L’Objectif Du Millénaire pour le développement concernant la santé de la mère

La dilatation

L’ orifice externe du col , punctiforme à la fin de l’ effacement , va s’ agrandir progressivement jusqu’ à 10 cm de diamètre environ .On dit alors que la dilatation est complète .Ce qui permet la sortie du foetus. C’est au moment de la modification du col que surviennent des pertes glaireuses plus ou moins sanglantes : c’ est la perte du bouchon muqueux Grâce aux contractions et à la poussée du mobile foetal , qui en dépend , le col , en dilatant , découvre une certaine partie des membranes que remplit le liquide amniotique , formant la poche des eaux . Cette poche des eaux peut se rompre spontanément soit prématurément ( avant tout début de travail ) , soit précocement ( pendant le travail mais avant la dilatation complète) ou enfin intempestivement ( aux environs de la dilatation complète ) . Dès que la poche des eaux se rompt, le liquide amniotique sort en débâcle par l’orifice cervical et pourrait prendre une des couleurs suivantes : claire, méconial ou teinté. Le pronostic vital du foetus dépendra du type de couleur du liquide amniotique. La vitesse de dilatation n’ est constante .Dans la pratique , on a l’ habitude de consigner sur le partogramme ( diagramme obstétrical : temps en abscisses et dilatation en ordonnées ) , la dilatation rencontrée au toucher vaginal à un instant t quelconque .On peut y reconnaître plusieurs phases successives :

→ Pendant la phase de latence , le diamètre de l’ orifice cervical ne dépasse pas normalement 3 cm ; la dilatation paraît progresser très lentement , pendant en moyenne 7 heures chez les primipares et 5 heures chez les multipares .

→ puis survient la phase active , au cours de laquelle la vitesse de dilatation augmente rapidement .Elle atteint rapidement une valeur maximale , à peu près constante . C’est la phase de plus grande pente .Elle ne devrait pas durer plus de 8 heures. Vers 10 cm , la dilatation est complète .On entre dans la période d’ expulsion.

L’Objectif Du Millénaire pour le développement concernant la santé de la mère Deux des huit objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) fixés par les membres de l’ONU en 2000 ciblent la santé des mères et des enfants, ce qui atteste des grandes inégalités en termes de santé de la mère et de l’enfant tant au sein des pays qu’entre eux. En 2001, les conditions maternelles et périnatales étaient le plus grand facteur de la charge de morbidité .Environ 600 000 femmes meurent des suites de la grossesse ou de l’accouchement, presque toujours dans les pays en voie de développement [17]. Les taux de mortalité des mères et des nouveau-nés sont considérés comme des indicateurs sensibles du système de soins global et peuvent être utilisés pour suivre les gains de santé généraux. Toutefois, ces décès représentent aussi les défis les plus sérieux pour atteindre les OMD, en particulier en Asie du Sud et en Afrique sub-saharienne. [18] Les experts s’accordent à reconnaître que presque tous les décès maternels peuvent être prévenus avec des soins adéquats prénatals et postnatals ainsi qu’une aide qualifiée à l’accouchement et la disponibilité de soins d’urgence pour les complications sérieuses. Les interventions cliniques requises pour éviter une large partie de la charge de morbidité maternelle requièrent un système de santé qui fonctionne relativement bien. Cette fiche de données se focalise sur les causes et la gestion des conditions qui adviennent lors de la grossesse et de l’accouchement et entraînent la mort de la mère.

Les Causes des décès maternels :

Les conditions maternelles incluent des événements qui adviennent à partir de la conception jusqu’à 42 jours après l’accouchement. Durant cette période, la santé des femmes peut être compromise par les conditions qui se présentent spécifiquement durant la grossesse et appelées causes obstétriques directes ou celles qui sont aggravées par la grossesse, ou qui la menacent, et appelées causes obstétriques indirectes [19]. Les causes directes représentent 80 % de tous les décès, les causes indirectes représentant le reste. Parmi les causes directes, l’hémorragie est la plus commune. Les causes indirectes incluent les maladies telles que le VIH/sida et le paludisme. Bien que la grossesse et la naissance soient des processus naturels, le maintien d’un équilibre entre la prise en charge de naissances sans complications et l’aptitude à gérer des complications représente un défi pour les systèmes de santé et une source de tensions dans les programmes de maternité sans danger. Aux évaluations des caractéristiques des conditions maternelles doit s’ajouter une attention portée aux caractéristiques suivantes de la santé maternelle :

Les moyens de la prise en charge gratuite de l’accouchement à Madagascar

Les moyens politiques : Madagascar s’est engagé à réduire son taux de mortalité maternelle depuis 2002. La politique de développement de Madagascar, en matière de santé, est résolument orientée vers l’atteinte des Objectifs du Millénaire en 2015, objectifs inscrits antérieurement dans d’abord dans le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté, DSRP 2003-2006, puis améliorés par un nouveau plan quinquennal de développement, lancé en novembre 2006. Ultérieurement, la crise sociopolitique qu’a connue le pays en 2001/2002 a eu un sérieux impact sur la situation économique et sociale du pays, entraînant une chute des indicateurs sociaux. En matière de santé maternelle, en moyenne 8 femmes meurent encore chaque jour à Madagascar de complications liées à la grossesse et à l’accouchement [20], [21]. Il a été a mis en oeuvre de la Feuille de Route pour la Maternité sans Risque, un document de planification et de mise en oeuvre des stratégies et des projets prioritaires du secteur santé à Madagascar, avec notamment la définition de standards nationaux de soins obstétriques et néonataux dans son engagement 5. 20

Dans cet engagement 5, il y a des stratégies pour atteindre des objectifs .Quelques unes de ces stratégies sont d’augmenter la demande en matière de soins prénataux et obstétricaux chez les femmes enceintes et d’améliorer la prise en charge des grossesses à risque ou non et des accouchements difficiles .Quant aux objectifs, l’un des majeurs est d’augmenter la demande en consultations prénatales, obstétricales et périnatales et en service de prévention. En vue de réaliser ce défit, le Ministère de la Santé a institutionnalisé la Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant (SSME) se tenant bi-annuellement et visant à mettre en place officiellement, dans chaque région et district, la dotation en kit individuel d’accouchement de toutes les formations sanitaires publiques à part la PEV, etc.

Les moyens financiers : A Madagascar, il ne semble pas que les crédits puissent suffire ou règlent les dépenses locales, requises pour assurer de façon régulière la PEC gratuite de l’accouchement, ni que les services de maternité des formations sanitaires publiques puissent mobiliser les AC compétents pour permettre de réaliser la SSME. L’économie du pays a commencé à se détériorer progressivement à partir du milieu des années 70. La grave récession économique des années 80 a durement touché le pays ; les problèmes de l’insuffisance des finances publiques se sont amplifiés. L’Etat n’était plus en mesure de financer convenablement le système de santé ce qui a abouti à un affaiblissement des institutions ainsi qu’à une insuffisance des infrastructures, des équipements et des personnels. A tout cela s’ajoutaient les problèmes d’accessibilité aux soins, d’équité et de qualité des soins. Avec la faillite du système de santé publique, l’Etat avait demandé de l’aide à l’extérieur, un solide partenariat fructueux et élargi aux principaux bailleurs de fonds. Ainsi de 2005 à 2008 la part du budget de la santé par rapport au budget de l’Etat est passée de 6% à 8.1%. [22]

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

PREMIERE PARTIE : REVUE DE LITTERATURE
I-RAPPELS
I.1 – Notions de bases sur l’accouchement
I.1.1 – Quelques définitions
I.1.2 Rappels physiologiques de l’accouchement normal
I.1.3 .Suites de couches
I.2- L’Objectif Du Millénaire pour le développement concernant la santé de la mère
I.2.1. Les Causes des décès maternels
I.2.2. Interventions
I.2.3 Coût-efficacité
I.2.4 Bénéfices de l’intervention
I.3 .Les moyens de la prise en charge gratuite de l’accouchement à Madagascar
I.3.1 Les moyens politiques
I.3.2 Les moyens financiers
I.3.3 Les moyens matériels
I.3.4 Les moyens personnels et organisation sanitaire
DEUXIEME PARTIE : METHODOLOGIE ET RESULTATS
II.-1. Méthodologie
II.1.1 Cadre de l’étude
II.1.2.Matériels et méthodes
II-.2. Les résultats
II.2.1 Résultats du dépouillement
II.2.2 Résultats de l’enquête auprès des bénéficiaires de KIA
TROISIEME PARTIE : COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS
III.1. Indicateurs de la santé maternelle des CSB2 Publics
III.1.1 Taux d’utilisation des CPN
III.1.2 Taux de couverture d’accouchement
III.1.3. Taux de CPN par rapport aux périodes et aux accouchements assistés
III.1.4 L’utilisation des KIA
III.2 L’appréciation par les bénéficiaires de la gratuité de l’accouchement par la dotât en KIA
SUGGESTIONS
CONCLUSION
REFERENCES
ANNEXES

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.