PLANIFICATION DE L’ÉVALUATION

PLANIFICATION DE L’ÉVALUATION

CADRE THÉORIQUE

Selon l’avis d’un ministère québécois : « Évaluer, c’est comparer les résultats obtenus aux résultats attendus, dans le but de fournir des constats valides et un avis utile aux décideurs. » (Québec, ministère de l’économie, de la science et de l’innovation (2017), p. 4) La notion d’évaluation demande donc de « mesurer les résultats qui découlent des objectifs du programme évalué [, de] […] comparer les résultats obtenus [ou cibles] aux résultats attendus […] [et] d’apprécier les écarts entre les résultats obtenus et les résultats attendus. » (Québec, ministère de l’économie, de la science et de l’innovation (2017), p. 4)
L’évaluation de programmes demande une prédisposition d’esprit des membres de l’organisation concernée qui, à titre de parties prenantes sont directement impliqués dans la réalisation de la démarche d’évaluation. Il faut « […] laisser s’exprimer les réticences envers elle […] parfois sur des sentiments d’incertitude quant à l’utilisation des résultats de l’évaluation […] ou encore, sur l’impression de manquer de temps. » (Gaudreau, 2001, p. 14) Permettre aux parties prenantes de s’approprier l’évaluation en faisant en sorte « […] qu’elle corresponde à leurs propres questionnements, à leurs propres intérêts et pour qu’elle réponde à leurs préoccupations ‘terrains’ [est susceptible d’atténuer ces résistances]. » (Gaudreau, 2001, p.14) De plus, il faut jauger la passion qu’éprouve l’organisation pour le programme pressenti pour l’évaluation, car, sans elle, « […] il sera difficile de se servir de l’évaluation pour renforcer ou améliorer les pratiques d’intervention; au plus, elle servira alors à rendre des comptes, mais elle aura perdu sa valeur comme instrument de développement […]. » (Gaudreau, 2001, p. 14)
Plus rigoureuse qu’une évaluation informelle, une évaluation systématique implique « […] un jugement rationnel et fondé, posé sur la valeur de l’objet évalué, qui intègre des informations méthodiquement et rigoureusement recueillies, en fonction d’indicateurs et de critères clairement énoncés, pour conduire à des décisions à prendre et à des actions à entreprendre en lien avec ce jugement. » (Gaudreau, 2001, p. 18)
La préparation d’une évaluation exige la rédaction d’un plan d’évaluation comportant sept composantes principales (Gaudreau, 2001, p.22)
• l’objet d’évaluation; • les indicateurs; • la cible ou les critères et leur norme respective; • l’objectif de l’évaluation; • la ou les questions d’évaluation; • la méthodologie; • l’utilisation prévue des résultats de l’évaluation.
2.1 L’objet
Le premier point, soit l’objet d’évaluation concerne, entre autres, les objectifs, l’efficacité, les résultats et les impacts.
2.2 Les indicateurs
Les indicateurs peuvent être observés car ils consistent en des « […] signes concrets, mesurables (quantifiables) ou non (qualitatifs) […].» (Gaudreau, 2001, p.24) Il existe différentes sortes d’indicateurs, selon l’objet de l’évaluation. Ainsi, dans le cas de l’évaluation des résultats, les indicateurs mesureront la répercussion des effets directs d’un programme, alors que dans le cas d’une évaluation ciblant le rendement, les indicateurs mesureront l’efficacité de ce même programme. Quant à l’évaluation de l’efficience, elle se mesurera en divisant la mesure quantitative d’un indicateur de l’efficacité (rendement) par les coûts du programme. (Gaudreau, 2001, p.24) Cela permettra de « […] mesurer l’optimisation des moyens utilisés pour parvenir à des résultats. L’efficience se rapporte au rendement de la dépense publique et aux ratios résultats/ressources utilisés. » (Québec, ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (2017), p. 22) Les indicateurs seront formulés de telle sorte qu’ils permettront, par exemple, de mesurer la nature des comportements, la fréquence de ceux-ci, le nombre de personnes, le taux moyen d’incidence d’un phénomène, d’une action, une perception. Les principales qualités des indicateurs sont la pertinence, la validité, la faisabilité, la convivialité, la fiabilité et la comparabilité. (Québec, secrétariat du Conseil du trésor, sous-secrétariat à la modernisation de la gestion publique (2003), p. 12-13)
Les indicateurs doivent être formulés en fonction de la finalité ou de l’intention visée par l’évaluation, c’est-à-dire du ou des objectifs de celle-ci. Ce qui est visé déterminera « […] le sens de la mesure, la nature de l’indicateur et le changement qu’on souhaite obtenir par l’action (diminuer, augmenter, maintenir, modifier, élaborer, développer…). Cette information est habituellement inscrite dans l’énoncé de l’objectif » (Québec, secrétariat du Conseil du trésor, sous-secrétariat à la modernisation de la gestion publique (2003), p. 18) et elle ouvre la voie à la formulation de la cible et des critères auxquels les indicateurs sont liés

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE ET D’INTERVENTION

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie L’utilisation prévue des résultats de l’évaluation où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

REMERCIEMENTS
LISTE DES TABLEAUX, FIGURES, ABRÉVIATIONS ET SIGLES
RÉSUMÉ
INTRODUCTION
1. CONTEXTE DU MANDAT D’ÉVALUATION
1.1 La description de l’organisation
1.2 La description du programme concerné par le stage en évaluation
1.3 Les conditions de réalisation du stage
2. CADRE THÉORIQUE
2.1 L’objet
2.2 Les indicateurs
2.3 La cible ou les critères et leur norme respective
2.4 L’objectif
2.5 Les questions d’évaluation
2.6 La méthodologie
2.7 L’utilisation prévue des résultats de l’évaluation
3. PLANIFICATION DE L’ÉVALUATION
3.1 Le plan d’évaluation
3.1.1 Le besoin d’information
3.1.2 L’usage prévu de l’information colligée
3.1.3 Les questions d’évaluation
4. MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE ET D’INTERVENTION
4.1 L’enquête par sondage
4.2 L’échantillonnage
4.3 Les données recueillies
4.4 Le nettoyage des bases de données issues des sondages
4.4.1 Les données non transformées
4.4.2 Les données codifiées
4.4.3 La codification inversée
4.5 L’entretien semi-directif
4.6 Les observations en classe
5. TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNÉES ET RÉSULTATS
5.1 Les données qualitatives issues des échantillons
5.2 Les tableaux et graphiques
5.3 Les tests statistiques
5.3.1 Le test du Chi-deux
5.3.2 Le test du Fisher exact
5.4 La régression
5.4.1 La régression de type logistique
5.4.2 La régression de type logistique ordinal
6. TRAITEMENT DU VERBATIM DES ENTREVUES
7. SYNTHÈSE DES INFORMATIONS RECUEILLIES
8. JUGEMENT ET RECOMMANDATIONS
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.