Les TIC ou technologies de l’information et de la communication

Mémoire de maitrise gestion et sociologie

L’informatisation

L’informatisation est une évolution de la société, au cours de laquelle le nombre d’ordinateurs et la quantité de matériels informatiques utilisés augmente. Elle signifie aussi implantation de plusieurs ordinateurs au sein d’une entreprise. L’informatique au niveau d’une entreprise permet :
L’automatisation des tâches administratives
-L’automatisation s’est aussi répandue dans des activités dites de services, notamment dans le secrétariat où elle s’associe à la Bureautique. Les microordinateurs, qui équipent la plupart des postes de travail, permettent d’accomplir des tâches qui étaient auparavant réalisées à l’aide d’une machine à écrire. Munis d’un logiciel de traitement de texte et reliés à une imprimante, ces ordinateurs se révèlent d’une efficacité bien supérieure, et ont renvoyé la machine à écrire au stade de la préhistoire en moins de vingt ans. D’avoir une meilleure organisation : l’informatique et ses outils c’est-à-dire l’ordinateur et ses périphériques (imprimante, photocopieur, scanner, etc.) ne font qu’améliorer l’organisation et la structure d’une entreprise. Toutes les tâches administratives sont traitées d’une manière automatique et cohérente. D’avoir une qualité de service impeccable : avec les outils bureautiques de l’informatique, la qualité de service offert est très esthétique et excellent c’est-à-dire :

_la présentation, par exemple, d’une lettre administrative du moins un « arrêté » devient très meilleure.
_L’accélération et rapidité du travail : les différentes tâches au sein d’une administration s’accélèrent et se font en un temps record.
_La meilleure productivité : avec l’arrivée des TIC plus précisément des ordinateurs, à part la qualité de travail et la rapidité de ce dernier, on constate aussi une augmentation de travail effectué au sein d’une entreprise ou un service. Par exemple, les travaux au niveau de la comptabilité, le suivi de la facturation, l’édition des fiches de paie s’augmentent.
La simplicité : le traitement des données ou informations devient facile pour ne pas dire très facile.

L’INTERNET ET SES FONCTIONNALITES

Dans l’usage quotidien, l’Internet nous sert à nous communiquer, informer, apprendre, divertir et à vendre.

La communication

Dans une société, que ce soit traditionnelle ou moderne, la communication tient une place très importante voire indispensable pour son harmonisation et son organisation. Ainsi, les TIC ou Technologies de l’information et de la Communication apportent leurs contributions en matière de communication avec l’existence de l’Internet (web, courrier électronique, Chat, forum), la téléphonie fixe et mobile.

La communication (souvent abrégée en com) est l’action, le fait de communiquer, d’établir une relation avec autrui, de transmettre quelque chose à quelqu’un, l’ensemble des moyens et techniques permettant la diffusion d’un message auprès d’une audience plus ou moins vaste et hétérogène et l’action pour quelqu’un, une entreprise d’informer et de promouvoir son activité auprès du public, d’entretenir son image, par tout procédé médiatique.

Elle concerne aussi bien l l’ ‘ê êt tr re e h hu um ma ai in n (communication interpersonnelle, groupale…) que l l’ ‘a an ni im ma all et la plante (communication intra- ou inter- espèces) ou l la a machine (télécommunications, nouvelles technologies…)homme-animal; hommes-technologies… C’est en fait, une science partagée par plusieurs disciplines qui ne répond pas à une définition unique. Et si tout le monde s’accorde pour la définir comme un processus, les points de vue divergent lorsqu’il s’agit de qualifier ce processus.

Un premier courant de pensée, regroupé derrière les « Sciences de l’information et de la communication », propose une approche de la communication centrée sur la transmission d’informations. Il s’intéresse aussi bien à l’interaction homme-machine qu’au processus psychique de la transmission de connaissances (avec l’appui des sciences cognitives).
Un second courant, porté par la psychosociologie, s’intéresse essentiellement à la communication interpersonnelle (duelle, triadique ou groupale). La communication est alors considérée comme un système complexe qui prend en compte tout ce qui se passe lorsque des individus entrent en interaction et fait intervenir à la fois des processus cognitifs, affectifs et inconscients. Dans cette optique, on considère que les informations transmises sont toujours multiples, que la transmission d’informations n’est qu’une partie du processus de communication et que différents niveaux de sens circulent simultanément.
Enfin, un troisième courant, issu de la psychanalyse, traite de la communication intrapsychique. La sociologie de communication en tant que science a un objet et des précisions épistémologiques et méthodologiques. En effet, elle étudie le cadre sociologique de la communication collective à savoir la « communauté » et « société », « public » et « masse ». Ses principaux paradigmes sont : le modèle de « mass communication research », les modèles marxistes, les modèles d’analyse stratégique.
Pour bien cerner le sujet, nous allons identifier d’abord les principaux types de communication, puis les modèles de communication pour terminer ses enjeux.

LES PRINCIPAUX TYPES DE COMMUNICATION 

La science de la communication englobe un champ très vaste que l’on peut diviser en plusieurs niveaux. Chaque niveau englobe ceux qui se situent en dessous de lui. Ainsi la communication de masse est le niveau qui au sommet de cette pyramide et concerne donc tous les autres niveaux. Elle se rapporte à plus de personnes dans le temps et l’espace que les autres et traite tous les niveaux inférieurs.
Mais il existe, selon d’autres théories, un découpage en trois niveaux de communications fondamentales basées sur leur diffusion..

Communication interpersonnelle

Ce type de communication est basé sur l’échange 1 émetteur – 1 récepteur. Entre humains, c’est la base de la vie en société. C’est là en général que la compréhension est la meilleure, mais le nombre de récepteurs est limité à une seule personne. La rétroaction est quasi systématique. Il s’agit de la conversation orale et surtout actuellement avec l’arrivée des NTIC, la plus utilisée est l le e téléphone mobile mais la communication n’est pas qu’orale. Elle est aussi non verbale.

Communication de masse

Elle est un émetteur (ou un ensemble d’émetteurs liés entre eux) s’adressant à tous les récepteurs disponibles. Là, la compréhension est considérée comme la moins bonne, car le bruit est fort, mais les récepteurs bien plus nombreux. Elle dispose rarement d’une rétroaction, ou alors très lente (on a vu des campagnes jugées agaçantes par des consommateurs, couches pour bébé par exemple, conduire à des baisses de ventes du produit vanté).
Ce type de communication a été conceptualisé avec l’apparition des notions d’organisation de masse dont quatre éléments sont la standardisation, le Fordisme6, le Taylorisme7 et la publicité…
On parle de « médias de masse » ou « Mass-média ». En font partie la
radiocommunication, la radiodiffusion et la télévision. L’absence de réponse possible en fait un outil idéal de la propagande, ce que souligna à plusieurs reprises Georges Bernanos. Ainsi, de nos jours, le plus populaire en matière de communication de masse est l’internet.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie sociologie

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie UTILISATION DES TIC AU SEIN DE LA FACULTE où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mots clés : Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), Informatique, Internet, Téléphonie, Organisation, Communication, Motivation, Compétence.

Table des matières

INTRODUCTION
METHODOLOGIE
PREMIERE PARTIE : CADRE THEORIQUE
CHAP 1 : APPROCHE THEORIQUE DES TIC
CHAP 2 : MONOGRAPHIE DE LA FACULTE DEGS
CHAP 3 : TIC ou TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION
DEUXIEME PARTIE : L’UTILISATION DES TICS AU SEIN DE LA FACULTE DEGS  LA POPULATION DE LA FACULTE DEGS ET LES TICS
ANALYSE DU CONTENU
CHAP 1 : UTILISATION DES TIC AU SEIN DE LA FACULTE DEGS
CHAP 2 : RESULTATS D’ENQUETE AUPRES DE LA POPULATION DE LA FACULTE DEGS
CHAP 3 : ANALYSE DU CONTENU
TROISIEME PARTIE : ANALYSES PROSPECTIVES
CHAP 1 : ANALYSES PROSPECTIVES
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIES
TABLE DES MATIERES
LISTE DES TABLEAUX, DES FIGURES ET DES ABREVIATIONS
GLOSSAIRE
ANNEXES

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *