Performance physique des footballeuses de la commune I du district de bamako

Le sport occupe une place importante dans la vie humaine. Depuis 30ans, les femmes sont de plus en plus nombreuses à pratiquer les activités physiques et sportives. De nos jours l’on assiste à un accroissement de la participation des femmes dans les compétitions. Les bénéfices du sport sur la santé des femmes sont incontestables : maintient de la forme, maintient de la silhouette, de la tonicité des muscles, l’amélioration des fonctions cardiaques et respiratoires et la lutte contre l’ostéoporose (19) .

Chez la femme sportive les modifications du corps influencent les performances Il nous semble donc utile de comprendre, sur le plan physiologique, les atouts, les bénéfices ou les inconvénients de certaines manifestations fonctionnelles chez la femme sportive qui peuvent altérer la performance sportive au cours de l’entrainement. (23)

GÉNÉRALITÉS

L’histoire du sport trouve ses origines dans un grand nombre d’anciennes civilisations. On retrouve des compétitions sportives en chine en 4000 AV-JC. Dans l’Égypte ancienne les différents monuments nous montrent que la natation, le lancé, de javelot, la lutte et la pêche étaient pratiqués régulièrement. C’est en Perse que le polo trouve ses origines. Et la Grèce est connue pour les relations qui existaient entre le sport et sa culture .C’est donc bien évidemment que les premiers jeux Olympiques ont été crées en Grèce .Et c’est parce qu’ils se déroulaient tous les 4ans dans un petit village qui portait le nom d’Olympe que ses jeux portent le nom d’Olympes.

On retrouve même des origines du sport au 12ème siècle, à l’époque de la guerre de cent ans, lorsque Charles Quint organise les concours de tirs sur cible apparaissent, ses concours se faisaient par appât du gain comme nous le faisons aujourd’hui dans les jeux de casino en ligne. Durant le moyen âge les efforts physiques étaient surtout fournis pour cultiver la terre ou pour combattre lors des nombreuses guerres. Mais il existait déjà d’autres sports, certes moins physiques mais tout aussi compétitifs. Les nobles jouaient au backgammon, aux jeux de dés, de cartes et aux échecs, jeux qui trouvent leurs origines dans l’Égypte ancienne. L’histoire du sport est un champ de l’étude historique qui se concentre sur l’évolution des pratiques sportives. L’homme ayant un gout presque inné pour le jeu, il est assez logique de retrouver des pratiques de ce type sous toutes les latitudes et à toutes les époques. Dans certaines civilisations les traces de ces expériences restent tenues, les historiens qui s’appuient sur l’ensemble des sciences auxiliaires de l’histoire (archéologie, épigraphie, paléographie, etc.), parviennent à mettre en lumière certaines pratiques sportives. Pour les périodes plus récentes, les sources sont logiquement plus nombreuses, et il convient alors d’opérer des tris sélectifs (20) .

QU’EST-CE QUE LE SPORT

Il n’ya pas de définition du sport parfaite mais en voici une qui se rapproche très fort : Le sport est une activité qui requiert un effort physique et/ou mental et qui est encadré par un certain nombre de règles et coutumes .Le sport se joue en équipe ou individuellement, la plus part du temps l’activité sportive se déroule dans un cadre compétitif .Plusieurs valeurs sont requises pour pratiquer un sport tel qu’entre autres la compétivité, le fairplay, l’organisation, la réflexion, la fraternité et le respect de l’autre.

Un nombre impressionnant de différentes disciplines sportives se sont développées et l’on doit maintenant définir les différents sports en sous catégories. Voici les groupes les plus importants :
– Athlétisme : marche, marathon, sprint …
– Sports collectifs : le football, le rugby, le baseball …
– Gymnastique : l’aérobic, la trampoline, …
– Sports mécaniques : la course automobile, le motocross, le karting…
– Sports de raquette : le tennis, le badminton, …
– Sports avec animaux : les sports équestres, la course de chameaux, …
– Cyclisme : BMX, vélo tout terrain …
– Arts martiaux : judo, karaté, taekwondo,…
– Sports de combat : boxe, escrime,…
– Sports de glace : patinage artistique, luge,…
– Sports aériens : vol libre
– Sports de cible : bowling, golf, tir à l’arc, …
– Sports nautiques : voile surf
– Sports de glisse : ski, kife surf
Les disciplines sportives sont en constantes évolution, chaque années de nouvelles sont développées (4)

LES RÈGLES DU SPORT

Sept(7) règles en or sont indispensables à la bonne pratique du sport :
Règle n°1 : la régularité
Règle n°2 : connaitre vos limites
Règle n°3 ; bien s’hydrater
Règle n°4 : bien s’alimenter
Règle n°5 : éviter le sport en pleine chaleur
Règle n°6 : commencer par l’échauffement
Règle n°7 : terminer par les étirements.

LE CONCEPT SANTE SPORT

La pratique régulière d’une activité physique, surtout à intensité modérée, a des effets bénéfiques sur l’amélioration de la santé. Des études scientifiques récentes apportent aujourd’hui les preuves que sédentarité et manque d’exercice constituent des facteurs de risque pour la santé, un concept basé sur la gestion du capital santé de l’individu par l’activité physique. Nous avons de bonnes raisons de pratiquer une activité physique, qui n’a pas pour objectif la conquête d’une médaille. C’est pour cela qu’il est bon de favoriser la prescription d’une activité physique comme arme de prévention ou comme complément thérapeutique pour de nombreuses affections ; c’est lutter efficacement contre la sédentarité et, permettre à tout individu, de mener une vie sociale épanouissante. Le sport permet de prévenir certaines pathologies (risques prévenus)
1- Les insomnies
2- Les troubles du comportement
3- L’apparition de la maladie d’Alzheimer
4- La réadaptation cardiaque (angine de poitrine infarctus greffe cardiaque ….)
5- L’obésité
6- Le diabète de type 2
7- L’ostéoporose
8- L’arthrose
9- Les douleurs du dos
10-Le tabagisme
11- L’alcoolisme(les rechutes diminuent de 50% chez les personnes pratiquant
un sport d’endurance) .

Les 12 bienfaits reconnus :
1- Améliore la mémoire,
2- Favorise le sommeil,
3- Diminue le stress,
4- Augmente la confiance en soi,
5- Fait baisser la tension artérielle,
6- Diminue le rythme cardiaque,
7- Fait baisser le taux de triglycérides,
8- Augmente le diamètre du cœur et du cerveau,
9- Améliore la fertilité,
10- Augmente la densité osseuse,
11- Augmente la résistance des cartilages articulaires,
12- Augmente la force et la résistance musculaire.

Les 12 risques prévenus :
1- Les troubles de la mémoire,
2- Les accidents vasculaires cérébraux,
3- Les accidents cardiaques(risque multiplié par 6 chez le sédentaire alors qu’il suffit de 2 mois de pratique d’activité physique à raison de 3 à 4 fois par semaine pour commencer à en ressentir les bénéfices au niveau cardiaque),
4- Les lésions arthrosiques,
5- Le diabète de type 2,
6- Le cancer du côlon,
7- Le risque de formation de caillots,
8- Le cancer du sein (risque réduit de 40% pour 4 heures d’exercice hebdomadaire et de 60% si cette activité est débutée avant la ménopause) et certaine pathologie tumorale gynécologique,
9- Les chutes et fractures chez les personnes âgées,
10 – Les fatigabilités,
11 – Les douleurs de dos,
12 – L’ostéoporose (12).

L’HISTOIRE DE LA MÉDECINE DU SPORT

La fédération internationale de médecine du sport, fondée en 1928, est une organisation visant le développement et la promotion de la médecine sportive, notamment par la recherche, l’éducation et la performance professionnelle(26) L’histoire de la médecine du sport se confond avec celle de toute la médecine : Les grecs connaissaient les vertus de l’exercice et des praticiens soignaient les blessés aux jeux olympiques. GALIEN, médecin de l’empereur Marc Aurèle, longtemps attaché à un gymnase de Pergame, rappelait qu’ESCALOPE, fils d’APOLLON, ordonnait à ses malades d’aller à cheval et de s’exercer étant armés. J.C.TISSOT, chirurgien des armées napoléoniennes, auteur d’un livre remarquable sur « l’utilité du mouvement ou des différents exercices du corps dans la cure des maladies », rappelle qu’il appartient au médecin de diriger l’usage de tous les exercices et d’en faire une juste application, « la bonne médecine n’étant pas tant l’art des remèdes que celui d’apprendre à s’en passer » En fait, la médecine du sport dans sa forme actuelle est née du développement extraordinaire des sports dès la fin du XIXe siècle. Cette spécialité fait appel à toutes les autres spécialités médicales : elle est pluridisciplinaire. Cela implique :
1- Des chercheurs s’intéressant à la physiologie du muscle et du mouvement.
2- Des médecins sportifs conseillant sur le terrain, les athlètes et les entraineurs.
3- Enfin des fonctionnaires voulant mettre en place une structure administrative du contrôle médico-sportif et de lutte contre le dopage.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
OBJECTIFS
I. GÉNÉRALITÉS
II. MÉTHODOLOGIE
III.RÉSULTATS
IV.COMMENTAIRES ET DISCUTIONS
V. CONCLUSION
VI.RECOMMANDATIONS
VII. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
VIII. ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.