Mémoire de fin d’études analyse diagnostique de la production laitière

Mémoire de fin d’études en vue de l’obtention du diplome de licence en gestion des entreprises et des administrations

Introduction générale
Partie I : Cadre d’étude
Chapitre I : Généralité du FOFIFA
Section 1 : Historique
Section 2 : Présentation du Centre Nord Ouest
Chapitre II : Organisation et Activités
Section 1 : Organisation générale
Section 2 : Activités
Chapitre III : Domaine d’étude
Section 1 : Présentation de station Miadana et Environnement du FOFIFA
Section 2 : Déroulement du stage
Partie II : Analyse diagnostique de la production laitière
Chapitre I : Production laitière
Section 1 : Etude de Marché
Section 2 : Elevage des vaches laitières
Chapitre II : Bilan
Section 1 : Présentation du bilan et généralité
Section 2 : Détail des grandes masses du Bilan
Chapitre III : Etude de la rentabilité
Section 1 : Etude de cas
Section 2 : Compte de résultat
Partie III : Discussions sur le Résultat
Chapitre I : Forces et Faiblesse du FOFIFA
Section 1 : Forces
Section 2 : Faiblesses
Chapitre II : Résultats
Section 1 : Opportunités
Section 2 : Menaces
Chapitre III : Recommandations
Section 1 : Recommandations sur le FOFIFA en général
Section 2 : Recommandation au CRNN-O
Conclusion générale

Rapport PFE, mémoire et thèse avec la catégorie finances

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe de Bestpfe.com et ouvrir le fichier pfe PDF ou pfe DOC. Ce programme spécifique est classé dans la catégorie capacité à produire un bénéfice net où vous pouvez trouver quelques autres mémoires similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Actuellement, de plus en plus de gens sont prêts à partager leurs travaux pfe, mémoire, thèse.. avec les autres et ils ne veulent pas de compensation pour cela. Le rapport ETUDE DE LA RENTABILITE DE LA PRODUCTION LAITIERE est un rapport complet pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux.

CADRE D’ETUDE

Dans cette première partie, nous allons commencer par la présentation générale du FOFIFA afin d’obtenir des informations et de mieux connaître ses activités. Dans ce sens, la partie est divisée en trois (3) chapitre dont:
− Généralités du FOFIFA ;
− Organisation et activités du FOFIFA ;
− Domaine d’études.
Chapitre I : Généralités Du FOFIFA
Ce chapitre nous présente le FOFIFA:
− La première section raconte l’historique de la recherche agricole, la naissance du FOFIFA et son évolution.
− La seconde section relate le Centre Nord Ouest et les différentes stations, leurs compétences.

Historique
La Recherche agricole

A Madagascar, la recherche agricole remonte assez loin dans le temps.
Vers 1894, déjà, l’administration coloniale a mené des études sur les sols malgaches, s’attachant à leurs valeurs agronomiques.
Vers 1904, les premiers tests sur les variétés de coton américaines et égyptiennes ont été réalisés et le premier laboratoire vétérinaire de Mahamasina a vu le jour en 1926.
Les années 1920 et 1930 ont connu les premières expérimentations sur le riz, le manioc, l’arachide avec la création des premières stations de recherche du Lac Alaotra, de Marovoay, de Nanisana. Cette période a vu également les premiers essais de croisement du Zébu malgache avec des races d’animaux importés ainsi que les premières introductions d’eucalyptus et de pins. Les recherches sur ces dernières n’ont cependant réellement commencé qu’à partir des années 50.
La recherche sur les légumineuses à grains a débuté en 1940 avec un programme de prospection et de sélection du pois du cap.
A partir de 1950, la recherche agronomique s’est considérablement développée avec la création de nouvelles stations de recherches répartis dans toute l’île. De nouveaux programmes de recherche étaient menés : poivre, vanille, cacao, café, blé, phytopathologie, production laitière. Une organisation centralisée de la recherche a été par la suite mise en place et le centre zootechnique de Kianjasoa et de Miadana ont été créés.
Avant l’indépendance en 1960, la recherche agronomique à Madagascar était assurée jusqu’en 1958 par le service de l’Agriculture.
De 1958 à 1961, elle a été confiée à l’ORSTOM ou l’Office de la Recherche Scientifique et Technologique d’Outre-mer. Après l’indépendance, les recherches agronomiques appliquées ont été entreprises grâce à une convention passée entre le gouvernement Malagasy et Français regroupés au sein du CIRAD ou Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement.
L’ampleur des ressources humaines, financières et matérielles consacrées à la recherche par ces organismes scientifiques Français était considérable.
Vers 1970, la recherche agricole à Madagascar était considérée comme la plus avancée du continent africain. Cependant, son impact sur le développement agricole national restait relativement faible. Les recherches effectuées répondaient surtout aux besoins des grands agriculteurs détenteurs de grandes plantations et des fermes d’état c’est-à-dire ceux qui disposaient des facteurs de production assez importants pour mettre en œuvre les innovations mises au point dans les stations expérimentales.

La Naissance du FOFIFA

Après les événements de 1972, où les revendications populaires contre le gouvernement de l’époque ont renversé le pouvoir, Madagascar a connu un profond remaniement. Tous les instituts de recherche ont dû être abandonnés par l’administration coloniale. Par le décret N° 74-184 du 10 Juin 1974, le FOFIFA a été créé. Dans le but d’unifier la recherche agricole nationale, le gouvernement malagasy a alors confié au FOFIFA les activités de recherche menée par les sept instituts français regroupés au sein du CIRAD et de l’ORSTOM. Le FOFIFA a hérité de toutes les infrastructures laissées par ces institutions.
Six départements scientifiques ont été créés :
Le Département de Recherche Agronomique regroupant les activités de l’IRFA (Institut de Recherche sur les Fruits et Agrumes), l’IRCC (Institut de Recherche du Café, du Cacao et d’autres plantes stimulantes), l’IRCT (Institut de Recherche du Coton et des Textiles exotiques), et l’IRHO (Institut de Recherche pour les Huiles Oléagineux) ;
Le Département de Recherche Forestière et Piscicole qui a relayé le CTFT (Centre Technique Forestier Tropical) ;
Le Département de Recherche Zootechnique et Vétérinaire qui a relayé l’IEMVT (Institut d’élevage et de Médecine Vétérinaire des pays Tropicaux)

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *