Présentation du robot de peinture

Présentation du robot de peinture

Les machines industrielles étant de plus en plus complexes et couteuses, il devient indispensable d’utiliser au mieux cet investissement en réduisant les temps d’arrêt et ainsi améliorer sa productivité : c’est l’objectif du « zéro panne ». En effet un nombre trop important de pannes peut entrainer des arrêts de production fréquents et ainsi engendrer un « manque à gagner »énorme pour l’entreprise.

De même que les zéro pannes, il existe quatre autres commandements que l’industriel moderne se doit de respecter : zéro défaut, zéro stock, zéro arrêt, zéro papier. Pour chacun de ces commandements, la maintenance a un rôle majeur à jouer, de sorte qu’elle occupe une position centrale dans les préoccupations industrielles d’aujourd’hui.

GENERALITES

Organigramme générale de Maintenance

MAINTENANCE
MAINTENANCE CORRECTIVE
MAINTENANCE PREVENTIVE : MAINTENANCE SYSTEMATIQUE – MAINTENANCE CONDITIONNELLE

Vocabulaire de la maintenance industrielle

Fiabilité : aptitude d’un dispositif à accomplir une fonction requise, dans des conditions données, pendant une durée donnée ;

Maintenabilité : dans des conditions données d’utilisation pour lesquelles il a été conçu, aptitude d’un bien à être maintenu ou rétabli dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise, lorsque la maintenance est accomplie dans des conditions données, ou des procédures et des moyens prescrits ;

Disponibilité : aptitude d’un bien, sous les aspects combinés de sa fiabilité, maintenabilité et de l’organisation de maintenance, à être en état d’accomplir une fonction requise dans des conditions de temps déterminées ;

Maintenance : ensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d’assurer un service déterminé. On distingue plusieurs types de maintenance :

Maintenance préventive : cette politique de maintenance s’adresse aux éléments provoquant une perte de production ou des coûts imprévisibles classés comme importants pour l’entreprise. Elle vise à prévenir et diminuer la probabilité de défaillance d’un système, pour cela elle s’appuie sur ;
la maintenance systématique : qui consiste à changer systématiquement suivant un échéancier établi, des éléments jugés comme trop important dans le fonctionnement de l’unité ;
la maintenance conditionnelle : c’est une maintenance préventive qui demande d’effectuer un diagnostic avant de remplacer l’élément visité ;
maintenance corrective : elle s’applique après la panne. Cela ne veut pas dire qu’elle n’a pas été pensée. En effet, des méthodes de dépannage rapide peuvent être appliquées (arbres de maintenance).

Les moyens d’étude et de mesure des différents composants de la Disponibilité 

Un matériel « disponible » est un matériel dont on peut se servir. A partir de cette évidence, il apparaît de façon intuitive, que la disponibilité dépend à la fois :
– du nombre (ou probabilité) de défaillances FIABILITE ;
– de la rapidité avec laquelle ces défaillances seront réparées MAINTENABILITE ;
– des règles définies pour l’entretien et la réparation POLITIQUE DE MAINTENANCE ;
– de la qualité des moyens mis en œuvre pour cette maintenance (personnel, outillages, stocks…) LOGISTIQUE ;
– Niveau de technicité du personnel exploitant FORMATION .

En théorie des probabilités, la loi de Weibull, nommée d’après Waloddi Weibull en 1951 est une loi de probabilités continue à trois paramètres, donc d’un emploi très souple .La loi de Weibull est un cas spécial de loi d’extremum généralisée au même titre que la loi de Gumbel ou la loi de Fréchet . En fonction de la valeur de ses paramètres, elle peut s’ajuster à toutes sortes de résultats expérimentaux ; il faut cependant noter que son emploi peut se relever moins avantageux que celui de lois plus simple, en particulier lors de l’application de tests statistiques. Cette loi a été retenue pour représenter la durée de vie de pièces mécaniques comme les roulements à billes ou les engrenages.

Pour mettre en place une politique de maintenance efficace, il importe de comprendre les phénomènes de défaillance ou de dégradation des matériels. D’une manière générale, la variation des défaillances s’établit sur trois périodes :
◆ Les défaillances de jeunesse (période a)
Caractérisées par un taux de défaillance décroissant en fonction du temps.
◆ Les défaillances de maturité (période b)
A taux de défaillance sensiblement constant.
◆ Les défaillances de vieillesse (période c)
Avec taux de défaillance croissant (période d’usure)

CONCLUSION

Cette imprégnation sur un cas réel industriel nous a permis d’appréhender tous les problèmes auxquels nous serons inévitablement confrontés dans notre vie professionnelle. La modélisation et l’optimisation des actions de maintenance tiennent compte des critères généraux communs à toutes les entreprises, elles nécessitent d’avoir des données de retour d’expériences suffisantes et fiables se rapportant aux réalités de l’entreprise tant vis-à-vis des matériels que des personnels exploitants (couts de maintenance, couts des arrêts de production, complexités des matériels de production, qualification des personnels exploitants, etc…) Il est alors assez difficile de définir un plan de maintenance très générale. Cette étude nous a permis d’élargir et renforcer nos connaissances sur la Sureté de Fonctionnement et sur la Maintenance Industrielle moderne. Elles nous permettront d’apporter nos attributions sur la résolution des problèmes pointus et particuliers de la Maintenance à Madagascar. La Maintenance Industrielle requiert un nouvel esprit et une nouvelle vision qui sont les bases nécessaires à son développement.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Chapitre 01. GENERALITES
Chapitre 02. LA SURETE, VOLET INCONTOURNABLE DE L’EFFICACITE
2.1 Aspects intrinsèque et extrinsèque de la SURETE
2.2 Aptitude a assuré un service spécifie pendant le cycle de vie
2.3 Les moyens d’étude et de mesure des différentes composante de la disponibilité
Chapitre 03. ETUDE DE MODELE DE WEIBULL
3.1 Représentation graphique
3.2 La courbe en Baignoire
Chapitre 04. ESTIMATION DES PARAMETRE DE LA LOI DE WEIBULL
4.1 La droite des moindres carrées
4.2 Détermination des formules générales des moindres carres
Chapitre 05. SIMULATION 
5.1 Introduction
5.2 Application : maintenance d’un robot de peinture
5.2.1 Présentation du robot de peinture
5.2.2 Description de fonctionnement
5.2.3 Description des pannes et nature des travaux à faire
Chapitre 06. CALCUL DES PARAMETRES DE LA LOI DE WEIBULL
6.1 Introduction
6.2 Cahiers des charges
6.3 Présentation de l’organigramme
6.4 Calculs des différents paramètres de l’étude
6.4.1 Justification des calculs par logiciel EXCEL
Chapitre 07. INTERPRETATION…
CONCLUSION

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *