PARCOURS DE SOINS DES MALADES

Cadre règlementaire du parcours de soin

                 La notion de parcours de soins apparaît au sein des organisations des soins et des textes de loi[6].La mise en place de la réforme de l’assurance maladie en 2004 en France est la première à inscrire la notion de parcours de soins en renforçant le rôle de porte d’entrée des médecins généralistes dans le système de santé, selon le modèle du gate-keeping mis en place dans les pays anglo-saxons[6]. En 2009 d’autres portes d’entrée dans le système de santé ont été mises en place pour permettre au patient d’accéder aux soins par les centres de santé, les maisons de santé et les pôles de santé afin que les patients accèdent à une approche plus facile des soins de premiers recours. Depuis 2011, afin de renforcer ce système, des consultations de suivis d’hospitalisation doivent être réalisées par les médecins traitants. En 2013 dans le cadre d’une nouvelle stratégie c’est à partir du parcours de la personne, du patient, personne âgée, personne handicapée que doit s’organiser le système de santé, pour supprimer peu à peu les ruptures dans la prise en charge provoquées par les cloisonnements[6].Le parcours de soins a ainsi pris en considération le parcours de vie.

Leadership d’un système de santé

                   Dans chaque pays, l’exercice du leadership peut être défini comme des éléments généraux d’une bonne pratique tels que la définition d’une stratégie et d’un plan sanitaire national ; la mise au point de cette stratégie ; la mise en place de mécanismes et des dispositifs institutionnels pour que le financement apporté par les donateurs soit canalisé et correspondre aux priorités du pays.

Financement de la santé

                    En matière de financement, la santé est financée à 32% par le secteur public, 36% par les bailleurs de fonds et 32% par le secteur privé, y compris les ménages. Par rapport aux services fournis dans le secteur, la part des services de prévention et de santé publique représente 28% des dépenses totales de santé [14]. Le système de santé n’offre pas de protection financière adaptée à la population. Un certain nombre de ménages sont obligés de se ruiner pour acheter des soins notamment hospitaliers, ou doivent renoncer à se faire soigner parce que le coût en est trop élevé. Actuellement comme la couverture santé à Madagascar laisse à désirer et reste très au-dessus du pouvoir d’achat de la population ; une stratégie nationale sur la couverture universelle a été mise en place. Cette stratégie mise en œuvre contient 6 orientations dont la protection des personnes et leur famille contre les risques financiers, l’amélioration de la disponibilité des services de santé, l’amélioration de la disponibilité effective des prises en considérations de la population en matière de santé [15].

Systèmes d’information sanitaire

                    Le système d’information hospitalier est inséré dans l’organisation « hôpital » en perpétuelle évolution; il est capable, selon des règles et modes opératoires prédéfinis, d’acquérir des données, de les évaluer, de les traiter par des outils informatiques ou organisationnels, de distribuer des informations contenant une forte valeur ajoutée à tous les partenaires internes ou externes de l’établissement, collaborant à une œuvre commune orientée vers un but spécifique, à savoir la prise en charge d’un patient et le rétablissement de celui-ci [22]. Le Système d’Information Hospitalier couvre l’ensemble des informations utilisées dans un établissement de santé. La performance d’un système d’information dépend de multiples facteurs. Un de ceux-ci est le facteur humain. Celui-ci va percevoir plus ou moins les enjeux d’une mise en commun d’informations vers un même objectif : une réponse adaptée, sécurisée à la demande de soins de la population dans un contexte économique tournée dorénavant vers l’efficience. Il doit être conçu pour faciliter l’intégration en temps réel des informations entre l’opérationnel et le décisionnel. Et peut regrouper plusieurs fonctions nécessaires à la gestion des plannings, à la gestion de la paye, la facturation, le suivi budgétaire, le relevé d’activités médicales, la communication (internet, intranet, protocoles, messagerie, forum, bon de commande, etc.)

Parcours de soins en périnatalité

                   Dans le champ de la périnatalité, le parcours de soins doit être organisé dès le projet de grossesse et se poursuivre jusqu’au retour au domicile. Il se structure en cinq étapes : avant la conception ; la période anténatale (avec l’entretien prénatal précoce, les séances de préparation à l’accouchement, le suivi clinique et paraclinique…) ; l’accouchement et le séjour à la maternité ; le suivi postnatal précoce à domicile ; enfin l’accompagnement de la mère et de l’enfant dans les mois suivant la naissance. L’enjeu de ce dispositif est de faire en sorte que la grossesse et l’accouchement se déroulent dans les meilleures conditions possibles, mais aussi prévenir les problèmes de santé chez l’enfant et la mère après la naissance [24].

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : Rappels théoriques sur le système de santé
I. Cadre conceptuel de parcours de soins
I.1 Cadre règlementaire du parcours de soin
I.2 Définition du parcours de soins
II.Parcours de soins selon la structure : le systeme de santé
II.1 Définition
II.2 Objectifs
II.3 Fonctions
II.4 Leadership d’un système de santé
II.5 Systèmes d’information sanitaire
II.6 Financement de la santé
II.7 Ressources humaines pour la santé
II.8 Valeurs d’un système de santé
II.8.2 Equité
II.8.3 Pertinence
II.9 Qualités d’un système de santé
III.Description du systeme de sante a Madagascar
III.1 Organisation
III.1.1 Système de santé périphérique
III.1.2 Système de santé intermédiaire
III.1.3 Système de santé central
III.2 Mission
III.3 Objectifs principaux
III.4 Financement de la santé
III.5 Système d’information sanitaire
III.6 Ressources humaines
IV. Description du systeme de sante en afrique francophone ou subsaharienne
IV.1 Organisation
IV.2 Objectifs
IV.3 Système d’information sanitaire
IV.4 Financement en santé
IV.5 Ressources humaines pour la santé
V. Systeme de sante en france
V.1 Organisation
V.1.1 Niveau national
V.1.2 Institutions décentralisées
V.1.3 Assurance Maladie
V.2 Objectifs
V.3 Systèmes d’information sanitaire
V.4 Financement en santé
V.5 Ressources humaines pour la santé française
VI.Parcours de sante selon la nature des soins
VI.1 Les soins préventifs
VI.2 Les soins curatifs
VI.3 Les soins palliatifs
VII.Parcours de sante selon l’evolution de lavie
VII.1 Parcours de soins en périnatalité
VII.2 La prise en charge des enfants et des adolescents
VII.3 Parcours de soins des adultes
VII.4 Prise en charge des personnes âgées
DEUXIEME PARTIE: Méthodes et résultats
I. Méthodes
I.1 Organisation de l’enquête
I.1.1 Type d’étude
I.1.2 Objectifs
I.1.3 Population d’étude
I.1.4 Matériels
I.1.5 Paramètres à évaluer
I.1.6 Analyses statistiques
I.1.7 Considérations éthiques
I.2 Limites de l’enquête
II. Présentation des résultats
II.1 Paramètres sociodémographiques
II.1.1 Age
II.1.2 Genre
II.1.3 Niveau d’étude
II.1.4 Secteur professionnel
II.1.5 Salaire mensuel
II.1.6 Résidence
II.2 Le parcours de santé des patients
11.2.1 Durée de la maladie
II.2.2 Automédication
II.2.3 Consultation antérieure
II.2.4 Mutuelle santé
II.2.5 Le mode de transfert
II.2.6 Pathologies
II.3 Les coûts des dépenses tout au long du parcours
II.3.1Selon le coût des bilans paracliniques hospitaliers faits
II.3.2Selon le coût thérapeutique hospitalier
I.Discussion et suggestion
I.1 Les paramètres sociodémographiques
I.1.1 Age
I.1.2 Genre
I.1.3 Niveau d’instruction
I.1.4 Secteur professionnel
I.1.5 Salaire mensuel
I.1.6 Résidence
I.2 Parcours de santé des patients
I.2.1 Durée de la maladie
I.2.2 Automédication
I.2.3 Consultation antérieure
I.2.4 Mutuelle santé
I.2.5 Mode de transfert
I.2.6 Pathologies
I.3 Coûts des dépenses le long du parcours
CONCLUSION
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *