Mémoire de fin d’études sur l’aptitude pédagogique

Mémoire de fin d’études pour l’obtention du certificat d’aptitude pédagogique

Pour mesurer le niveau de performance d’une équipe en générale, on peut se référer au niveau de performance des équipes adverses. En natation, étant donné que la performance est mesurable, on peut appliquer cette approche. Le niveau de performance de l’équipe malgache peut être alors comparé à la performance des autres nageurs des îles sœurs.
Mais avant de pouvoir statuer sur ce niveau, il faut d’abord cerner l’amélioration du niveau de performance d’une équipe. Cette amélioration au niveau de performance d’une équipe nationale est liée à la qualité de la préparation. Il nous faudra donc définir ce qu’on entend par la qualité de préparation et voir les différents facteurs impliqués dans la préparation d’une équipe sportive.

Les facteurs endogènes 

Les facteurs endogènes, dans la mesure où nous pouvons agir sur ces variables,c’est-à-dire les transformer, les améliorer pour qu’ils puissent agir en faveur de l’acquisition desmédailles.
Le niveau remarquable atteint par les sportifs, notamment durant ces dernières années, est le fruit d’une meilleure connaissance et de la maîtrise de tous facteurs endogènes dont l’interaction conditionne les performances. Ces facteurs sont d’ordre: morphologique, biomécanique, physiologique, psychologique et diététique.

Facteurs morphologiques

La structure corporelle des athlètes est un phénomène naturel qui ne s’apprend pas pour la réalisation d’une haute performance. Taille, poids, rapports segmentaires sont souvent des facteurs indispensables pour la recherche d’une performance. Il est souvent mentionné que nos nageuses manquent de « gabarit » car leur morphologie ne se prête pas à la pratique de la natation.
Il existe une caricature spécifique du nageur. Certains auteurs lui attribuent la forme d’une goutte d’eau. Ces formes sont relatives à la recherche d’une hydrodynamique optimale. En plus chaque spécialité de nage exige une allure spécifique.

Facteurs physiologiques

La natation est un sport qui met en jeu toutes les ressources de l’organisme. Elle exige de la prudence pour être pratiquée sans inconvénients. Beaucoup de persévérances et de forces de volonté sont nécessaires aux champions. Les progrès réalisés lors de l’entraînement ne sont pas toujours apparents et parfois tardent à se manifester. La natation nécessite des mouvements puissants des quatre membres, des inspirations profondes et rythmées. Elle est donc un sport à dépense physiologique élevée avec des qualités biomécaniques liées aux métabolismes.
Ils est désormais possible d’établir une relation directe entre la répartition dominante d’un type de fibres avec le métabolisme préférentiel et l’aptitude énergétique requise : les sujets dotés de muscles à fort pourcentage de fibres blanches ou les fibres à contraction rapide ont plus de chances dans les spécialités de vitesse. Par contre, ceux qui ont un fort pourcentage de fibres rouges ou les fibres à contraction lente seront de préférence orientés vers les longues distances.

Facteurs diététiques 

Quoi et comment manger lorsque l’on pratique une activité sportive ? Beaucoup de paramètres entrent en jeu, et nous avons dégagé quelques grandes lignes pour en avoir une meilleure vision.
L’alimentation du sportif est faite de différentes étapes rationnelles qui s’expliquent par les besoins du corps avant, pendant et après l’exercice.
C’est en fonction de ses besoins, de sa condition physique, de la durée, de l’intensité et du type d’effort qu’il lui faudra fournir, que le sujet sportif doit adapter son alimentation, en veillant au nombre de calories pour éviter tout gain ou perte de poids.

a. Avant la compétition

Pour un sportif qui s’entraîne tous les jours ou presque, les besoins énergétiques peuvent atteindre 3500 kcal/jour. Une alimentation équilibrée au cours des périodes d’entraînements est la base fondamentale d’une nutrition efficace chez le sportif. Elle doit apporter 15 à 20% de calories en protides, 25 à 30% en lipides et 50 à 55% en glucides, sans oublier un apport hydrique adéquat (1,5 litre d’eau par jour).
Les trois ou quatre derniers jours précédents un effort important, il est indispensable d’axer son alimentation sur les glucides complexes tels les pâtes ou le riz.

b. Pendant la compétition

Pendant les compétitions, deux objectifs s’imposent : assurer l’apport énergétique qui permettra la contraction musculaire et éviter la déshydratation. Le dernier repas sera pris au moins 3 heures avant l’effort : lorsque l’exercice musculaire a lieu en pleine digestion, celle-ci est fortement perturbée et des crampes d’estomac, voire des vomissements et des essoufflements peuvent survenir.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie aptitude pédagogique

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie L’HYGIENE DE VIE où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mot clé: pronostique, médailles

Table des matières

INTRODUCTION
I PRESENTATION DE LA RECHERCHE
1.1 LIMITATION DU SUJET
1.2 INTERET DU SUJET
II CADRE DE REFERENCE
2.1 LES FACTEURS ENDOGENES
2.1.1 FACTEURS MORPHOLOGIQUES
2.1.2 FACTEURS PHYSIOLOGIQUES
2.1.3 FACTEURS DIETETIQUES
2.1.4 FACTEURS PSYCHOLOGIQUES
2.1.5 FACTEURS MECANIQUES
2.2 LES FACTEURS EXOGENES
2.2.1 L’INFRASTRUCTURE ET L’EQUIPEMENT
2.2.2 L’ENTRAINEMENT
2.2.3 L’ENVIRONNEMENT HUMAIN
2.3 AUTRES FACTEURS
2.3.1 LE SOMMEIL
2.3.2 LA RELAXATION
2.3.3 L’HYGIENE DE VIE
III POSITION DU PROBLEME
IV FORMULATION DE L’HYPOTHESE
V METHODOLOGIE
5.1 PREMIERE DEMARCHE METHODOLOGIQUE
5.1.1 ECHANTILLONNAGE DE L’APPROCHE HISTORIQUE
5.1.2 DEROULEMENT DE LA RECOLTE DES DONNEES HISTORIQUES
5.1.3 PRESENTATION DES RESULTATS
5.2 DEUXIEME DEMARCHE METHODOLOGIQUE
5.2.1 ECHANTILLONNAGE POUR L’ANALYSE DE CONTENU ET DE L’INTERVIEW
5.2.2 DEROULEMENT DE LA RECOLTE DES DONNEES POUR L’ANALYSE DU CONTENU DES DOCUMENTS
5.2.3 DEROULEMENT DE LA RECOLTE DES DONNEES POUR L’INTERVIEW
5.2.4 PRESENTATION DES RESULTATS
5.2.5 PRESENTATION DES RESULTATS DE L’INTERVIEW SUR LA DUREE DE PRATIQUE
5.3 INTERPRETATION DES RESULTATS
VI SUGGESTIONS
CONCLUSION

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *