Mode d’adhésion, critères d’octroi de crédit et prise de décision d’octroi de crédit

Mémoire de maîtrise en sciences de gestion

RESSOURCES ET ACTIVITES DE L’URCECAM

Les ressources de l’URCECAM peuvent se diviser en 07 :
♦ Les parts sociales fixes ;
♦ Les dépôts effectués par les membres ;
♦ Les revenus des placements et crédits octroyés ;
♦ Les emprunts contractés auprès des tiers ;
♦ La rémunération des services rendus aux membres ;
♦ Les droits d’adhésion ;
♦ Les subventions, dons et legs.

Epargnes et crédits : C’est autour de ces 2 idées phares que les principales activités de l’URCECAM se basent.
Chaque membre a le droit de placer son argent en dépôt. Le manuel de procédures du Réseau CECAM en précise les modalités.
La CECAM offre une opération permettant au sociétaire de sécuriser son argent tout en ayant le pouvoir de faire des retraits ou des versements à tout moment selon ses possibilités. Cette opération peut se diviser en trois grandes parties :
♦ Le Dépôt à Vue : D.A.V.
♦ Le Dépôt à Terme : D.A.T.
♦ Le Plan d’Epargne : P.E
Le Dépôt à Vue 2(D.A.V.)
C’est une opération dans laquelle le sociétaire peut sécuriser son argent auprès de la CECAM en pouvant le retirer à un moment souhaité, sans aucun intérêt débiteur. Cette opération sert aussi à la constitution des provisions pour l’autofinancement pour une demande de crédit.
Dépôt à Terme1 (DAT)
C’est une opération dont les fonds déposés demeurent bloqués jusqu’à l’expiration du délai fixé à la date de versement du dépôt. Ce dépôt est rémunéré par le taux d’intérêt donné ci-dessous.
A la date d’échéance convenue, le sociétaire peut retirer la totalité de la somme d’argent déposé majorée du montant des intérêts. Caractéristiques :
durée : 3 mois minimum ; taux d’intérêt minimum : 0,25% par mois ou 6% par an ; Les intérêts sont exigibles et payables à terme. Les dépôts à termes arrivés à échéance non retirés par le déposant sont virés en capital et intérêts en dépôt à vue. Par conséquent, les décomptes des intérêts sont arrêtés.
Le plan d’épargne
C’est un système qui consiste à effectuer au dépôt régulier d’une somme préalablement fixée entre le membre demandeur et la CECAM. Ces dépôts sont payables mensuellement à un taux d’intérêt fixé ci-dessous et ne peuvent être retirés qu’à un mois du dernier versement prévu.
Caractéristiques :
♦ périodicité de versement : hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle ;
♦ durée maximale : 12 mois ;
♦ taux d’intérêt minimal : 0.75% par mois ou 9% par an ;
♦ taux d’intérêt supérieur à 0.75% pour les plans d’épargne dont le montant final est supérieur à 2 000.000Ar ;
♦ les plans d’épargne arrivés à l’échéance convenue non retirés sont à virer en Dépôt à Vue (DAV) et le calcul d’intérêts s’arrête.
Méthode de calcul des intérêts Dépôt à Terme (DAT)
Les intérêts sont calculés à partir de la formule suivante :
I=C * t * n
I : intérêt, C : capital déposé, t : taux d’intérêts mensuel, n : durée en mois de dépôt exprimé en nombre entier.
Méthode de calcul des intérêts plan d’épargne (P.E.)
Les intérêts à payer mensuellement sur le plan d’épargne sont calculés sur la base du montant total du capital déposé et sans capitalisation des intérêts antérieurement acquis.

La somme à restituer un mois après le dernier versement mensuel est égale au montant du capital (Cn) déposée majorée des intérêts acquis [ I(n+1)] Somme à restituer = Cn + I(n+1). EXEMPLE : Soit un versement constant de 10000Ar pendant les quatre premiers mois avec 6% de revalorisation annuelle. Comme l’institution ne pratique pas l’intérêt composé. Sur ce, les sommes acquises ne sont que la totalité des sommes émises majorées de 6%.
Epargne grand compte
C’est une opération dans laquelle le sociétaire (personne physique ou morale) étant adhérant peut être rémunéré proportionnellement au montant déposé et à la durée du placement. Caractéristiques :
♦ minimum de dépôt : 200 000Ar- ;
♦ murée minimale de placement : 03 mois.
Remarques :
♦ Les intérêts sont versés à l’échéance.
♦ Retrait impossible avant la date d’échéance préalablement fixée.
♦ A l’échéance, les dépôts non retirés sont virés en DAV et le calcul des intérêts s’arrête.

CREDITS
L’octroi de crédit est la principale activité des CECAM. D’un côté, c’est le service le plus demandé par les adhérents, de l’autre côté, l’activité génère tant de produits à l’institution.
Le crédit social est un crédit offert par la CECAM permettant au bénéficiaire de répondre à un besoin de trésorerie et parfois improductif (maladie,..).

Caractéristiques :
♦ durée : six mois maximum;
♦ plafond 60.000 Ar;
♦ taux d’intérêt précompté c’est-à-dire prélevé d’avance sur la totalité de la somme empruntée par la durée demandée et à l’échéance seul le capital est à rembourser ;
♦ garantie : 150% du capital solidaire ou caution solidaire ;
♦ autofinancement : aucun.
C’est le crédit le plus court terme, son échéance doit avoir lieu, au plus tard, dans les six mois. Il est favorable au mois de Décembre et Janvier c’est-à-dire pendant la période de soudure. Parmi les débiteurs, les femmes sont les plus nombreuses, elle se charge de régler le problème familial.
Crédit productif
Pour que les sociétaires puissent développer leur source de revenus, la CECAM leur accorde un prêt qu’on appelle crédit productif. Ce dernier sert à l’exploitation principalement dans le secteur primaire agriculture, élevage, et pêche.
Caractéristiques :
♦ durée : trois à dix mois ;
♦ plafond : aucun;
♦ échéance : en une ou plusieurs échéances mensuelles.
♦ pour les cultures les échéances doivent être calculées au début de la période de récolte ;
♦ taux d’intérêt : 3 par mois ;
♦ garanties : biens matériels 150% du capital plus intérêt ;
Remarque:
♦ Déblocage partiel par tranche maximal de 200.000 Ar et vérification de l’utilisation de chaque tranche avant le déblocage suivant.

Crédit commercial (personne physique)

C’est un crédit accordé par la CECAM à une personne physique pour financer les activités à caractère commercial qui permettent de développer le monde rural et le niveau de vie des sociétaires.
Caractéristiques :
durée : dix mois ;
plafond : 1500000; au-dessus de ce plafond le dossier est passé à la commission de l’engagement de l’URCECAM pour avoir l’autorisation préalable ; échéances : impérativement mensuelles au minimum à capital constant et intérêts, du capital restant dû ; garanties : 150% du capital plus les intérêts : biens mis en gages et caution solidaire de personnes solvables et non endettées, éventuellement nantissement de stocks ; il faut un ajustement à titre de vérification de garantie. Si c’est un nantissement de stock, suivre toutes les procédures administratives.
Remarques :
Inventaire obligatoire avant et après le financement, deux fois au minimum au cours du prêt. Un dépôt de garantie peut être facultativement demandé jusqu’à l’occurrence de 25% du crédit et à bloquer au niveau de la CECAM.
Le grenier commun villageois (G.C.V)
C’est un service dont le but est d’aider le paysan cultivateur sociétaire à maîtriser le prix de ses produits depuis la récolte jusqu’à la commercialisation. C’est un service dans lequel on stocke les produits dans un grenier en période de récolte durant laquelle le prix des produits sur le marché est
relativement bas. Ensuite, quand la période de soudure arrive où le prix des produits sur le marché s’accroît, le déstockage commence.
Caractéristiques :
Durée de stockage : de cinq mois ; échéance : en une ou plusieurs échéances à condition que les remboursements soient effectués avant le déstockage ; taux d’intérêt : – minimum 3,5% par mois garanties : produits stockés ; 19 quote-part du financement : 2/3 à 3/4 du cours normal du produit fixé à chaque début de campagne par le Conseil d’Administration.
Remarques :
Trois contrôles au minimum sont obligatoires par le technicien du bureau Régional après le stockage et avant le déblocage. Ce contrôle consiste à vérifier la qualité des produits stockés qui doit être conforme à la quantité mentionnée dans la fiche de stock, l’état des produits stockés et les conditions de stockage ainsi que la sécurité des produits stockés. Ce grenier doit être fermé à deux clefs dont la première est tenue par le délégué stockeur tandis que la seconde sous la responsabilité du conseiller CECAM (technicien local).
Les GCV est un crédit à moyen terme aussi. Il est plus fréquent au début de mars jusqu’en novembre c’est-à-dire pendant la période de récolte de paddy. Il ne présente d’une part aucun risque pour la CECAM et d’autre part, une source de revenu pour le bénéficiaire. Il possède un triple avantage inséparable :
♦ le produit est en sécurité (stockage), les producteurs ne sont pas obligés de vendre au bas prix ;
♦ ils peuvent obtenir un crédit ;
♦ les produits, en période de déstockage, seront au prix élevé.
Location Vente Mutualiste (L.V.M.)
La LVM est un produit mis à la disposition de la CECAM à ses sociétaires pour leur permettre d’acquérir de matériels de production. Le demandeur est libre de choisir le matériel qui correspond à ses besoins. Le bien acquis appartient à l’URCECAM jusqu’au dernier versement loyer (c’est-à-dire les intérêts plus capital). Toutes les charges lors de la mutation sont supportées par le bénéficiaire.
Caractéristiques :
Durée : inférieure à 36 mois : plafond : déterminé au niveau de chaque URCECAM. échéances : généralement mensuelles ;
taux d’intérêt : 2,5% par mois ; garantie : biens valant 50% du crédit ou caution solidaire jusqu’à concurrence de 50 % du montant du prêt ;
Il est un crédit à moyen terme ayant 245 débiteurs en 2005 dont la majorité sont des opérateurs, éleveurs. En octroyant plus de 191.789.000Arr s’échelonnant entre 150.000 et 4.000.000Ar1.
Le crédit culture pérenne (CL.P.)
Le crédit culture pérenne est un prêt à moyen terme destiné à l’installation de plantation de café et d’arbre fructueuse: pêchers, pommiers.
Caractéristiques :
Durée : 6 à 72 mois maximum ; plafond : aucun; échéances : à déterminer à partir de la capacité de remboursement du demandeur de crédit. A chaque période de
récolte, au moins, on exige un remboursement en capital. Au minimum, les intérêts doivent être versés trimestriellement ; taux d’intérêt : 1.5% par mois ; garanties : biens valant 150% du capital majoré l’intérêt ou garanties foncières ou immobilières ;
Remarques :
Si un remboursement est effectué par le membre, l’intérêt minimum à percevoir est l’intérêt minimum calculé pour trois ans à partir de la date du décaissement pour éviter le bénéfice du taux réduit.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie infrastructures économiques

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie prise de décision d’octroi de crédit où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

REMERCIEMENTS
LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS
INTRODUCTION .
PREMIERE PARTIE PRESENTATION GENERALE DE L’URCECAM ET DE LA REGION AMORON’I MANIA
I PRESENTATION GENERALE DE L’URCECAM AMORON’I MANIA
I.1 ASPECT GENERAL
I.2 RESSOURCES ET ACTIVITES DE L’URCECAM.
I.3 MODE D’ADHESION, CRITERES D’OCTROI DE CREDIT ET PRISE DE DECISION D’OCTROI DE CREDIT
I.4 LE RECOUVREMENT
II .1 SITUATION GEOGRAPHIQUE
II .2 HYDROLOGIE PAR DISTRICT ET AGRO ECOLOGIQUE
II.3 INFRASTRUCTURES EXISTANTES
II 4 POPULATION
II.5 LES PRICIPALES ACTIVITES DE LA POPULATION
II 6 LES POTENTIALITES ECONOMIQUES, PRINCIPAUX ATOUTS DE LA REGION et REPARTITION DES MEMBRES URCECAM
DEUXIEME PARTIE : MODELISATION ET REALISATION DE CETTE AMELIORATION DU SYSTEME D’INFORMATISATION
I.PHASE DE MODELISATION
I.1 ANALYSE DE L’EXISTANT
I.2 CRITIQUES DE L’EXISTANT ET SOLUTIONS PROPOSEEES
I.3 FORMALISATION CONCEPTUELLE
I.4 FORMALISATION ORGANISATIONNELLE
I.5 FORMALISATION OPERATIONNELLE
II.LA PHASE DE REALISATION
II .1 ASPECT GENERAL
II.2 CARACTERISTIQUES
II.3 PROGRAMMATION
II.4 CHOIX D’UNE CONFIGURATION MULTIPOSTE
II.5 AVANTAGES, QUALITES ET EVALUATION DES COUTS DE CETTE AMELIORATION DU SYSTEME D’INFORMATION
II.6 IMPACT DU PROJET
CONCLUSION
LISTE DES ANNEXES
LISTE DES TABLEAUX
LISTE DES GRAPHES
LISTE DES SCHEMAS
LISTE DES CARTES
BIBLIOGRAPHIES
TABLE DES MATIERES

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *