Structure des précipitations dans les systèmes convectifs de mésoéchelle

Besoin d'aide ?

(Nombre de téléchargements - 0)

Catégorie :

Pour des questions et des demandes, contactez notre service d’assistance E-mail : [email protected]

Table des matières

1- Introduction
2- Distribution des pluies dans la région sahélienne
2-1 Les systèmes convectifs de mésoéchelle
2-1-1 Structure des précipitations dans les systèmes convectifs de mésoéchelle
2-1-2 Les systèmes nuageux tropicaux
2-2 Les lignes de grains en Afrique de l’Ouest
2-2-1 Le phénomène ligne de grains : concept de base
2-2-2 Caractéristiques locales et dynamiques des lignes de grains
2-2-3 Caractéristiques à grande échelle
2-3 Nuages et précipitations tropicaux
2-3-1 Processus physiques de formation
2-3-2 Répartition granulométrique des particules nuageuses
2-3-3 Intensité des précipitations
2-3-4 Répartition granulométrique des précipitations
3- Domaine d’expérimentation et moyens de mesure utilisés
3-1 Domaine d’expérimentation
3-1-1 Description du site de Dakar
3-1-2 Données utilisées
3-2 Radar météorologique
3-2-1 Principe de la mesure radar
3-2-2 Equation radar
3-3 Le système de numérisation SASSANDRA
3-4 Facteur de réflectivité radar
3-5 Relation entre le facteur de réflectivité radar et la microstructure du milieu diffusant
3-6 Mesures hydrologiques
3-6-1 Mesures par rétrodiffusion
3-6-2 Qualité des mesures du radar
3-6-3 Variabilité de la relation Z-R
3-6-4 Mesure des précipitations à l’aide des seules données radar
3-7 Etalonnage par la Méthode d’Ajustement Probabiliste
3-7-1 Principe de la méthode
3-7-2 Application de la méthode
4- Résultats
4-1 Distribution des cumuls de précipitation
4-1-1 Calcul des distributions annuelles de cumul de précipitations
4-1-2 Variabilité inter annuelle de l’organisation des distributions de cumul de précipitations
4-1-3 Variabilité spatio-temporelle de la hauteur moyenne de pluie
4-2 Distribution de l’intensité maximale des précipitations
4-2-1 Calcul des distributions annuelles de l’intensité maximale des précipitations
4-2-2 Variabilité interanuelle de l’organisation des distributions de l’intensité maximale des précipitations
4-3 Distribution des caractères convectif et stratiforme
4-3-1 Distribution annuelle des pluies convectives (R> 10 mm/h)
4-3-2 Distribution annuelle des pluies stratiformes (R< 1 mm/h)
5- Conclusion générale
Références bibliographiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *