Localisation de Sathonay-village et Rilleux-la-Pape : deux communes du Grand Lyon

Localisation de Sathonay-village et Rilleux-laPape : deux communes du Grand Lyon

Mon projet individuel est localisé dans les communes de SathonayVillage et de Rilleux-la-Pape. Ces deux communes limitrophes sont situées dans la région Rhône Alpes, dans la Métropole de Lyon. Elles se situent dans l’agglomération Nord, à moins de 10 km du centre de Lyon.

Présentation du Fort : un bâtiment chargé d’histoire 

Le Fort de Vancia est un ouvrage militaire de la fin du 19ème siècle, achevé en 1878. Il fait partie de la deuxième ceinture de défense de Lyon. Celle-ci s’étend sur 65 km et se situe à une distance d’environ 8,5km de Lyon. Elle est constituée de 25 fortifications et d’un mur d’enceinte, ce dernier ayant quasiment disparu aujourd’hui. Les bâtiments de fortification de cette ceinture ont été relativement bien conservés puisqu’ils sont éloignés du centre de Lyon.

Ce n’est pas le cas de la première ceinture de défense qui se situe dans un rayon d’environ 2,5 km du centre et où 11 des 22 ouvrages ont été détruits pour y installer de nouvelles constructions.

Fonction de la ceinture de protection
La deuxième ceinture de protection servait en fait à concentrer l’artillerie et disposait de locaux pour la cavalerie. Elle est constituée de 14 forts et de 11 batteries. Les forts sont en fait des ouvrages autonomes qui servaient à défendre un point stratégique, les batteries, quant à elles, sont des ouvrages fortifiés où l’on plaçait des pièces d’artilleries pour défendre les intervalles entre les forts. Cette barrière de protection visait à protéger la ville de Lyon des Allemands (Prussiens avant 1871) mais aussi à exercer une fonction de surveillance de la ville, qui fut au cours du 19ème siècle plusieurs fois le lieu de révoltes contre le pouvoir central parisien (avec la Révolte des Canuts en 1831, la Révolte républicaine en 1834, etc…).

Cas du Fort de Vancia
Le fort de Vancia est situé sur un plateau qui domine Vancia, un quartier situé à Rilleux-la-Pape. Il est recouvert de végétation (en grande partie des frênes), ce qui pose d’ailleurs aujourd’hui des problèmes au niveau de la structure du bâtiment : les racines fragilisent actuellement les murs. Il a été conçu pour accueillir 412 hommes, 14 chevaux et être équipé de 47 canons.

On ne connait pas son utilisation avant la seconde guerre mondiale (secret militaire). Il a alors servi de centre de regroupement des réservistes et engagés volontaires jusqu’à l’arrivée des allemands. Il servit de prison pendant la guerre et à la libération, des collaborateurs y furent emprisonnés. Il fut également utilisé pour réaliser les essais de fusées sol-air EA-1941 du colonel Jean-Jacques Barré, avant que la zone ne soit occupée par les allemands.

Plus tard il servit de centre de formation pour les métiers du bâtiment, puis il reprit une fonction militaire lors de la guerre d’Algérie, pour le regroupement des troupes en partance. Il fut ensuite utilisé comme lieu d’entrainement pour les réservistes du 99ème régiment de Sathonay-Camp jusqu’en 1990. Il a ensuite servi de lieu d’entrainement occasionnel pour les gendarmes, les pompiers, fonction qu’il conserve encore aujourd’hui puisqu’il est encore inoccupé (ce qui lui a valu d’être squatté à plusieurs reprises ces dernières années).

Organisation du site du fort 

Le fort de Vancia présente un tracé pentagonal et il est entouré d’un parc fortement vegétalisé à l’intérieur duquel on retrouve un champ de tir.

Le parc
Ce parc est en fait un bois qui sert actuellement de lieu de promenade, de course à pied et éventuellement de piste VTT. Il est ouvert au public et peu ou pas aménagé. Dans le cadre de ce projet nous n’allons pas modifier cet aspect. Le fait que le fort soit situé au coeur d’un bois est, au même titre que le bâti en pierres de taille, un élément phare du site. À l’heure ou les grandes villes ne respirent plus du fait de la pollution, ce bois constitue un poumon vert pour la zone du fort et un élément identitaire majeur.

Les bâtiments
Il est constitué de deux bâtiments principaux, à savoir la caserne du Parados, la plus proche de l’entrée et au fond, la caserne du Cavalier. Il est entouré d’un fossé d’environ 1 km de long. Un champ de tir encore en activité est également présent dans le parc du fort, il est utilisé par l’armée et n’est pas concerné par le projet présenté ici.

Emprise totale au sol
Le terrain du fort occupe une surface de 57 000 m² sur la commune de Rilleux-la Pape (1/3 de l’emprise au sol) et 120 000 m² sur Sathonay-Village. Quant à l’emprise au sol, elle est de 300 m² pour Rilleux et de 7080 m² pour Sathonay. Si l’on prend en compte le sous-sol, le rez-de-chaussée et le premier étage, l’édifice présente 16206 m² habitables, qui se répartissent entre les deux bâtiments.

Diagnostic territorial 

A l’échelle de l’agglomération lyonnaise 

Le fort de Vancia, un fort parmi d’autres ?
Comme nous l’avons évoqué précédemment le fort de Vancia fait partie d’un ensemble. Dans le cadre de ce projet il s’agit de prendre en compte la manière dont les autres forts (proches géographiquement) ont été aménagés afin de faire quelque chose de « nouveau » et qui ne pâtirait pas d’un chevauchement de fonctions. Certains des ouvrages évoqués précédemment ont conservé une vocation militaire, d’autres servent de lieu d’accueil pour des infrastructures publiques (salles municipales, garderies, ateliers communaux), on retrouve aussi des infrastructures de loisirs (centre équestre, terrain de tir à l’arc, aires de jeux, boulodrome, lieux de manifestations théâtrales ou d’expositions artistiques, centre d’art contemporain) ou encore des parcours de santé. Si l’on veut que le Fort de Vancia conserve un caractère atypique et exceptionnel, il faut faire quelque chose de différent et exploiter au mieux les possibilités qu’il offre.

Le fort dans la Politique de l’agglomération lyonnaise
L’agglomération lyonnaise est globalement dynamique au niveau économique, chaque année plusieurs dizaines d’hectares sont utilisés pour créer de nouvelles surfaces d’activités. La Métropole de Lyon à donc conscience qu’elle doit prévoir un stock d’espace mobilisable pour les développements futurs, surtout qu’elle a l’ambition de rayonner au niveau européen et de tertiariser son économie en s’orientant vers une économie plus novatrice. Le secteur nord de l’agglomération est soumis à des contraintes naturelles (notamment des risques d’inondation) qui contraignent le développement. Cependant la métropole a décidé d’accorder au Nord de l’agglomération une place de choix dans le développement économique et de s’orienter vers une organisation multipolaire (où chaque pôle se doit d’être capable d’accueillir de l’activité, de la population, tout en préservant ses espaces naturels).

L’objectif développé dans le PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) est de favoriser l’implantation d’activités tertiaires et de bureaux. Il s’agit de profiter du cadre de vie exceptionnel du nord de l’agglomération qui constitue un facteur d’attractivité non négligeable pour des entreprises.

A l’échelle des communes de Rilleux-la-pape et Sathonay-village 

Gestion du Fort
Le fort de Vancia dépend plus particulièrement d’un Syndicat Intercommunal à Vocation Unique, ou SIVU qui réunit des élus des deux communes propriétaires du site. Ce syndicat doit s’occuper de la gestion du fort et se charger de conduire les éventuels projets, d’aménagement notamment.

Zonage du site 

PLU
Que ce soit dans le PLU de Sathonay-Village ou dans celui de Rilleuxla-Pape le fort est classé en Zone N2a, en zone naturelle donc, mais avec l’autorisation de mettre en valeur ces espaces naturels. Une partie de la zone du fort est soumise à une vigilance quant aux mouvements de terrains.

PPRI (Plan de prévention des risques)
La zone du fort si situe dans le bassin versant du ruisseau du Ravin qui se jette dans la Saône. Ce bassin fait l’objet d’un plan de prévention des risques d’inondation qui inclut le fort dans la zone ZP3 ou zone d’aggravation du risque du Plateau 3. Dans le cadre de ce projet il ne sera pas prévu de construire de nouveaux bâtiments ni une nouvelle voirie, il s’agira juste d’améliorer ou de modifier ce qui existe déjà, ce qui rentre dans les contraintes du PPRI.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
I. Contextualisation du site d’étude
A. Localisation de Sathonay-village et Rilleux-la-Pape : deux communes du Grand Lyon
B. Présentation du Fort : un bâtiment chargé d’histoire
C. Organisation du site du fort
II. Diagnostic territorial
A. A l’échelle de l’agglomération lyonnaise
B. A l’échelle des communes de Rilleux-la-pape et Sathonay-village
C. A l’échelle du Fort de Vancia
III. Enjeux dégagés
A. A l’échelle de l’agglomération lyonnaise
B. Pour les communes
C. Concernant l’emplacement du site
D. Au niveau de la structure du fort
E. Pour le patrimoine
F. Au niveau de l’accessibilité et du stationnement
IV. Projets d’aménagement
A. Définition du projet : création d’une pépinière d’entreprises attractive
B. Répartition des activités sur le site
C. Gestion des accès
Conclusion
Bibliographie
Index des sigles
Table des matières
Tables des illustrations
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.