MONOGRAPHIE DU CEDRE DE L’ATLAS

MONOGRAPHIE DU CEDRE DE L’ATLAS

Paramètres étudiés sur les rondins 

Taux d’attaque

Plusieurs paramètres sont étudiés afin d’évaluer l’importance des dégâts infligés par les différents groupes d’insectes attaquant le cèdre de l’Atlas.
Densité globale d’attaque (GA) : correspond au nombre moyen de galeries pour l’ensemble des rondins.
Densité d’attaque d’une espèce (EA) : pour chaque groupe de rondins (de différents niveaux de hauteur et de dépérissement), nous estimons grossièrement la surface occupée par les galeries de chaque espèce des principaux xylophages. C e paramètre est calculé en multipliant le nombre de galeries d’une espèce par la surface moyenne des galeries de cette espèce (obtenue du produit de la multiplication de la longueur à la largeur de la galerie) et divisant le résultat sur la surface des rondins du groupe.
Fréquence d’attaque : c’est le pourcentage des rondins attaqués au moins par une espèce.
Chronologie d’attaque et étude bioécologique des espèces :Pour étudier la biologie des xylophages et la chronologie de leurs attaques, nombreux paramètres sont pris en considération :
Durée de développement : c’est la durée comprise entre la date de ponte (correspondant aux premières attaques des arbres pièges) et la date d’émergence.
Durée de développement maximum : c’est la durée comprise entre la date de l’abattage des arbres sains et la date d’émergence de 50% des insectes
Durée de développement minimum : correspond à la durée comprise entre la date de ramassage des rondins et la date d’émergence de 50% des spécimens.

Détermination de la distribution verticale des espèces xylophages

Pour déterminer et décrire la distribution verticale des espèces attaquant le cèdre de l’atlas, un pied de 13m de hauteur mort sur pied est choisi au hasard et coupé en billons de 1m et transportés au laboratoire.L ’écorçage à sec étant impossible, ces billons ont été noyés dans une citerne contenant de l’eau pendant une période de 20 à 40 jours pour ramollir l’écorce et la rendre apte à la décortication. En effet, l’écorce est enlevée grâce à une cisaille de menuisier et l’eau est filtrée à l’aide d’un tissu de mousseline et changée chaque 2 mois pour minimiser l’odeur de la fermentation de bois.A p rès un séjour d’une année dans les éclosoirs, les rondins ont subi aussi le même procédé afin d’extraire d’éventuels insectes morts ou en nymphose.

Description des systèmes de galeries

 P o ur chaque espèce nous avons procédé à la description des systèmes de galeries observés à la surface du bois. Pour cela, nous avons mesuré la longueur et la largeur des galeries maternelles et larvaires de 80 galeries de scolytes (50 galeries de Cryphalus, 10 galeries de Hylastes, 10 galeries de Scolytus et 10 galeries de Crypturgus), 10 galeries de Ciidae xyo-mycophage et 20 galeries de buprestidés (10 d’Anthaxia et 10 de Melanophila).Nous avons mesuré encore la profondeur des galeries ainsi que l’épaisseur de l’écorce, les dimensions et les formes des trous de sorties, à l’aide d’un pied à coulisse.

Identification des spécimens

 L es clefs de détermination que nous disposons sont très anciennes dont la plus récente de Perrier remonte en 1983. Elles nous ne permettent pas de faire des identifications fiables. Nous avons préféré donc d’envoyer les coléoptères à Monsieur COCQUEMPOT et à son équipe SupAgro de Montpellier à savoir LIBERTI G., COULON J., SOLDATI F, PELLETIER J., STREITO J.-C. et MIGEON A. Une partie a été envoyée encore à Mr. BRUSTEL H. du laboratoire d’Entomologie et de Biologie de Conservation de l’Ecole d’Ingénieurs de Purpan de l’université de Toulouse (France) et à Mr. NOBLECOURT T., responsable du Laboratoire National d’Entomologie Forestière et Animateur du réseau Entomologie de l’Office National des Forêts à Quillan (France). Tous ces spécialistes ont accepté de prendre en charge l’identification des scolytes sur tout.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie Importance des attaques des xylophages

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie Quotient pluviométrique d’Emberger où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Dédicas
Remerciements
Liste des tableaux
Liste des figures
Introduction
Chapitre I : BIOLOGIE ET ECOLOGIE DES XYLOPHAGES DES CONIFERES
1. Scolytes
1.1.Cycle biologique
1.1.1. Phase de développement
1.1.2. Maturation et dispersion
1.1.3. Phase de reproduction
1.1.4. Hivernation et succession des générations
1.2.Pathogènes attachés aux scolytes
2. Buprestes
2.1.Ecologie des buprestes
3. Autres xylophages
3.1.Curculionidés
3.2.Cérambycidés
4. Relation conifères-xylophages
4.1.Attraction des conifères sur les xylophages
4.2.Réaction de défense des conifères
Chapitre II :MONOGRAPHIE DU CEDRE DE L’ATLAS
1. Généralités
2. Systématique
3. Caractéristiques Botaniques
3.1. Inflorescence
3.2. Graine
3.3. Port
3.4. Ecorce
3.5. Feuilles & Rameaux
3.6. Racines
4. longévité
5. Aire de Répartition
5.1. Historique
5.2. Aire naturelle
5.2.1.Au Maroc
5.2.2.En Algérie
5.2.3.Cèdre de l’atlas hors de son aire naturel
6. Phénologie Croissance
6.1. Phénologie
6.2. Croissance
7. Ecologie Du Cèdre De l’Atlas
7.1. Altitude
7.2. Clima
7.3. Substratum
7.4. Exposition
8. Usage du cèdre
Chapitre III : LE DEPERISSEMENT FORESTIERET ENNEMIES DU CEDRE.
1. Définition du dépérissement
2. Hypothèses relatives au dépérissement des forets
2.1. Hypothèse de l’acidification des écosystèmes forestiers
2.2. Hypothèse du rôle de l’ozone
2.3. Hypothèse d’une Alimentation Azotée déséquilibrée
2.4. Hypothèse de l’interaction « Climat-parasites-pollution atmosphérique »
3. Etat phytosanitaire des forêts DU Maghreb
3.1. Au Maroc
3.2. En Algérie
4. Les facteurs de dépérissement du cèdre de l’Atlas dans son aire naturelle
4.1. Facteurs prédisposant
4.1.1.La sécheresse et changement climatique
4.1.2.Faiblesse du potentiel génétique
4.1.3.Substratum
4.2. Facteurs aggravants
4.2.1.Les incendies
4.2.2.Attaques d’Insectes
4.2.2.1. Défoliateurs
4.2.2.2. Opophages
4.2.2.3. Xylophages
4.2.3.Agents cryptogamiques
4.3. Facteurs d’achèvements
Chapitre IV : MATERIEL ET METHODES D’ETUDE
I. Cadre Physique et Biologique
1. Situation Administrative.
1.1. Mont Chelia
1.2. Ouled Yagoub
2. Géologie et Pédologie
3. Hydrologie
4. Végétation
4.1. Association Cedro atlanticae – Rananculetum spicatii
4.2. Association violo munbyanae – Junipretum comunis
4.3. Association Acer monspessulanum et Smyrnium olusatrum
4.4. Groupement Fraxinus xanthoxyloides et Quercus rotundifolia
4.5. Groupement à Quercus faginea Sub-espèce microphylla
5. Etude Climatique
5.1. Pluviométrie
5.1.1.Pluviométrie moyenne annuelle
5.1.2.Le régime pluviométrique saisonnier
5.2.Températures
5.3.Autres paramètres
5.3.1.Neige.
5.3.2.Gelées blanches
5.3.3.Vents
5.3.4.Grêle
5.4.Synthèse climatique
5.4.1.Amplitude thermique moyenne
5.4.2.Etage altitudinal de végétation
5.4.3.Indice de Xéricité
5.4.4.Quotient pluviométrique d’Emberger
5.4.5.Diagramme Ombrothermique de Gaussen
6. Conclusion
II. Matériel et méthode d’étude des insectes associés au dépérissement du cèdre de l’Atlas
1. Matériel
1.1.Pièges Interceptions
1.2.Eclosoirs
1.3.Bacs Jaunes
1.4.Matériel végétale
1.4.1. Arbres pièges « V »
1.4.2. Arbres dépérissants « D, M »
2. Méthodologie
2.1.Choix des stations
2.2.Méthodologie d’échantillonnage
2.2.1. Installation des pièges sur terrain
2.2.2. Coupe des arbres de différentes classes de dépérissement
2.2.3. Coupes des rondins de différentes classes de hauteur
2.2.4. Périodes de coupes et d’exposition
2.2.5. Prélèvement des rondins
2.2.5.1.Rondins provenant d’arbres des classes « D et M »
2.2.5.2.Rondins d’arbres pièges « V »
2.2.6. Paramètres étudiés sur les rondins
2.2.6.1.Taux d’attaque
2.2.6.1.1. Densité globale d’attaque (GA)
2.2.6.1.2. Durée de développement minimum
2.2.6.1.3. Fréquence d’attaque
2.2.6.2.Chronologie d’attaque et étude bioécologique des espèces
2.2.6.2.1. Durée de développement
2.2.6.2.2. Durée de développement maximum
2.2.6.2.3. Densité d’attaque d’une espèce (EA)
2.2.6.2.4. Durée d’envol
2.2.7.Détermination de la distribution verticale des espèces xylophages
2.2.8.Description des systèmes de galeries
2.2.9.Identification des spécimens
2.2.10. Tests statistique
Chapitre V : RESULTATS ET DISCUSSION
1. Composition du peuplement entomologique
1.1. Liste globale
1.2. Répartition des spécimens par ordre systématique
1.3. Distribution des spécimens par type de piégeage
1.3.1.Bacs jaunes et pièges à interception
1.3.2.Eclosoirs
1.4. Discussion
1.5. Conclusion
2. Entomofaune attachée aux insectes associés au dépérissement du cèdre
2.1. Discussion
2.2. Conclusion
3. Chorologie et présentation des principaux xylophages de la cédraie
3.1. Origine des xylophages
3.2. Discussion
3.3. Conclusion
4. Présentation des caractéristiques des systèmes de galeries des principales espèces xylophages
4.1.Les Scolytes
4.1.1.Cryphalus numidicus (Eichhoff, 1878)
4.1.1.1. Description de l’espèce
4.1.1.2. Description du système de galeries
4.1.2.Scolytus amygdali (Guerin, 1847)
4.1.2.1. Description du système de galeries
4.1.2.2. Description de l’espèce
4.1.3.Hylastes ater (Paykull, 1800)
4.1.3.1. Description de l’espèce
4.1.3.2. Description du système de galeries
4.1.4.Crypturgus cedri (Eichhoff, 1867)
4.1.4.1. Description de l’espèce
4.1.4.2. Description du système de galeries
4.1.5.Xyleborus dryographus (Ratzeburg, 1837)
4.1.5.1. Description de l’espèce
4.1.5.2. Description du système de galeries
4.1.6.Ciidae (Cisdygma corioli P.)
4.1.6.1. Description de l’espèce
4.1.6.2. Description du système de galeries
4.2.Autres xylophages
4.2.1.Melanophila marmottani (Fairmaire, 1868)
4.2.1.1. Description de l’espèce
4.2.1.2. Description du système de galerie
4.2.2.Anthaxia sp (Anthaxia marmottani, Brisout 1883)
4.2.2.1. Description de l’espèce
4.2.2.2. Description du système de galeries
4.3.Discussion
4.4.Conclusion
5. Structure et distribution des principales espèces.
5.1.Abondance globale
5.2.Variation de l’abondance relative en fonction des stations
5.3.Discussion
5.4.Distribution Verticale des espèces de xylophages sur les pieds du cèdre
5.5.Richesse spécifique
5.5.1.Selon les stations d’observation
5.5.1.1. Discussion
5.5.1.2. Conclusion
5.5.2.Selon les classes de dépérissement et les hauteurs de l’arbre
5.5.2.1. Discussion
5.5.2.2. Conclusion
6. Importance des attaques des xylophages
6.1.Fréquence globale d’attaque
6.2.Fréquence d’attaque par classe de dépérissement
6.2.1.Cas des arbres pièges
6.2.2.Cas des arbres dépéris
6.3.Densité d’attaque des principaux xylophages
6.4.Discussion
6.5.Conclusion
7. Cycle de développement des principales espèces de xylophages
7.1.Scolytes 7.1.1.Cryphalus numidicus
7.1.1.1. Discussion
7.1.1.2. Conclusion
7.1.2.Scolytus amygdali
7.1.2.1. Discussion
7.1.2.2. Conclusion
7.1.3.Hylastes ater
7.1.3.1. Discussion
7.1.3.2. Conclusion
7.1.4.Crypturgus cedri
7.1.4.1. Discussion
7.1.4.2. conclusion
7.2.Autres xylophages 7.2.1.Cisdygma corioli
7.2.1.1. Discussion
7.2.1.2. Conclusion
7.2.2.Melanophila marmottani
7.2.2.1. Discussion
7.2.2.2. Conclusion
8. Chronologie des attaques des principales espèces de xylophages
8.1.Discussion
8.2.Conclusion
Conclusion générale
Bibliographie

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.