Orly une commune fragilisée mais en mouvement, au cœur d’un territoire novateur et prometteur

Présentation de la commune

Localisation de la commune

La commune d’Orly est située en région Ile-de-France dans le sud-ouest du Val-de-Marne, elle est bordée à l’est par la Seine et à l’ouest par la plateforme aéroportuaire de 250 hectares et la zone d’activité SENIA de 114 hectares. La ville est séparée en deux par la voie de chemin de fer qui la traverse, cette barrière physique semble également être une barrière sociale, car on dénote une certaine différence de population. En effet à l’est de la voie ferroviaire on retrouve les grands ensembles d’Orly, accueillant une population à revenus assez faibles, à l’ouest se situe le vieux village d’Orly, ainsi que les quartiers pavillonnaires également présents sur la partie ouest de la ville.

Orly : Un territoire avec des légères contraintes

La commune est proche de la Seine et comporte sur son territoire une partie de l’aéroport, ceci étant elle doit faire face à quelques contraintes. Elle est concernée par le plan d’exposition au bruit bien que très peu depuis que le PEB de l’aérodrome de Paris-Orly a été révisé par arrêté inter-préfectoral du 21 décembre 2012. En effet, les PEB définissent 4 zones : la première, la zone A, sujette à exposition au bruit très forte, la seconde, la B, sujette à un exposition au bruit forte, la troisième, la C subit une exposition au bruit modérée, et enfin la dernière, la zone D peut contrainte car sujette à une exposition au bruit faible. Depuis le 20 février 2009, la loi dit que les aéroports dont le trafic est plafonné ne disposeront que des zones A et B ainsi il est  désormais possible de construire des logements dans les secteurs de l’ancienne zone C. La commune, qui avant avait une partie de son territoire (le centre ancien et le quartier des Roses) en zone C n’est désormais plus contrainte par le PEB et peut désormais construire dans ces zones. Enfin la commune est contrainte par le PPRI, en effet de par sa situation géographique Orly peut être touchée par des crues de la Seine et par des mouvements de terrains consécutifs à la sécheresse puis à la réhydratation des sols, le secteur principalement concerné est le secteur des Bords de Seine.

Un service de transport en commun important mais qui tend à s’améliorer

La commune qui fait partie de la banlieue proche de Paris et est située à une quinzaine de kilomètre de cette dernière et à une vingtaine de minutes de Paris en transports. Elle dispose d’un service de transport en commun plutôt varié mais souvent surchargé. Elle est bien desservie notamment grâce à la présence de l’aéroport sur son territoire, mais aussi par la présence de lignes de bus : la ligne 183 reliant l’aéroport à Paris (Porte de Choisy), la ligne 292 reliant le M.I.N de Rungis à Savigny-sur-Orge, le Noctilien desservant les gares RER de la ville (ces trois lignes font partie du service RATP) et enfin la ligne 3 du réseau Athis Car reliant Choisy-le Roi à Villeneuve-Saint-Georges. Orly possède également deux gares desservies par la ligne C du RER : la gare des Saules située près du grand ensemble d’Orly-Choisy à l’est de la commune et la gare Orly-ville située un peu plus à l’ouest de la commune près du centre ancien et du tramway T7 qui dessert, depuis fin 2013, l’aéroport d’Orly. Enfin, quelques projets sont envisagés par différents acteurs tels que le STIF, la SNCF et la RFF dans le cadre du projet de développement de la desserte à l’échelle régionale dans le but d’améliorer la desserte de la commune tels que rallonger la ligne de TCSP 393, qui actuellement s’étend de Thiais à SucyBonneuil, jusqu’à l’aéroport d’Orly, cette ligne desservira notamment la zone SENIA et le futur quartier Coeur d’Orly, la création d’une gare TGV à l’aéroport d’Orly, l’amélioration de la fluidité et de la régularité de la ligne C du RER et d’autres projets qui entrent dans le cadre du Grand Paris qui seront exposés plus loin.

Une commune qui s’inscrit dans des projets plus vastes 

La commune d’Orly est située en petite couronne de la région parisienne ainsi elle fait partie d’un territoire à fort potentiel qui bénéficie de nombreux projets visant à augmenter son attractivité et qui, par conséquence vont impacter sur sa politique (habitat, développement économique, transports…).

Le Grand Paris : un projet à l’échelle de la métropole parisienne

Le Grand Paris est un projet à l’échelle de l’agglomération parisienne initié en partie par la ville grâce à la création de la conférence métropolitaine en juillet 2006 composée d’élus régionaux, départementaux, communaux et des EPCI qui a engagé la première les réflexions autour de Paris en tant que métropole mais aussi par l’Etat et le président Nicolas Sarkozy qui en 2008 a lancé la « consultation internationale pour l’avenir du Paris métropolitain » et a nommé Christian Blanc secrétaire d’Etat chargé du développement du Grand Paris. Le projet mené par l’Etat en collaboration avec les communes du territoire a pour but de diminuer les inégalités territoriales, et de permettre à la capitale et à la région de tirer profit de leurs potentiels afin de faire face à la concurrence des autres métropoles mondiales. Pour cela il compte agir sur différents domaines comme le service de transports en commun, le logement, le développement économique, urbain et social, l’environnement, les évènements culturels et sportifs et l’enseignement. Le Grand Paris aura donc un impact sur la politique de la ville d’Orly que ce soit au niveau du logement que du développement économique. Dans le cadre du grand Paris, la ville bénéficiera d’une plus grande desserte avec notamment l’allongement de la ligne 14 qui permettra de relier directement Paris à Orly et la création d’une nouvelle ligne (la ligne 18) qui reliera Orly au plateau de Saclay en passant par Massy Palaiseau et enfin la mise en place d’un tramway sur la départementale 5 reliant Choisy et Orly en passant par Ivry sur Seine en remplacement de la ligne de bus 185 qui transporte plus de 56 000 voyageurs par jour d’après la RATP en 2011. Cette ligne de tramway s’arrêtera dans un premier temps à l’arrêt fer à cheval, mais il est envisagé que le tramway s’arrête à terme comme le 183 à l’aéroport d’Orly.

De plus le Grand Paris espère atteindre en 2030 la construction de 70 000 logements par an sur la métropole. Pour cela, ont été mis en avant, des territoires majeurs pour Le Grand Paris, ces territoires ont contracté des contrats Etat-collectivités locales (CDT). Le Val-de-Marne est concerné par deux de ces territoires dont le Cône de l’innovation au Sud du département qui couvre Orly et les intercommunalités de la vallée de la Bièvre et la vallée de la Seine. Ainsi le pôle d’Orly fait partie d’un des CDT de ce territoire.

La région Ile-de-France encadrée par un schéma directeur 

Le Schéma directeur de la Région Ile-de-France mis en place par l’Etat en 1965 et donné aux mains de la Région Ile-de-France en 1995 est révisé régulièrement depuis sa création. Depuis 2013 il a pour but à l’instar du Grand Paris de rééquilibrer son territoire, d’en diminuer ses inégalités… Ainsi « La région d’Île-de-France élabore en association avec l’État un schéma directeur portant sur l’ensemble de cette région. Le schéma directeur de la région d’Îlede-France a pour objectif de maîtriser la croissance urbaine et démographique et l’utilisation de l’espace tout en garantissant le rayonnement international de cette région ». Ainsi le SDRIF a des objectifs similaires à ceux du grand Paris : à terme, il vise la construction de 70 000 logements par an et l’amélioration du parc de logement existant. De plus, l’un de ses objectifs majeurs concernant l’habitat est la construction de 30 % de logement sociaux à l’échelle de la région. L’analyse met en évidence que la région souffre d’une forte baisse de construction de logements, d’une spéculation foncière trop forte et de loyers trop élevés .

L’Opération d’intérêt général 

L’opération d’intérêt national Orly Seine Amont, à une échelle plus petite mais néanmoins très importante, s’impose au PLU de la Commune. Cette opération dont la réflexion autour de ses enjeux majeurs entre l’Etat, la région Ile-de-France, le Conseil général du Val-de-Marne et 12 communes dont Choisyle-Roi, Orly et Rungis a débuté en 2007, proposa en 2009 un projet stratégique directeur mené par l’établissement public d’aménagement d’Orly-RungisSeine-Amont. D’après l’analyse du territoire par les meneurs du projet, celui-ci bénéficie d’une croissance démographique soutenue mais qui implique le début d’un marché du logement tendu: « le décohabitation devient difficile et le parc ancien se dégrade ». Il est également ressorti que les revenus de cette population sont globalement faibles. Ainsi le projet est de faire disposer le territoire de 74 000 logements d’ici 2030 dont 10 000 nécessaires à la reconstruction de logements insalubres ou dégradées et 4000 nécessaires à la construction de logements sociaux. Cela équivaut donc à la construction de 3 700 logements par an pendant 20 ans (2010/2030).Il est à noter que la commune s’inscrit également dans d’autres projets notamment le projet Cœur d’Orly sur le pôle d’Orly qui concentre plus de 173 000 emplois, un projet qui s’inscrit dans le cadre du Grand Paris.

Le projet cœur d’Orly : un projet majeur pour le territoire

Le projet cœur d’Orly, annoncé par Aéroports de Paris en 2005 et actuellement en cours de construction, sera implanté au centre du pôle d’Orly. Rappelons que le pôle d’Orly est un territoire de 8 400 ha situé à 12 km des portes de Paris, le pôle compte 263 000 habitants dont 132 000 actifs (dont 38% habitent dans l’Essonne). Le cœur d’Orly occupera 130 hectares et sera situé en bordure de l’A106. La construction des bâtiments de ce projet sera financée par la société Aéroports de Paris et le groupement Altarea Cogedim/Foncière des Regions. La première étape, « le rectangle » s’étend sur 13,5 hectares sur Orly mais également sur la commune Paray-Vieille-Poste et sera relié au terminal sud de l’aéroport par une passerelle. Il se fera en deux tranches, la première sera composée de 108 000 m² de bureaux, d’un hôtel de 18 000 m² et de commerces de 34 000 m² pour une surface totale de 160 000 m², la seconde tranche sera également composée de bureaux mais plus particulièrement du centre international de congrès et d’expositions. Cette arrivée massive d’emplois entrainera le besoin de produire plus de logements pour accueillir cette nouvelle population.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
PARTIE I : Orly une commune fragilisée mais en mouvement, au cœur d’un territoire novateur et prometteur
I/ Présentation de la commune
a)Localisation de la commune
b) Orly : Un territoire avec des légères contraintes
c)Un service de transport en commun important mais qui tend à s’améliorer
II/Une commune qui s’inscrit dans des projets plus vastes
a)Le Grand Paris : un projet à l’échelle de la métropole parisienne
b) La région Ile-de-France encadrée par un schéma directeur
c) L’Opération d’intérêt général
d) Le projet cœur d’Orly : un projet majeur pour le territoire
III/La population orlysienne : une population jeune avec des revenus faibles
a)Une population en augmentation depuis le début des années 2000
b) Une population avec des faibles revenus
c) Inadéquation entre emploi et habitat
d) Une commune en inadéquation avec le reste du territoire
IV/Un parc de logements peu diversifié
a)Un parc social très important
b) Un parc de logement en accord avec sa population
c)Le profil des acheteurs et des locataires
e)Les prix de vente
PARTIE 2 Une typologie de logement qui marque la commune : le grand ensemble d’Orly-Choisy-le-Roi
I/Le Grand ensemble d’Orly-Choisy-le-Roi
a) La construction du grand ensemble
b) Le projet de renouvellement
II/Le quartier d’étude : la Pierre au Prêtre
a)Présentation du quartier
b) Pourquoi le quartier de la pierre au prêtre ?
PARTIE 3: Les enjeux et objectifs du territoire
I/Portrait résumé du territoire
II/Dans le cadre du SDRIF et du Grand Paris, il y a une volonté de rééquilibrer l’espace parisien
III/Apporter de la mixité, réduire la part de logements sociaux à Orly
IV /Prévenir l’évolution de la population orlysienne
PARTIE 4 : Le projet
I/ Origine de mon projet
II/ Le projet
a)La requalification des immeubles
b) Détruire logements au centre du grand S pour laisser une allée
c)Produire des logements au niveau de l’angle Noyer Grenot Victoire
III/ Limites à la mise en place du projet
Conclusion

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.