Les vulvo-vaginites candidosiques

Les vulvo-vaginites candidosiques

 Diagnostic Mycologique

Le genreCandida

Le genre Candida apparaît actuellement comme un groupe complexe, hétérogène, rassemblant selon les auteurs un nombre variable de champignons lévuriformes. Les champignons lévuriformes sont des espèces «opportunistes» c’est-à-dire normalement saprophytes et inoffensives mais qui peuvent devenir pathogènes lorsque l’organisme hôte présente des conditions favorables (intrinsèques ou extrinsèques). Candida albicans n’est pas un germe cutané saprophyte de la peau saine. Il n’existe à l’état endosaprophyte que sur les muqueuses génitales et digestives qui en constituent le réservoir principal dès les heures qui suivent la naissance. Candida albicans est un saprophyte exclusif des muqueuses.Candida albicans est susceptible de persister en équilibre écologique avec la flore vaginale pendant des mois, voire des années, sans manifestations cliniques (saprophytisme) [17]. On le trouve chez 15 à 30 % des sujets sains au niveau des cavités naturelles: bouche, bronches, jéjunum, iléon, selles, vagin .Pour de nombreux auteurs, environ 20 % des femmes hébergent Candida albicans au niveau vaginal sans symptôme.

Classification des champignons

De nombreuses classifications ont vu le jour. Elles se modifient avec l’évolution des connaissances et l’application récente à la mycologie des techniques de biologie moléculaire. Pour des raisons de simplicité, nous avons retenu celle de Kwon Chung et Bennet .On appelle « Levure », tous les champignons microscopiques unicellulaires de forme sphériques ou ovoïdes se multipliant par bourgeonnement (mode blastique). D’après la classification de Lodder, le genre Candida compte 81 espèces, dont seulement une dizaine ont été reconnues pathogènes pour l’homme, en raison de leur faculté d’adaptation à la température de 37°C .

Caractères morphologiques de Candida albicans

Candida albicans peut exister sous quatre stades morphologiques différents:
-Les blastospores ou blastoconidies :
Elles se présentent sous forme de petites cellules ovoïdes de 3,5 à 6 micromètres sur 6 à 10 micromètres. C’est la forme la plus courante de multiplication de Candida albicans saprophyte.
Cette cellule peut émettre un bourgeon qui donnera une cellule fille identique à la cellule mère.
-Le pseudo – mycélium Il se forme par croissance tubulaire à partir du bourgeon de la blastospore. Le pseudo – mycélium restera attaché à la cellule mère et les deux cellules seront individualisées par une zone d’étranglement sans cloison vraie.
-Le mycélium On peut en rencontrer dans les tissus infectés. Il s’agit de la blastospore qui a donné naissance à un tube germinatif pour former un vrai mycélium, dont chaque élément sera individualisé par de vraies cloisons .

Structure et ultrastructure des Candida

Le genre Candida fait partie des Eucaryotes et se caractérise par:
-La présence d’un noyau,
-Une double membrane nucléaire,
-Des inclusions internes telles que des chromosomes,
-Un nucléole,
-Des ribosomes,
-Des mitochondries,
-Des vacuoles à inclusions notamment lipidiques.
Sur le plan biochimique, la membrane cellulaire des Candida est constituée principalement de trois polysaccharides :
Le glucane et la chitine (polymère de N acétylglucosamine beta 1- 4) qui servent au maintien de la forme levure et le mannane constitué de mannose.
Ce dernier polysaccharide qui est couplé à d’autres protéines de la paroi cellulaire de la levure (sous forme de mannoproteines), a la capacité de se coupler à certaines protéines de 1’hôte et d’être à l’origine de l’adhésivité des cellules de Candida aux parois des tissus.

Caractères biologiques deCandida albicans.

 Milieu de vie
Toutes les espèces du genre Candida sont aérobies. Il vit exclusivement sur les muqueuses, mais il peut cependant survivre dans le milieu extérieur:7 à 8 semaines sur le sable des plages, même arrosé d’eau de mer. Mais il est détruit par le lavage du linge, la stérilisation du matériel médical et des cathéters
 pH
In vivo, l’acidité gastrique ou vaginale n’altère pas sa vitalité. En effet, la croissance est possible pour des pH allant de 3 à 7. En revanche, en milieu alcalin, l’assimilation des nutriments par lesCandida est inhibée .
Température
Croissance entre 20°C et 30° C pour la majorité des levures. Les espèces pathogènes sont capables de croître à 37 ° C.
 Nutrition
Les champignons sont des organismes hétérotrophes, c’est à dire qu’ils sont incapables de synthétiser leurs molécules carbonées à partir du dioxyde de carbone atmosphérique. Ilsvivent donc aux dépens de la matière organique préformée .Le passage des substances se fait par absorption.
• Besoin en carbone
Il utilise le carbone du glucose, du maltose, du saccharose, du galactose, du xylose, du tréhalose, du 2-cétogluconate, du méthyl-glucoside, et de la N-acétylglucosamine. Les capacités d’assimilation diffèrent selon les espèces et servent ainsi pour leur détermination
• Besoin en azote Il a besoin d’une source d’azote. Pour apprécier les besoins du champignon en dérivés azotés
• Besoin en vitamines Les vitamines du groupe B (notamment la biotine = vit B8 = vit H) mais aussi la thiamine (vit BI), et la vitamine B5, sont indispensables à la croissance et sont souvent incorporées dans les milieux de croissance.
• Besoin en fer
C’est un élément indispensable à la croissance du Candida. En effet, comme chez toute cellule vivante, le fer et d’autres métaux lourds, constituent chez les champignons un facteur de croissance essentiel. Une surcharge en fer a été décrite au cours d’infections bactériennes mais aussi fongiques. En effet, la plupart des champignons (Candida, Aspergillus, Mucor …) secrètent des sidérophores, composés de faible masse moléculaire, possédant une très haute affinité pour
l’ion ferrique .

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie  Flore Vaginale Commensale

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie Les vulvo-vaginites candidosiques où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Résumé
Liste des abréviations
Liste des tableaux
Liste des figures
Liste des images
Introduction
Partie 1 : Présentation de l’Hôpital militaire Moulay Ismail de Meknès
I. Description de l’Hôpital
II. Description du paillasse de réception
Partie 2 : Synthèse bibliographique
I. Flore Vaginale Commensale
II. Clinique et diagnostic du candida
1. Historique
2. Définition
2.1. Les vulvo-vaginites
2.2. Les vulvo-vaginites candidosiques
3. Epidémiologie
3.1 Répartition géographique
3.2 Prévalence
3.3 Mode de contamination
3.3.1 Contamination endogène
3.3.2 Contamination exogène
4. La Clinique
4.1 Rappel sur la physiologie féminine
4.2 Signes cliniques cardinaux
4.2.1 Candidoses génitales chez la femme
5. Diagnostic Mycologique
5.1 Le genre Candida
5.1.1 Classification des champignons
5.1.2 Caractères morphologiques de Candida albicans
5.2 Structure et ultrastructure des Candida
5.3 Caractères biologiques de Candida albicans
5.3.1 Milieu de vie
5.3.2 Ph
5.3.3 Température
5.3.4 Nutrition
Partie 3 : Matériel et méthode
I. Prélèvement Vaginal
1. Condition de Prélèvement
2. Matériel de Prélèvement
3. Mode Opératoire
II. Etude Cytobactériologique
1. Examen Direct
2. Examen après coloration de Gram
3. Culture et Incubation
4. Lecture
5. Identification des levures
Partie 4 : Résultats et discussion
I. Prélèvement positifs au candida
II. Prélèvement positifs au Candida albicans
Conclusion Générale
Références bibliographiques
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *