Les créoles de l’île Maurice des années 1930 à l’indépendance

(Nombre de téléchargements - 0)

Catégorie :

Pour des questions et des demandes, contactez notre service d’assistance WhatsApp : +64-7-788-0271 ** E-mail : pfegratuit@gmail.com

Table des matières

Introduction
• Une île multiculturelle de l’océan Indien occidental en émergence
• Un multiculturalisme difficile issu de l’ancienne société coloniale de plantations
• Le « Malaise Créole »
• Historiographie du sujet
• Problématique
• Approches des sources et problèmes rencontrés :
Première Partie : Précarités et luttes sociales dans le groupe pluriel des Créoles pendant les années de crise (1936-1953)
Chapitre 1 : Le poids des origines dans une société de plantation
• Stigmates de l’esclavage et complexité des métissages
• Des emblèmes : créole, christianisme
• Les créoles à la périphérie des villes et en marge de l’économie sucrière
Chapitre 2 :Crise, émergence d’un mouvement ouvrier créole et éveil du mauricianisme en 1936
• La crise de l’entre-deux-guerres
• La tentation rétrocessionniste au sein de la bourgeoisie créole
• La fondation du Parti travailliste et premiers discours mauricianistes
Chapitre 3 :La guerre pour des insulaires : difficultés du quotidien, ouverture à de nouveaux horizons
• Les commandes britanniques de sucre au détriment du ravitaillement local
• L’engagement des Mauriciens
• Divergence au sein des Créoles : entre accalmie et luttes politiques
Chapitre 4 : Rapprochement entre Indo-mauriciens et Créoles sous l’égide du Parti travailliste (1945-1953)
• Autonomie pour Maurice et dynamisme du Parti travailliste CHILIN Jérémy, Thèse de doctorat,
• L’entrée des Indiens en politique et leur ralliement au Parti travailliste
Seconde Partie : La communauté créole et le « péril hindou » dans le contexte de décolonisation (1953-1965)
Chapitre 5 : Un avenir incertain pour les Créoles dans l’île Maurice en plein bouleversements
• Mutations sociétales et difficultés dans l’après-guerre
• Une série de cyclones ravageurs et les ambiguïtés des politiques d’aides à l’endroit des Créoles
• Un groupe non-communaliste
Chapitre 6 : Le tournant des élections générales de 1959 et le revirement politique des Créoles
• La vague travailliste à la faveur du suffrage universel et l’exacerbation communaliste
• Du vote travailliste au soutien au Parti mauricien
Chapitre 7 : Les années 1960 : explosion du communalisme et espoirs incarnés par un nouveau leader créole
• Le « fiel communaliste » post-électoral
• Gaëtan Duval, le « King créole » et le Parti mauricien social démocrate
Chapitre 8 : Les débats autour de l’Indépendance et les appréhensions des Créoles
• Un small territory en proie aux débordements communautaires
• Négociations et aspirations divergentes : indépendance
pour les Indiens et association au Royaume-Uni pour les Créoles
Troisième Partie : Vers l’Indépendance : opposition, communalisme et repli des Créoles (1965-1969)
Chapitre 9 : Autour de la question de l’Indépendance
• Les élections d’août 1967 en faveur de l’Indépendance : une courte avance décisive pour les Indo-mauriciens…
• … Déception et contestation du côté des Créoles
Chapitre 10 : L’explosion de l’underworld port-louisien : les créoles « au cœur du maelström »
• Le communalisme, matrice des violences
• Un affrontement majeur entre Créoles et Musulmans
• « Émeutes raciales » de 1968 et accentuation des divisions communautaires
Chapitre 11 : Absence et visibilité en trompe l’œil des Créoles à la célébration de l’indépendance
• Tensions et mot d’ordre de boycott lancé Gaëtan Duval
• Le 12 mars 1968 à Port-Louis : une fête « réussie » car « multi-communautaire »
Chapitre 12 : L’effacement de la communauté créole après l’indépendance, un éclairage sur le malaise créole
• Le choix de l’exil pour les forces vives du groupe
• Le ralliement de Duval, l’avènement d’un mauricianisme imparfait pour les Créoles
Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.