Mémoire de fin d’études licence en travail social et développement

Mémoire de fin d’études en vue de l’obtention de la licence professionnalisante en travail social et développement

CONTEXTE DU SYSTEME DE GESTION DES ORDURES MENAGERES

Actuellement, le nombre de la population à Madagascar est estimé à 21 926 226 selon les Statistiques Mondiales. En ce qui concerne la répartition de la population, Antananarivo fournit 30 % de la population de Madagascar. A ce titre, la province demeure la zone ayant la densité démographique la plus élevée. C’est la province de Fianarantsoa qui offre le second réservoir de la population avec 22%. Toliara et Toamasina ont la même part de population avec 15%. Enfin, Mahajanga et Antsiranana sont les lieux d’habitation de 15% et de 7% des Malagasy. La Commune Urbaine d’Antananarivo est divisée en 6 arrondissements et 192 Fokontany secteurs. La gestion des ordures ménagères incombe à la municipalité qui travaille de concert avec les associations et les entreprises privées intervenant dans ce secteur. Le schéma classique (Figure 2.2.1) régulièrement rencontré est le suivant : pré collecte / collecte et évacuation vers les décharges.

Mode du système de collecte des ordures ménagères

A Antananarivo, le système de gestion des ordures ménagères se limite aux opérations de collecte, de transport et de mise en décharge. L’unique mode de traitement des ordures ménagères se réduisent à la mise en décharge, qui selon Brula (1995) est « une réinsertion » dans le milieu naturel, et ce dans les meilleures conditions possibles, des déchets qui n’ont pas fait l’objet d’autres traitements de valorisation ou d’élimination. Cette décharge de type contrôlée, est située à Andralanitra dans la Commune d’Ambohimangakely une ville car autorisée par l’administration. Actuellement, d’une superficie de 18 ha, la décharge d’Andralanitra opérationnelle depuis dans les années 1960, reçoit 700 tonnes des ordures ménagères par jour soit près de 25 rotations de camions par jour. Le principe consiste à enfouir puis régaler à l’aide des engins bulldozer pour avoir une plate-forme et pour limiter les infiltrations dans le sol, les déchets. Il est à remarquer que les quartiers ayant des bacs à ordures qui débordent le plus souvent sont : Anosy près INSTAT, Anosibe, 67Ha, Ambodin’Isotry, Isotry, Antohomadinika, Ankazomanga, Analakely, Ambodifilao, Soarano, Tsaralalàna, Besarety, Andravoahangy, Ambohipo, Ankatso, Antsahamamy.

 Pré-collecte Dans les PVD, la pré-collecte peut être définie comme étant le transfert des déchets ménagers des zones inaccessibles aux camions de ramassage (surtout dans des quartiers spontanés) vers des bacs à ordures ou des centres de regroupements. Elle est généralement assurée par des associations de quartiers et ONG plus ou moins structurées qui s’autofinancent par la contribution des ménages adhérents et par les produits tirés de la vente des matières récupérées et du compost produit.

Collecte La collecte des déchets exige une protection particulière : des gants, des bottes, des masques voire des bonnets. Aucune des femmes n’est présente dans la collecte et la gestion des ordures ménagères. On distingue naturellement les déchets liquides, les déchets mous et ceux solides. Les éboueurs ont comme matériels à utiliser des fourches, des soubiques ainsi que des filets afin que les ordures ne s’envolent et s’éparpillent sur la route.

Transport des ordures ménagères

Il se fait à partir des ménages, des bacs, des dépotoirs ou des sites de transfert vers les décharges, à l’aide de tracteurs, de poly bennes et de compacteurs.

Pour le transport, le SAMVA affirme disposer des moyens pour collecter et ramasser les ordures ménagères. Pour les camions, il y en a trois sortes qui sont les camions multi-bennes, les camions bennes et les compacteurs, qui sont respectivement au nombre de 08 12 et 5 En effet, le SAMVA se charge de collecter et ramasser les ordures ménagères se trouvant dans les bacs à ordures qui font partie dans les secteurs ou les points de collecte planifiés. Ensuite, de les décharger au Site d’Andralanitra pour les enfouir.

Elimination ou traitement

Il n’y a pas à l’heure actuelle de traitement proprement dit. Le traitement actuel est la mise en décharge sauvage située à la périphérie de la ville (Andralanitra). Le centre d’enfouissement technique prévu pour la ville n’est pas encore opérationnel. Donc actuellement, le traitement principal est la technique traditionnelle ou l’enfouissement. Le Site de Décharge, ce Site reçoit les déchets de la ville d’Antananarivo et ceux de quelques entreprises obtenant des autorisations. La fosse d’enfouissement est protégée contre toute infiltration d’eau. La décharge est stable car n’est sujette d’aucune dégradation biologique. Le compostage y est pratiqué sur les déchets fermentescibles (débris de pailles, quartzite). La valorisation : seules quelques catégories de déchets sont récupérées et valorisées par réemploi, recyclage : métaux, verrerie, pneus usés, déchets fermentescibles. Les métaux et la fonte sont utilisés pour la forge et la fonderie pour fabriquer des ustensiles de cuisines ou des pièces d’usinage (cas de la fonte). Souvent sont les chiffonniers qui récupèrent les ordures après leur décharge. Il est pratiqué par la Société SAMVA sur le régalage des ordures ménagères après la décharge de ces dernières. Il convient de souligner que les activités concernant les ordures ménagères sont particulièrement menées par le SAMVA encadrées par l’ONE, le Ministère de la Santé Publique, le Ministère de l’Environnement et le BMH.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie travail social et développement

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie risques multidimensionnels liés à la collecte d’ordures où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mots clés : Travail, organisation, ville, ordures ménagères

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
A. Motifs du choix de thème et de terrain
B. Problématique
C. Hypothèses de travail
D.Objectifs global et spécifique
E. Repères théoriques, conceptuels et méthodologiques
F. Limites de la recherche
G. Plan
PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DU MILIEU D’ETUDE
Chapitre I : ROUAGES DE SAMVA
Chapitre II : CADRE THEORIQUE
DEUXIEME PARTIE : LES SPECIFICITES ET LES DIFFICULTES DU METIER D’EBOUEUR ET LES AVATARS DE LA PAUVRETE
Chapitre III : TRAJECTOIRES SOCIO-PROFESSIONNELLES
Chapitre IV : RETOMBEES HUMAINES, SOCIALES ET ECOLOGIQUES DU METIER D’EBOUEUR
TROISIEME PARTIE : ACHEMINEMENT VERS UNE ABSENCE DE MOBILITE SOCIALE ET APPROCHE PROSPECTIVE
Chapitre V : MOBILITE SOCIALE : STAGNATION OU REGRESSION ?
Chapitre VI : APPROCHE PROPESCTIVE
Chapitre VII : RECOMMANDATIONS
CONCLUSION GENERALE
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *