Pauvreté : état ou vice

Le contexte de la « lutte contre la pauvreté » a amené bon nombre d’économistes, de spécialistes à privilégier plus la croissance avançant qu’elle serait favorable à toute la population même aux plus démunis ; certains affirment donc que la « croissance est bonne pour les pauvres » et d’autres « qu’elle suffit pour réduire la pauvreté » (Fouzi et al., 2006, p 18). S’il est du domaine de la logique que plus richesses améliorerait le niveau et les conditions de vie, la réalité est toute autre et nous pousse à s’intéresser plus sur la manière dont les richesses sont distribuées et par cela si la croissance elle-même soit favorable ou non à toute la population et surtout aux pauvres ; ce qui nous amène à la troisième théorie : « la croissance ne suffit pas pour réduire la pauvreté » (Cling et al., 2003).

Concept et évolution de la pauvreté 

Les récentes données de la Banque Mondiale tendent à montrer un net recul de la pauvreté au niveau mondial, qui reste cependant inégalement reparti puisque la pauvreté toucherait encore une grande partie de la population des Pays En Développement particulièrement ceux d’Afrique Subsaharienne.

Pauvreté : état ou vice ?

La pauvreté peut se définir sous plusieurs notions pourtant on a tendance à l’assimiler à son aspect purement monétaire à travers un revenu faible insuffisant pour satisfaire les besoins minimaux d’alimentation, de logement, et d’habillement, ou aux besoins matériels. La définition la plus simple qui lui est donnée est telle que « la pauvreté est une atteinte au développement de l’individu » (CIPQV, 1996); incapable d’améliorer sa qualité, ses conditions de vie et celles de son entourage, exclu le plus souvent de la vie sociale et se trouve être le plus exposé aux chocs économiques. Pourtant la pauvreté est un phénomène à caractère multidimensionnel comprenant à la fois l’aspect monétaire, la dimension sociale et humaine à travers les « capabilities » et les libertés indispensables au développement humain (Fouzi et al., 2006). Par ces multiplicités, elle peut se manifester sous plusieurs aspects : la malnutrition, la sous nutrition, une faible espérance de vie, un accès restreint à l’eau potable, des problèmes d’assainissements, etc.

La pauvreté est-elle alors un vice ou un état ? Certes, elle entre dans la nature même du monde qu’il y ait une certaine forme d’inégalité d’une part les riches et d’autres part les pauvres (la notion d’inégalité que nous parlons ici diffère de celle de la trilogie croissance – inégalité-pauvreté qui est l’objet principal de la présente étude, cf partie II). Il serait donc erroné de faire un raisonnement extrême car « on ne pourrait parler de vice mais d’un état qu’il faut remplir » (Mouloud., 1953).

Les causes de la pauvreté

Plusieurs phénomènes peuvent être à l’origine de la pauvreté cependant, il convient de distinguer la pauvreté « chronique » de celle qu’on pourrait qualifier de « temporaire » soit suite à une crise ou à une catastrophe naturelle. Tout au long de cette étude, nous nous intéresserons à la première qui est à caractère pluridimensionnel. Ces causes peuvent être d’ordre économique, structurel ou politique à travers les politiques de développement inefficace ; structurel par un accès restreint aux services sociaux (santé, éducation, etc.), au marché du travail ou au marché des Biens et Services ; émargement de la population « pauvre » dans les politiques de développement .

La principale cause est avant tout d’ordre économique : un revenu faible entravant le développement mais surtout l’inégale répartition des fruits de la croissance aggravant davantage l’écart entre la population. C’est sur ce point que l’on insistera le plus tout au long de cette étude.

Mesure de la pauvreté

Etudier la pauvreté exige la définition d’indicateurs ou de seuil permettant de mesurer la pauvreté elle-même. Pourtant, avec la multiplicité de définition de la pauvreté, il est difficile de lui trouver une mesure exacte.

L’Indicateur de Développement Humain

L’Indicateur de Développement Humain (IDH) établit par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) est l’indicateur utilisé au niveau international pour mesurer le niveau de bien être de la population, il comprend à la fois l’espérance de vie (à la naissance), l’éducation (taux d’analphabétisation) et le revenu moyen PNB/hab les pays sont ainsi classés en 3 catégories :
– les pays à développement humain élevé ;
– les pays à développement humain moyen ;
– et les pays à développement humain faible.

Le « Rapport Mondial sur le Développement Humain » établi chaque année sert de référence pour une comparaison internationale en terme de développement humain et permet de mesurer les progrès effectué dans ce cadre.

L’indice de Gini

L’analyse de la pauvreté exige la prise en compte du niveau d’inégalité entre la population et même entre pays la détermination du niveau d’inégalité est importante dans le cadre d’une politique axée sur la réduction de la pauvreté . L’indice de Gini mesure l’inégalité entre les différentes composantes de la population, l’écart entre les « riches » et les « pauvres »en terme de revenu.

Les sources statistiques

Pour une étude de la pauvreté ayant une portée nationale, les « Enquêtes auprès des Ménages » constituent la principale source de données. Au niveau international, la Banque Mondiale fournit en grande partie les données relatives à la pauvreté, selon les régions et les pays. Dans le cadre de cette étude, les données de la Banque Mondiale et des Enquêtes Périodiques auprès des ménages (pour l’étude de cas de Madagascar) constituent nos principales bases de données.

Evolution de la pauvreté dans le monde

En 1990, environ 1,25 milliards de personnes vivaient avec moins de 1$ / jour (Banque Mondiale., 2007) ; en 2001, plus de la moitié de la population des pays en développement (PED) soit 2,7 milliards de personnes vivaient avec moins de 2 $ / jour. Plus de 27% de la population mondiale vivaient en 1990 avec moins de 1 $ / jour. Les données par régions montrent que ce taux est beaucoup plus élevé en Afrique Subsaharienne : environ 44% de sa population vivait sous le seuil d’extrême pauvreté contre 41,3% en Asie du Sud et 29% en Asie de l’Est à la même période.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : PAUVRETE L’ETAT DE LA QUESTION
I- Concept et évolution de la pauvreté
1- Pauvreté : état ou vice
2- Les causes de la pauvreté
3- Mesure de la pauvreté
3-1- Les indicateurs FGT
3-2- La ligne de pauvreté
3-3- L’indicateur de Développement Humain
3-4- L’indice de Gini
4- Les sources statistiques
5- Evolution de la pauvreté dans le monde
II- Analyse empirique
1- Les Objectifs du Millénaire pour le Développement
2- Inégalité
3- Pauvreté-Inégalité
DEUXIEME PARTIE : COMMENT REDUIRE LA PAUVRETE
III- Croissance et lutte contre la pauvreté
1- Croissance-pauvreté
2- Croissance-inégalité et pauvreté
2-1- L’élasticité de la pauvreté à la croissance et à l’inégalité
2-2- La double dividende
3- Croissance et redistribution
3-1- Croissance pro-pauvre
3-2- Effet croissance et effet inégalité : indice de croissance pro-pauvre
3-3- La redistribution
4- Simulation de l’évolution de la pauvreté selon les scénarios de croissance
5- Promouvoir la croissance
IV- Les Institutions Internationales
1- Les Institutions de Bretton Woods
1-1- Endettement
1-2- Le Plan d’Action pour l’Afrique
2-Les Aides Publiques au Développement
TROISIEME PARTIE : ETUDE DE CAS : MADAGASCAR
V- Pauvreté à Madagascar
1- Profil de la pauvreté
2- Caractéristiques de la pauvreté
VI- Croissance et lutte contre la pauvreté
1- Les moteurs de la croissance pour la réduction de la pauvreté
1-1- Promouvoir le secteur agricole
1-2- Accroître les investissements routiers
1-3- Promouvoir les investissements privés dans les Zones Franches et le secteur tourisme
2- Simulation de l’évolution de la pauvreté
3- Madagascar face aux Objectifs du Millénaire pour le Développement
CONCLUSION
ANNEXE
GLOSSAIRE
BIBLIOGRAPHIES

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *