Présentation du site Natura 2000

Présentation du site Natura 2000 

Rappel des enjeux du site Natura
Les principaux enjeux liés à l’environnement sur le site de Vallée du Madon, du Brénon et des carrières de Xeuilley résident dans la conservation des prairies. La préservation et la restauration des milieux prairiaux sont étroitement dépendantes du maintien d’activités agricoles extensives sur les prairies permanentes (prairies de fauche ou de pâture). Plusieurs gîtes de chauve-souris d’intérêt communautaire se situent à proximité du site. Elles utilisent les vallées du Madon et du Brénon comme terrain de chasse de par la densité de la ripisylve le long des cours d’eau et du réseau de haies.

Périmètre d’application du projet agri-environnemental 

Les vallées du Madon, du Brénon et les carrières de Xeuilley font partie intégrante du plateau lorrain, dans le « pays du Saintois ». A l’Ouest, la côte de Moselle et à l’Est, la rivière Moselle, forment les limites de ce « pays ». Cette zone est dominée au sud par la butte témoin de SionVaudémont, colline inspirée, chère à Barrès et au nord, à la confluence Madon-Moselle, par le début de l’agglomération nancéienne. Le site englobe la rivière Madon sur environ 25 kilomètres, d’Haroué à Pont-Saint-Vincent et la rivière Brénon sur environ 5 kilomètres, d’Houdreville à Autrey à sa confluence avec le Madon.

Le présent projet agri-environnemental s’applique aux parcelles situées dans le périmètre du site Natura 2000 d’une superficie de 1157 hectares. Il concerne 17 communes du département de la Meurthe et Moselle appartenant à trois cantons, les cantons d’Haroué, de Vezelise et de Neuves-Maisons :
– Affracourt
– Autrey
– Bainville-sur-Madon
– Ceintrey
– Clerey-sur Brenon
– Frolois
– Gerbecourt-et-Haplemont
– Haroué
– Houdreville
– Lemainville
– Mereville
– Ormes et Ville
– Pierreville
– Pont Saint Vincent
– Pulligny
– Voinemont
– Xeuilley

Historique du site 

Novembre 2001 : Le conseil général a été nommé opérateur du site Natura 2000 pour la réalisation du document d’objectifs : mission réalisée par le technicien Natura 2000 du CG54. Choix justifié par le classement du site en Espace Naturel Sensible prioritaire (17 communes réparties sur 3 cantons (HAROUE, VEZELISE, et NEUVES-MAISONS).

27 février 2002 : 1er COPIL : mise en place des groupes de travail AGRICULTURE, EAU, HABITATS D’ESPECES. Les groupes de travail se sont réunis plusieurs fois afin d’élaborer les mesures de gestion en concertation avec les élus et les agriculteurs.

4 septembre 2002 : 2ème COPIL : validation des objectifs de gestion

4 février 2003 : 3ème COPIL : validation du DOCOB par le comité de pilotage.

2004-2006 : animation du site : signature de contrats agricoles et d’un contrat Natura 2000 avec Vicat sur les carrières de Xeuilley (bilan présenté par le technicien Natura 2000).

1er février 2007 : Transfert de présidence au Conseil général de Meurthe et Moselle.

6 Mars 2007 : Présentation des MAE aux agriculteurs du Madon.
Le présent projet est issu d’une démarche concertée entre le conseil général de Meurthe-etMoselle, l’ADASEA 54, la DIREN Lorraine, la DDAF 54, la chambre d’agriculture 54 et un échantillon d’exploitants représentatifs pour leurs pratiques agricoles.

Habitats et espèces présentes sur le site 

Habitats naturels 

L’inventaire de la végétation a été réalisé par le laboratoire de phytoécologie de l’université de Metz. La méthodologie a suivi un cheminement en trois phases distinctes :
– une analyse phytosociologique (étude des communautés végétales) des différents écosystèmes rencontrés sur le terrain aboutissant à la définition des différents groupements végétaux (la typologie) et à une clé de détermination des habitats ainsi définis ;
– l’identification des espèces végétales remarquables ;
– la cartographie des habitats et des espèces végétales remarquables sur la base de photographies aériennes (campagne 1999).

Les prairies de fauche
Trois associations de prairies de fauche se succèdent le long du gradient hydrique : Les prairies humides à Oenanthe fistuleuse ou Oenantho-Caricetum vulpinae (OCV) (code CORINE Biotopes 37.21) Les prairies moyennement humides à Séneçon aquatique ou Senecioni -Brometum racemosi (SBR) (code CORINE Biotopes 37.21) Les prairies les moins humides à Colchique et Fétuque des prés ou Colchico-Festucetum pratensis (CFP) (code CORINE Biotopes 38.22; Code Natura 2000: 65.10) : habitat communautaire .

Les prairies pâturées
Dans la vallée du Madon et du Brénon, le nombre de pâturages sensu-stricto est assez élevé et les animaux sont mis en pâture très tôt dans la saison de végétation. Ce type d’exploitation rend de fait difficile la détermination des formations prairiales car le tapis végétal est très ras tout au long de l’année.

La végétation du lit mineur
Code CORINE n° 24.41 et 24.42 et code Natura 2000 n° 3260 La végétation observée se cantonne au niveau des ponts ; en effet, le Madon est un cours d’eau relativement profond, ce qui conditionne directement l’installation d’espèces macrophytiques et de mousses. La Renoncule peltée (Ranunculus peltatus) est présente dans ces zones de faible profondeur (GARBEY, 2000). Or ces formations végétales font partie des végétations flottantes de renoncules des rivières submontagnardes et planitaires.

La mégaphorbiaie
Code CORINE Biotopes n° 37.1 et code Natura 2000 n° 64.30 Les mégaphorbiaies hygrophiles d’ourlets planitiaires sont des habitats d’intérêt communautaire qui regroupent la végétation herbacée haute hygrophile comme les mégaphorbiaies à Reine des prés. Cette formation végétale, facilement reconnaissable sur le terrain, est dominée par la Reine des prés (Filipendula ulmaria) (recouvrant plus de 80% de la strate herbacée) et s’installe la plupart du temps sur les berges alluviales fertiles. Elle colonise également les prairies de fauche humides ainsi que les pâtures après une interruption plus ou moins longue des pratiques agricoles. Cet habitat s’inscrit dans le Filipendulion ulmariae.

Les prairies mésophiles à Colchique et Fétuque des prés ou Colchico-Festucetum pratensis (CFP)
Code CORINE Biotopes 38.22 et code Natura 2000 n° 65.10 Ce sont les prairies les plus sèches de la vallée qui se trouvent principalement au niveau des zones les plus élevées dites prairies mésophiles à Colchique et Fétuque des prés. Ce sont en général des prairies fauchées ou mixtes (fauche + pâturage). Ces milieux sont menacés par la mise en culture et l’intensification des pratiques agricoles par apport d’intrants et mise en pâturage. Un retard de fauche permet d’éviter une banalisation de la composition floristique.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

1. Introduction
2. Présentation du site Natura 2000
Rappel des enjeux du site Natura
Périmètre d’application du projet agri-environnemental
Carte du périmètre du site Natura 2000
Historique du site :
3. Habitats et espèces présentes sur le site
Habitats naturels
Etat de conservation des habitats
Etat de conservation des habitats d’intérêt communautaire
Espèces d’intérêt communautaire
Cartographie des habitats du site
4. Diagnostic agro-environnemental
Typologie de l’agriculture du secteur
Bilan CTE / CAD
Enjeux de conservation au regard de l’évolution des pratiques agricoles
5. Mesures agri-environnementales par type de couvert
Enjeu biodiversité : les prairies de fauche mésophile à Colchique d’automne (habitat d’intérêt communautaire)
Mesure n°1 : retard de fauche et limitation de la fertilisation minérale et organique
Mesure n°2 : retard de fauche et absence de fertilisation minérale et organique
Enjeu qualité de l’eau : autres prairies de fauche ou de pâture (les prairies humides à Oenanthe
fistuleuse, les prairies moyennement humides à Séneçon aquatique)
Mesure n°3 : limitation de la fertilisation minérale et organique sur les prairies non communautaires
Mesure n°4 : absence de fertilisation sur les prairies non communautaires
Enjeu qualité de l’eau : cultures dans la zone Natura 2000
Mesure n°5 : reconversion des cultures en prairies permanentes et limitation de la fertilisation
Mesure n°6 : gel des terres
Enjeu qualité de l’eau : autres Cultures dans la zone Natura 2000
Mesure n°7 : réduction des produits phytosanitaires sur les cultures au-delà de 20 mètres du cours d’eau
Mesure n°8 : réduction des produits phytosanitaires sur les cultures au-delà de 20 mètres du cours d’eau
Enjeu biodiversité et qualité de l’eau : Les haies, bosquets et boisements ponctuels
Mesure 9 : conservation et restauration des haies
Mesure 10 : entretien des ripisylves
6. Chiffrage du projet MAE
Synthèse des mesures MAE et montant d’aide financière (source GG54 – ADASEA 54)
Prévision de contractualisation
7. Animation 2007 sur le site
8. Conclusion 

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.