Présentation de la Fédération Internationale de la Croix Bleue (F.I.C.B)

Dans le cadre de ce mémoire de fin d’études en vue de l’obtention du diplôme d’Ingénieur en Bâtiments et Travaux Publics de l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo, nous traitons l’étude d’un projet de construction d’un bâtiment de niveau R+4 pour le compte d’une association dénommée : Croix Bleue Malagasy. Notons au passage que Madagascar se réfère à l’Objectif du Millénaire pour le Développement visant à réduire le taux de pauvreté jusqu’à 37,5 % en 2015. Or, le développement d’un pays est étroitement lié au niveau d’activité de sa population ; et une personne consommant de la drogue ne peut avoir les capacités, que ce soient physiques, morales ou intellectuelles, requises pour fournir un tel travail. Ce qui définit bien le cadre du projet : une construction offrant une pluralité d’activités, visant l’éloignement de tout envie ou tentation de s’allier à la drogue. Ainsi, à partir des formations, académiques et pratiques, acquises au sein de l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo et au cours des différents stages, il sera conçu un bâtiment pour la Croix Bleue Malagasy. Ce mémoire aura donc pour thème : «Projet de construction d’un centre de loisirs, de désintoxication et de réinsertion sociale ».

Présentation de la Fédération Internationale de la Croix Bleue (F.I.C.B)

Historique de la F.I.C.B

L’origine et les intentions
Le 21 septembre 1877, à Genève, le pasteur Louis-Lucien Rochat donnait, avec le concours de M. Charles Fermaud, président de l’Union Chrétienne de Jeunes Gens, une Conférence sur «l’ivrognerie et son véritable remède.» A la fin de la séance, quelques personnes répondirent à l’appel du conférencier, en prenant l’engagement de s’abstenir de toute boisson enivrante et d’en combattre l’abus chez autrui. La Société Croix Bleue était fondée, et, pendant un certain temps, l’engagement a été son seul règlement. Le sigle « Croix Bleue » est l’image du « ciel » et de « l’eau », exprimant le salut des blessés des produits enivrantes. Quelques mois plus tard, le Comité élaborait les articles fondamentaux des statuts centraux de la Société, et les faisait précéder d’un exposé de principes, dans lequel il exprimait comme suit les raisons qui l’avaient poussé à se mettre à l’œuvre : « Quelques citoyens suisses, attristés des ravages causés dans leur patrie par l’abus de la boisson, et affligés des maux innombrables que l’intempérance entraîne à sa suite : pauvreté, accidents, affaiblissement des facultés intellectuelles et morales, infirmités, maladies, folie, suicide, mort, délits, crimes et dégradations de toute espèce ; Frappés de ce que ce mal, qui est une honte pour la Suisse, loin de diminuer, va toujours en croissant, comme le prouve la statistique ont senti la nécessité de réagir à tout prix et avec la plus grande énergie contre la marche envahissante de ce fléau. Dans ce but, ils se sont constitués en Société suisse de Tempérance.» (…) .

Développement de la F.I.C.B
Peu après la fondation, les premières Sociétés Croix-Bleue naissent en différentes régions de Suisse et d’Europe (Pays-Bas, France, Belgique et Allemagne). En 1886 la Fédération Internationale de la Croix-Bleue est créée. En 1906 la Croix-Bleue essaime outre-mer, la première société voit le jour au Ghana en Afrique. Aujourd’hui, 50 Sociétés Nationales Croix-Bleue sont affiliées à la Fédération Internationale. Plusieurs pays ont adhéré récemment (tels le Brésil, le Portugal et la Lettonie le Kenya et la Roumanie). L’Australie mise à part, la Croix-Bleue est donc présente sur tous les continents.

Activités de la F.I.C.B

Mission de la F.I.C.B
La F.I.C.B a pour but de venir en aide aux personnes dépendantes, de l’alcool notamment, ainsi qu’à leurs familles et proches en leur proposant un accompagnement compétent, humain, empreint de respect et d’authenticité. Elle place la personne au centre de ses préoccupations et considère l’humain dans sa globalité bio – psycho – socio – spirituelle. Elle accompagne les personnes qui le souhaitent dans une démarche spirituelle chrétienne. Ce qui, dans le réseau spécialisé, est une spécificité. Pour elle, l’abstinence est le meilleur moyen pour que la personne dépendante puisse s’en sortir. Son action se résume en trois verbes : Prévenir, Conseiller, Accompagner.

Organisation de la F.I.C.B
Lors de sa fondation en 1980, le secrétariat général était sis à Genève. Par la suite il a été déplacé à Bienne, puis en octobre 1996 à Berne. Deux fois l’an, des informations relatives à l’activité des Sociétés Nationales du monde entier sont publiées. Une Assemblée générale est tenue tous les quatre ans. La dernière a eu lieu au Brésil en 2008, la prochaine en 2011 est prévue en Suisse.

Activités de la F.I.C.B

A l’heure actuelle, le point fort des activités de la Fédération Internationale de la Croix-Bleue se situe en Afrique et aux Indes. Son aide est constituée d’une part, par un soutien financier dans les pays les plus défavorisés et, d’autre part, par une collaboration dans l’élaboration et la mise sur pied de programmes de formation, de subventions pour le lancement de projets et la création de nouvelles Sociétés Croix-Bleue (par exemple au Portugal). Plusieurs séminaires ont eu lieu en Afrique. Quelques exemples:
➢ En Côte d’Ivoire : séminaire radio destiné aux responsables des émissions radio auprès des Sociétés Nationales africaines.
➢ Au Tchad : séminaire pour l’enseignement de la fabrication de jus de fruits.
➢ Au Bénin et au Lesotho : séminaires destinés aux femmes abstinentes provenant de différentes églises africaines. Ces derniers séminaires sont principalement conçus afin de gagner la cause des femmes destinées à remplir un rôle de multiplicatrices dans leurs différentes églises. Dans ces pays il n’est pas rare que l’ensemble des membres d’une église ou communauté paroissiale, adhère à la Croix-Bleue.

Présentation de la Croix .Bleue.Malagasy (C.B.M)

Historique de la C.B.M

En 1893, Madame Mary Clement LEWIT, femme d’un missionnaire américain, établit l’association V.K.M.T (Vehivavy Kristianina Mpifady Toaka) ou Femme Chrétienne Abstinente. Ce fût la première association de lutte contre la drogue à Madagascar. C’est le Pasteur Jonah Rajemisa qui instaura pour la première fois la Croix Bleue en 1928. Le 4 Juin, l’association est fondée légalement et travaillait surtout au niveau de l’Eglise en ce temps là. La Croix Bleue Malagasy a été reconnue d’utilité publique le 29 juillet 1955 d’après le Journal Officiel de la République de Madagascar (Page 2565 de l’année 1955). Depuis l’année 1960, Madagascar est intégré au sein de la Fédération Internationale de la Croix Bleue (F.I.CB).

Activités de la C.B.M

Organisation de la C.B.M
Le Siège de la C.B.M est sis à Antaninandro Lot IV A 11 (en face de Suprême Center) Dirigée par un bureau sous forme de comité et ayant un responsable permanent en la personne du Secrétaire Général ou agent national, la Croix-Bleue comporte diverses sections autonomes et indépendantes dans leurs activités. La Croix-Bleue Nationale Malagasy n’est pas paroissiale et ne fait aucune distinction confessionnelle, elle est une association reconnue d’utilité publique par l’Etat Malagasy et peut être créée à tous les niveaux que ce soit au niveau des collectivités, des écoles, des églises ou au sein des entreprises.

➢ Le Conseil National se tient tous les quatre ans et procède à l’élection des membres du Bureau National. C’est durant le Conseil National qu’on discute et prend les grandes décisions sur les activités et objectifs des années à venir.
➢ Le Conseil Annuel se tient tous les ans et prend les décisions qui ne peuvent pas attendre le Conseil National.
➢ Le Comité Central se tient deux fois par an. Il assure le suivi des décisions prises par les Conseils et assume les prises de décision qui ne peuvent pas attendre les Conseils.
➢ Le Bureau National dirige toutes les activités de la Croix Bleue Malagasy, il est composé de :
– 1 Président ;
– 1 Vice-président ;
– 1 Trésorier ;
– 1 Secrétaire
– 3 Conseillers chargés de la Communication.
➢ Le Secrétaire Général est le responsable permanent de la réalisation de toutes les activités. Le Secrétariat Général est un emploi comme toute autre et ne relève pas d’éventuelle élection.

Activités de la C.B.M
A l’ère d’une société de grande consommation et dans la conjoncture du développement rapide, la Croix-Bleue Nationale Malagasy ne se contente pas de son statut d’association mais, elle prend une grande part active dans tous les domaines. L’objectif final est de construire un être social intelligent, instruit et équilibré. Cela implique des conditions qui se définissent comme objectifs intermédiaires :
➢ la santé ;
➢ le travail ;
➢ la culture ;
➢ le loisir ;
➢ un bon cadre de vie ;

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PARTIE I – CADRE DE L’ETUDE
Chapitre I – PRESENTATION DE LA CROIX BLEUE.
Chapitre II – JUSTIFICATION DU PROJET.
PARTIE II – CONCEPTION ET ETUDE ARCHITECTURALE.
Chapitre I – IDEES GENERALES DU PROJET ET MODALITES DE CONCEPTION.
Chapitre II – ESQUISSE.
PARTIE III – ETUDES TECHNIQUES
Chapitre I – PREDIMENSIONNEMENT
Chapitre II – CALCUL DES ACTIONS
Chapitre III – DESCENTE DES CHARGES
Chapitre IV – CALCULS DES STRUCTURES – ETUDE DES PORTIQUES
Chapitre V – ETUDE DE LA SUPERSTRUCTURE
Chapitre VI – ETUDE DE L’INFRASTRUCTURE
PARTIE IV – EVALUATION FINANCIERE ET ETUDE D’IMPACT ENVIRONNEMENTAL
Chapitre I – DEVIS DESCRIPTIF
Chapitre II – DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF
Chapitre III – ETUDES DE RENTABILITE.
Chapitre IV – ETUDE D’IMPACT ENVIRONNEMENTALE
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *