POURQUOI UNE HYPOTHESE D’HEMOPARASITOSE TRANSMISE PAR LES TIQUES

Besoin d'aide ?

(Nombre de téléchargements - 0)

Catégorie :

Pour des questions et des demandes, contactez notre service d’assistance E-mail : [email protected]

Table des matières

INTRODUCTION
1. POURQUOI UNE HYPOTHESE D’HEMOPARASITOSE TRANSMISE PAR LES TIQUES 
1.1. EPIDEMIOLOGIE EN FAVEUR D’UNE MALADIE INFECTIEUSE
1.1.1. Une cause végétale peu probable
1.1.2. Quel type d’agent infectieux
1.2. LE VECTEUR TIQUE
1.2.1. Influences du climat et de la végétation
1.2.2. Phénologie des tiques
2. ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE DES HEMOPARASITOSES OVINES
2.1. ETIOLOGIE, EPIDEMIOLOGIE ET SIGNES CLINIQUES
2.1.1. Anaplasmose à Anaplasma ovis
2.1.1.1. Agent infectieux
2.1.1.2. Epidémiologie
2.1.1.3. Pathogenès
2.1.1.4. Description clinique
2.1.2. Ehrlichiose à Anaplasma phagocytophilum
2.1.2.1. Agent infectieux
2.1.2.2. Epidémiologie
2.1.2.3. Pathogenèse
2.1.2.4. Description clinique
2.1.3. Epérythrozoonose à Mycoplasma ovis
2.1.3.1. Agent infectieux
2.1.3.2. Epidémiologie
2.1.3.3. Pathogenès
2.1.3.4. Description clinique
2.1.4. Babésioses à Babesia ovis et Babesia motasi
2.1.4.1. Agents parasitaires
2.1.4.2. Epidémiologie
2.1.4.3. Pathogenèse
2.1.4.4. Description clinique
2.1.5. Theilérioses à Theileria lestoquardi et Theileria ovis
2.1.5.1. Agents parasitaires
2.1.5.2. Epidémiologie
2.1.5.3. Pathogenèse
2.1.5.4. Description clinique
2.2. DIAGNOSTIC DE LABORATOIRE
2.2.1. Identification morphologique sur étalement de sang
2.2.1.1. Site de prélèvement
2.2.1.2. Moment du prélèvement
2.2.1.3. Technique de coloration
2.2.1.4. Caractéristiques morphologiques sur étalement sanguin
2.2.2. Sérologie
2.2.3. Identification des acides nucléiques par PCR
2.2.4. La numération formule sanguine (NFS)
2.2.4.1. Anaplasmose
2.2.4.2. Ehrlichiose
2.2.4.3. Epérythrozoonose
2.2.4.4. Babésiose
2.2.4.5. Theilériose
2.2.5. Examens biochimiques
2.2.6. Identification et analyse des tiques
3. ETUDE EXPERIMENTALE
3.1. PROTOCOLE EXPERIMENTAL
3.1.1. Objectifs
3.1.2. Matériel et méthodes
3.1.2.1. Elevages
3.1.2.2. Animaux
3.1.2.3. Prélèvements
3.1.2.4. Analyses
3.2. RESULTATS
3.2.1. Epidémiologie
3.2.1.1. Environnement
3.2.1.2. Répartition dans le temps
3.2.1.3. Animaux atteints
3.2.2. Signes cliniques
3.2.2.1. Délai d’apparition
3.2.2.2. Agnelles
3.2.2.3. Antenaises
3.2.2.4. Béliers
3.2.3. Diagnostic de laboratoire
3.2.3.1. Etalements sanguins
3.2.3.2. Numération et formule sanguines
3.2.3.3. Sérologies (Annexe V, tableaux 5 et 6)
3.2.3.4. Identification des acides nucléiques par PCR (Annexe VI, tableau 7)
3.2.3.5. Identification et analyse des tiques
3.3. DISCUSSION
3.3.1. Epidémiologie
3.3.1.1. Environnement
3.3.1.2. Animaux atteints
3.3.2. Signes cliniques
3.3.2.1. Délai d’apparition
3.3.2.2. Agnelles
3.3.2.3. Antenaises
3.3.2.4. Béliers
3.3.3. Résultats des examens complémentaires
3.3.3.1. Etalements sanguins
3.3.3.2. Numération et formule sanguines
3.3.3.3. Sérologie A. phagocytophilum
3.3.3.4. PCR A. phagocytophilum
3.3.3.5. Identification des tiques
3.3.4. Imputation du Belar Joa à A. phagocytophilum
3.4. PROPOSITION DE CONDUITE A TENIR FACE A UN CAS DE BELAR JOA
3.4.1. Traitement contre A. phagocytophilum
3.4.2. Traitement contre les tiques
3.4.2.1. Le traitement contre les tiques
3.4.2.2. Les méthodes écologiques
CONCLUSIONS
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *