Problèmes des marchés illicites

Antananarivo est la ville la plus peuplée à Madagascar, mais également la capitale de l’Ile rouge. Depuis plusieurs années, elle a été toujours confrontée par de nombreux problèmes à cause de plusieurs facteurs, dont la croissance rapide de la population, le chômage, la pauvreté de la population, mais surtout l’instabilité politique qui consiste un véritable fléau dans le capital. Dans ce cadre, nous allons étudier les problèmes de marché dans la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) qui est actuellement une source de freinage dans l’économie et le marketing, mais également sur l’image de la Capitale. Les années se sont succédé et les maires parallèlement à cela, mais la situation ne cesse de s’aggraver, nous ne savons pas précisément si c’est bien la gestion de la commune ou d’autres facteurs qui sont les sources inévitables de ce problème. En fait, la ville est débordée par les marchands ambulants ou illicites qui sont en pleine croissance surtout dans les centres de la ville comme à Analakely, Soarano, Tsaralalana, Isotry, Behoririka, etc. D’ailleurs, les marchands ambulants ont existé bien longtemps dans la capitale, mais leur nombre a pratiquement explosé ces cinq dernières années à cause de la crise politique à Madagascar. La poursuite de ces individus par la commune a conduit à diverses manifestations, ca qui a fait beaucoup de bruits dans les médias. Des solutions ont été élaborées et appliquées depuis ces années, mais sans progrès à l’heure où l’on parle, mais ce qui est sûr c’est que si l’on veut des résultats palpables, il est d’une importance capitale d’élaborer une stratégie de communication efficace pour tous les habitants à Antananarivo. En effet, la stratégie est une démarche raisonnée mise en œuvre pour coordonner un ensemble d’actions afin d’aboutir à des résultats positifs. Une communication est efficace quand elle atteint son but, son objectif. Pour mieux traiter donc ce sujet, on va analyser les problèmes des marchés en suivant le modèle SEDIAC (Stratégie d’Elaboration et de Diffusion d’une Action de Communication).

Détermination des Enjeux (Eric Berne)

Avant d’établir une action de communication tout comme n’importe quel projet, il faut tenir compte des enjeux. Il faut poser dès le départ ce que l’on a la chance d’acquérir et qui motive l’action de communication, ainsi que les risques qu’il va falloir anticiper. Les acteurs d’une situation de communication peuvent en premier lieu communiquer pour s’informer mutuellement. Mais l’information est rarement l’unique objet de la communication.

➤ Les enjeux opératoires : ce sont les enjeux qui visent à obtenir ou à céder un bien, à accorder ou à solliciter un service (s’informer, informer, rechercher une action de la part de l’autre, obtenir une autorisation)
➤ Les enjeux symboliques : enjeux qui valorisent l’image de soi ( ne pas perdre la face, préserver son territoire, sa place, son positionnement et autrui.

Détermination des Objectifs (Roman JAKOBSON) 

Roman Jakobson s’est référé exclusivement sur le modèle EMEREC (Emetteur-Récepteur) et ce modèle lui-même est mis au point par un ingénieur en communication : SHANNON en 1949 avec son ouvrage : « Théorie de Mathématique et de l’Information ». Il existe en fait six éléments constituants le schéma linéaire entre les deux pôles de la communication.

Ces éléments sont :
● Destinateur : celui qui envoie le message
● Destinataire : celui qui a été ciblé par le destinateur / celui qui est destiné le message
● Message : qui est la communication elle-même
● Code : le langage utilisé
● Contact
● Contexte : le référent c’est-à-dire la réalité à laquelle renvoie la communication .

Le schéma avec six éléments constitue le schéma canonique de la communication. Autrement dit, un schéma de la communication où l’on a les éléments minima que l’on doit avoir pour qu’il y ait une communication. Une langue est un instrument à communiquer et cet instrument a différentes fonctions selon R. Jackobson. Ces six fonctions selon lui à chaque élément de la communication correspondent à une fonction. Ces fonctions sont :

a) La fonction émotive :
Il s’agit d’exprimer ses émotions, ses sentiments, mais aussi des opinions. On peut dire qu’il s’agit de l’expression de « moi ».

Exemple :
1. Je me sens fatigué et ça m’a mis nerveux.
2. Je n’aime pas les hypocrites.

b) La fonction impressive ou conative :
Il s’agit de faire une impression ou exercer une action sur l’autre ou les autres. On parle ici de tout ce qui est injonction, demande, prière, suppliassions, instruction.

Exemple :
1- Fermez la porte !
2- Prière de ne pas se garer devant le garage s’il vous plait.

c) La fonction poétique :
Il s’agit d’apporter un soin particulier à la forme du message et ça renvoie au langage soutenu ou également appelé élaboré.

Exemple :
1- La publicité
2- Les ouvrages poétiques .

d) La fonction phatique :
Consiste à maintenir la communication ou bien d’ouvrir et à clôturer la communication. D’un façon générale, il faut assurer le contact avec l’autre (contact physique et psychologique surtout). Cette fonction prend trois formes :

o Le phatique d’ouverture : commence l’ouverture de la communication. Il est accompagné d’une formule d’approche ou de salutation.

Exemple :
1- Bonjour….
2- Salut…..

o Le phatique de maintien : faire en sorte que la communication est à poursuivre.

Exemple : Je vous demande de répondre aux questions que je vais vous poser.

o Le phatique de clôture : mettre fin à la communication.

Exemple :
1- Au revoir !

APPLICATION SELON LE RUBRIQUE : « PROBLEMES DES MARCHES ILLICITES » Projet : « CREATION D’UN GRAND MARCHE A L’ESPLANADE ANALAKELY »

Détermination des Enjeux 

Enjeux opératoires 

Concernant ce point, l’établissement de cette infrastructure a une conséquence directe au niveau de ses alentours. Plus exactement avant la construction de ce marché, nombreux sont les éventuels problèmes dans certains cadres. Concernant le cadre social, la circulation des passagers est limitée (piétons et véhicules). En fait, à cause de la grandeur et la superficie étendue du bâtiment, ces derniers ne sont pas conscients des dangers qui peuvent se produire durant la construction. De plus, les bruits et les débris des matériaux pourront affecter sur personnes vivantes sur les lieux. D’ailleurs, on tient à préciser qu’à l’heure où l’on parle, l’esplanade Analakely est encore réservée pour les parkings des véhicules. Pourtant, durant les travaux, il est nécessaire de les déplacer dans d’autres endroits pour éviter les sources d’embouteillages dans le centre-ville. Or, le manque d’espace dans ces lieux-là nous pose quelques difficultés.

Sur le cadre économique, l’établissement d’un tel bâtiment dépense une grande somme monétaire alors que les bénéfices sont encore inestimables. En addition, les taxes et impôts sont très coûteux vu sa superficie.

Enjeux symboliques

La construction de cette infrastructure sera un grand tournant pour l’histoire de l’économie d’Antananarivo. Depuis plusieurs années, les infrastructures établies par la mairie de la capitale n’étaient pas du tout adaptées à l’évolution et à la croissance de la population urbaine en ne parlant que les 15 marchés d’Antananarivo, dont Analakely, Ambohimanarina, Ambanidia, Anosy Be, Anosizato,Andrianjaka, Ambodin’Isotry, Andravoahangy, Besarety, Coom 67ha, Isotry, Mahamasina, Pochard, Petite vitesse et Soamanatombo. Toutefois, la mise en place de ce grand marché va résoudre les lourds problèmes de la CUA. Nous ne savons pas que les marchands illicites actuels seront intéressés par ce projet ou non à cause de leur mentalité et leurs moyens. A part cela, la modernité et la propreté de ce marché sont primordiales pour l’image envers les clients, mais par contre les mauvaises habitudes des marchands dans les rues ne sont pas adaptées aux normes intérieures du marché.

Détermination des objectifs

En parlant de ce point, on va prendre d’abord un par un les fonctions de R. JAKOBSON qui sont les plus adaptées à ce projet.

❖ Fonction émotive :
Par rapport à la situation journalière des marchands ambulants et de la commune, je m’ennuie à chaque fois que je passe à Analakely. Selon mon point de vue, il faudrait une communication efficace pour pouvoir convaincre les vendeurs illicites de se déplacer à la fin de la construction du nouveau marché.
❖ Fonction conative ou impressive :
Une fois que le nouveau marché sera mis en place, il est strictement interdit de faire toute sorte de commerces sur les trottoirs et les escaliers. Il est demandé de suivre les règlements du marché dans le but de sauvegarder la bonne image du marché ainsi que sa protection. Aussi nous faisons également appel aux consommateurs de ne plus acheter dans la rue, mais dans ce nouveau marché dédié pour le bien de tous.
❖ Fonction informative :
Cette fonction est très indispensable pour ce projet. En fait, il faut transmettre la communication et les informations sans arrêt entre l’équipe du projet d’abord, ensuite les autres informations doivent pertinemment transférées à la population de la capitale incluant les vendeurs, les acheteurs. D’ailleurs, les informations passées doivent faire allusion aux réalités existantes dans la ville d’Antananarivo (les problèmes et les solutions qui s’y adaptent). Il est d’une nécessité d’avoir une grande capacité relationnelle envers les personnes auxquelles on doit communiquer.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : PARTIE THEORIQUE
1.1.Détermination des enjeux
1.2.Détermination des objectifs
1.3.Analyse de la situation de Communication
1.4.Construction du cadrage
1.5.Elaboration de la Communication
1.6.Diffusion de la Communication
1.7.Impacts / Effets de la Communication
1.8.Confrontation des résultats avec les objectifs
1.9.Recadrages
1.10. Reprise de chaque étape avec le recadrage éventuel
DEUXIEME PARTIE : APPLICATION SUIVANT LE RUBRIQUE
Projet : « Construction d’un grand marché à l’esplanade Analakely »
2.1. Détermination des enjeux
2.2. Détermination des objectifs
2.3. Analyse de la situation de Communication
2.4. Construction du cadrage
2.5. Elaboration de la Communication
2.6. Diffusion de la Communication
2.7. Impacts / Effets de la Communication
2.8. Confrontation des résultats avec les objectifs
2.9. Recadrages
2.10. Reprise de chaque étape avec le recadrage éventuel
CONCLUSION
ANNEXES

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *