Sécheresse et amélioration variétale du riz

(Nombre de téléchargements - 0)

Catégorie :

Pour des questions et des demandes, contactez notre service d’assistance WhatsApp : +64-7-788-0271 ** E-mail : [email protected]

Table des matières

Introduction générale
Chapitre 1 : Généralités sur le riz
1.1. Origine et systématique
1.2. Morphologie du riz
1.2.1. Organes végétatifs
1.2.2. Organes reproducteurs
1.3. Croissance et développement
1.3.1. Phase végétative
1.3.2. Phase reproductive
1.3.3. Phase de remplissage du grain et de maturation
1.4. Ecologie
1.4.1. Température
1.4.2. Lumière
1.4.3. Besoin en eau
1.4.4. Exigence du sol
Chapitre II : Riziculture au Burkina Faso
2.1. Riziculture pluviale stricte
2.2. Riziculture irriguée
2.3. Riziculture de bas-fond
2.3.1. Définition du concept de bas-fond
2.3.2. Situation actuelle et potentialités
2.3.3. Types d’aménagements de bas-fond rencontrés au Burkina Faso
2.3.4. Contraintes à la riziculture de bas-fond
2.3.4.1. Contraintes physiques
2.3.4.2. Contraintes biologiques
2.3.4.3. Contraintes socio-économiques
2.4. Importance du riz au Burkina Faso
2.5. Contraintes de la production rizicole au Burkina Faso
2.5.1. Contraintes socio-économiques
2.5.2. Contraintes biotiques
2.5.2.1. Insectes ravageurs
2.5.2.2. Maladies
2.5.3. Contraintes abiotiques
Chapitre III : Sécheresse et amélioration variétale du riz
3.1. Sécheresse
3.1.1. Définition
3.1.2. Importance de la sécheresse
3.1.3. Causes de la sécheresse
3.1.4. Conséquences de la sécheresse
3.1.5. Mécanisme de résistance des plantes à la sécheresse
3.1.5.1. Esquive
3.1.5.2. Evitement à la déshydratation
3.1.5.3. Tolérance à la déshydratation
3.1.5.4. :Méthodes de lutte contre la sécheresse
3.2. Sélection et amélioration variétale du riz
3.2.1. Généralités
3.2.2. Objectifs et critères de sélection
3.2.2.1. Aptitude au rendement
3.2.2.2. Stabilité du rendement
3.2.2.3. Qualité du grain
3.2.3. Méthodes et techniques de sélection
3.2.3 .1. Sélection dans les populations
3.2.3.2. Créations variétales
3.2.4. Obtentions végétales de l’INERA
Conclusion générale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *