Mémoire de fin d’études phénomènes reliés aux conditions météorologiques

Mémoire de fin d’études en vue de l’obtention du diplôme d’ingénieur en METEOROLOGIE

LA METEOROLOGIE

La météorologie est une science qui a pour objet l’étude des phénomènes atmosphériques tels que les nuages, les précipitations ou le vent dans le but de comprendre comment ils se forment et évoluent en fonction des paramètres mesurés tels que la pression, la température et l’humidité. Le mot vient du grec antique où meteor désigne les particules en suspension dans l’atmosphère et logos veut dire discours ou connaissance.
C’est une discipline qui traite principalement la mécanique des fluides et la thermodynamique. Elle fait usage à différentes autres branches tels que la physique, la chimie et les mathématiques. Purement descriptive à l’original, la météorologie est actuellement devenue un lieu d’application de plusieurs disciplines.
Pour ce faire elle doit s’appuyer sur un réseau cohérent d’observations. Le premier du genre concerne un territoire multinational étendu – apparaît en 1854, sous la direction du français Le Verrier. Il a établi un réseau européen de données atmosphériques. Le réseau fonctionne de manière opérationnelle dès 1856
La météorologie moderne permet d’établir des prévisions de l’évolution du temps en s’appuyant sur des modèles mathématiques à court, à moyen comme à long terme.
La météorologie a des applications dans des domaines très divers comme les besoins militaires, la production d’énergie, les transports (aériens, maritimes et fluviaux, terrestres), l’agriculture, la médecine, la construction, la photographie aérienne ou le cinéma. Elle est également appliquée pour la prévision de la qualité de l’air.

Climatologie

La climatologie, une branche de la météorologie et de la géographie physique, est l’étude du climat. C’est la succession des conditions météorologiques sur de longues périodes dans le temps. L’étude du temps à court terme est le domaine de la météorologie.
En règle générale, le climat ne varie pas, ou assez peu, sur une durée de l’échelle du siècle. Mais sur des temps géologiques, le climat peut changer considérablement.
La climatologie est constituée d’une multitude de disciplines scientifiques. La connaissance de nombreux paramètres, comme la température à différents altitudes, l’influence des gaz à effets de serre, l’humidité relative, l’évaporation océanique, est nécessaire pour produire des modèles climatiques numériques et anticiper les changements du climat que l’on peut prévoir à plus ou moins long terme (30 ans).

LES DIFFERENTS PARAMETRES METEOROLOGIQUE 

La température est définie comme étant une quantité physique qui caractérise le mouvement aléatoire moyen des molécules dans un corps physique. La température est caractérisée par la conduction suivant laquelle deux corps en contact thermique soient à une température égale. Donc, la température représente l’état thermodynamique d’un corps, et sa valeur est déterminée par la direction du courant net de chaleur entre deux corps. Dans un tel système, le corps qui, en général perd la chaleur à l’autre, est dit à la plus haute température. Définir la quantité physique de température en relation avec le « statu d’un corps » est cependant difficile. Une solution a été trouvée en définissant une échelle de température internationalement approuvée basée sur la congélation universelle et le point triple de l’eau. L’échelle utilisée actuellement est l’ « International Temperature Scale of 1990 (ITS-90) ou Echelle Internationale de Température de 1990, et sa température est indiquée par T90.En météorologie, cette échelle (-80°C à 60°C) est basée sur un rapport linéaire avec la résistance électrique du platine et le point triple de l’eau.
L’OMM définit la température de l’air comme étant « la température indiquée par un thermomètre exposé à l’air dans une place abritée de la radiation solaire directe ». Bien que ces définitions ne puissent pas être utilisées comme la définition de la quantité thermodynamique elle-même, elles sont convenables pour la plupart des applications.

Mesure de la température 

En météorologie, la température est mesurée pour plusieurs moyens. La variable la plus commune mesurée est la température de l’air (à plusieurs niveaux). Les autres variables sont la température en surface du sol, la température en profondeur, la température de la surface de la mer et en profondeur.
Pour mesurer la température d’un objet, un thermomètre peut être porté à la même température que l’objet (c’est-à-dire, en équilibre thermodynamique avec lui), et la température du thermomètre lui-même peut être mesurée. Ou bien, la température peut être déterminée par un radiomètre sans le besoin de l’équilibre thermique.

La pression atmosphérique

La pression atmosphérique, aussi appelée pression barométrique, est la force exercée par unité d’air par l’atmosphère, à cause de son poids, et par conséquent, elle est égale au poids d’une colonne verticale d’air par unité d’aire, qui s’élève du niveau en question jusqu’à la limite supérieure de l’atmosphère. À part la pression réelle, la tendance de la pression ou la tendance doit être aussi déterminée. La tendance de la pression est le caractère et le changement de valeur de la pression atmosphérique pour une durée de 3 heures ou autre période spécifiée qui se termine au temps d’observation. La tendance de la pression est composée de deux parties, à savoir le changement de valeur de la pression et la caractéristique de ce changement. Le changement de la valeur de la pression est la différence nette entre les lectures de la pression au commencement et à la fin d’un intervalle spécifié de temps. La caractéristique de la pression est une indication de comment la pression a changé pendant cette période de temps, par exemple, diminuer et augmenter, ou augmenter et augmenter plus rapidement.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie paramètres météorologiques

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie phénomènes reliés aux conditions météorologiques où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mots clés : TMY, Précipitation, Température maximale et Minimale, Pression, TCD

Table des matières

REMERCIEMENTS
TABLE DES MATIERES
LISTE DES FIGURES
LISTE DES TABLEAUX
LISTE DES SYMBOLES
INTRODUCTION
PARTIE I : GENERALITES DE L’ETUDE
CHAPITRE 1: LA METEOROLOGIE
1.1) Définition et généralités
1.2) Climatologie
1.3) Les différents paramètres météorologiques
1.3.1) La température
1.3.2) La pression atmosphérique
1.3.3) L’humidité
1.3.4) Le vent
1.3.5) Les précipitations
1.3.6) Durée d’ensoleillement ou l’insolation
1.3.7) La visibilité
0 1.4) Phénomènes reliés aux conditions météorologiques
CHAPITRE 2: L’ANNEE METEOROLOGIQUE TYPE
2.1) Définitions
2.2) Historique
2.2.1) Aux Etats-Unis d’Amérique *5+
2.2.2) Au Royaume Uni
PARTIE II : MATERIELS ET METHODES
CHAPITRE 3: PRESENTATION D’EXCEL
3.1) Introduction
3.2) Découverte de l’écran
3.3) Quelques définitions
3.4) Tableau croisé dynamique (TCD)
3.4.1) Généralités
3.4.2) Création d’un Tableau Dynamique croisé
3.4.3) Obtention d’un filtre de rapport pour un TCD
3.4.4) Les fonctions de synthèses
CHAPITRE 4: METHODES
4.1) Méthode utilisant les moyennes
4.2) Méthodes utilisant les différences
PARTIE III : RESULTATS ET DISCUSSIONS
CHAPITRE 5: RESULTATS GENERAUX
5.1) Résultats représentants les données utilisées et celles découlant de chaque méthode
5.1.1) Résultats découlant de la méthode utilisant les moyennes
5.1.2) Résultats découlant de la méthode utilisant les différences
5.1.3) Résultats découlant de la méthode utilisant les écarts types
5.2) Résultat montrant les TMY élaborés et les normales pour les différents paramètres
5.3) Tableaux montrant les différentes valeurs critiques durant la période étudiée et pour les TMY
5.4) Pourcentage des valeurs obtenues pour l’établissement du TMY
5.4.1) Pourcentages pour l’établissement de la méthode utilisant les différences
5.4.2) Valeurs pour l’obtention du TMY découlant de la méthode utilisant les écarts types
CHAPITRE 6: INTERPRETATIONS ET DISCUSSIONS
6.1) La méthode utilisant les moyennes
6.2) La méthode utilisant les différences
6.3) La méthode utilisant les écarts type
6.4) Combinaison des trois méthodes
CONCLUSION
REFERENCES
ANNEXES

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *