Aurès Solaire pour améliorer la qualité des panneaux solaires photovoltaïque
2-2.4 Les enjeux d’Aurès Solaire
2-4 L’entreprise Condor Electronics pour la fabrication des panneaux solaires photovoltaïques
2-3.1 lancement de projet
2-3.2 le choix stratégique de Condor d’investir dans le photovoltaïque
2-3.3 L’usine Condor solaire: une usine ultramoderne en perspectives
2-3.4 Fixation des prix des panneaux solaires photovoltaïque fabriqués par Condor
2-3.5 Un nouveau champ d’activité pour Condor : la production de l’électricité à partir du solaire
2-4L’entreprise Solarvie
2-4.1 Présentation de l’entreprise
2-4.2 Domaine d’activité
2-4.3 Quelques projets réalisés
2-5 La future usine photovoltaïque de Remchi à Tlemcen
Conclusion du troisième chapitre
Conclusion générale

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *