Mémoire la structure de l’économie capitaliste

Le travail ouvrier comme négation de l’essence humaine

-Les ouvriers dans le rapport salarial:
Pour analyser ce « travail ouvrier », revenons à la critique de Marx au sujet des économistes classiques, notamment Adam Smith selon qui le travail est une source de richesse, une activité en vue toujours d’un gain quelconque. Autrement dit, le travail rend l’homme heureux, car il lui garantit sa survie et comble ses satisfactions. Pourtant dans la production capitaliste, Marx a constaté que le « travail ouvrier » est payé comme une marchandise. Il l’a bien mentionné
en ces termes: « L’homme doit livrer le produit de son travail ou du moins une partie de ce produit au détenteur des moyens de production. Et il devient lui-même une marchandise. Non seulement le produit de travail échappe à l’homme et lui devient étranger, l’homme et l’humain deviennent étrangers à eux-mêmes ».
Ici, Marx a voulu montrer que les ouvriers, opprimés et exploités par les propriétaires des moyens de production, sont encore obligés de vendre leur force de travail. Et c’est de cette manière qu’ils deviennent eux-mêmes des marchandises comme n’importe quelle marchandise qui se vend et s’achète pour subsister.
Dans ce cas, non seulement leur force de travail est devenue une marchandise mais aussi le produit même de leur travail qui est manifestation d’eux-mêmes, leur échappe. Finalement, il leur devient étranger. En ce moment, l’homme n’est pas seulement étranger à son produit mais, en même temps, ce produit paraît être une puissance indépendante du producteur. En d’autres termes, l’homme, sinon l’ouvrier ne perd pas seulement son produit, mais ce dernier se présente en face de lui comme une puissance hostile. Autrement dit, l’ouvrier est entièrement dépossédé du fruit de son travail. Dans ces conditions, l’ouvrier ne se reconnait plus dans son oeuvre et devient complètement étranger à lui-même.
De plus, dans la production capitaliste, les ouvriers eux-mêmes sont considérés comme des moyens de production, c’est-à-dire comme des machines humaines. Dans ces conditions, ils ne sont plus considérés comme des êtres humains vivant à l’intérieur d’une société donnée et qui doivent jouir de leurs droits et dans la dignité, mais plutôt comme des marchandises et des machines. Ce qui leur fait perdre leurs caractéristiques essentielles d’être homme. Les ouvriers sont, donc, devenus autres et mis sur les mêmes pieds d’égalité que les marchandises et les machines. Or, ces marchandises ce sont leur force de travail qui, selon la formule de Marx se présente comme « […] l’ensemble des facultés philosophiques et intellectuelles qui existent dans le corps de l’homme, dans sa personnalité vivante, et qu’il doit mettre en mouvement pour produire des choses utiles ». Ce qui signifie que les prolétaires ont perdu le contact avec la nature en ce sens qu’ils travaillent non pas pour eux mais pour le patron. Autrement dit, ils deviennent des moyens de production des bourgeois.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie SCIENCES HUMAINES

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie PHILOSOPHIE où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION 
PREMIÈREPARTIE. ITINERIARE DE LA PHILOSOPHIE MARXISTE
CHAPITRE I : LA PHILOSOPHIE DE MARX, UNE PHILOSOPHIE DIALECTIQUE
I. Marx, sa vie et ses oeuvres
II. Marx et ses prédécesseur
II.1. Marx et la dialectique
II.2. Marx et le matérialisme de Feuerbach
III. Marx et son matérialisme dialectique
CHAPITRE II. LA VISION GLOBALE SUR L’HISTOIRE DE L’OUVRIE
I. Les conceptions anciennes de l’ouvrier
I.1. La conception antique
I.2. La conception médiévale
II. L’ouvrier moderne vu par Karl Marx
III. Marx et le matérialisme historique
DEUXIÈME PARTIE : LA STRUCTURE DE L’ECONOMIE CAPITALISTE
CHAPITRE I : L’ECONOMIE COMME BASE D’UNE SOCIETE
I. Définition de l’économie en général
II. L’économie comme fondement de la superstructure
III. Les caractéristiques de l’économie capitaliste
CHAPITRE II. LE TRAVAIL COMME SOURCE D’ALIENATION
I. Définition marxiste de l’aliénation
II. Le processus du travail aliéné chez Karl Marx
III. Le travail ouvrier comme négation de l’essence humaine
III.1. Les ouvriers dans le rapport salarial
III.2. L’étude de la plus-value
TROISIEME PARTIE: LA SOLUTION PROPOSEE PAR KARL MARX
CHAPITRE I: LA LUTTE REVOLUTIONNAIRE
I. Source de la révolution
I.1.La domination bourgeoise
I.2. La lutte des classes
II. La dictature du prolétariat
III. Le socialisme
CHAPITRE II. LA FIN (BUT) DE LA LUTTE MARXISTE
I.Le communisme
II. L’essor actuel du marxisme
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *