Observations et mesures des paramètres physiologiques en relation avec la résistance au stress hydrique

Introduction générale
PARTIE1 : Etude bibliographique
Chapitre 01 : Monographie de l’arganier et germination des graines forestières
I. Monographie de l’arganier
1. Taxonomie et caractères botaniques
1.1. Taxonomie
1.2. Caractères botaniques et dendrologiques
2. Aire de répartition géographique de l’arganier
3. Ecologie de l’arganier
3.1. Les conditions climatiques
3.2. Particularité édaphique
3.3. Association de l’arganier
3.4. Ecophysiologie de l’arganier
4. L’arganier et la protection de l’environnement
II. Germination des graines forestières
1. Introduction
2. Germination des graines forestières
Chapitre 02 : Comportement des végétaux vis-à-vis d’une contrainte hydrique
1. Introduction
2. Transport de l’eau dans la plante
3. Bilan hydrique
3.1. Le potentiel hydrique
3.2. Contenu en eau
4. Effets du déficit hydrique sur les plantes
5. Réponses des plantes à la sécheresse
5.1. Aptitude à échapper à la sécheresse
5.2. Aptitude à résister à la sécheresse
5.2.1. Mécanismes d’évitement de la déshydratation
5.2.1.1. Limitation des pertes d’eau par régulation stomatique
5.2.1.2. Limitation des pertes d’eau par la présence de cires épicuticulaires sur les feuilles
5.2.1.3. Limitation des pertes d’eau par réduction de la surface Transpirante
5.2.1.4. Limitation des pertes d’eau par réduction ou par adaptation de la partie aérienne
5.2.1.5. Limitation des pertes d’eau par extension ou par adaptation racinaire
5.2.2. Mécanismes de tolérance à la déshydratation
5.2.2.1. La tolérance à la déshydratation par ajustement osmotique
A. Accumulation de la proline sous stress
B. Accumulation des sucres solubles sous stress
5.2.2.2. La tolérance à la déshydratation par réduction des besoins nutritionnels
5.2.2.3. La tolérance à la déshydratation par maintien de l’intégrité des structures membranaires
5.2.2.4. Efficacité de l’utilisation de l’eau
PARTIE 2 : Matériel et méthodes
1. Matériel végétal et condition de culture Méthodologie
2.1. Expérimentation 1 (site M’doukel)
2.1.1. Présentation du site
A. Le semis direct et en sachet de polyéthylène
2.2. Expérimentation 2 (essai sous serre)
2.3. Paramètres mesurés
A. Paramètres morphologiques
B. Paramètres physiologiques
1. Mesure du contenu relatif en eau
2. Mesure du pourcentage d’intégrité cellulaire
3. Détermination de l’efficacité de l’utilisation de l’eau
4. Mesure de la transpiration
5. Dosage de la proline
6. Dosage des sucres solubles
7. Evaluation indirecte de l’aptitude à l’osmorégulation
8. Analyse statistique
PARTIE 3 : Résultats et discussion
Chapitre 1 : Observations et mesures des taux de germination des graines d’arganier à M’doukel et au laboratoire
1. Observations
2. Discussion
Chapitre 2 : Observations et mesures des paramètres physiologiques en relation avec la résistance au stress hydrique
1.Observations
1.1. Effet de la contrainte hydrique sur la variation du contenu relatif en eau
1.2. Effet de la contrainte hydrique sur l’accumulation des sucres solubles
1.3. Effet de la contrainte hydrique sur la variation des teneurs en proline
1.4. Effet de la contrainte hydrique sur la variation du pourcentage d’intégrité cellulaire
1.5. Effet de la contrainte hydrique sur la variation de la transpiration
1.6. Effet de la contrainte hydrique sur la variation de l’efficacité de l’utilisation de l’eau
2. Discussion
Chapitre 3 : Observations et mesures des paramètres morphologiques en relation avec l résistance au stress hydrique
1.Observations
1.1. Effet de la contrainte hydrique sur la croissance verticale
1.2. Effet de la contrainte hydrique sur le nombre des feuilles
1.3. Effet de la contrainte hydrique sur la croissance radiale
1.4. Effet de la contrainte hydrique sur la croissance du système racinaire
1.5. Effet de la contrainte hydrique sur le poids frais total
1.6. Effet de la contrainte hydrique sur la biomasse sèche totale
1.7. Effet de la contrainte hydrique sur le poids frais de la partie aérienne et souterraine
1.8. Effet de la contrainte hydrique sur le poids sec de la partie aérienne et souterraine
2.Discussion
Chapitre 4 : Observations et mesures des paramètres morphologiques en relation a v l’essai d’introduction de l’arganier à M’doukel
1.Observations
1.1. Variation de la hauteur de la partie aérienne
1.2. Variation du nombre de feuilles
1.3. Variation du diamètre au collet
1.4. Variation de la longueur de la partie souterraine
2. Discussion
Conclusion générale
Références
bibliographiques
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse avec la catégorie résistance à la sécheresse

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe de Bestpfe.com et ouvrir le fichier pfe PDF ou pfe DOC. Ce programme spécifique est classé dans la catégorie géographie paramètres de résistance à la sécheresse où vous pouvez trouver quelques autres mémoires similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Actuellement, de plus en plus de gens sont prêts à partager leurs travaux pfe, mémoire, thèse.. avec les autres et ils ne veulent pas de compensation pour cela. Le rapport essai d’introduction de l’arganier et évaluation de quelques paramètres de résistance à la sécheresse est un rapport complet pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux.

Analyse statistique

Tous les essais ont été répétés au moins trois fois, concernant les mesures des paramètres morpho – physiologiques en relation avec la résistance au stress hydrique, et au moins dix fois, concernant les paramètres morphologiques en relation avec l’essai d’introduction de l’arganier à M’doukel. Les résultats, présentés sous forme de courbes ou d’histogrammes, rejoignent le plus souvent des valeurs moyennes encadrées par leurs écart-types, ces derniers ont été réalisés par le logiciel Excel. Dans les cas des tableaux, les résultats sont soumis à l’analyse de la variance à un ou deux facteurs fixes et les moyennes sont comparées selon la méthode de Newman et Keuls, basée sur la plus petite amplitude significative, en s’aidant du logiciel STAT – ITCF. De même, des corrélations ont été établi entre les différentes variables analysées à l’aide du logiciel STAT – ITCF.

Observations et mesures des taux de germination des graines d’arganier à M’doukel et au laboratoire

Observations

A M’doukel, le semis direct des graines nous a permis d’obtenir 8% de germination, par contre en sachet de polyéthylène le taux de germination a été un peu élevé de l’ordre de 12 % (figure n°06).
Au laboratoire, à 25°C, la germination des graines non scarifiées a commencé 12 jours après la date de mise en germination ; le taux de germination été de 2 %. Le meilleur résultat a été observé chez les graines scarifiées ; le taux de germination est de 28%, avec un délai de germination de 7 jours (figure n°07).
A 30°C, on remarque que le déclenchement de la germination est dans une période réduite de 2 jours pour les graines scarifiées, avec un taux de germination de 45%. Par contre pour les graines  non scarifiées le taux de germination est de 5% avec un délai de germination de 6 jours (Annexe n°02).

Discussion

Le semis direct des graines scarifiées nous a permis d’obtenir 8% de germination, par contre en sachet de polyéthylène le taux de germination été un peu élevé de l’ordre de 12%. On peut utiliser cette méthode (scarification mécanique) qui à comme même l’avantage de présenter un taux de germination maximum.
Contrairement a AITRADI (1979), qui a travaillé sur le pistachier de l’Atlas et qui montre que la scarification mécanique des graines est une opération peu pratique.
Mais d’autres auteurs tels que BENSAID (1991), confirme que les graines d’acacia ne peuvent germer que si l’inhibition qui les caractérise est élevée.
Dans la nature, l’action mécanique des sables ou des graviers transportés par les vents ou l’eau ont une action non négligeable sur les téguments des graines (OPPENHEIMER, 1961).

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *